AVIS D'UTILISATION
Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.

ACCUEIL
Octobre 2002
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Google
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.
Lundi 28 octobre 2002 - 22 Cheshvan 5763

  • Les enseignants d'une université palestinienne appellent à se préparer au Jihad contre les Etats-Unis.
    © Porte-Parole de Tsahal.

    "Le Conseil des Sages de la Palestine" a publié une sentence religieuse condamnant l'attaque américaine prévue contre l'Irak. Il y est stipulé que toute collaboration avec les Etats-Unis constitue une trahison envers Allah et est de ce fait, formellement interdite. Le Conseil appelle les pays arabes, leurs dirigeants et leurs ressortissants, à s’opposer à toute attaque dirigée contre l’Irak ou contre tout pays arabe ou musulman. Il appelle à se préparer au Jihad contre l’agression américano-anglo-sioniste.

    "Nous demandons à tous les arabes et à tous les musulmans, dirigeants et ressortissants, commercants et [ndrl directeurs de] sociétés, de rompre toute relation politique, économique ou militaire avec les Etats-Unis, de cesser de les asservir et de boycotter leurs productions. [ndrl Nous demandons également de] retirer l’argent des banques et des sociétés, [somme estimée à] des milliards, et d’échanger les dollars contre toute autre monnaie."

    "Nous demandons également aux Musulmans dans le monde de se préparer au Jihad et à la mobilisation générale contre l’agression américano-anglo-sioniste sur l’Irak ou sur tout autre état musulman, afin de défendre la religion musulmane."

    "Le Conseil des Sages de la Palestine" est un corps religieux islamique extrémiste qui agit sous la protection du Hamas, avec à sa tête le Sheikh Hamad Bitaoui, un des prédicateurs radicaux du mouvement. La plupart des membres de ce Conseil sont des enseignants de l’université Al Najah de Naplouse.

  • Le terroriste-suicide d’Ariel était étudiant à l’université Al Najah
    © Porte-Parole de Tsahal.

    La branche armée du Hamas, Az a Din Al Kassam, a officiellement reconnu que le terroriste qui a perpétré l’attentat-)suicide à la station service d’Ariel le 27.10.02 est Mohammed Nazia Bustaami, de Naplouse, étudiant en informatique à l’université Al Najah.

    Le Hamas a souvent et fièrement défini l’université Al Najah comme "un foyer de terroristes kamikazes". Cette affirmation se confirme par les faits: l’université Al Najah a vu sortir de ses murs de nombreux terroristes kamikazes, plus que toutes les universités ou instituts académiques palestiniens.

    Voici la liste des terroristes kamikazes qui furent étudiants à l’université Al Najah:

    • Hashem Najar — étudiant à la faculté de journalisme et de communication. A perpétré un attentat suicide dans le village Mekhola, le 22.12.00
    • Hamed Abu Hijla — étudiant à la faculté de génie civil. A perpétré un attentat suicide avec une voiture piégée à Netanya. le 1.01.01
    • Jamal Naser — étudiant en génie civil. Responsable de l’attaque terroriste contre un autobus israélien, à l’ouest de Naplouse. le 29.04.01
    • Muayad Salah — étudiant en génie civil. A perpétré un attentat suicide à Baka al Sharkiya, le 8.11.01
    • Asam Reihan - étudiant à la faculté d’économie. A participé le 12.12.01 à l’attaque d’un autobus israélien civil (coups de feu et charges explosives) près de l’implantation Emmanuel. Bien que n’ayant pas porté pas de ceinture piégée, le Hamas lui a cependant octroyé le titre de "martyr".
    • Darin Abu Aisha —étudiante à l’université et activiste au Hamas. Volontaire pour une mission suicide finalement annulée par le mouvement, elle s’est alors porté volontaire au Fatah et s’est faite exploser au carrefour Makabim le 27.02.02.
    • Muhamad Alrul - étudiant à la faculté de droit islamique. A perpétré un attentat suicide dans un autobus à Jérusalem le 18.06.02

  • Nouvelles du front
    Jerusalem Post en Français

    Selon la radio israélienne, les opérations se poursuivent à Djenine. Sept Palestiniens armés, dont un membre du Hamas, ont été tués et 75 suspects ont été interpellés et sont interrogés par les services de sécurité. Parmi eux se trouvent deux terroristes qui étaient en route pour perpétrer un attentat en Israël.

