Google
Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Vendredi 22 Novembre 2002 - 17 Kislev 5763
  • Un fonctionnaire de l'ONU tué, un autre aurait été blessé, dans des échanges de tirs à Djénine
    Jerusalem Post

    Un fonctionnaire de l'UNRWA de la Grande-Bretagne, identifiée comme Ian Hook, 50 ans, a été tué vendredi après-midi pendant que les troupes de Tsahal fouillaient la cachette d'un fugitif du Jihad Islamique dans le camp de Djénine. À ce moment là, il y avait un échange de tirs entre des soldats et des palestiniens armés, ont dit les témoins .

    Il y a eu quelque incertitude concernant l'identité de l'homme, comme un groupe de contrôle Palestinien avait dit qu'il était irlandais. Selon d'autres rapports, un autre fonctionnaire de l'UNRWA a été blessé.

    Hockt et plusieurs autres fonctionnaires de l'ONU étaient dans un petit complexe de l'ONU , consistué de plusieur mobile homes, près de la cachette du fugitif, a dit Sami Mshasha, un porte-parole de l'ONU.
    Les fonctionnaires de l'ONU dans le camp étaient au téléphone, essayant d'arranger leur évacuation en sûreté, quand Hock a été tué, a dit Mshasha. "Plusieurs balles ont frappé la caravane et l'ont touché ," a dit Mshasha.

    Le porte-parole de Tsahal a confirmé plus tard les échanges de tirs à Djénine, mais a ajouté qu'il n'était pas encore clair si le fonctionnaire de l'ONU a été tué par le feu israélien ou palestinien et que l'incident était à l'étude. Le porte-parole a ajouté qu'un autre fonctionnaire de l'ONU a été légèrement blessé d par les tirs à Djénine. Le fonctionnaire, une femme, a été évacué dans un hôpital en Israël pour un traitement médical, a dit le porte-parole.

    Les sources de Tsahal ont dit à Kol Israël que les échanges de tirs ont commencé pendant que les troupes de Tsahal fouillaient la cachette d'un fugitif du Jihad Islamique, Abdullah Wahsh.

    Hockt était récemment arrivé à Djénine pour aider à la reconstruction du camp.

  • Un soldat tué ce matin par un tireur isolé dans la Bande de Gaza
    Par Aluf Benn et Amos Harel,Correspondants de Ha'aretz

    Le sergent-major Shigdaf Garmai, 30 ans de Lod, a été tué ce matin, quand une patrouille près du Tel Qateifa a été soumise aux tirs d'un tireur isolé palestinien. Le soldat a été blessé gravement et est mort un instant plus tard.

    L'attaque, qui a été suivie par des échanges de coups de feu prolongés dans la partie nord des implantations du bloc du Gush Katif juste avant 7h00. L'attaquant s'est apparemment enfui dans le territoire contrôlé par l'Autorité Palestinienne, entrant directement dans le camp de Dir al Balah L'aile militaire, Azzadine al Qassam du Hamas, a revendiqué l'attaque.

    Deux soldats de Tsahal ont été légèrement blessés vendredi après-midi par un dispositif explosif qui est parti à côté des troupes à la frontière d'Egypte d'Israël du côté de Rafah. Les soldats blessés ont été évacuées par des ambulances de la Magen David Adom au Centre Médical Soroka dà Be'er Sheva.

    Plus tôt, des grenades et des bombes incendiaires ont été renvoyées sur des troupes dans le même secteur. Il n'y a eu aucun blessé.

  • Un Palestinien armé tué alors qu'il essayaint d'infiltrer Netzarim

    Les troupes de Tsahal ont tué un Palestinien armé qui essayaint de s'infiltrer dans l'implantation de Netzarim. Les soldats ont intercepté un groupe de Palestiniens essayant de s'approcher de l'implantation,ils ont tiré vers eux et dans des recherches effectuées plus tard, on a trouvé le corps du terroriste paré d'un uniforme palestinien de police et porteur d'un fusil et de grenades manuelles.

