Google
Décembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Mercredi 25 Décembre 2002 - 20 Tevet 5763 mise à jour 0:03 (heure de Paris, GMT +1)
  • Une terroriste du Hamas tué à Naplouse
    Jerusalem Post en français

    Les forces spéciales de Tsahal ont éliminé un terroriste recherché du Hamas à Naplouse ce matin. Selon la radio, un autre membre du Hamas a été arrêté au cours de l’opération.
    Des explosifs, des armes, des munitions et divers équipements d’assaut ont été découverts dans la cache des terroristes.

    Au cours de la nuit, 15 palestiniens recherchés ont été appréhendés en Judée Samarie. Tsahal a annoncé que des groupes terroristes cherchent à enlever des soldats pour les échanger contre leurs compatriotes emprisonnés dans les géôles israéliennes.

    Au cours du mois de décembre, 10 terroristes suicidaires potentiels ont été interceptés et emprisonnés.

    Le palmarès de l'info, bravo à l'AFP (N° 5)

    1. Un activiste du Hamas tué par des soldats israéliens à Naplouse
      http://www.edicom.ch/news/international/021225083743.we.shtml
      JÉRUSALEM
      (Agence Télégraphique Suisse) - Un activiste palestinien du Hamas a été tué et un autre blessé lors d'un échange de tirs avec des soldats israéliens à Naplouse en Cisjordanie. Par ailleurs, l'armée israélienne a arrêté seize Palestiniens dans la nuit de Noël.
      Les deux Palestiniens ont ouvert le feu à partir d'une maison en direction d'une patrouille israélienne qui a répliqué et pris le bâtiment d'assaut, a-t-on indiqué de sources militaires et palestiniennes. Des armes automatiques ont été retrouvées sur place. Le Palestinien blessé a été arrêté. 

    2. Palestinien du Hamas tué par des soldats israéliens à Naplouse
      http://www.lalibre.be/show_breaking_news.phtml?news_id=16169&source=belga
      Mis en ligne le 25/12/2002 à 10:15
      ©
      BELGA
      JERUSALEM 25/12 (BELGA/AG)

      Un Palestinien du mouvement islamiste Hamas a été tué et un autre blessé lors d'un échange de feu mercredi avec des soldats israéliens à Naplouse en Cisjordanie, selon de sources militaires et palestiniennes.
      Les deux Palestiniens ont ouvert le feu à partir d'une maison en direction d'une patrouille israélienne qui a répliqué et pris le bâtiment d'assaut. Des responsables hospitaliers palestiniens ont précisé que le Palestinien tué faisait partie de la liste des islamistes du Hamas recherchés par les services de sécurité israéliens. Ce décès porte à 2.786 le nombre de personnes tuées depuis le début de la deuxième Intifada (fin septembre 2000). Par ailleurs, seize Palestiniens ont été arrêtés dans la nuit de de mardi à mercredi en Cisjordanie par l'armée israélienne, a indiqué un porte-parole militaire. Ces arrestations ont eu lieu dans les villes de Naplouse, Bethléem, Hébron et leurs environs

    3. Un militant du Hamas tué par les soldats israéliens à Naplouse
      NAPLOUSE, Cisjordanie
      (Associated Press)
      http://fr.news.yahoo.com/021225/5/2wn66.html
      Les soldats israéliens ont tué un militant du Hamas et en ont arrêté un autre tôt mercredi matin à Naplouse en Cisjordanie, rapportent des responsables israéliens et palestiniens.
      Selon des responsables de la sécurité palestinienne, Ibrahim Abou Haouach, 33 ans, un membre du Hamas en fuite, a été tué après un raid de l'armée israélienne dans l'appartement où il se trouvait vers 2h00 du matin (0h00 GMT).
      Tsahal a précisé que ses soldats avaient abattu Abou Haouach alors qu'il tentait de prendre la fuite armé d'un pistolet-mitrailleur Uzi.
      Dans l'appartement, les soldats israéliens ont également arrêté un autre militant du Hamas. L'armée a retrouvé un fusil d'assaut, deux armes de poing et des munitions ainsi que du matériel pour fabriquer des bombes artisanales.
      Au cours du mois de décembre, l'armée israélienne a arrêté à Naplouse une centaine d'activistes recherchés dont six hauts responsables et dix kamikazes potentiels, a déclaré Tsahal dans un communiqué.

