AVIS D'UTILISATION
Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.

ACCUEIL
Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Google
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.
Samedi 2 Novembre 2002 - 27 Cheshvan 5763

  • Un employé de l'ONU aurait tenté de détourner des médicaments destinés aux réfugiés palestiniens

    Les autorités libanaises ont arrêté un Palestinien travaillant pour l'Agence des Nations unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) soupçonné d'avoir essayé de détourner des médicaments destinés aux réfugiés palestiniens au Liban, ont annoncé samedi des responsables palestiniens.

    Hani Khalil, auditeur en chef du bureau de l'UNRWA, a été arrêté en milieu de semaine avec son chauffeur par la police libanaise à la frontière libano-syrienne, alors qu'il tentait de faire passer les médicaments en Syrie, selon des responsables du camp de réfugiés d'Ein el-Hilweh, en périphérie de Saïda (sud), qui ont requis l'anonymat.

    Le chef de l'UNRWA, Peter Hansen, a exprimé sa déception de voir détourner des médicaments destinés aux quelque 350.000 Palestiniens vivant dans les 12 camps de réfugiés libanais, selon ces mêmes sources.

    Des responsables du camp d'Ein el-Hilweh, le plus grand du Liban, ont fréquemment accusé par le passé des responsables de l'UNRWA de corruption et de détournement des fonds de l'agence.

    L'UNRWA, fondée en 1948, fournit des services à 3,8 millions de réfugiés en Jordanie, Syrie, au Liban, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

  • L'ancien Chef d'état-major de Tsahal Shaul Mofaz accepte le poste de Ministre de la Défense Nationale
    Par Yossi Verter et Gideon Alon, Correspondants,de Ha'aretz Service

    L'ancien Chef d'état-major de Tsahal Shaul Mofaz a informé ce soir, le Premier Ministre Ariel Sharon qu'il acceptait le poste de Ministre de la Défense Nationale, qu'a quitté le chef de Parti Travailliste Benjamin Ben-Eliezer au début de la semaine.

    Sharon a offert le poste à l'ancien chef de Tsahal pendant une réunion jeudi soir.

    Le chef de cabinet du Premier ministre, Dov Weisglass, a dit à Kol Israël que Mofaz était déjà d'accord dans le principe de l'offre.

  • Netanyahu va probablement rejeter l'offre de Ministre des Affaires Etrangères

    L'ancien Premier ministre et rival de Sharon au Likoud Benjamin Netanyahu penchent vers le rejet de la proposition d'être le Ministre des Affaires Etrangères dans le prochain gouvernement, a annoncé Galei Tsahal, dans la soirée

    Au lieu de cela, la radio a dit, qu'il faisait pression sur Sharon pour tenir des élections primaires.

  • Sharon dit à l'Ambassadeur américain Kurtzer, aucun changement dans la politique de base

    Sharon a appelé l'Ambassadeur des Etats-Unis Dan Kurtzer vendredi et l'a informé qu'il n'y aurait aucun changement dans les orientations de base du gouvernement, malgré le fait qu'il avait l'intention d'établir un gouvernement de droite, a annoncé Kol Israël samedi.

    Sharon a dit qu'il ne changerait pas les accords conclus avec le Président américain George W. Bush et qu'Israël respecterait tous ses accords avec les Etats-Unis. Il a aussi dit qu'il ne céderait pas à la pression sur le budget et a assuré l'ambassadeur qu'il passerait avec succés les deuxièmes et troisièmes lectures à la Knesset.
  • Sharon offre le poste de ministre des Affaires Etrangères à Netanyahu dans le nouveau gouvernement
    Par Yossi Verter et Gideon Alon, Correspondants de Ha'aretz Service

    Le Premier Ministre Ariel Sharon et Benjamin Netanyahu se sont rencontré vendredi pour discuter du poste de ministre des Affaires Etrangères dans le prochain gouverment que pourrait prendre l'ancien Premier ministre. Galei Tsahal a annoncé samedi matin que Netanyahu aurait tendance à rejeter l'offre et à fait pression sur Sharon pour tenir des élections primaires.

    Les deux hommes, sont en concurrence pour la direction du Likoud, ils se sont rencontrés au ranch du Negev de Sharon et ont consenti à reprendre les discussions dimanche.

    Sharon a demandé à Netanyahu de rejoindre le gouvernement "sur la base des orientations du gouvernement actuel et pour travailler ensemble sur les défis auquelles Israël doit faire face," a dit une source diplomatique israélienne.

    Pendant la réunion Netanyahu, qui au cours de l'année dernière a attaqué Sharon sur sa droite, l'accusant d'être trop doux avec les Palestiniens, a durement critiqué la politique économique du gouvernement et a dit à Sharon que des changements doivent être faits.

    Il a répété son sentiment que des changements nécessaires et qu'il seront difficiles à mettre en oeuvre sans élire une nouvelle Knesset.

