AVIS D'UTILISATION
Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d"opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.

ACCUEIL
Octobre 2002
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Google
 
 
Lundi 21 octobre 2002 - 15 Cheshvan 5763

  • Quatorze tués, plus de 65 blessés, dans l'attentat à la voiture piégée contre un autobus près de Hadera

    Quatorzes personnes ont été tuées et plus de 65 blessées par une voiture piégée qui a explosé à côté d'un autobus Egged à 16h23 pas loin de la ville côtière de Hadera.

    D'après la Police il s'agirait de deux terroristes-suicide qui étaient dans une Jeep bourrée de 100 kgs explosifs.

    Tsahal croit que l'attaque a été projetée par Ayad Tzwalcha, un membre senior du Jihad Islamique du secteur de Djénine, qui est recherché par Israël. Tzwalcha est un expert en explosifs et le chef d'un réseau responsable de plusieurs attentats - parmi lesquelles l'attaque-suicide à la Jonction Megiddo en juin, dans laquelle une voiture piégée avait aussi sautée à côté d'un autobus et où 17 personnes avaient été tuées. Au début de septembre, Tzwalcha a essayé de faire passer en fraude une voiture transportant des centaines de kilos d'explosifs depuis le secteur de Djénine dans l'Oued Ara, mais une patrouille de la Police de l'air et des frontières avait remarqué le véhicule et avait empêché l'attaque.

    L'autobus voyageait sur la ligne Egged de Kiryat Shmona au nord vers Tel-Aviv

    L'explosion est le résultat d'une voiture piégée qui a explosé près de l'autobus.

    L'autobus a pris feu dans l'explosion, ce qui a empêché la police et les représentants d'un organisme humanitaire de s'approcher du véhicule immédiatement. Les pompiers ont éteint plus tard l'incendie.

    "J'étais à 60 mètres de la gare d'autobus ... et j'ai entendu une explosion. L'autobus a été complètement brisé. J'ai vu l'autobus monter ens flammes. Il a été complètement détruit, "a dit un témoin à Kol Israël.

    "Je roulais devant l'autobus et j'ai entendu une détonation et il tout était en flammes," ia dit un témoin qui a donné son nom comme Avi à la radio. "

    Hadera est placé à mi-chemin entre Tel-Aviv et Haifa.

    Numéros des secours
    Centre Médical Hillel Yaffe, Hadera - 1255166
    Hôpital Haemek , Afula - 1255165

    Le conseiller du Premier ministre israélien Ariel Sharon, Zalman Shoval, a estimé que le président de l'Autorité palestinienne, Yasser Arafat, en portait la responsabilité, "directement ou indirectement".

    Shimon Peres a déclaré que l'Autorité Palestinienne est en partie reponsable de l'attentat à la bombe sur l'autobus à cause de ses efforts minimes pour arrêter les attentats terroristes

    Le Djihad Islamique a revendiqué l'attentat dans une lettre faxée à l'Associated Press à Beyrouth, au Liban. Selon le Djihad Islamique, cet attentat constitue une «riposte pour les séries de massacres commis par l'ennemi criminel contre notre peuple».

    Plus précisement, dans un coup de fil anonyme à l'AFP, un correspondant a revendiqué l'attentat au nom des Brigades al-Qods, la branche armée du Jihad islamique, indiquant qu'il s'agissait d'un attentat suicide.

    A Ramallah, Yasser Arafat a affirmé dans une déclaration ambiguë: «vous savez que la position de la direction palestinienne est contre de telles attaques qui visent des civils, israéliens ou palestiniens».

    Mark Sofer, un porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères d'Israël, a dit que l'attaque de l'autobus Egged, était destinée à saper la visite du Secrétaire d'État adjoint Américain William Burns, qui est prévu pour arriver en Israël mercredi.

  • Survol israélien à l’heure de la clôture du Sommet de la Francophonie

    Des avions de chasse israéliens ont survolé hier, intensément et à basse altitude le Liban-Sud, puis sont passés au-dessus de Beyrouth alors que le IXe Sommet de la francophonie s’apprêtait à clôturer ses travaux.

