Google
Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Dimanche 24 Novembre 2002 - 19 Kislev 5763
  • Hassan Nasrallah, dirigeant du Hezbollah: la culture des attentats-suicide doit être exportée dans le monde.
    IDF

    Lors de plusieurs discours récemment prononcés à Beyrouth, Hassan Nasrallah, dirigeant du Hezbollah, a fait l’éloge de la lutte armée des Palestiniens et de la technique des attentats-suicide. Ses paroles ont été rapportées par l’hebdomadaire officiel du Hezbollah, El-Intikad (15 novembre 2002). Nasrallah appelle à propager mondialement la culture des attentats-suicide.

    Voici un extrait de ses déclarations:
    "Nous percevons les Etats-Unis comme un ennemi de la nation islamique, mais pour le moment, nous ne nous sommes pas engagés dans une campagne militaire contre eux ".
    "La nation islamique a recommencé à utiliser les attaques suicide; sans ces attaques, la lutte n’a aucun sens. Le gouvernement américain et les experts aux Etats-Unis et en Israël ainsi que les Géneraux dans l’armée n’ont pas réussi à éliminer la conception des attentats-suicide.
    Depuis le sommet de Sharm El Sheikh, ils parlent du démembrement des organisations [ndrl terroristes] et d’attaquer les infrastructures [ndrl des organisations terroristes] et n’ont pas réussi [ndrl à atteindre leurs objectifs]. Nous devons diffuser [ndrl l’idée de] la mort pour suivre la voie d’Allah et des actions suicidaires pour la lutte de la nation [ndrl islamique] afin de protéger notre terre.”

    Il faut souligner que l’Union européenne a reconnu le bras militaire du Hezbollah comme “organisation terroriste”. Hassan Nasrallah, dirigeant du mouvement (branche militaire et branche politique) encourage de façon active le terrorisme palestinien contre Israël et la perpétration d’attentats terroristes à l’encontre de cibles occidentales dans le monde.

  • Un document montre que le Hamas essaye de renforcer des liens avec l'Egypte
    Amos Harel, Ha'aretz Correspondant

    Un document saisi récemment par Tsahal dans la Bande de Gaza montre que l'organisation terroriste du Hamas, qui a mené des discussions en Egypte il y a deux semaines avec le Fatah, a vu ces pourparlers comme un moyen de renforcer ses liens avec l'Egypte et d'augmenter le financement de l'Autorité Palestinienne pour des attaques terroristes. Les pourparlers apparemment visaient à l'arrêt des attaques terroristes contre Israël, au moins à l'intérieur de la Ligne Verte.

    Le document, écrit le 12 novembre par le service du renseignement miltaire du Hamas, est une brochure interne distribuée aux activistes de l'organisation et au système de sécurité préventive palestinien dans la Bande de Gaza. Le document a été intercepté par Tsahal la semaine dernière dans une opération sur le quartier général de sécurité préventive et son contenu a été analysé par le Service de renseignement de Tsahal.

    Selon une analyse des services secrets militaires, le Hamas croit que l'Autorité Palestinienne a amorcé les pourparlers à cause de la popularité accrue récente du Hamas parmi les Palestiniens accompagnés par un déclin du pouvoir de l'Autorité Palestinienne.

    "C'est que la position de l'Autorité Palestinienne qui a fait du tort et la plupart de ses institutions se sont effondrées, son infrastructure a été détruite et la division régne dans ses rangs," dit le document .

    Le Hamas croit aussi que le dialogue avec le Fatah a été le résultat de la pression égyptienne sur l'Autorité Palestinienne, qui a compris que les pourparlers auraient des conséquences décisives sur l'avenir de l'Autorité Palestinienne et du Président Yasser Arafat.

    Les auteurs du documents décrivent aussi les buts du Hamas qui aspire à achever les pourparlers. Le premier est, "l'établissement d'une nouvelle base de rapports avec l'Egypte," basé sur la supposition que l'Egypte examine la possibilité de coopération avec le Hamas comme une alternative à l'Autorité Palestinienne.

    "L'Egypte examine la possibilité de travailler avec le Hamas comme une alternative ou au moins le contre-pouvoir principal à la rue palestinienne," continue à dire la brochure.

