Google
Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Dimanche 17 Novembre 2002 - 12 Kislev 5763
  • “Les officiers conduisent le combat”
    IDF

    "En temps de guerre, les officiers conduisent le combat." "Dans Tsahal, les officiers sont les premiers à affronter les tirs". Ainsi déclaraient ce matin des responsables de Tsahal au sujet de l'attentat sanglant de Hébron, le soir de Shabbat, lors duquel 12 personnes ont été assassinées.

    Le lieutenant-colonel Eran, commandant de l'Unité du Nahal, est arrivé sur les lieux de l'attaque et a pris le commandement à la place du Commandant de la Brigade Hébron, le Colonel Dror Weinberg (zal). Le lieutenant-colonel Eran a déclaré dans une interview à la radio militaire (17.11) que la bataille à Hébron le soir de Shabbat (15.11) ressemblait à la bataille de la colline des Munitions (ndrl durant la Guerre des Six Jours), notamment au sujet du sauvetage des blessés. Il a souligné que les habitants du quartier juif de Kiryat Arba s’étaient battus avec courage, “des civils armés sont arrivés et ont commencé à évacuer les blessés sous les tirs. (…) Sur les lieux régnait une grande confusion…Nous avons compris que si nous n'agissions pas rapidement, d'autres personnes seraient blessées."

    Le Commandant des Parachutistes, le Général de Brigade Gadi Shamani, a déclaré lors d'une interview à la radio Kol Israel (17.11) que "dans Tsahal, les officiers passent devant. Les officiers supérieurs participent à la bataille. Une guerre ne peut être dirigée depuis une pièce climatisée."

    Le lieutenant-colonel Eran a également déclaré: "les gens de Kiryat Arba ont reçu l'autorisation de prier au Caveau des Patriarches et nous devions leur assurer la sécurité maximale.” Au sujet du Colonel Dror Weinberg (zal) tué lors de la bataille, le lieutenant-colonel Eran déclare “le commandant est arrivé et a entendu les cris des blessés …je ne pense pas qu’un officier puisse rester sans agir et attendre l’équipe de secours…dans de telles conditions, il faut tuer les terroristes et rapidement évacuer les blessés”.


    Lors de l’attentat de Hébron 12 civils et membres des forces de sécurité ont été tués:

    - Le colonel Dror Weinberg (zal)
    - le lieutenant Dany Cohen (zal)
    - le sergent chef Igor Drobitsky (zal)
    - le sergent chef David Marcus (zal)
    - l’intendant en chef Samih Sweidan (zal)
    - le sergent chef Yishayahu Davidov (zal)
    - le sergent Gad Rahamin (zal)
    - le sergent chef Netanel Machluf (zal)
    - le sergent Tomer Niv (zal)
    - Alex Duhan (zal)
    - Yizhak Bouanich (zal)
    - Alex Tsvitman (zal)

  • L'ancien ministre israélien et l'ambassadeur aux Etats Unis et à l'ONU, Abba Eban, est mort à 87 ans au Centre Médical Rabin à Petah Tikva.

    Orateur brillant, Ebban était aussi l'auteur de nombreux livres sur le Judaïsme, le Sionisme et Israël.

    Ses livres incluent l'Héritage : la Civilisation et les Juifs, Terre Promise, Mon Pays : l'Histoire d'Israël Moderne, la Marée du Nationalisme, Labyrinthe de Justice.

    Ebban était le consultant en chef et le narrateur du programme de télévision en neuf parties l'Héritage et le rédacteur en chef et le narrateur du Témoin d'Annonce personnelle une série de télévision en cinq parties : une Nation est née.

    Il avait récemment achevé le Bord de la Paix, un film sur le processus de paix au Moyen-Orient pour PBS.

    À part ses productions littéraires, Eban a aussi servi comme diplomate, ministre du gouvernement et Membre de la Knesset.

    Après avoir servi, en 1947, comme officier de liaison de l'Agence Juive avec le Comité Spécial de la Palestine de l'ONU, il a été nommé représentant d'Israël à l'ONU en 1948.

    Entre 1950 et 1959, Eban était l'Ambassadeur d'Israël à Washington, aussi bien que son représentant permanent à l'ONU.

    En 1952, il a été nommé comme Vice-président de l'Assemblée Générale de l'ONU.

