AVIS D'UTILISATION
Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.

ACCUEIL
Octobre 2002
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Google
 
 
Dimanche 27 octobre 2002 - 21 Cheshvan 5763

  • Sans la vigilance des civils et des soldats, les dommages causés auraient pu être plus importants”
    Communiqué du porte-parole de Tsahal

    “Sans la vigilance des civils et des soldats, les dommages causés auraient pu être plus importants”, a déclaré le commandant de la brigade Ephraim, le colonel David Menahem, au sujet de l’attentat de cet après-midi à Ariel, qui a fait trois morts et des dizaines de blessés.

    Un terroriste suicide s’est fait exploser aujourd’hui, 27.10.02, à 11h30, à la station service Sonol, à l’entrée de l’implantation d’Ariel, près de l’hôtel “Eshel HaShomron”. De nombreuses forces de police et de sauvetage se sont occupées des dizaines de blessés.

    “Les forces de sécurité qui se trouvaient à proximité ont identifié le terroriste, s’en sont approché et l’ont fait tombé à terre. Des soldats ont couru vers lui et ont ouvert le feu de peur qu’il n’actionne sa ceinture. Suite à l’explosion de celle-ci, trois officiers de Tsahal sont morts et vingt personnes, la plupart des soldats, ont été blessées. La raison de l’explosion, inconnue pour le moment, fait l’objet d’une enquête visant à établir si elle est le résultat de la mise à feu par le terroriste ou des coups de feu tirés dans sa direction.”

    Le colonel Menahem a souligné que la vigilance des civils et la réaction rapide des soldats avaient évité l’entrée du terroriste dans une zone plus dense, et ainsi evité des dommages plus sérieux.

    Cet attentat a eu lieu huit mois après l’attaque-suicide de l’hôtel “Eschel HaShomron” à l’entrée de l’implantation d’Ariel. Dix personnes avaient trouvé la mort lors de cet attentat.

    Il y a six jours, un attentat-suicide au carrefour Karkur faisait quatorze victimes.

  • Communiqué de Tsahal après la mort de trois officiers de Tsahal lors de l’attentat suicide d’Ariel.

    Deux officiers et un sous-officier de Tsahal ont été tués, dix soldats blessés: deux grièvement, quatre moyennement et quatre légèrement, dans l’attaque meutrière qui a eu lieu aujourd’hui à Ariel.

    L’annonce a été faite aux familles des victimes.
    Les blessés ont été transférés vers les hôpitaux pour y recevoir des soins médicaux.

    Le Porte-Parole de Tsahal autorise la publication des noms des deux officiers tués dans l’attentat:
    - le commandant (officier de réserve) Tamir Massad, âgé de 41 ans, originaire du kibboutz Kfar Massarik
    - le lieutenant Matan Zagron, âgé de 22 ans, originaire de Itamar

  • Un terroriste-suicide a fait exploser sa charge dans une station-service située à l'entrée de l'implantation d'Ariel, tuant trois soldats et blessant une vingtaine d'autres personnes.

    Les Brigades des martyrs d'Al Aksa,l'aile militaire du Fatah de Yasser Arafat,, ont revendiqué l'attentat-suicide perpétré à Ariel, l'une des plus importantes implantations de la Rive occidentale. Située à environ 25 km à l'est de Tel Aviv, elle compte 17.000 habitants.

    L'organisation palestinienne a donné l'identité du terroriste - Mohammed Shqeir, 19 ans originaire de Naplouse. Cette action était destinée à "venger le meurtre de civils palestiniens par des soldats israéliens", a indiqué un membre des Brigades par téléphone à Reuters.

    Peu après l'explosion d'Ariel, des militaires israéliens en civil ont tué deux terroristes des Brigades des martyrs d'Al Aksa à Naplouse, les hommes sont morts au cours une fusillade.

    Par ailleurs, l'armée israélienne a tué dimanche un Palestinien armé à Djénine

    L'attentat-suicide d'Ariel survient peu de temps après celui qui a fait 14 morts lundi dans un autobus reliant Tel Aviv à Haïfa, provoquant l'opération de Tsahal à Djénine.

    "J'ai vu que le responsable de la station-service et son employé avaient repéré le terroriste et ils l'ont appréhendé", a déclaré un témoin, Yehiel Hazan, sur Kol Israël.

    Shahar Keshet, un automobiliste venu faire le plein de carburant a déclaré être sorti de son véhicule avec son pistolet et s'être approché du terroriste.

    "Nous avons essayé de le pousser et de le frapper à la tête. Mais il n'a pas perdu connaissance", a-t-il déclaré sur la deuxième chaîne de télévision israélienne.

    L'un des hommes ayant tenté de maîtriser le terroriste s'est écrié: "J'ai vu la ceinture d'explosifs" et Keshet a dit: "J'ai tiré sans hésiter une balle ou deux dans sa tête."

    Des officiers de police présents sur place ont dit que des soldats et un autre passant avaient également tiré sur le terroriste, qui est tout de même parvenu à actionner sa bombe avant de mourir. Selon la télévision israélienne, la police enquêtait toutefois pour savoir si une balle avait pu provoquer l'explosion.

    A Washington, un porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison blanche a déploré le drame d'Ariel.

    "C'est une tragédie quand une vie innocente est perdue. Il est très important que les Palestiniens fassent tout leur possible pour metttre fin aux actes de terreurs", a déclaré Sean McCormack.

    L'attentat d'Ariel survient peu après le départ de la mission américaine qui a tenté en vain cette semaine de relancer le processus de paix israélo-palestinien mis à mal par deux ans d'intifada.