    A Naplouse un terroriste membre du Djihad Islamique a été abattu.

    Israël détient 170 candidats au suicide dans ses prisons, six d'entre eux ont été appréhendés ces derniers jours.

    Dans le contexte actuel d’informations concernant de possibles attaques terroristes, l'armée demeure en état d'alerte maximum.

    Au point de passage d'Erez dans la bande de Gaza, un terroriste recherché a été interpellé.

    Un Palestinien a tiré un obus de mortier sur une localité juive de la bande de Gaza. On ne déplore ni victimes ni dégâts.

    Les forces israéliennes ont démoli les maisons de quatre terroristes à
    Djenine. Il s'agit des deux terroristes responsables de l'attentat de Karkour qui a fait 14 morts la semaine dernière. Les deux autres maisons appartenaient à des membres des brigades el Aqsa et du Djihad Islamique.

  • Israël dit avoir emprisonné 175 terroristes-suicide potentiels
    Amos Harel et Roni Singer, Correspondants d'Ha'aretz

    Israël a arrêté et detient dans ses prisons un total de 175 terroristes-suicide potentiels palestiniens, a dit le Ministre de la Défense Nationale Ben-Eliezer cité par Kol Israël. Dans ce total iil y a un certain nombre de femmes.

    Ben-Eliezer a dit que les forces de sécurité dans la région du Sharon étaient en haute alerte dimanche après-midi, après une infiltration soupçonné d'un terroriste-suicide palestinien, mais l'alerte a été annulé ce matin.

    Les alertes générales ont continué à être activées. Trois soldats de Tsahal ont été tués dimanche par un terroriste-suicide qui a frappé un poste d'essence dans la ville de l'implantation d'Ariel dans la Rive occidentale .

    Dimanche, des forces de sécurité palestinienne ont effectué des recherches étendues dans le secteur de Bethléem pour rechercher une palestinienne de 17 ans qui est soupçonnée de projeter un attentat-suicide à Jérusalem, a dit un fonctionnaire palestinien senior à Itim dans la nuit de samedi à dimanche.

    Tsahal et la police qui recherchaient la jeune femme ont été rappelés ce matin, a annoncé Kol Israël.

    Le fonctionnaire de l'AP a révélé que Tsahal avait donné l'information aux Palestiniens quant à la fille - d'un lycée de Bethléem - qui projetait d'effectuer l'attentat '"dans un proche avenir".

  • Alliot-Marie au cours d'une visite à Ryad se dit favorable à des « pressions » sur Washington pour le Proche-Orient

    La ministre française de la Défense, Mme Michèle Alliot-Marie, s’est prononcée samedi à Ryad en faveur d’une « pression » sur les États-Unis pour obtenir le respect des résolutions de l’Onu sur le dossier israélo-palestinien.

    « Le conflit israélo-palestinien entraîne une situation qui est intolérable. Ce que nous voulons c’est que, nous tous qui partageons la même vision, nous fassions pression sur les États-Unis pour qu’ils mettent la même conviction et la même action (que pour l’Irak) pour faire respecter toutes les résolutions des Nations unies de la même façon, quels que soient ceux auxquels les résolutions s’appliquent », a déclaré Mme Alliot-Marie.

    Mme Alliot-Marie a apporté le soutien de la France au plan de paix adopté en mars par le Sommet arabe de Beyrouth, sur proposition du prince héritier saoudien Abdallah. Le plan de paix prévoit des relations normales et la sécurité pour Israël en échange du retrait total israélien de toutes les terres arabes occupées, ainsi que la reconnaissance d’un État palestinien avec Jérusalem-Est pour capitale et le retour des réfugiés palestiniens.