    Eban a tenu des positions ministérielles diverses pendant sa carrière politique, parmi eux le Ministre de l'Education nationale et la Culture entre 1960 et 1963, le Ministre des Affaires étrangères entre 1966 et 1974 et vice Premier ministre entre 1963 et 1966.

    Eban a été respecté pour sa carrière universitaire, aussi bien que politique et diplomatique. Il a été President de l'Institut Weizmann des Science entre 1958 et 1966 et professeur invité à Columbia University en 1974.8 17 Novembre 2002    

    Shimon Peres a rendu un vibrant hommage à l’ancien ministre des Affaires étrangères Abba Eban, voyant en lui l’un des plus importants hommes politiques du vingtième siècle, tant sur la scène israélienne que sur la scène internationale.

    «A l’heure, a-t-il souligné, où l’Etat d’Israël était attaqué de toutes parts, Abba Eban exprimait son message d’espoir, visant l’instauration de relations d’un autre genre avec les pays arabes et les Palestiniens. Abba Eban était la voix d’Israël dans ses moments difficiles»

  • La communauté de Blanc-Mesnil touchée par la mort de deux des siens dans l'attaque de Hébron

    Un office a été organisé dimanche en fin de journée à la synagogue de Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), en mémoire aux deux résidents français de Kiryat Arba tués vendredi à Hébron, a indiqué le porte-parole du conseil des communautés juives de Seine-Saint-Denis.

    La réunion avait pour but de soutenir les familles touchées par cet attentat. La communauté juive est particulièrement bouleversée par la mort de l'un de ses fils, Alexandre Dukhan, 33 ans, qui venait du Blanc-Mesnil", a dit Sammy Ghozlan, président du Conseil des Communautés Juives du 93.

  • Tsahal se redéploie à Hébron
    Communiqué IDF

    Suite à l'attentat terroriste lors duquel 12 Israéliens ont été tués près du Caveau des Patriarches, Tsahal a redéployé ses forces autour de la ville de Hébron. Un responsable sécuritaire israélien a précisé que le redéploiement des forces de Tsahal dans la ville avait pour but d'assurer la sécurité des citoyens israéliens et d'agir contre les infrastructures terroristes palestiniennes.

    Le responsable sécuritaire ajoute: "ces dernières semaines, nous sommes témoins de la multiplication d'attentats perpétrés par toutes les organisations terroristes contre des citoyens israéliens et des soldats de Tsahal. En plus du terrible massacre d'Hébron, plusieurs autres attentats meurtriers ont été perpétrés. Le plus récent d'entre eux, il y a a peine une semaine, est l'œuvre d'un kamikaze du Fatah, dans lequel cinq Israéliens ont été tués, dont une mère et ses deux enfants.

    L'attentat d'Hébron qui a été perpétré malgré les discussions entre le Fatah et le Hamas au Caire, prouve que l'Autorité palestinienne n'a pas l'intention de mettre un terme aux attentats terroristes mais au contraire les encourage. Il est important d'insister sur le fait qu'Arafat n'a condamné aucun des récents attentats."

    Le 25 octobre 2002, Tsahal avait redéployé ses forces à l'extérieur de Hébron, selon l'accord "Judée d'abord", déplaçant ses positions des quartiers d'Abu Snena et d'Haart A Shiek, laissant seulement quelques postes pour assurer la sécurité de la communauté juive. Dans le cadre de l'allègement des restrictions, Tsahal avait ouvert le pont Beit Kahil au traffic palestinien, le 28 octobre 2002.
    En vue du mois de Ramadan, les forces de Tsahal ont également autorisé aux Palestiniens l'accès à la Mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, pour la prière du vendredi.

    Depuis le début du mois de Ramadan, 180 attaques terroristes ont été perpétrées contre des citoyens et des soldats israéliens en Judée-Samarie. La terrible attaque terroriste du 15 novembre 2002 à Hébron montre que le terrorisme palestinien est tangible et que les organisations terroristes palestiniennes perpétuent des meutres sans faire de distinction entre les civils et les soldats israéliens. L'Etat d'Israël a le droit de se défendre et Tsahal continuera d'opérer dans les villes palestiniennes afin de neutraliser le terrorisme et d'assurer la sécurité.

    L'Autorité palestinienne ne tient pas ses promesses de prévenir le terrorisme à l'encontre des citoyens israéliens, et continue à légitimer les attaques terroristes et le meurtre de citoyens iraéliens en Judée-Samarie et dans la Bande de Gaza.