    Des appareils israéliens ont fait plusieurs passages, à partir de midi, au-dessus du secteur oriental du Liban-Sud où se trouve la station de pompage de la rivière Wazzani, inaugurée mercredi.

    Des chasseurs-bombardiers ont également survolé à basse et à moyenne altitude les secteurs occidental et central du Liban-Sud, notamment les villes de Tyr et de Bint-Jbeil.

  • La maison du terroriste responsable de l’attentat de Neve Shaanan le 25 janvier 2002 a été détruite au sud de Jénine

    Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les forces de Tsahal ont opéré la nuit du 20.10.02 à Kabatiya, au sud de Jénine.
    Les forces ont procédé à la destruction de la maison de Rabiah Rafik Sharif Rob, un membre actif du Jihad islamique, spécialisé dans la préparation de charges explosives et responsable de l’attaque suicide de Neve Shaanan, à Tel Aviv, le 25 janvier 2002, lors de laquelle 23 civils israéliens avaient été blessés.

    La destruction des maisons des terroristes est une part importante de l’action contre le terrorisme palestinien, ses infrastructures et ceux qui le soutiennent.

    Tsahal continuera d’user de tous les moyens légaux à sa disposition pour atteindre les terroristes, leurs émissaires, et leurs complices.
  • Des Palestiniens attaquent des Israéliens près de Ramallah, des champs israéliens sont en feu
    Jerusalem Post

    Les Palestiniens ont attaqué des Israéliens près de Adei Ad dans la Zone du Conseil Régional Benjamin de Samarie.

    Selon Kol Israël, la police la Zone du Conseil Régional Benjamin annonce que deux cents Palestiniens ont commencé à jeter des pierres sur des Israéliens et leur propriété à peu près vers 11h00 dans le secteur adjacent à Shvut Rahel.

    Des sources palestiniennes annoncent que les Israéliens ont amorcé les attaques. Selon un rapport à 11h30 de Kol Israël des fonctionnaires palestiniens ont dit que les Israéliens avaient mis feu à quatre véhicules palestiniens placés à côté d'un bosquet d'oliviers près de Ramallah.

    Les fenêtres de plusieurs véhicules israéliens ont été brisées, un certain nombre de champs israéliens sont au feu et un officier israélien chargé de la sécurité s'est fait voler son arme à feu par un Palestinien, selon les rapports des médias.

    Tsahal est sur place a dit la radio.

  • Les troupes de Tsahal tuent 2 Palestiniens qui s'infiltraient dans une implantation de la Bande de Gaza. Alerte aux attentats.
    Ha'aretz

    Les troupes de Tsahal ont abattu deux Palestiniens après un échange de coups de feu prolongé) dans les premières heures de la matinée près de l'implantation de la Bande de Gaza de Kfar Darom, a annoncé Kol Israël. Les militaires croient que les deux terroristes armés essayaient d'infiltrer l'implantation.

    Un obus de mortier a été tirée dans la nuit sur une implantation de la Bande de Gaza au nord. Il n'y a eu aucun blessé et aucun dégât n'a été causé par l'obus.

    Dans la Rive occidentale, les troupes ont arrêté huit Palestiniens recherchés pour l'interrogatoire.

    Kol Israël a annoncé lundi que l'établissement de sécurité recevait toujours beaucoup d'avertissements sur des plans du Hamas et du Jihad Islamique pour effectuer des attaques par terroristes-suicide et par voitures piégées.

  • La Corée du Nord produit son uranium enrichi en Iran (entre autre)
    Par Ze'ev Schiff, Correspondant d'Ha'aretz

    Une partie des efforts de la Corée du Nord pour produire de l'uranium enrichi, aussi bien que les essais des moteurs de ses missiles à longue portée, est conduite en Iran, en échange de l'aide de Pyongyang à Téhéran dans ces deux secteurs, aussi bien que la dissimulation de tels efforts des voisins de la Corée du Nord et des Etats-Unis. L'affaire va certainement renforcer les ambitions nucléaires de l'Iran.