    Nous n’allons pas changer notre politique d’éducation et un tel changement ne nous a pas été demandé », a déclaré le prince Sultan à la presse à l’issue d’un entretien à Ryad avec son homologue français, Michèle Alliot-Marie.

    L’Arabie saoudite n’a pas l’intention de modifier son système éducatif, souvent accusé en Occident d’inciter à l’extrémisme, a déclaré samedi le ministre de la Défense saoudien, Sultan ben Abdel Aziz. « « Tout ce qui se dit sur une demande faite par tel ou tel pays du monde pour que nous changions notre système éducatif est faux.

    Cela est de toute façon inacceptable, car il s’agit d’une question de souveraineté », a-t-il dit. Après le 11 septembre 2001, l’Arabie saoudite – pays d’origine d’Oussama Ben Laden et de la plupart des auteurs des attentats de New York et de Washington – a été accusée par la presse et certains responsables américains de tolérance envers les extrémistes.

    Les milieux religieux saoudiens avaient rejeté des critiques de certains médias occidentaux qui avaient estimé que le système d’éducation en Arabie, pays conservateur, inciterait à l’extrémisme et au terrorisme et avait besoin d’être modifié.

  • Amr Moussa craint une « dispersion des rangs » des pays membres de la Ligue arabe -
    Le retrait libyen menace gravement l’avenir de l’organisation panarabe

    La décision du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi de retirer son pays de la Ligue arabe représente une grave menace politique et financière sur l’avenir de l’organisation panarabe, déjà régulièrement critiquée pour sa passivité.

    Le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, qui a tenté en vain samedi à Tripoli de convaincre le colonel Kadhafi de revenir sur sa décision, a exprimé ses craintes contre l’effet boule de neige que pourrait entraîner le retrait de la Libye, avouant qu’il risquait de faire des émules parmi les déçus de l’organisation

    . « Oui, toutes les éventualités existent et la dispersion des rangs arabes aussi », a affirmé M. Moussa dans des déclarations publiées hier par le quotidien arabe al-Hayat. Cette dispersion « causera un immense chaos dans le monde arabe et dans la région du Proche-Orient », a-t-il averti, tout en expliquant que « les ennemis des Arabes ne devraient pas se réjouir de cette dispersion, car ils en souffriront également ».

    « Tripoli n’a fait que traduire en actes ce que tous les autres membres de la Ligue pensent mais n’osent pas faire, se retirer d’une organisation obsolète qui attend le coup de grâce après s’être épuisée dans des conflits internes », a déclaré un diplomate arabe sous couvert d’anonymat. « Tout comme les Nations unies, les divergences d’intérêts ont paralysé ses instances », a souligné le diplomate. Le colonel Kadhafi avait aussi menacé l’année dernière de se retirer de l’Onu, l’accusant de partialité et d’impuissance.

    Fondée en mars 1945 par sept pays (Égypte, Arabie saoudite, Liban, Irak, Yémen, Syrie et la Jordanie alors appelée Principauté de l’est de la Jordanie), la Ligue, qui compte aujourd’hui 22 membres, a accueilli la Libye en son sein en 1953.

    Près d’un demi-siècle après son adhésion, la Libye veut se retirer de la Ligue, en soulignant l’incapacité de l’organisation à parvenir aux buts de sa création, notamment réaliser l’union arabe dans tous les domaines, principalement politiques et économiques, et la libération de la Palestine. La décision libyenne est d’autant plus embarrassante pour la Ligue qu’elle tombe au moment où le monde arabe peine à surmonter les conséquences de l’invasion irakienne du Koweït en 1990 pour faire bloc face aux menaces américaines de frapper l’Irak.

    Tripoli, qui, pour souligner son opposition aux accords israélo-palestiniens d’Oslo, avait expulsé en 1994 quelque 30 000 Palestiniens, reproche aujourd’hui aux États arabes un « manque de fermeté » face à Israël.

