AVIS D'UTILISATION
Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.

ACCUEIL
Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Google
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.
Dimanche 10 Novembre 2002 - 5 Kislev 5763 - mise à jour 18:13 (heure de Paris, GMT +1)

Deux Palestiniens ont été tués par l'explosion prématurée de leur voiture près d'un point de contrôle de la Rive occidentale

Bush a choisi son plan d'attaque en Irak, selon le New York Times

Sharon et Netanyahu sont d'accord pour des primaires au Likoud le 28 novembre

Un soldat tué dans explosion dans la Bande de Gaza; Tsahal tue un terroriste important du Jihad Islamique

  • Deux Palestiniens ont été tués par l'explosion prématurée de leur voiture près d'un point de contrôle de la Rive occidentale
    Jerusalem Post

    Deux Palestiniens ont été tués dimanche dans la voiture où ils voyageaient qui a explosée près du point de contrôle Kalanit en Samarie, d'après Galei Tsahal.

    Les fonctionnaires de sécurité ont dit que la détonation a été causée par une ceinture explosive qu'ils portaient, qui a explosé prématurément. La voiture contenait un deuxième grand dispositif explosif.

    La police a découvert une voiture qui a éveillée leurs soupçons près du Kibboutz Netzer, juste sur le côté israélien de la Ligne Verte. La Police s'est adressée au conducteur, qui avait un compagnon dans la voiture,en lui demandant de s'arrêter.

    Un moment plus tard, la voiture a explosé, tuant les deux Palestiniens à l'intérieur, a dit la police, qui soupçonne que les deux essayait d'effectuer un attentat-suicide. Il n'y a eu aucun blessé israélien.

    L'armée et la Police de l'air et des frontières avaient été déployés en grands nombres le long de la ligne verte après que des rapports des servicse de renseignement face état d'une tentative de terroristes de s'infiltrer en Israël.

    Tsahal avait retiré aujourd'hui ses blindés et ses troupes des faubourgs de Djénine, un jour après avoir traqué et tué un terroriste du Jihad Islamique senior dans un long échange de coups de feu depuis sa cachette, selon des fonctionnaires.

    Le gouverneur de Djénine Haider Irshaid a dit que les troupes ont laissé environ 35 maisons qu'ils avaient reprises comme postes de surveillance et avaient retiré des véhicules blindés, des tanks et des jeeps de la ville, finissant une opération qui a duré deux semaines.

    Avec des forces stationnées dans les faubourgs de la ville, les troupes peuvent rapidement retourner au centre ville comme ils ont fait dans le passé.

    La vie à Djénine a regagné un semblant de normalité dimanche. Les enfants sont allés à l'école pour la première fois depuis deux semaines. Les magasins ont rouvert et les bulldozers ont commencé à enlever des décombres d'au moins six bâtiments démolis dans l'opération de l'armée.

    L'armée était entrée à Djénine pour chercher des terroristes recherchés pour un attentat-suicide le 21 octobre revendiqué par le mouvement du Jihad Islamique qui a tué 14 personnes.

    Samedi, l'armée a trouvé et a tué l'homme qui était responsable de l'attentat contre l'autobus et une attaque contre un autobus précédent qui avait tué 17 personnes. Iyad Sawalha, se cachait dans un appartement dans la casbah de Djénine, caché derrière un mur dans une cuisine, ont dit les autorités israéliennes.

    Pendant le séjour de deux semaines de l'armée à Djénine, les troupes ont arrêté des dizaines d'activistes soupçonnés et ont démoli plus de 10 maisons appartenant aux activistes et leurs familles, a dit un commandant senior de l'armée sous condition d'anonymat.

    Les troupes israéliennes étaient entrées dans sept des huit villes principales dans la Rive occidentale en juin, après une vague d'attentat-suicide palestinien. En la plupart des places, des troupes israéliennes sont restées dans ces villes ou leurs faubourgs.

    À Naplouse, une ville au sud de Djénine, des palestiniens ont jeté des pierres sur les tanks israéliens et des véhicules blindés imposant un couvre-feu.

    Dans quelques cas, les jeunes se sont montés sur les véhicules blindés et se sont enfuis à toutes jambes avec les boîtes de munitions et des grenades, selon les sources de sécurité palestiniennes, qui ont demandé l'anonymat. Les soldats ont tiré sur les jeunes gens qui au moins ont été blessés par un obus, ont dit les sources.

    Dans d'autres événements, le Ministre de la Défense Nationale israélien Shaul Mofaz a dit au Cabinet que les activistes palestiniens refaisaient toujours des tentatives fréquentes d'effectuer des attaques sur des Israéliens.

    L'armée a dit avoir arrêté deux terroristes projetant un attentat-suicide. L'un, un jeune homme de 15 ans de Naplouse, était sur le point d'effectuer un attentat-suicide quand il a été attrapé, a dit l'armée. L'autre qui préparait une attaque depuis la ville de la Rive occidentale de Hebron est un membre senior du groupe terroriste du Hamas,a dit l'armée .