    "Il a demandé à Sharon -" désirez-vous accepter mon plan économique et si oui avez-vous une coalition assez stable pour l'effectuer ? '," a dit une source du bureau de Netanyahu à Reuters. "La menace principale pour Israël est la situation économique."

    Quelques membres Likoud ont suggéré que Sharon et Netanyahu aient une discussion sur une entente politique à long terme, comme quoi, ils n'entreraient pas en compétition l'un contre l'autre pour la direction du Likoud. Au lieu de cela, Netanyahu serait numéro le deux sur la liste du Likoud et remplaceraient Sharon - à supposer que le Likoud gagne l'élection prochaine - au milieu de son mandat.

    Certain voient l'offre de Sharon à Netanyahu comme un mouvement politique astucieux. En amenant Netanyahu dans le gouvernement, Sharon amoindrira sa critique, si Netanyahu doit rejoindre le gouvernement au ministère des Affaires Etrangères. Si, d'autre part, Netanyahu rejette l'offre de Sharon, il sera perçu comme ayant abandonné un gouvernement Likoud en temps de crise politique.

    Jeudi soir, Sharon a rencontré l'ancien chef d'état-major de Tsahal de personnel Shaul Mofaz et lui a offert le poste de ministre de la Défense Nationale.

    Le Général de corps d'armée en retraite a dit qu'il donnerait sa réponse finale dans quelques jours. Un collaborateur de Sharon a cependant dit que Mofaz avait déjà donné son accord à l'offre.

    Le député Likoud Yuval Stenitiz a dit vendredi que la nomination d'un ancien chef de personnel comme le ministre de la Défense Nationale seulement quatre mois après sa retraite de l'armée est problématique.

    Le ministre adjoint de la Sécurité Publique Gideon Ezra (Likoud) a dit vendredi que nommer Mofaz comme ministre de la Défense Nationale était essentiel en raison de la bataille contre le terrorisme et la guerre contre l'Irak et que cela permettrait à Sharon de traiter des affaires économiques et sociales.

    Ben-Eliezer : Israël doit aller vers la voie diplomatique
    Le ministre de la Défense Nationale sortant Benjamin Ben-Eliezer a dit vendredi qu'Israël a enregistré d'énormes et impressionnants succés dans la guerre au terrorisme et que le temps était maintenant venu pour un accord diplomatique qui mettrait fin à la situation tragique du Moyen-Orient.

    En parlant à sa réunion d'adieu, Ben-Eliezer a dit que la guerre au terrorisme était difficile et complexe.
    Ben-Eliezer a aussi appelé Israël à relancer le processus de paix au cours sa réunion avec les commandants supérieurs de l'armée.

    "L'armée a gagné la guerre," a-t-il dit, juste quelques heures avant que sa démission du gouvernement entre en vigueur. "Seul le processus politique apportera la victoire. Nous sommes excellents avec les canons et les blindés mais nous devons savoir aussi parler "politique"."

  • Israël considère que la guerre contre l'Irak n'est plus imminente
    WorldTribune.com

    Israël a revu son évaluation concernant la campagne américaine contre l'Irak.

    Les fonctionnaires de la défense ont déclaré que les États-Unis semblent avoir enterré leurs plans d'une guerre imminente contre le régime du Président irakien Saddam Hussein. Ils ont déclaré que l'administration Bush avait postposé toute offensive sur Bagdad jusqu'à début 2003.

    L'ex-ministre de la défense Binyamin Ben-Eliezer a déclaré qu'il pensait que les États-Unis ne lanceraient pas leurs opérations contre l'Iraq avant plusieurs mois. Il a indiqué que c'était là un changement dans les plans américains.

    Un peu plus tôt, de hauts fonctionnaires israéliens de la défense déclaraient que les opérations auraient lieu en décembre. Ils ajoutent que les Etats-Unis ont accéléré leurs préparatifs au Moyen-Orient et en Israël en vue d'une campagne contre Bagdad.

    Ces fonctionnaires déclarent que maintenant les États-Unis semblent avoir retardé toute offensive tandis qu'il poursuivent leurs efforts en vue de former une coalition contre le régime de Saddam. Ils affirment que la décision du Président George Bush de chercher à obtenir une Résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies autorisant une offensive sur Bagdad rend certain qu'aucune guerre n'éclatera en 2002.

    [ Le Chef Kurde Jalal Talabani a déclaré qu'une campagne des États-Unis contre l'Irak est une certitude après le mois de jeûne du Ramadan. Cette année le Ramadan doit s'achever la première semaine de décembre. ]


Novembre 2002
D L M M J V S
 
 
      1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Les ARCHIVES des INFOS de :
2000 Janvier 2002 Avril 2002 Juillet2002 Octobre 2002
2001 Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Décembre 2001 Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002
emails des rédactions pour réagir rapidement
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
 


AVIS D'UTILISATION.