    Aussi dans la Bande de Gaza, des dizaines de blindés sont entrées dans le village de Karara, à côté du carrefour Kissufim en Israël, ont dit les résidents. Les soldats ont fait sauter la maison d'un activiste du Hamas tué dans une attaque sur une implantation Juive en décembre.. Les soldats ont aussi fait sauter le dernier étage d'une autre maison et ont arrêté sept personnes. Aucun accident n'a été annoncé.

    Dans une déclaration expliquant la destruction des maisons, Tsahal a dit c'est le message du prix à payer par "chaque participant à l'activité hostile."

  • Novembre noir
    Alex Fischmann (Yedioy Aharonot)- traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    Si le rythme des attentats enregistré depuis le début du mois ne ralentit pas, le mois de novembre risque de détrôner le mois de mars dernier où 40 Israéliens avaient trouvé la mort. Tsahal avait alors déclenché l’opération rempart et réinvesti toutes les villes palestiniennes de Cisjordanie.
    De fait, sans que l’on s’en rende compte, Israël a mis en place une nouvelle opération rempart. Sans feux d’artifice et sans mobilisation massive de réservistes. En entrant sans Bethléem, l’armée israélienne réoccupe de facto toutes le villes palestiniennes exceptées Jéricho.
    L’échelon politique doit prendre en compte deux facteurs importants avant de mettre en place une opération de très grande envergure, une « opération Rempart plus ». En premier lieu, Israël doit garder un profil bas pour ne pas interférer dans les préparatifs de guerre de Washington. De plus, une opération d’envergure de longue durée nécessiterait obligatoirement une mobilisation de réservistes. La société israélienne est-elle capable de le supporter aujourd’hui ?
  • Les forces de Tsahal entrent à Bethléem en riposte à l'attentat-suicide meurtrier d'hier
    Jerusalem Post

    Des troupes israéliennes sont entrées dans Bethléem très tôt ce matin, après qu'un terroriste-suicide se soit fait fait sauter dans un autobus à Jérusalem, tuant 11 passagers et en blessant des dizaines,notamment beaucoup d'écoliers.

    L'escalade soudaine de la violence du Moyen-Orientest uncoup port au Etats-Unis et à d'autres efforts pour tenir le conflit Palestinien d'Israël aà son niveau le plus bas tandis que Washington se concentre sur sa campagne contre l'Irak.

    Le Lieutenant Colonel Guy Hasso, a dit que les troupes ont imposé un couvre-feu et recherchaient 30 Palestiniens impliqués dans l'organisation de attentat-suicide de jeudi et d'autres attaques. Depuis l'aube, neuf personnes avaient été arrêtées, a dit Hasson . Selon un rapport de Kol Israël, deux des terroristes ont arrêté sont connus pour avoir organisé des attentats-suicide.

    Les forces israéliennes sont entrées à Bethléem de trois directions, entourant le camp de Dheisheh à côté de la ville et conduisant des recherches porte à porte, ont dit les résidents.

    Un véhicule blindé israélien sur la Place de la Mangeoire a bloqué l'entrée de l'Église de la Nativité, le lieu de naissance traditionnel de Jésus, pour empêcher des palestiniens armés d'y trouver refuge . Les soldats ont fouillé le Centre de Paix sur la place.

    En avril, des dizaines de terroristes armés s'étaient enfermés dans l'église avant l'intervention des forces israéliennes, amenant à une impasse critique de 39 jours.

    Sur la Place de Mangeoire, un officier israélien qui a donné seulement son prénom, le capitaine Yossi a dit que l'opération israélienne à Bethléem durerait "tant que nécessaire pour extraire tous les terroristes."

    Le porte-parole de l'armée Doron Spielman, accompagnant les troupes, a dit que le but de l'opération devait "changer la réalité à Bethléem." Il a dit, depuis que les forces israéliennes sont sorties de la ville en août, les Palestiniens ont refondé "une infrastructure de terreur(terrorisme)" et ont préparé des attentats-suicide. Il a dit que l'Autorité Palestinienne avait "échoué misérablement" pour sa responsabilité à empêcher les attentats.

