Google
Décembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Dimanche 29 Décembre 2002 - 24 Tevet 5763
  • Le Dossier Guinossar
    Site MEMRI en français

    Le 2 décembre 2002, le quotidien israélien Maariv publiait un long rapport intitulé " Dossier Guinossar ", réalisé par le journaliste Ben Caspit. Ce rapport dénonce l’implication d’un ancien haut responsable des services de sécurité israéliens et conseiller privé de plusieurs Premiers ministres israéliens (dénommé Yossi Guinossar) dans la gestion des fonds de l’Autorité palestinienne en échange de commissions, ainsi que les pourcentages qu’il aurait accordés à certaines personnes connues. Caspit dit avoir obtenu toute l’information d’Ozrad Lev, partenaire de Guinossar.

    Ce rapport a suscité de vives réactions au sein de la population et des médias israéliens. Le 12 décembre, Akiva Eldar, chroniqueur à Haaretz, fournit des renseignements supplémentaires. Le 19 décembre, Caspit et le reporter Ami Ben-David indiquent dans Maariv que le Conseiller juridique du gouvernement, Eliakim Rubinstein, a ordonné une enquête sur l’affaire. Pour commencer, déclarent-ils, l’enquête se focalisera sur une fausse déposition soumise à la Haute cour de Justice par le premier assistant du Premier ministre Ehoud Barak.

    Le rapport au complet : le Dossier Guinossar, suivi du complément d’Haaretz, et de la décision du Conseiller juridique du gouvernement d’enquêter sur l’affaire, telle qu’elle est rapportée par Maariv, seront disponibles dès aujourd’hui en français sur le site de
    Site MEMRI en français

  • Des caricatures et dessins extraits de journaux arabes sont actuellement affichés sur le site de MEMRI : http://memri.org/cartoons/.

    Dans le cadre de son projet de documentation sur l’antisémitisme arabe, MEMRI a créé une section regroupant dessins et caricatures autour de trois thèmes : des dessins antisémites généraux, des dessins portant exclusivement sur la comparaison récurrente entre les Juifs et les Israéliens d’une part, les nazis et Hitler de l’autre, et finalement des dessins sur le sujet des Juifs et des Israéliens aux manettes du gouvernement américain. Une deuxième catégorie affiche les dessins anti-américains.

    Cette section sera régulièrement remise à jour par MEMRI.

    Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur le
    Site MEMRI en français

  • Emprisonné, le chef du FPLP fulmine contre Arafat

    Ahmed Saadate, le chef du FPLP palestinien emprisonné aux termes d'un accord conclu sous l'égide des Etats-Unis pour mettre fin au siège du quartier général de Yasser Arafat, fulmine du fond de sa cellule contre le président de l'Autorité palestinienne.

    Saadate estime que sa détention est illégale parce que la Cour suprême palestinienne a jugé que, n'ayant commis aucun meurtre, il devait être libéré.

    L'Autorité palestinienne a cependant refusé de le relâcher de la prison de Jéricho, en Cisjordanie, où il est détenu avec quatre autres membres de son organisation sous étroite surveillance britannique et américaine.

    "Aux termes de la décision de la cour, je devrais être un homme libre. Je suis toujours assiégé mais, par contre, ils ont levé le siège imposé à Abou Ammar (Arafat)", a déclaré Saadate dans une interview accordée à Reuters. C'est le plus haut responsable palestinien actuellement en prison.

    "L'accord conclu (avec Arafat) était un accord global. Nous étions le ticket d'Arafat pour une levée de son interdiction de se déplacer. Sommes-nous maintenant un ticket pour sa survie ? Pour la survie de l'Autorité palestinienne ?", a-t-il ajouté. "Nous sommes victimes de la faiblesse de l'Autorité palestinienne."

    Le dirigeant du Front populaire de libération de la Palestine, âgé de 48 ans, a été emprisonné à Jéricho après un accord conclu en mai entre Israël et l'Autorité palestinienne pour mettre fin à cinq semaines de siège du quartier général d'Arafat à Ramallah (Cisjordanie).