    Deux autres buts décrits sont la construction de l'unité nationale palestinienne et l'examen des façons de continuer la lutte contre l'occupation israélienne. Quant aux espoirs d'organisation de l'Autorité Palestinienne, le Hamas exige que l'Autorité Palestinienne participe "à la protection de la nation palestinienne," donne un soutien patronné par l'état aux attaques terroristes et cesse de les condamner et d'arrêter la coordination de sécurité avec Israël.

    Les sources de Tsahal croient que le document montre que le Hamas n'a aucune intention de faire une halte dans les attaques terroristes contre Israël et que l'unique raison des pourparlers du Caire était de promouvoir les intérêts de l'organisation. La brochure n'inclut aucune mention de quelques plans du Hamas pour cesser ses attaques-suicide à l'intérieur d'Israël ou même dans les territoires.

  • Amram Mitzna qualifie Yasser Arafat de « terroriste »

    Le nouveau chef du Parti travailliste israélien, Amram Mitzna, a qualifié Yasser Arafat de « terroriste », dans un entretien à l’hebdomadaire allemand Focus à paraître lundi. « Arafat est un terroriste. Il n’a jamais arrêté de se promener avec une arme au ceinturon », a déclaré Amram Mitzna, dans les colonnes du journal.

    « Le processus de paix lancé par les accords d’Oslo lui avait donné la chance de créer quelque chose de nouveau, un pays autonome. En échange, on ne lui demandait qu’une chose : stopper le terrorisme.

    Il ne l’a pas fait », a-t-il ajouté. Le président de l’Autorité palestinienne avait salué mercredi l’élection d’Amram Mitzna, une « colombe », à la tête du Parti travailliste israélien, voulant voir en lui un partenaire de paix. Il s’était dit disposé à travailler avec le nouveau chef des travaillistes pour achever le processus de paix lancé par le Premier ministre Yitzhak Rabin assassiné en 1995.

    Dans son entretien à Focus, M. Mitzna a toutefois promis de reprendre les négociations de paix avec les Palestiniens en cas de victoire de son parti contre celui du Premier ministre israélien Ariel Sharon aux législatives du 28 janvier. « Le jour où je prendrai mes fonctions de Premier ministre, je commencerai à négocier. Sans condition », a-t-il dit. À la question de savoir s’il le ferait avec Arafat, il a déclaré qu’il négocierait avec « les représentants que les Palestiniens se choisiront pour conduire les négociations ».

    « Je suis sûr qu’ils voudront avoir dans un avenir proche d’autres hommes politiques. Ils savent que c’est Arafat qui les a mis dans la situation dans laquelle ils sont », a-t-il ajouté.

  • Un document secret montre que l'Autorité Palestinienne essaye de construire une usine d'explosifs à Gaza
    Par Ze'ev Schiff, Correspondant de Ha'aretz

    L'organisation de la Sécurité Préventive de l'Autorité Palestinienne dans la Bande de Gaza essaye d'établir une usine pour produire de grandes quantités d'acide nitrique, le plus important produit chimique entrant dans la fabrication d'explosifs, selon un document secret le l'Autorité Palestinienne saisi dans une opération de Tsahal, la semaine dernière.

    Il apparaît que l'usine est prévue dans pour contourner les obstacles que rencontrent les organisations terroristes dans la production ou l'acquisition d'explosifs. La plupart des produits chimiques employés par les Palestiniens pour produire des explosifs faits sur place sont acquis en Israël. Cependant, dans les récentes semaines les Palestiniens ont réussi à produire des explosifs avec une efficacité proche de celle de fournitures militaires.

    Pendant une opération de Tsahal dans la Bande de Gaza dimanche dernier, un document a été saisi dans le quartier général de l'Organisation de la Sécurité Préventive dansTel al-Hiweh décrivant l'installation de l'usine comme " projet stratégique." Le document, confidentiel classé par l'organisation comme " secret", était adressé au directeur adjoint de sécurité préventive dans la Bande de Gaza, Rasheed Abu Shubak. Une analyse du document a révélé que la capacité de production annuelle de l'usine en acide nitrique devrait atteindre 15 tonnes. La production couronnée de succès à tels niveaux pourrait amener à la production d'explosifs de catégories militaires, comme du TNT ou du RDX.

    Les analystes de la défense israéliens ont pointé que l'Organisation de Sécurité Préventive avait l'intention de fournir en explosifs toutes les organisations militantes palestiniennes, y compris celles opposés au Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat . De la même façon l'Autorité Palestinienne fournit des armes à ces organisations, parmi elles le Hamas.