  • La presse palestinienne ne condamne pas l'attaque terroriste d'Hébron
    Communiqué IDF

    L'Autorité palestinienne n’a pas condamné l'attentat de Hébron (15 novembre 2002) lors duquel 12 Israéliens ont été assassinés et 30 blessés, dont certains gravement.
    Le Ministre palestinien de l'Intérieur, Hani Al-Hasan, a déclaré à plusieurs reprises ces dernières semaines que les citoyens israéliens de Judée Samarie, de la Bande de Gaza et de Jérusalem-est étaient des "cibles légitimes" dans la "lutte armée palestinienne".

    Cette définition des Israéliens vivant en Judée Samarie comme "cible légitime" a été librement adoptée par les média palestiniens couvrant l'attaque terroriste de Hébron.

    L'attaque a été décrite par les deux quotidiens de l'Autorité palestinienne Al-Hayat Al-Jadida et Alayam comme une "attaque armée", et non comme une attaque terroriste. Les trois terroristes responsables de l'attaque, membres du Jihad Islamique, sont tour à tour appelés "combattants"; "jeunes tombés en suivant la route d'Allah" ("Istshehad" en arabe).

    • Voici la traduction de la première page du journal de l'Autorité palestinienne Alayam au sujet de l'attaque d'Hébron:

      Titre: "12 soldats et colons tués et plus de 30 blessés dans une attaque armée près d'une colonie".

      Sous-titre: "le Jihad Islamique revendique la responsabilité de l'opération. Deux de ses jeunes sont tombés en suivant la route d'Allah".

      Contenu de l'article: "12 soldats et colons ont trouvé la mort et plus de 30 ont été blessés dans une attaque armée perpétrée par des combattants palestiniens hier soir à Hébron entre le Caveau des Patriarches et la colonie de Kiryat Arba".


    • Traduction du journal Al-Hayat Al-Jadida:

      "L'attaque a eu lieu à 19:30 hier soir alors que les colons de Kiryat Arba se dirigeaient vers le Tombeau des Patriaches pour les prières de Shabbat. Alors que le cortège arrivait à 'Wadi Hanotsrim' près de l'entrée de la colonie, le feu a été ouvert, causant la mort de 12 colons et soldats".

  • NDLR : l'ignominie continue, la désinformation aussi

    1. Voici un extrait d'une dépêche de l'Associated Press publiée à 8h48 par Yahoo (cliquez pour lire la dépêche en entier) :

      «
      ... Contrairement aux premières informations, les fidèles juifs n'ont pas été pris pour cibles vendredi soir. C'est leur escorte militaire qui est tombée dans un traquenard après le retour du caveau des Patriarches où avaient été dites les prières du début du Sabbat. Trois hommes armés avaient pris position au-dessus de la route empruntée par les fidèles entre l'une des enclaves et le tombeau. Les fidèles venaient de passer lorsque la fusillade a éclaté. Les militaires ont été attirés dans une impasse. Là, ils ont été fauchés par des tirs d'armes automatiques et des jets de grenades et ce n'est qu'au bout de près de deux heures que les assaillants ont été mis hors de combat.

      Aucun fidèle juif n'a été tué ou blessé

      L'Autorité palestinienne n'a pas condamné cette attaque, probablement à cause du fait qu'il ne s'agit pas d'un attentat terroriste contre des civils. D'autant que la population arabe considère dans sa majorité que les attaques contre l'armée d'occupation sont légitimes.»

      lire en anglais Murder on "Worshipers Way"
      traduction en français : Meurtre dans "la ruelle des fidèles"
      Margot Dudkevitch - Jerusalem Post


    2. Lu sur le fil de l'AFP de Proche-Orient.info...

      • Il faut choisir :
        • 9:53 Des dizaines de colons créent une implantation sauvage près de Hébron
          JERUSALEM, 17 nov (AFP) © 2002 AFP

          Des dizaines de jeunes colons ont créé dimanche matin un point de peuplement sauvage entre la colonie de Kiryat Arba et la ville de Hébron, en Cisjordanie, après un attentat palestinien, a annoncé à la radio publique israélienne un dirigeant des colons.
          "Nous avons créé un point d'implantation, car cela aurait été
          un péché historique de ne pas profiter de l'occasion", a affirmé Zvi Katsover.