    Aux termes de cet accord, Saadate et quatre autres membres du FPLP soupçonnés d'avoir trempé dans le meurtre du ministre israélien d'extrême-droite Rehavam Zeevi, en octobre 2001, ont été emprisonnés à Jéricho sous surveillance américano-britannique.

    Une sixième personne, Fouad al-Chobaki, conseiller financier du président Arafat, les a rejoints en prison pour son implication présumée dans une livraison illégale d'armes à la bande de Gaza au moyen d'un bateau, le Karine A, arraisonné en janvier par des unités spéciales israéliennes en mer Rouge.

    Israël accuse Saadate d'avoir commandité le meurtre de Zeevi. Le FPLP affirme pour sa part avoir abattu l'ancien général en représailles à l'assassinat par Israël de son chef, Abou Ali Moustafa, lors d'une attaque menée par un hélicoptère militaire israélien contre son bureau en août 2001.

    Mais la Cour suprême palestinienne, qui siège à Gaza, a jugé il y a six mois que la détention de Saadate n'avait pas de justification légale car ce dernier ne fait l'objet d'aucune inculpation et n'a pas eu droit à un procès. La cour avait estimé qu'il devait être libéré sans délai.

    Saadate affirme que l'Autorité palestinienne l'a arrêté en janvier dernier "pour le contraindre par le chantage, en tant que secrétaire général du FPLP, à livrer ceux qui ont pris part au meurtre de Zeevi".

    L'Autorité palestinienne a déclaré en juin qu'elle respectait la décision de la Cour suprême mais qu'elle ne pouvait pas relâcher Saadate parce que ce dernier risquait d'être tué par Israël dès sa sortie de prison.

    "Je n'ai pas demandé la protection de l'Autorité palestinienne. Je peux me protéger tout seul. Je trouve leur décision coercitive de me protéger pire que mon arrestation", a déploré Saadate.

    "Je suis un combattant de la liberté (...). Quelle loi palestinienne fait d'un combattant de la liberté un criminel pour avoir résisté à l'occupation?"

    Le chef du FPLP est un vétéran de la première intifada contre l'occupation israélienne (1987-94) et a passé au total environ dix années en prison. Il a pris la tête du FPLP en octobre 2001, deux mois après la mort de son prédécesseur, Abou Ali Moustafa, tué par les forces israéliennes.

    L'incarcération de Saadate n'a pas tempéré son opposition aux accords de paix provisoires conclus par Arafat avec Israël.

    Il estime par ailleurs que la "feuille de route" élaborée par le quartet international sur le Proche-Orient - Etats-Unis, Nations unies, Union européenne et Russie - pour mettre fin à la violence et établir un Etat palestinien à l'horizon 2005 "vise à liquider la cause palestinienne".

    "S'il faut choisir entre adopter la feuille de route et poursuivre l'intifada, je choisis la deuxième option", dit-il. "Mon message au peuple palestinien, c'est que la victoire est à portée de main."

  • Une patrouille de sécurité contrecarre une infiltration à Kiryat Arba
    Jerusalem Post

    Une patrouille de sécurité a échangé des tirs avec un palestinien armé à l'extérieur de Kiryat Arba samedi soir, empêchant apparemment une infiltration terroriste.

    Selon Kol Israël, ils ont appelé plus de forces de sécurité, mais on a dit que le terroriste s'est échappé.

    Dans des nouvelles liées, à Jérusalem samedi soir, il y a eu un rapport d'une attaque terroriste sur Emek Refaim à environ 1h00 du matin. Selon la radio, cela s'est avéré être une fausse alarme.

    Aussi la nuit dernière, à la frontière Israélo-égyptienne près de Rafah, deux soldats ont été blessés quand un missile antichar a frappé le véhicule blindé dans lequel ils voyageaient.

    Des blessures modérées à légères ont été supportées.

    Les deux a été admis à l'Hôpital Soroka de Beersheba pour traitement.