    4. Un militant recherché du Hamas abattu à Naplouse
      [2002-12-25 10:07]
      http://fr.news.yahoo.com/021225/85/2wn6t.html
      NAPLOUSE, Cisjordanie
      (Reuters) - Un haut responsable du Hamas a été abattu mercredi par des soldats israéliens à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.
      Ibrahim Abou Haouach, membre des Brigades Izz-el-Din al Kassam, bras armé du mouvement islamiste, a été tué au cours d'une opération menée par Tsahal contre l'appartement où il se cachait, précise-t-on de sources palestiniennes.
      L'armée israélienne assure quant à elle qu'Abou Haouach a été tué après avoir ouvert le feu sur une patrouille, dans un quartier résidentiel de Naplouse

    5. Cisjordanie: un Palestinien tué le jour de Noël
      http://fr.news.yahoo.com/021225/202/2wnao.html

      BETHLEEM (AFP) - Un Palestinien a été tué et dix-sept autres arrêtés en Cisjordanie par l'armée israélienne le jour de Noël malgré l'appel à la paix et à la tolérance lancé par le Patriarche latin Michel Sabbah lors de la messe de minuit à Bethléem.
      Un Palestinien du mouvement islamiste Hamas a été tué et un autre blessé et arrêté à la suite d'un échange de feu
      avec des soldats israéliens à Naplouse en Cisjordanie, selon de sources militaires et palestiniennes.
      Ce décès a porté à 2.786 le nombre de personnes tuées depuis le début de la deuxième Intifada (fin septembre 2000), dont 2.056 du côté palestinien et 681 du côté israélien.
  • Saddam a remarqué " une pression Sioniste " dans les inspections d'armes
    Jerusalem Post

    Noël a été une occasion pour un discours en colére, anti-américain du Président irakien Saddam Hussein et juste un aute jour ouvrable pour les inspecteurs de l'ONU qui essayent de déterminer s'il cache des armes nucléaires, biologiques ou chimiques.

    Les inspections ont repris, des équipes de l'ONU dans un laboratoire de gaz et un secteur de stockage de grain à al-Taji, un complexe énorme qui a attiré l'attention de l'ONU dans le passé. L'Agence internationale pour l'énergie atomique a relié Al-Taji au programme d'armes nucléaire de l'Irak.

    Dans un discours lu à haute voix par un présentateur de la télévision d'état pour marquer la Veille de Noël, Saddam a de nouveau rejeté les affirmations des américains et des Britanniques que son régime possèderait des armes de destruction massive. Il a aussi dit qu'il voulait coopérer avec les inspecteurs d'armes de l'ONU.

    "Nous sommes confiants que le résultat des opérations d'inspection sera un grand choc aux Etats-Unis et exposera tout les mensonges américains si les choses demeurent un cours technique et professionnel sans ordres du jour cachés et si les équipes d'inspection peuvent se débarrasser de la pression que leur fait les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et les Sionistes."

    Saddam a dit que le monde entrait dans une Nouvelle Année "dans des circonstances uniques ... qui ont été fabriqué par les forces du mal et l'obscurantisme pour créer une situation d'instabilité, de chaos et de tension." Saddam a dit que les Etats-Unis et son allié Sioniste, parlant d'Israël, sont déterminés à faire la guerre à l'Irak dans un premier pas pour pour étendre leur " hégémonie ... à travers le monde, pour contrôler le bonheur et l'avenir" d'autres pays.

    "Autant que l'Irak aime la vie, son peuple est prêt pour le martyr pour défendre sa terre et son espace aérien, ses inviolabilité et son avenir," dit la déclaration de Saddam.

    "La route pour barrer la route à l'injustice, à l'agression et à la méchanceté des malveillants est la route du jihad (la guerre sainte) et la lutte," dit encore la déclaration.

    Tandis que Saddam parlait de guerre, environ 120 personnes, y compris des Chrétiens Irakiens et des pacifistes américains , ont prié pour la paix à l'Église catholique Saint Rafael au centre de Bagdad à la Veillée de Noël.