        • 9:41 Sharon veut élargir la zone sous contrôle israélien à Hébron
          JERUSALEM, 17 nov (AFP) © 2002 AFP

          Le Premier ministre israélien Ariel Sharon veut élargir la zone sous contrôle total israélien à Hébron
          , à la suite d'une attaque palestinienne dans cette ville de Cisjordanie, qui a fait 12 morts vendredi, a rapporté dimanche la radio publique.

          "Il faut exploiter la situation pour créer des faits accomplis sur le terrain qui permettront d'établir une continuité territoriale entre Kyriat Arba (colonie proche de Hébron), le quartier d'habitation des colons de Hébron et le Caveau des patriarches", site vénéré par le judaïsme et l'islam, a dit le Premier ministre lors d'une visite à Hébron, cité par la radio.
          (lire l'info de Haaretz ci-dessous pour voir le différence...)

  • Le Premier Ministre appelle à la continuité territoriale de Kiryat Arba à Hebron
    Par Aluf Benn et Gideon Alon, Correspondants de Ha'aretz

    Le Premier Ministre Ariel Sharon a dit aux commandants de Tsahal de Hebron que l'occasion qui se présente maintenant à la suite de l'attaque de vendredi soir dans la ville, dans lequels 12 Israéliens ont été tués, doit être exploitée pour établir de nouveaux faits qui assureront la continuité territoriale entre l'implantation de Kiryat Arba et la section Juive de Hebron, y compris le Tombeau des Patriarches, a annoncé Kol Israël.

    Sharon a ajouté, cependant, qu'il ne doit y avoir aucun changement aux dispositions de prière du lieu saint, où et des Juifs et des Musulmans prient. La radio a aussi rapporté que le Premier ministre a dit aux officiers que l'armée doit créer une situation qui assurera la sécurité des Juifs vivant dans la ville divisée et réduire à un minimum la présence de Palestiniens dans le secteur dans lequel les résidents vivent.

  • Un cessez-le-feu doit aussi inclure le Jihad...
    Par Ze'ev Schiff - Ha'aretz

    L'attaque sanglante du Jihad Islamique effectué à Hebron vendredi, qui a visé l'implantation Juive de la ville, est la preuve que l'accord atteint au Caire entre le Fatah et le Hamas pour un cessez-le-feu possible la semaine dernière, est sans signification. Il en restera qu'il faut un contrôle du Jihad et des autres organisations - et aussi de la Syrie, qui tient un certain nombre de ces groupes sous ses auspices.

    Une analyse de l'attaque et la découverte du corps d'un troisième terroriste près de la porte de l'implantation Juive de Hebron suggère que les buts de l'attaque étaient doubles. On devait frapper les fidèles sur leur retour de la synagogue et le deuxième était de faire irruption dans l'implantation Juive de Hebron pour tuer autant de personnes que possible. Il n'est pas vrai de dire que l'attaque avait été projetée seuleument comme une embuscade pour tuer le commandant de la Brigade d'Hebron, qui est mort abattu par les terroristes. Il y a aussi abondance de preuve que l'organisation de l'attaque a été effectuée il y a quelque temps.

    L'attaque du Jihad Islamique a mis fin "à Bethléem et Hebron d'abord" le plan, qui appelait à l'évacuation graduelle de Tsahal des deux villes et à la relaxe des restrictions sur la population, un plan formulé par le gouvernement précédent. Avant l'attaque, Tsahal avait quitté la plupart des secteurs de Hebron et l'embuscade a ramené une présence forte dans la plupart des parties.

    La ville est cernée et aucune marchandise ne peut passer. L'intention est d'effectuer des recherches maison par maison.

    L'attaque douloureuse n'aboutira pas au rejet automatique israélien d'un accord possible entre le Fatah et le Hamas pour au moins la cessation provisoire de leurs activités contre Israël. Pour Israël, les conclusions de cette attaque sont autres. Si en effet un accord est atteint pour un cessez-le-feu contre Israël, il sera sans signification si on permet à d'autres organisations palestiniennes militantes de continuer leurs activités librement et si le cessez-le-feu n'inclut pas aussi les implantations des territoires - autrement dit, un plein cessez-le-feu.

    Un tel cessez-le-feu ne peut pas être réalisé si la Syrie ne l'accepte pas. Cela signifie que Damas doit l'imposer au Jihad Islamique et aux autres organisations fonctionnant sous ses auspices. Comme tel, les Etats-Unis, les efforts égyptiens et européens pour réaliser un cessez-le-feu doivent aussi être adressés à Damas.