  • Bush a choisi son plan d'attaque en Irak, selon le New York Times

    Le président George W. Bush a choisi son plan d'attaque en Irak qui s'appuiera sur une force de 200.000 à 250.000 hommes, et débutera par une campagne aérienne assez courte avant l'établissement de diverses têtes de pont dans le pays pour isoler rapidement les dirigeants de Bagdad, a affirmé samedi le New York Times dans son édition électronique. La campagne aérienne devrait durer moins d'un mois, et s'inspirer des leçons apprises en Afghanistan, en infiltrant en Irak des petits groupes de forces spéciales pour guider les bombardements vers leurs objectifs, précise le quotidien en citant des responsables anonymes de l'administration américaine

  • Sharon et Netanyahu sont d'accord pour des primaires au Likoud le 28 novembre
    Par Yossi Verter, Correspondant de Ha'aretz

    Les élections pour choisir le président du Likoud, qui sera désigné comme le candidat au poste de Premier Ministre du parti, auront lieu le 28 novembre, selon un accord atteint samedi soir tard dans la nuit entre les conseillers du Premier Ministre Ariel Sharon et ceux du Ministre des Affaires Etrangères Benjamin Netanyahu.

    Le vote pour la liste des candidats du parti sera tenu le 8 décembre. Les deux côtés ont aussi reconnu qu'une réunion du comité central du Likoud mardi aura deux présidents, le député Yisrael Katz, du camp de Netanyahu et Uri Shani, un allié de Sharon.

    La promesse du Premier ministre de nommer le Ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz au même poste dans le gouvernement prochain a été accompagnée de la condition que le Ministère de la Défense Nationale reste dans les mains du Likoud. Si une coalition d'unité nationale est formée, il est à supposer que l'on donnerait le portefeuille de la défense à un Travailliste senior. Les sources auprès du Premier ministre ont confirmé cette information.

    En raison du fait, que Sharon a déclaré que s'il gagne la primaire et les élections il agirait vers l'établissement d'une coalition d'unité avec les Travaillistes, il est possible que le portefeuille de la défense ne restera plus dans les mains du Likoud et Mofaz pourrait se retrouver hors du ministère après les élections.

    Le député Haim Ramon, qui rivalise pour la direction du parti Travailliste, reconsidère son intention de se retirer de la courseen raison d'un sondage complet qui a montré que 90 pour cent de ses partisans - environ 12,000 des 107,000 membres de Travail - s'attendent à ce qu'il reste en fin de compte dans la course.

    Ramon doit consulter les députés en question qui le soutiennent, mais ses proches s'attendent à ce qu'il sorte finalement de la course.

  • Un soldat tué dans explosion dans la Bande de Gaza; Tsahal tue un terroriste important du Jihad Islamique
    Amos Harel, Ha'aretz

    Un soldat de Tsahal a été tué et un officier modérement blessé samedi après-midi par un engin explosif a sauté près de l'implantation de la Bande de Gaza de Netzarim.

    L'organisation du Jihad Islamique a dit que l'attaque était en réponse à l'élimination plus tôt samedi d'Iyad Sawalhe, un terroriste important du Jihad Islamique, dans la ville de la Rive occidentale de Djénine.

    L'engin a été activé contre des troupes de la brigade Givati opérant dans le secteur.

    Madin Grifat, 23 ans, du village du nord, Beit Zarzir, a été blessé gravement par l'explosion et est mort plus tard de ses blessures à l'hôpital. L'officier, qui est un capitaine Givati, a été admis à l'hôpital Soroka de Be'er Sheva.

    Iyad Sawalhe était le chef de l'aile militaire du Jihad en Samarie du nord et le terroriste du Jihad de rang le plus haut dans la liste des recherchés par Israël. Trois soldats de Tsahal de la brigade Golani ont été légèrement blessés dans un échange de coups de feu dans la Kasbah de Djénine et ont été admis à l'hôpital Haemek de Afula.

    Le président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat a condamné samedi l'élimination. "C'est un autre crime de la série des crimes israéliens," a dit Arafat aux journalistes à Ramallah et il a dit qu'il espérait que le Conseil de sécurité de l'ONU mettrait en application ses décisions sur le conflit palestinien contre Israël, comme il l'a fait pour Irak.

    Un membre important du Jihad Islamique Abdullah Shami a dit samedi que son organisation continuera à résister à l'occupation israélienne malgré l'assassinat de Sawalhe.

    Sawalhe a été localisé par des troupes en début de matinée de samedi matin dans une cachette qui avait été construite derrière un mur tournant à l'intérieur d'une cuisine d'une des maisons près de la casbah. La femme de Sawalhe s'a rendue aux soldats, mais Iyad a résisté à l'arrestation et a commencé à tirer sur les soldats et à jeter des grenades à main. Les troupes ont finalement réussi à le tuer.

    Sawalhe était responsable d'une sérieuse liste d'attaques terroristes, y compris l'attentat-suicide aux jonctions Karkur et Megido, qui ont laissé 31 Israéliens morts et 89 blessés. Sawalhe a été un temps activiste du Fatah et a passé un certain temps dans une prison israélienne pour le meurtre de collaborateurs palestiniens. Il a été libéré en 1998 et au commencement de l'intifada en 2000, il a rejoint les rangs du Jihad Islamique.