  • Transfert par l'Irak d'armes non conventionnelles en Syrie selon Ariel Sharon

    Le Premier ministre israélien Ariel Sharon a affirmé avoir des informations sur un transfert par l'Irak d'armes non conventionnelles en Syrie. "Il y a des informations que nous vérifions mais nous sommes sûrs que l'Irak a récemment transféré des armes chimique ou biologiques en Syrie", a-t-il assuré.

    "Saddam Hussein a voulu cacher ces armes, et je pense que les Américains le savent", a-t-il dit, ajoutant savoir que "des experts et des savants irakiens travaillent dans l'industrie nucléaire en Libye". Interrogé sur les risques encourus par Israël en cas d'offensive américaine en Irak, M. Sharon a répondu: "Il y aura probablement la guerre, et je sais plus ou moins quand. Cela comporte des dangers, mais nous avons pris toutes les dispositions pour défendre la population d'Israël en coordination étroite avec les Etats-Unis".

    L'Irak continue de soupçonner les Etats-Unis de vouloir mettre en échec le processus d'inspection, comme l'a répété mardi le conseiller présidentiel, le général Amer Al-Saadi, à une télévision égyptienne. Les Etats-Unis "feront de leur mieux pour mettre en échec les opérations d'inspections comme celles de l'Unscom" a déclaré le général Saadi, affirmant que les Américains "savent que les (missions) d'inspections n'aboutiront pas à des résultats en leur faveur, mais en faveur de l'Irak".

    Selon lui, Washington veut la guerre pour contrôler le pétrole de la région et pousse pour des auditions de scientifiques hors d'Irak pour dire, en cas de refus de Bagdad, que les autorités irakiennes ont violé la résolution 1441. Le général Saadi, que la CIA a tenté de convaincre en juin de faire défection selon le quotidien saoudien Asharq al-Awsat, a dit en craindre de voir Hans Blix, le chef des inspecteurs, se plier aux exigences des Etats-Unis.

    "Je pense que M. Blix fait l'objet de pressions excessives pour répondre aux volontés des Etats-Unis", a-t-il dit. Prenant au sérieux le risque de guerre, le gouvernement koweitien a alloué 100 millions de dinars (333 millions de dollars) à un fonds d'urgence appelé à faire face à ses retombées éventuelles. Le Koweit, aux premières lignes et qui continue de se méfier du régime irakien qui l'a occupé sept mois en 1990-1991, a déjà renforcé les mesures de sécurité, après des attaques contre des soldats américains. Quelque 15.000 soldats américains sont déployés au Koweit où ils s'entraînent quotidiennement, notamment près de frontière avec l'Irak.

    Ariel Sharon a déclaré qu'il savait approximativement quand une attaque américaine contre l'Irak aurait lieu, sans toutefois donner plus de précisions. Il a ajouté que l'intervention américaine commencerait dans l'ouest de l'Irak, la région la plus proche d'Israël.

    Le ministère israélien de la Santé a déjà inoculé le vaccin de la variole à 15.000 à 20.000 employés des services sanitaires et de secours, et dispose d'un nombre suffisant de vaccins pour traiter 6,6 millions de personnes.

    Lundi, le Premier ministre a rappelé qu'en cas d'attaque irakienne, Israël "saura comment se défendre", sans parler toutefois de riposte automatique.

    Lors de son entretien diffusé mardi sur la télévision israélienne, Ariel Sharon a déclaré que les forces israéliennes avaient arrêté des Palestiniens qui s'étaient entraînés en Irak et prévoyaient d'attaquer deux avions israéliens à l'aéroport de Tel Aviv.

    "Ils avaient prévu d'utiliser des missiles Strela", a-t-il précisé, faisant référence au type de missile utilisé par des terroristes lors de l'attaque d'un avion israélien fin novembre à Mombasa, au Kenya, revendiquée par le réseau Al-Qaïda.