    Israël va peser sa réponse à l'attaque et ses futures actions en se basant sur la situation sur le terrain. Malgré l'expérience négative passée d'Israël avec les affaires de cessez-le-feu, il ne rejette pas la possibilité que quelque chose de sérieux puisse apparaître à partir de cela, même si le début sera seulement un cessez-le-feu provisoire.

    C'est surtout des remerciements à l'intense participation égyptienne aux pourparlers. Le chef du service de renseignement égyptien a demandé à Israël, qu'il a visité jeudi, d'arrêter les éliminations ciblées des responsables terroristes.

    La réponse d'Israël a été que telles actions s'arrêteront si les attaques terroristes cessent. Par exemple, si on l'avait su que le Jihad Islamique projetait une attaque dans Hebron, en dépit d'un accord de cessez-le-feu, Israël aurait essayé de l'empêcher en employant, parmi d'autres moyens, des éliminations ciblées.

    Pour le moment, Israël attend pour voir comment les pourparlers du Caire se déroulent.

  • On s'attend à ce que les ministres exigent une vengeance dure au cours de la réunion du cabinet
    Par Aluf Benn et Gideon Alon, Correspondants de Ha'aretz

    À la réunion de cabinet de dimanche, on s'attend à ce que plusieurs ministres exigent de Tsahal une action dure contre les Palestiniens à Hebron en réponse à l'attaque de Jihad Islamique vendredi soir dans laquelle 12 Israéliens ont été tués.

    Le leader du Shas et Ministre de l'Intérieur, Eli Yishai, a invité Sharon dans la nuit de samedi à dimanche à prendre "des mesures peu conventionnelles" en plus de la démolition des maisons de terroristes et de l'expulsion de leurs familles.

    On attend du Ministre du logement Natan Sharansky (Yisrael B'Aliya) d'exiger l'annulation formelle de l'accord de Hebron de1997, a annoncé Kol Israël. Le ministre du Parti National Religieux Yitzhak Levy exigera l'annulation "de la Judée d'abord" le plan lequel Tsahal avait cessé ses patrouilles dans la plupart des parties de Hebron il y a trois semaines.

    Le Premier Ministre Ariel Sharon et le Ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz doivent se rencontrer dimanche matin avant la réunion de cabinet hebdomadaire pour discuter de la réponse d'Israël à l'attaque du Jihad Islamique vendredi soir dans Hebron dans lequel 12 Israéliens ont été tués, a annoncé Kol Israël.

    Dans la nuit de samedi à dimanche, Mofaz et Sharon ont autorisé une large opération de Tsahal qui vise à détruire l'infrastructure et la direction du terrorisme dans la ville de la Rive occidentale.

    Les troupes de Tsahal sont revenus dans une grande partie de la section contrôlée par les Palestiniene à Hebron samedi.

    Tsahal patrouille de nouveau dans les secteurs palestiniens, après avoir cessé ces patrouilles il y a seulement trois semaines comme une part d'un plan introduit à ce moment-là par le ministre de la Défense Nationale Benjamin Ben-Eliezer selon lequel les secteurs dans lesquels le calme prévalait seraient remis sous contrôle palestinien.

    Pendant le week-end, 41 Palestiniens ont été arrêtés et interrogés, y compris quatre terroristes recherchés. Il a été aussi décidé de supprimer tout le priviliges que l'on a accordé aux Palestiniens dans la ville pour le Ramadan.

    Dans leurs consultations samedi, Sharon et Mofaz ont été d'accord de ne pas bannir le Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat. Galei Tsahal a annoncé que l'avocat Dov Weisglass, chef de cabinet de la Présidence, a dit qu'Arafat ne serait pas banni en raison des contraintes internationales. Cela semble être une référence à la campagne militaire américaine possible contre Saddam Hussein et le désir d'Israël de ne pas saper les plans américains dans cette sphère.

    Le Ministre des Affaires Etrangères Benjamin Netanyahu a qualifié l'incident "de massacre". Un porte-parole de Netanyahu a dit, "Il ne peut y avoir aucune avancé diplomatique tant que des terroristes palestiniens continuent à effectuer de telles actions."

    Netanyahu a dit qu'il a attendu le monde "à en arrière n'importe quelle action qu'Israël décide de prendre contre l'Autorité Palestinienne et son leader Arafat pour protéger les vies de ses citoyens."