  • Une exclusivité du " Jerusalem Post " la " feuille de route " révisée
    Herb Keinon

    Contrairement aux dernières informations, il y a une petite différence substantive entre le plan complet de la " feuille de route " acceptée par le Quartet à Washington au début du mois et deux projets du plan, à voir un résumé de la feuille de route révisée obtenue par le Jerusalem Post.

    Le troisième projet de la feuille de route de trois étapes - un plan ayant l'intention de provoquer l'établissement d'un état palestinien avant 2005 - est attendu pour aprobation par le Quartet et rendu public après sa prochaine réunion au début de février.

    Le Premier Ministre Ariel Sharon a persuadé le Président George W. Bush Américain de présenter la feuille de route après le 28 janvier le jour des élections, soutenant qu'aucun cabinet transitoire n'approuverait le document.

    Une copie de la feuille de route a été envoyée à Jérusalem il y a deux semaines, mais n'a pas encore été publiée.

    Les sources proches de la Maison Blanche disent que la feuille de route est devenue une pomme de discorde principale entre la Maison Blanche et le Département d'Etat, avec le Département d'Etat gardant jalousement le processus et tenant quelques décideurs de la Maison Blanche hors-circuit.

    Selon le résumé, fourni au Jerusalem Post par un faut diplomate du Quartet, la première étape du plan doit courir de janvier à juin 2003 et fait une référence explicite au plan de Tenet,au plan Mitchell et à l'initiative Saoudienne de paix. Israël avait fait pression pour enlever les références à l'initiative Saoudienne à cause de son appel à'un retour aux frontières. du 4 juin 1967

    La première étape donne aussi un rôle au Quartet - les EU, l'UE, la Russie et l'ONU - dans un contrôle informel et une consultation avec les parties.

    Partout dans le plan on donne un rôle crucial au Quartet comme arbitre, déterminant si les côtés ont agi en accord avec leurs obligations et quand peuven-ils se déplacer à l'étape suivante. Israël a fait comprendre qu'il ne veut pas voir le Quartet comme arbitre final si les parties ont tenu leurs obligations.

    La première étape aussi n'est pas basée sur une approche point par point,ce qu'Israël avait espéré, mais appelle plutôt Israël et les Palestiniens à mener des actions parallèles. Israël veut que le processus soit séquentiel, par lequel il doit seulement faire des concessions après que les Palestiniens ait pris des mesures réelles pour interrompre le terrorisme.

    Encore la version révisée inclut aussi certains éléments Israël veut voir ajoutés. Par exemple, tandis que dans le premier projet ont attendait seulement des Palestiniens afaire un appel à la fin de la violence, dans cette version on leur fait appel à prendre des mesures concrétes, par exemple commencer à rassembler les armes illégales.

    Aussi, l'état Palestinien avec des frontières temporaires qui doivent être établies dans la deuxième étape ne devrait pas être complètement souverain, mais avoir plutôt "les attributs de la souveraineté."

    La première étape inclut les éléments suivants :

    • Israël et les Palestiniens doivent appeler à une fin de la violence et tous les deux doivent promettre d'en arrêter l'incitation.

    • La coopération de sécurité Israélo-palestinienne doit être reprise.

    • Israël doit ordonner un gel total des implantations incluant la croissance naturelle et le démontage les avant-postes d'implantation fondés depuis mars 2000.

    • Israël doit arrêter "les attaques sur des civils, la déportation, la démolition de batiments," et doit retourner aux positions tenues avant le 28 septembre 2000.

    • Les Palestiniens doivent tenir des élections aussitôt que possible.

    • Les Palestiniens doivent entreprendre "des efforts visibles d'arrêter, empêcher et retenir les terroristes." L'appareil de sécurité de l'Autorité Palestinienne doit "commencer à soutenir des opérations ciblées contre le terrorisme et commencer la confiscation des armes."