    Interrogé sur la situation au Proche-Orient, Ariel Sharon a accusé l'Autorité palestinienne de coordonner ses activités avec l'Irak, affirmant que l'un des hauts responsables du Fatah de Yasser Arafat, Zakaria al-Agha, s'était rendu récemment en Irak et avait consulté des responsables irakiens. Zakaria Al-Agha n'a pu être joint dans l'immédiat par l'Associated Press.

    Ariel Sharon s'est en outre déclaré favorable à la création d'un Etat palestinien sous des conditions strictes, répétant toutefois qu'une des conditions était que "Yasser Arafat soit écarté de tout poste de direction" de l'Autorité palestinienne.

  • La nouvelle « feuille de route » : sans évacuation des implantations, sans cessation du terrorisme
    Ilil Shakhar (Maariv) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    Le cabinet du Premier ministre a reçu hier des Américains une version officielle corrigée de la « feuille de route ». Il n’y est pas question de l’évacuation des implantations juives, et elle n’implique pas non plus de cessation du terrorisme. Une discussion sur ladite feuille doit avoir lieu en février entre les membres du Quartette – les Etats-Unis, la Russie, l’ Union européenne et l’ONU.

    Les milieux israéliens ont exprimé hier leur satisfaction du fait que la nouvelle version n’exige plus l’évacuation des implantations qui empêchent une continuité territoriale entre les villes palestiniennes, ni le gel de la construction au cœur des implantations. En revanche, la tentative d’Israël de faire ajouter une phrase qui conditionne la poursuite du processus de négociation à la cessation du terrorisme a échoué. Les milieux israéliens se plaignent également que la feuille de route n’exige pas de manière univoque la mise à l’écart de Yasser Arafat.

    Le ministre des Affaires étrangères israélien, Binyamin Netanyahou, a rencontré hier (à Moscou) son homologue russe, Igor Ivanov. Ce dernier a déclaré qu’il ne faut faire aucune distinction entre le « bon » et le « mauvais » terrorisme – toutes les formes de terrorisme sont mauvaises.

    Par ailleurs, le sénateur américain Joseph Lieberman (démocrate), en visite en Israël, a déclaré hier qu’il soutenait la création d’un Etat palestinien. Il a ajouté que « Yasser Arafat a essuyé un échec en tant que dirigeant, il a manqué une occasion de s’approcher de l’Etat palestinien ».

  • Ce dont Saddam Hussein est capable
    Amit Cohen (Maariv) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    En 1991, avant la première Guerre du Golfe, des polémiques très vives agitaient l‘état-major, sur la question de savoir quelles étaient les capacités militaires non-conventionnelles de l’Irak : les renseignements de l’Armée de l’Air affirmaient que les Irakiens étaient incapables de lancer contre Israël des missiles à ogives non-conventionnelles ; les Renseignements militaires disaient le contraire… Ce n’est qu’après la guerre que les Irakiens avouèrent qu’ils possédaient 25 ogives biologiques et 50 autres chimiques…

    Mais sur la base de considérations rationnelles, Saddam Hussein avait décidé en son temps de ne pas faire usage de ces armes – en particulier parce qu’il avait estimé qu’au terme du conflit, il resterait en vie, et par-dessus tout au pouvoir, ce qui était pour lui le principal.
    Or à en croire les déclarations américaines, Saddam Hussein ne devrait pas survivre à la prochaine guerre, ce qui change tous les calculs. Cette fois-ci, il risque de ne pas avoir d’hésitations et d’utiliser tout ce qu’il possède.

    En revanche, au niveau des capacités, l’Irak n’a plus l’arsenal important et diversifié qu’il possédait en 91 ; et selon les estimations, il dispose tout au plus d’une vingtaine de vecteurs « Al Hussein » (portée : 650 km), dont l’état de maintenance n’est pas clair.

    Cette fois-ci, bien qu’il soit directement menacé de disparition, Saddam Hussein ne brandit plus le slogan de « la mère de toutes les guerres » et ne menace pas verbalement d’anéantir Israël… Ce comportement est de nouveau rationnel : Saddam estime que s’il fait tout son possible pour se forger une image de « bon garçon », il a des chances de couper l’élan de l’attaque américaine – avec l’aide de tous les opposants à la guerre, aux Etats-Unis mêmes et dans le monde – l’empêchant ainsi d’atteindre à son objectif final. Saddam Hussein va donc « se retenir » aussi longtemps qu’il pensera disposer de moyens de survie. En revanche, s’il se sent poussé à sa dernière extrémité – au moment où le premier soldat américain mettra le pied à Bagdad… - tous les freins risquent de lâcher.