    Avigdor Lieberman, le Président de Ihoud Leoumi-Israël Beteinou, a dit qu'Arafat devait être ou tué ou arrêté, tandis que le Ministre de la Sécurité Public Uzi Landau a dit que l'Autorité Palestinienne a devait payé un prix lourd pour l'attaque et appelé au soutien de l'activité d'implantation, principalement dans Hebron.

    L'Autorité Palestinienne n'a eu aucune réponse officielle à l'attaque, mais le Ministre de l'Autorité Palestinienne Saeb Erekat s'est adressé au Quartet international - qui inclut les Etats-Unis, l'ONU, l'Union européenne et la Russie - pour achever le plan de paix pour que les deux côtés puissent reprendre les négociations et arrêtent de se battre.

    "Plus d'incursions israéliennes, plus d'attaques israéliennes, plus de bombardements israéliens ajouteront seulement du carburant au feu," Erekat a dit à Reuters.

    Le président du parti Travailliste Benjamin Ben-Eliezer, qui a introduit le plan "la Judée d'abord" a dit que l'attaque a ruiné les espoirs de créer des secteurs calmes dans les territoires.

  • Les résidents de Kiryat Arba annoncent l'établissement d'un avant-poste sur le site de l'attaque de Hebron
    Jerusalem Post

    Le nombre de résidents de Hebron et Kiryat Arba présent à une manifestation samedi soir à Hebron est évalué à 1.500 selon les rapports des médias. La manifestation a été organisée pour marquer le meurtre de 12 Israéliens et de 15 blessés dans l'attaque à l'arme à feu de vendredi à Hebron.

    Le conseil local avec à sa tête Zvi Katsover a parlé à la foule, annonçant qu'un avant-poste a été établi sur le site de l'attaque, avec le but d'en faire une implantation permanente. Cela a été cité par Kol Israël comme un quartier connectant Hebron et Kiryat Arba.

    Des appels à la vengeance sur les résidents de Hebron, aussi bien que des " dehors les Arabes" ont été faits par des manifestants, a dit le rapport de radio. Plusieurs manifestants ont jeté des pierres sur les maisons palestiniennes voisines, causant des dégâts. La Police a été déployée dans le secteur pour refréner l'escalade de la violence, ajoute le rapport.

    Les leaders de résidents avaient plus tôt exigé que Tsahal accorde aux trois civils tués dans l'attaque, dont un, était l'officier chargé de la sécurité civil de la communauté Juive, des obsèques militaires.
    Katsover avaient dit plus tôt sur "Canal Un" , les trois "se sont battus comme des soldats et doivent être enterrés comme des soldats."

    Les obsèques des trois membres civils de Kiryat Arbaqui faisaient partie de l'équipe de secours auront lieu à 11h30 dans le cimetière Givat Shaul à Jérusalem. Le cortège commencera à 9:30 de Kiryat Arba.

    Il s’agit d’Itzhak Bouanich (46 ans), le responsable de la sécurité à Kyriat Arba, pére de sept enfants, d’Alex Doukhan (33 ans) un ancien immigrant de France et pére de trois enfants, et d’Alex Tzvitman (26 ans), pére d’une petite fille.

    La radio a dit qu'ils auraient des obsèques militaires, comme les leaders des résidents l'avaient exigé

  • En bref
    • Des hélicoptères israéliens ont tiré des missiles, très tôt ce matin, contre un atelier de Khan Younès, dans le sud de la Bande de Gaza qui servait à fabriquer des armes.

    • Selon le Sunday Times: Sharon ordonne au Mossad de placer Ramadan Shallah le chef du Jihad Islamique basé à Damas entête de la liste des terroristes recherchés

    • Un des responsables du Jihad islamique, Cheikh Abdullah Chami, a pris samedi soir la tête d'une marche dans la ville de Gaza, qui a rassemblé 2000 Palestiniens qui célébraient l'attaque de Hébron.

“Les officiers conduisent le combat”

La communauté de Blanc-Mesnil touchée par la mort de l'un des siens dans l'attaque de Hébron

Tsahal se redéploie à Hébron

NDLR : l'ignominie continue,
la désinformation aussi

Le Premier Ministre appelle à la continuité territoriale de Kiryat Arba à Hebron

Un cessez-le-feu doit aussi inclure le Jihad...
Par Ze'ev Schiff - Ha'aretz


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de Décembre 2001
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002
Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Adresses des Gouvernements de la France,de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.