    Le Premier Ministre Ariel Sharon a dit hier dans la nuit que les accords de Bethléem sont dépassés.

    Il n'y a eu aucun rapport sur une quelconque résistance substantielle à l'opération de l'armée à Bethléem.

    Des dizaines de tanks, des transporteurs blindés et des jeeps sont entrées dans la ville à l'aube , a annoncé Kol Israël. La police de l'air et des frontières annoncée aux résidents que la ville était mise sous couvre-feu.

    Raanan Gissin, un conseiller du Premier Ministre Ariel Sharon, a dit que le gouvernement avait choisi finalement des mesures de représailles contre les activistes du Hamas, un des deux groupes qui à revendiqué l'attentat de l'autobus.

    Dans une déclaration expliquant la destruction des maisons,un militaire Israélien a dit que c'est le message du prix à payer par "chaque participant à une activité hostile."

    Israël avait retiré ses troupes de Bethléem en août après une occupation de deux mois qui faisait partie d'une opération israélienne à grande échelle dans la Rive occidentale qui avait suivi un attentat-suicide précédent à Jérusalem.

    Le retrait faisait partie d'un plan appelé "la Judée d'abord, en se référant au sud de la Rive occidentale, y rétablissant le contrôle de la sécurité palestinienne comme un essai pour retirer ensuite les forces israéliennes des autres villes de Rive occidentale.

    Après que le terroriste-suicide, identifié comme Nael Abu Hilail, 23 ans, de Bethléem, fasse partir sa ceinture d'explosifs dans l'autobus bondé transportant les gens au travail et à l'école, Sharon avait appelé à des consultations de haut niveau et avait prévenu les fonctionnaires que le plan "la Judée d'abord" était inactivé.

    Selon des traités de paix intérimaires, on avait donné à l'Autorité Palestinienne, dirigée par Yasser Arafat, le contrôle des centres de population palestiniens principaux, environ 40 pour cent de la Rive occidentale.

    Cependant, pendant les deux ans de violence, les forces israéliennes ont repris presque toutes les villes et des villages. Après l'opérationde Bethléem, seulement la ville éloignée de Jericho dans la vallée du Jourdain reste sans soldats israéliens.

    Gissin a accusé l'Autorité Palestinienne d'aider les attaquants et a dit qu'avec une telle violence, il semble futile de négocier une trêve limitée et de se retirer de quelques secteurs palestiniens.

    "Tous nos efforts d'évacuer des secteurs .... et toute discussion sur la possibilité d'un cessez-le-feu , sont hors de question parce que sur le terrain il y avait un effort continu pour effectuer autant d'activités terroristes que possible," a dit Gissin.

    Le père d'Abu Hilail, Azmi, a dit qu'il a été heureux pour son fils. "Notre religion dit que nous serons fiers de lui jusqu'au jour de résurrection," Abu Hilail avait dit. "C'est un défi aux ennemis Sionistes."

    Le ministre palestinien de l'information Yasser Abed Rabbo a dénoncé "tous les actes de violence dont les civils palestiniens et israéliens sont les cibles et la perte de la vie d'innocents des deux côtés."

    Dans une déclaration au Centre de Médias de la Palestine, une des branches de son ministère, Abed Rabbo a eu le culot d'accuser Israël de la violence, mais a invité les factions palestiniennes à arrêter de viser des civils israéliens "pour sauvegarder la légitimité et la moralité de la résistance palestinienne.
    [ en anglais... dans le texte]"

  • Les forces de Tsahal détruisent deux maisons près de Khan Yunis
    Jerusalem Post

    Près de Khan Yunis, les forces de Tsahal ont détruit deux maisons. Une des maisons appartenait à un activiste du Hamas Iyad Fayad, qui a expédié des terroristes palestiniens en mission dans la Bande de Gaza et est responsable du meurtre de trois soldats, a annoncé Kol Israël.