    Cependant, la volonté de suffit pas, et le tir des missiles porteurs sera hautement difficile, voire impossible. Les Américains essaieront d’empêcher ce scénario de se réaliser ; mais s’ils échouent, un seul missile sera déjà de trop.

  • L'administration de l'aviation civile américaine (FAA) annonce des restrictions de survol pour New York et Pasadena pour le Nouvel An

    L'administration de l'aviation civile américaine (FAA), avançant des questions de sécurité, a décidé des restrictions temporaires de survol de New York et de Pasadena en Californie durant la fête du Nouvel An. Ces restrictions valent pour les vols commerciaux et privés.

    Les restrictions pour New York seront effectives à partir de 16h00 le 31 décembre pour s'achever à 4h00 du matin le 1er janvier, a précisé Laura Brown, une porte-parole de la FAA. Les pilotes n'auront ainsi pas le droit de voler à une altitude inférieure à 1.500 pieds (450 mètres) dans un rayon de 1,6km autour de la Statue de la Liberté.

    Les pilotes n'auront également pas le droit de voler à une altitude inférieure à 2.000 pieds (600 mètres) au-dessus de Manhattan entre les 23e et 96e rues.

    Interrogée pour savoir si ces restrictions avaient un lien avec les récentes mises en garde du FBI selon lesquelles des terroristes pourraient avoir recours à des chaussures piégés pour faire sauter un avion, Laura Brown a répondu: «nous examinons un large spectre de données et de renseignements et la FAA a pris sa décision sur la base de ces informations».

    En ce qui concerne Pasadena, la restriction de survol commencera à 6h00 du matin et se prolongera jusqu'à 13h30 le 1er janvier, cette période correspondant au Rose Bowl et à la parade des roses. Cette restriction est décidée chaque année par les autorités de l'Etat de Californie

  • Des associations américaines poursuivent l'Etat fédéral pour empêcher l'arrestation d'immigrants du Proche-Orient

    Des associations de défense des droits civils ont engagé des poursuites contre le gouvernement fédéral américain pour empêcher l'arrestation de migrants du Proche-Orient, en vertu d'une politique antiterroriste qui a déjà conduit en prison des centaines de détenteurs de visa la semaine dernière.

    Les associations représentant des musulmans et des Américains d'origine arabe, iranienne ou pakistanaise ont porté leur plainte devant le tribunal fédéral de Los Angeles mardi.
    Elles souhaitent empêcher les arrestations consécutives aux nouvelles règles adoptées après les attaques du 11 septembre.

    Le nouveau règlement exige que les détenteurs de visa de 16 ans et plus originaires des pays considérés comme à hauts risques aillent faire enregistrer leurs empreintes et se faire photographier dans les bureaux de l'immigration.

    Au moins 400 hommes ont été arrêtés la semaine dernière. Ces immigrants d'Iran, d'Irak, de Syrie, de Libye et du Soudan ont été accusés de violation de visa au cours de leur enregistrement. Beaucoup ont mis en cause les lenteurs de l'administration américaine.
    Quelque 3000 personnes étaient concernées par cette procédure d'enregistrement.
    La plupart des hommes arrêtés l'ont été au sud de la Californie, et presque tous ont été libérés.

    D'après les associations qui critiquent les nouveaux règlements, la plupart de ces hommes étaient sur la voie de la légalisation et ont été arrêtés sans avoir la garantie d'avoir accès à une aide légale.

    »Nous ne contestons pas le droit du gouvernement à garder la trace des gens qui traversent le pays. Nous critiquons la manière dont cela est fait», a déclaré, du Conseil sur les relations américano-islamiques, l'un des groupes engagées dans la procédure.

Saddam a remarqué " une pression Sioniste " dans les inspections d'armes


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de Décembre 2001
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002
Décembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Adresses des Gouvernements de la France,de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.