    • Les Palestiniens doivent entreprendre une réforme de la sécurité et des réformes politiques. Les réformes politiques doivent inclure la nomination d'un Premier ministre intérimaire ou "un cabinet autorisé avec une autorité exécutive," et doit débuter la formulation d'une constitution.

    Avec cette feuille de route, la deuxième étape doit commencer en juin et aboutir à décembre 2003. Elle doit commencer après des élections dans l'AP et finir avec la création d'un état palestinien avec des frontières temporaires.

    Le pièce centrale de cette étape doit être une conférence internationale convoquée par le Quarte où un accord sera recherché sur l'établissement d'un état palestinien. Le mouvement de la première à la deuxième étape sera décidé par le Quartet basé sur "un jugement consensusel du Quartet tenant compte de l'exécution des deux parties."

    Bien que "le jugement consensuel" donnent un pouvoir de veto à l'Etats Unis, des questions ont été soulevées si les Etats Unis désireraient désormais employer un veto à ce forum pour avantager Israël que cela passe par le Conseil de sécurité de l'ONU

    Pendant cette étape, on fera appel aux Palestiniens pour formellement établir un bureau de Premier ministre, ratifier une constitution et consolider la réforme politique et la construction d'institution.

    Le mouvement à la troisième étape doit de nouveau être déterminé par le Quartet et doit courir de janvier 2004 à 2005.

    Dans cette étape les côtés doivent suivre une deuxième conférence internationale. Cette conférence doit être tenue pour des pourparlers du statut final des frontières, des implantations, des réfugiés et Jérusalem, basé sur des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU 242, 338 et 1397.

    Les pourparlers doivent trouver un "accord juste, équitable et une solution réaliste de la question des réfugiés," aussi bien que "une résolution négociée de Jérusalem."

  • Le bureau du Premier Ministre Ariel Sharon dément un article, annonçant que l'attaque sur l'Irak soit pour le 21 février
    Jerusalem Post

    La Présidence a formellement démenti un article publié par un tabloïde Britannique écrivant que le Président George W. Bush a informé le Premier Ministre Ariel Sharon d'une date pour l'attaque menée par les américains contre l'Irak, selon Kol Israël.

    Le Tabloïde Britannique, "Sunday Express", prétend aujourd'hui que la guerre menée par les américains contre l'Irak commencera le 21 février à minuit. Le "Sunday Express" a dit que le Président Bush avait donné la date au Premier Ministre Ariel Sharon dans un coup de téléphone à Noël. Selon la radio, il a ajouté que les chefs de la défense Britanniques, on a dit s'attendre à la guerre pendant la deuxième ou troisième semaine de février, ils auraient ainsi confirmé le choix du moment.

    La Présidence a dit qu'aucune conversation de cette nature n'a été menée, selon la radio.

  • Le Fatah harcèle les chrétiens de Bethlehem.
    IDF

    Des documents découverts durant l'opération "Mur de Défense" démontrent que ces dernières années, les habitants de Bethlehem, des Chrétiens pour la plupart, ont souffert du harcèlement de milices armées, masquées, dont certains des membres appartenaient au Fatah, sous des noms divers ("Tanzim-Fatah", "Brigades Martyrs d'Al Aqsa"). Ces milices harcèlent la population locale, et particulièrement les habitants chrétiens.

    Un des documents prouve que les habitants de Bethlehem ont perdu tout sentiment de sécurité et commencent à voir dans les Tanzim-Fatah une milice armée dont le but est de contrôler les habitants.

    Ainsi, chantage, arrestations arbitraires, et corruption sont le lot quotidien de la population de la ville.

    La suite...

  • Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de Décembre 2001
    Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002
    Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
    Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002
    Décembre 2002
    D L M M J V S
    1
    2
    3 4 5 6 7
    8 9 10 11 12 13 14
    15 16 17 18 19 20 21
    22 23 24 25 26 27 28
    29 30 31        
    Adresses des Gouvernements de la France,de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
    Adresses de télévision et radio francophones
    (La France et La Belgique)
    Adresses des Journaux francophones
    (La France et La Belgique)
    ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

    AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.