    La deuxième maison appartenait à Fayad Amjad, qui a effectué unattentat-suicide dans le Gush Katif il y a un an, selon la radio. Quatre personnes ont été légèrement blessées dans cette action.

  • La société d'assurance AXA consent à examiner les réclamations de Juifs qui vivaient dans les états arabes
    Par Yair Sheleg,Correspondant de Ha'aretz

    La société d'assurance française, AXA, a consenti à examiner les polices d'assurance prise par des Juifs vivants dans les pays arabes avant l'établissement d'Israël. Il a promis de payer les indemnités aux détenteurs de police ou à leurs héritiers si les polices sont valables.

    Ce serait la première fois que les Juifs qui ont vécu dans des pays arabes arriveraient à une compensation pour leurs actifs - à l'exception d'un petit nombre de propriétés habitées par des anciens citoyens Juifs égyptiens après la signature du traité de paix avec Israël, a dit à Ha'aretz, Bobby Brown le fonctionnaire de l'Agence Juive qui s'occupe des réclamations .

    Pendant les quelques mois passés, des organisations Juives internationales diverses (comme l'agence et le Congrès Juif Mondial) ont examiné les revendications de propriété Juives dans les pays arabes, afin "d'équilibrer" les revendications palestiniennes pour le droit de retour pour les réfugiés et pour les propriétés quittées en Israël.

    Comme partie du processus, environ 12.000 témoignages de propriété faites par des Juifs des pays arabes et rassemblées par le Ministère de la Justice à Jérusalem, ont été examinées par l'agence. Les dépositions ont été faites dans les années 1970 avant que l'unité spéciale soit démantelée par Yossi Beilin quand il était le ministre de la Justice. Le ministre actuel, Meir Sheetrit, l'a rétabli.

    Parmi les documents il y a environ 250 polices d'assurance contractées auprès des sociétés en Europe. Brown a écrit à certaines d'entre elles - Allianz, RAS et AXA - et AXA a répondu favorablement. La société examinera maintenant les revendications et indemnisera les propriétaires ou les héritiers, s'ils sont prouvés être véritables.

    En vue de ce développement, Brown a dit, qu'on peut s'attendre à une nouvelles vague de réclamations des gens qui n'avaient pas précédemment fait de dépositions.

  • Quelle est votre réaction à l'attentat de Jérusalem-ouest ?
     Déclaration du porte-parole du Quai d'Orsay

    «
    Nous avons appris avec consternation qu'un nouvel attentat suicide a été perpétré ce matin dans un autobus à Jérusalem, provoquant la mort de onze civils israéliens, notamment des enfants.

    Nous condamnons totalement cet acte de terrorisme odieux qui vise à saboter les efforts de paix en cours.

    Au nom du ministre, nous présentons aux familles et proches des victimes, ainsi qu'aux autorités israéliennes, nos condoléances émues en ces cisconstances douloureuses.

    Un jeune lycéen français, blessé lors de l'attentat, a été hospitalisé dans un état sérieux. Notre Consulat général à Jérusalem est en contact avec la famille de notre compatriote et suit de très près l'évolution de son état de santé. Nous leur adressons toute notre sympathie dans cette épreuve.

    Nos pensées vont à toutes les victimes innocentes de cette guerre tragique. Les efforts du Quartette pour faire aboutir la 'feuille de route' n'en sont que plus importants et plus actuels ».

Un fonctionnaire de l'ONU tué, un autre aurait été blessé, dans des échanges de tirs à Djénine

Un soldat tué ce matin par un tireur isolé dans la Bande de Gaza

Un Palestinien armé tué alors qu'il essayaint d'infiltrer Netzarim

Novembre noir

Les forces de Tsahal entrent à Bethléem en riposte à l'attentat-suicide meurtrier d'hier


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de Décembre 2001
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002
Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Adresses des Gouvernements de la France,de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.