    Un des échecs les plus sérieux dans la confrontation de Tsahal avec les Palestiniens a été le passage en contrebande à travers la Ligne Verte de produits chimiques employés dans la production des explosifs qui servent dans les attentats-suicide. Les organisations terroristes palestiniennes souffrent de manque d'explosifs de catégorie militaire. Selon les Ententes d'Oslo, l'acquisition ou la productions de tels explosifs sont strictement interdits. Occasionnellement, des groupes ont réussi à acquérir de petites quantités de TNT en démontant des mines achetées au Bédouin qui les avaint trouvés dans le Sinaï.

    Les groupes terroristes ont résolu le problème quand il a été découvert que des produits chimiques normalement trouvés dans des engrais peuvent être employés pour produire des explosifs faits sur place. Les produits chimiques incluent l'acide nitrique - "le goulot d'étranglement" de la production d'explosifs - le nitrate d'urée, le nitroglycol et la nitroglycérine. Ces produits chimiques ne sont pas produits dans les territoires, tandis que certains sont fabriqués en Israël et d'autres sont importés.

    Plus d'une année après l'éruption de l'intifada, un ordre a été publié interdisant l'importation d'acide nitrique dans les territoires palestiniennes. Cependant, la contrebande des produits chimiques d'Israël continu à prospérer. Tsahal a pressé à plusieurs reprises des ministères divers pour mettre en application des règlements stricts sur la vente dans les territoires de produits chimiques employés dans la production d'explosifs. Ces règlements incluent l'identification de l'acheteur et la justification du but final pour ces matériels et la raison de l'exigence des si grandes quantités de produits chimiques. Néanmoins, aucune mesure approfondie n'a été mise en oeuvre et la production des explosifs a continué inchangée.

    Le document saisi la semaine dernière a été signé par un employé du Ministère de l'Agriculture de l'Autorité Palestinienne, Mohammed Anwar Bardawil (Abu Hashem). On sait qu'il aide le commandant en chef du génie de l'Organisation de Sécurité Préventive, Talal Mahisan, qui a des liaisons avec le Jihad Islamique.

    Bardawil a noté dans le document que "en vue de l'importance de l'acide nitrique pour la production de matériels stratégiques et en vue des difficultés dans son acquisition dans les conditions actuelles et conformément à votre demande de disponibilité, je recommande une usine pour sa production."

    Il a aussi attiré l'attention sur "la nature secondaire" des dépenses impliquées, principalement la grande consommation d'électricité, qui est fournie par Israël, "puisque l'usine est stratégique."

    Bardawil a dit que "pour conserver le secret du projet, je recommande que les ouvriers ne soient pas identifiables comme appartenant à l'Organisation de Sécurité Préventive et que je détermine les qualifications exigées pour ce travail."

  • Nouvelles sécuritaires
    Jerusalem Post

    Tsahal arrêté le lieutenant-colonel Khaled Maraka de la force 17 de Yasser Arafat. Maraka a été interpellé avec trois de ses hommes à côté de Hébron.

    Dans le village de Toubas, les recherches pour appréhender Mohamed el Kilani sont restées vaines malgré l'incursion de Tsahal dans une mosquée et les appels par haut-parleur. El Kilani est un prêcheur qui appelle ses ouailles à la violence.

    Tsahal a arrêté quatre suspects à Hébron et 26 à Bethlehem. Les hommes sont interrogés par les services de sécurité israéliens.

    Un responsable du Djihad Islamique a aussi été appréhendé à Toubas. Il s'agit de Mohammed Al Kilani.

    Deux civils israéliens conduisant dans la région de Betar Illit ont été la cible de tirs. Les deux personnes ont été blessées légèrement et transportées à l'hôpital pour traitement.

    Une patrouille de Tsahal a essuyé des tirs à Rafiah près de la frontière égyptienne. A Toulkarem, les soldats ont été pris pour cible. Dans ces deux incidents, on ne déplore pas de victimes.

Hassan Nasrallah, dirigeant du Hezbollah: la culture des attentats-suicide doit être exportée dans le monde.

Un document montre que le Hamas essaye de renforcer des liens avec l'Egypte


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de Décembre 2001
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002
Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Adresses des Gouvernements de la France,de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.