  • Les Israéliens vont donner à tous les membres du Conseil Législatif palestinien le passage libre pour la session de lundi
    Jerusalem Post

    Israël doit permettre à tous les membres du Conseil Législatif palestinien de se rendre librement à la session de lundi à Ramallah, moment choisi par Yasser Arafat pour présenter son nouveau cabinet.

    Selon Kol Israël, l'annonce a été faite par le président de Conseil Législatif palestinien Ibrahim Abu Naja.
  • L'Opération Vanguard (avant-garde) à Djénine entre dans son troisième jour, TSAHAL attrape un terroriste-suicide potentiel

    Présentes depuis vendredi matin dans la ville de Djénine, les troupes israéliennes ont commencé tard samedi à fouiller les maisons de la ville, à la recherche de terroristes palestiniens impliqués dans l'attentat-suicide perpétré lundi au nord d'Israël. Des dizaines de suspects, dont un homme du Hamas, ont été arrêtés.

    Après avoir imposé le couvre-feu aux 50.000 habitants de la ville de Djénine et du camp avoisinant, les soldats de Tsahal ont commencé à fouiller les habitations palestiniennes une fois la nuit tombée.

    L'armée israélienne a déclaré avoir interpellé 30 suspects dont deux membres de la famille de l'un des terroristes palestiniens auteurs de l'attaque à la voiture piégée de lundi. Les soldats israéliens ont également arrêté samedi près de Djénine un terroriste du Hamas, Mahmoud Abadi, en route pour perpétrer un attentat-suicide en Israël, a déclaré l'armée israélienne.

    Tandis que Tsahal menait à Djénine l'une de ses plus importantes opérations militaires depuis l'été, le sous-secrétaire d'Etat américain William Burns, venu proposer un nouveau plan de paix au Proche-Orient, a quitté Israël sans obtenir de résultats concrets.

    Interrogé sur l'opération menée à Djénine, le ministre israélien de la Défense Binyamin Ben-Eliezer a qualifié la ville de «capitale de la terreur».

    Le ministre israélien Effie Eitam a pour sa part déclaré samedi qu'Israël était déterminé à traquer les terroristes impliqués dans l'attentat-suicide.

    «Ce qui empêche ces attaques, c'est la présence de l'armée dans autant d'endroits palestiniens que possible», a-t-il déclaré samedi sur une chaîne de télévision israélienne. «Notre guerre contre la terreur est notre plus grande priorité.»

    L'opération israélienne à Djénine se poursuivra durant une semaine ou plus, a rapporté samedi la télévision israélienne.

    Outre la trentaine de suspects arrêtée samedi à Djénine, environ 15 Palestiniens ont été arrêtés dans la rive occidentale, a précisé Tsahal

    Communiqué de Tsahal sur les activités des forces de Tsahal à Jénine

    « Depuis vendredi matin (25.10.02), les forces de Tsahal opèrent dans la ville de Jénine. Les forces ont procédé à l'arrestation d'environ 30 Palestiniens suspectés d'activité terroriste, dont 16 suspects recherchés par les Forces de Sécurité, qui sont depuis soumis à interrogatoire. Parmi les Palestiniens arrêtés figure Mahmud Ahmad Taopic Abadi, membre actif du Hamas, qui se préparait à perpétrer un attentat suicide en Israël et qui a été arrêté à Brokin, au sud de Jénine. De plus, durant l'opération, les forces de Tsahal ont touché 6 terroristes armés.
    Les forces de Tsahal continuent d'opérer afin de localiser les terroristes et d'affaiblir leurs infrastructures.»


  • Continuer la bataille, débuter les négociations, et se préparer à démanteler
    Sondage d’opinion Yediot Aharonot/Mina Tsemah - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    La majorité des Israéliens pensent que le gouvernement devrait profiter de son succès en matière de lutte anti-terroriste pour reprendre la voie de la négociation, et non pas pour renforcer la présence israélienne dans les Territoires. 78% des Israéliens se prononcent en faveur de l’évacuation de colonies dans le cadre d’un règlement avec les Palestiniens. L’électorat du PTI soutient dans son ensemble les positions de Binyamin Ben-Eliezer mais préfèrerait voir Mitzna ou Ramon à la tête de leur parti.

    Selon vous, faut-il reprendre les pourparlers en vue d’un accord de paix avec les Palestiniens ?

    OUI 60%
    NON 39%
    SANS AVIS 1%

    Israël doit-il accepter le démantèlement de implantations ?

    OUI 78%
    NON 28%

    L’armée israélienne doit-elle protéger les Palestiniens durant leur cueillette d’olives ?

    OUI 68%
    NON 29%

    Qui souhaiteriez-vous voir à la tête du Parti travailliste ?

    BINYAMIN BEN-ELIEZER 20%
    AMARAM MITZNA 31%
    HAÏM RAMON 31%
    AUCUN D’ENTRE EUX 10%
    SANS AVIS 2%

  • Une palestinienne a été exécutée pour collaboration avec Israël

    Une palestinienne de 39 ans a été exécutée vendredi soir dans la ville de la Rive occidentale de Naplouse après qu'elle ait été soupçonnée de coopération avec Israël, a annoncé Kol Israël.

    Les Brigades des Martyrs d'Al Aqsa et une autre organisation affiliée à Fatah ont revendiqué l'exécution, a dit la radio

    On a traîné la femme et ses soeurs hors de leur maison à Naplouse . La femme a été abattue et sa soeur a été blessée.


Octobre 2002
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Les ARCHIVES des INFOS de :
2000 Janvier 2002 Avril 2002 Juillet2002 Octobre 2002
2001 Février 2002 Mai 2002 Août 2002
Décembre 2001 Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002
emails des rédactions pour réagir rapidement
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
 


AVIS D'UTILISATION.