    Depuis le début de l’intifada en septembre 2000, médias et intellectuels arabes reprochent aux responsables d’enchaîner discours, réunions et sommets sans agir pour « repousser l’agression israélienne contre les Palestiniens et alléger leurs souffrances ».

    Sur les 330 millions de dollars d’aide que les pays arabes s’étaient engagés à fournir aux Palestiniens d’avril à septembre 2002 pour combler leur manque à gagner en raison de l’intifada, seuls 145 M USD ont été versés.

    Sur le plan financier, la quote-part de la Libye représente près de 10,3 % du budget de la Ligue, soit environ 3,3 millions de dollars, qu’elle verse de manière irrégulière. Avec des arriérés de près de 20 millions de dollars, la Libye est le pays le plus endetté envers la Ligue après l’Irak.

    L’écrivain satirique du quotidien gouvernemental égyptien al-Akhbar, Ahmed Ragab, a tourné hier en dérision la décision de Tripoli. « Le retrait libyen, s’il se réalise, n’aura aucune retombée significative, car en mathématiques il est connu que soustraire un zéro à des zéros donne zéro », écrit-il.

  • Vers la diffusion en Egypte d'une série télévisée tirée d'un ouvrage antisémite, les "Protocoles des sages de Sion"

    La télévision d'Etat égyptienne s'apprête à diffuser une série de 30 épisodes adaptées des "Protocoles des sages de Sion", un ouvrage ouvertement antisémite qui, selon le créateur et acteur du feuilleton, "révèle les plans sionistes de prise de la Palestine".

    La publicité pour "Un cavalier sans cheval" a débuté cette semaine. La série devrait être diffusée lors de la première partie du ramadan, le mois sacré de l'islam, qui commence cette année début novembre.

    Les médias israéliens et plusieurs groupes juifs ont critiqué cette série, produite et interprétée par le célèbre acteur égyptien Mohammed Sobhi, dès l'annonce de ce projet l'année dernière.

    Ces critiques ont poussé le ministre égyptien de l'Information Safwat el-Sherif à réunir une commission spéciale chargée de revoir le script. Mais cette dernière a jugé que la série n'était pas antisémite. Mercredi, le centre Simon Wiesenthal a pressé à son tour les autorités égyptiennes d'annuler la diffusion du feuilleton.

    "Si le gouvernement égyptien est réellement engagé en faveur d'un avenir pacifique, il prendra les mesures nécessaires pour arrêter le torrent de haine qui menace de détruire les espoirs de réconciliation entre nos peuples", a déclaré dans un communiqué l'organisation basée à Los Angeles.

    Les médias égyptiens sous contrôle de l'Etat, ou du moins fortement influencés par ce dernier, sont régulièrement accusés de proposer des programmes antisémites. Les responsables rétorquent qu'ils ne font que refléter la colère du monde arabe envers la politique israélienne et non un sentiment de haine à l'égard des juifs.

    De son côté, l'acteur-producteur Mohammed Sobhi a précisé à l'Associated Press que son "travail artistique" ne faisait que "révéler les plans sionistes pour s'emparer de la Palestine".

    L'intrigue du feuilleton gravite autour d'un journaliste du nom de Hafez Neguib, incarné par Sobhi, qui s'emploient à rémontrer que les protocoles sont vrais. Les historiens ont toujours considéré les "Protocoles des sages de Sion" comme une supercherie élaborée dans la Russie du 19e siècle par la police secrète du Tsar. Ce document prétend être le récit de rencontres secrètes entre rabbins visant à s'emparer du monde.

    Dans une interview à l'hebdomadaire égyptien "Rose el-Youssef", Sobhi affirme que ses recherches révèlent que 19 des 24 protocoles ont été appliqués. "Grâce à la série, j'explique que tous les protocoles des sages de Sion ont été mis en oeuvre."


Octobre 2002
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Les ARCHIVES des INFOS de :
2000 Janvier 2002 Avril 2002 Juillet2002 Octobre 2002
2001 Février 2002 Mai 2002 Août 2002
Décembre 2001 Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002
emails des rédactions pour réagir rapidement
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
 


AVIS D'UTILISATION.