    Il était responsable des opérations de l'organisation à Djénine et Naplouse pendant les six mois passés et a été un des but principaux des opérations de Tsahal à Djénine, qui ont commencé il y a deux semaines.

    La mère de Sawalhe et la soeur ont été arrêtés vendredi par les services de sécurité du Shin Bet, plusieurs jeeps de Tsahal sont parvenues à la maison de la famille dans le village de la Rive occidentale de Ra'i, près de Djénine et ont arrêté Najayah 55 ans et Arpeline 26 ans.

  • Un terroriste tué à Tulkarem essayant d'échapper à des soldats de Tsahal

    Dans le camp de Tulkarem, un Palestinien recherché a été tué vendredi soir tard dans la nuit en essayant d'éviter d'être capturé par des soldats, a annoncé Kol Israël. Les soldats lui ont tiré dessus et l'ont touché. Il a été admis dans un hôpital de Tulkarem où il a succombé plus tard à ses blessures. Cinq autres Palestiniens ont été capturés dans la ville.

    Près de la ville de Ramallah, des policiers des frontières ont arrêté un terroriste recherché du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP). L'homme est soupçonné de l'organisation et de l'exécution d'attaques terroristes et de la mise en place d'engin explosifs. Dans la ville de Tubas deux terroristes du Hamas ont été arrêtés, tandis que à Betunia, aussi six Palestiniens supplémentaires ont été capturés.

  • Les prières du Ramadan à Jérusalem se sont terminés sans incident

    Environ 150,000 palestinien était aux prières du vendredi, alors que la police de Jérusalem avait déployé un grand nombre d'officiers partout dans la capitale. Pour la première fois depuis des mois, on a donné libre accès aux fidèles palestiniens au Mont du Temple, sans limitations sur l'âge pour ceux qui étaient autorisés à entrer dans les mosquées.

    Les prières finies, la foule s'est dispersée sans incident.

    Environ 2,000 policiers avaient été déployés vendredi, avec la Police de l'air et des frontières aussi appelée en renfort pour garder les rues de la Vieille Ville. De plus, des troupes devaient être placées le long de la ligne de ceinture autour de Jérusalem, pour s'assurer que des terroristes n'emploient pas l'occasion pour entrer dans la capitale.

  • Les policiers ont choppé un "infiltré excentrique"

    La police de Jérusalem a arrêté un Juif, paré d' un kaffiyeh, qui a essayé d'entrer sur le Mont du Temple pendant les prières du premier vendredi du mois saint Musulman du Ramadan.

    Selon la police, l'homme, qui n'était pas armé, a été retenu pour interrogatoire. Une source de la police a dit que l'homme était connu dans la capitale et l'a décrit comme un excentrique qui avait déjà essayé d'entrer sur le Mont du Temple à d'autres occasions.

  • La maison du tueur de Rafiah Yam, démolie

    Les troupes de Tsahal sont entrées dans la ville de la Bande de Gaza de Khan Yunis au début de vendredi et ont démoli la maison d'Ismaeel Ashur, qui a tué deux Israéliens dans un attaque à l'arme à feu dans l'implantation de la Bande de Gaza de Rafiah Yam mercredi.

    Les Palestiniens ont dit que des dizaines de tanks, de véhicules blindés et de jeeps ont accompagné les troupes dans leur opération dans la ville.

    Les résidents de Khan Yunis ont dit que des dizaines de palestiniens ont échangé des coups de feu avec les soldats, qui ont répondu aux tirs tandis qu'ils opéraient à l'intérieur de la ville.

  • L’ancien chef du Mossad pour un dialogue futur entre Israël et le Hamas

    L’ex-chef du Mossad, le service de renseignements israélien, Ephraïm Halevy, envisage un dialogue futur entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, responsable de la plupart des attentats suicide, dans une interview publiée vendredi.

    « Dans la mesure où dans l’avenir nous nous dirigerons vers une espèce d’accord (avec les Palestiniens), nous ne pourrons en écarter le Hamas », a déclaré M. Halevy au quotidien Yediot Aharonot.

    « Il est possible qu’il soit trop tôt pour parler avec le Hamas et qu’un tel dialogue soit impossible aussi longtemps qu’il envoie des terroristes suicidaires », a estimé l’ancien chef du Mossad.

    « Mais il est possible aussi que si une alternative politique était offerte au Hamas, s’il se rendait compte qu’on est prêt à parler avec lui, il cesserait » les attentats suicide, a-t-il ajouté. M. Halevy a dirigé le Mossad pendant quatre ans et demi. Il a été nommé en septembre à la direction du Conseil national de sécurité.


Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Les ARCHIVES des INFOS de :
2000 Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002
2001 Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Décembre 2001 Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002
Adresses
Gouvernement La France, La Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales

Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)

Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)


AVIS D'UTILISATION.