    Beaucoup d'experts américains supposent que l'aide de base pour le développement de centrifugeuses pour l'enrichissement de l'uranium en Corée du Nord a été fournie par le Pakistan en échange de l'aide de Pyongyang dans le développement des missiles - un savoir-faire nucléaire contre un savoir-faire de missile. Ces accords ont été faites au début des années 1990, avant que le président actuel du Pakistan, le Général Pervez Musharaf, ait pris le pouvoir. Depuis lors, la Corée du Nord a fait des progrès significatifs dans le développement de ses munitions nucléaires. Cependant, ses transactions avec l'Iran sont beaucoup plus récentes.

    Le déplacement Nord-Coréen vers l'Iran est différent. Apparemment, Pyongyang est entré dans l'affaire avec l'intention de cacher son activité aux yeux espions des voisins de la Corée du Nord et des Etats-Unis. Le service de renseignement américain et les services secrets du Japon et de la Corée du Sud, ont observé depuis longtemps la technologie nucléaire et de missile de Pyongyang.

    La violation par la Corée du Nord de ses obligations nucléaires met fin à l'accord 1994 qu'il a signé avec les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon, qui a fourni à Pyongyang des centrales nucléaires modernes basées sur l'eau légère et la fourniture de combustible pendant plusieurs années, en échange de l'arrêt des réacteurs nucléaires dans lesquels le plutonium était produit.

    Les Iraniens ont obtenu le savoir-faire de la Corée du Nord dans la construction de centrifugeuses pour la production de l'uranium enrichi aussi bien que le savoir-faire pour développer des moteurs pour des missiles à long rayon d'action. Des sources étrangères disent que les centrifugeuses Nord-Coréennes en Iran ont atteint l'étape opérationnelle pour la production, mais ils ne savent pas quand cette étape a été atteinte et combien d'uranium à traité l'Iran depuis l'arrivée des centrifugeuses de la Corée du Nord.

    Quant aux activités de la Corée du Nord en Iran à propos des missiles, les sources étrangères ont dit que Pyongyang a déjà testé les moteurs des missiles Taepo Dong. La première version du missile a été construite en 1998, tandis que la version plus avancée est sortie moins d'un an plus tard. On pense que le missile a un rayon d'action d'entre 3.500 et 5.000 kilomètres. La mise à l'épreuve précoce du missile en Corée du Nord a entrainé la critique véhémente des voisins. Les iraniens ont commencé à mettre en projet un missile Shihab-5 sur la base des missiles Taepo Dong.

    L'engagemen de la Corée du Nord avec l'Iran n'est pas sa seule activité au Moyen-Orient. Le pays a aidé la Syrie à développer une chaîne de production pour une version à rayon d'action amélioré des missiles Scud, y compris le Scud D. L'Egypte a aussi une connexion pour des missiles avec la Corée du Nord. Sous la pression américaine, Le Caire a été forcé de renoncer à un contrat pour l'achat de 50 moteurs de missiles Nodong à Pyongyang. Les missiles Nodong ont un rayon d'action de 1.300 kilomètres et forment la base du missile Shihab-3 développé par l'Iran et du missile Pakistanais à moyen rayon d'action.

    Israël doit maintenant déterminer combien l'aide de Pyongyang à Tehéran a fait avancé les ambitions iraniennes, en considérant l'échec pour bloquer la fuite de technologie russe en Iran. En outre, si Washington applique maintenant une pression sur la Corée du Nord, la rejettant dans l'isolement, comment cela pourrait affecter l'activité de développement d'armes de Pyongyang pour d'autres pays arabes.

    Il y a aussi la question de comment la nouvelle crise avec la Corée du Nord affectera les plans de Washington pour l'Irak. Avec la Corée du Nord rejoignant le club nucléaire et l'Iran y avançant, il y aura des implications régionales sévères pour les pays asiatiques comme le Japon et la Corée du Sud aussi bien que pour divers pays du Moyen-Orient

  • Tsahal va commencer aujourd'hui à se redéployer à Hebron
    Amos Harel, Correspondant d'Ha'aretz

    Tsahal commencera aujourd'hui à se redéployer à Hebron, un jour après que le Premier Ministre Ariel Sharon ai approuvé le plan du Ministre de la Défense Nationale Benjamin Ben-Eliezer de partiellement retirer des troupes des parties palestiniennes de Hebron.

    En effet, les patrouilles régulières cesseront dans les parties palestiniennes de la ville - qualfiée comme H1 dans l'accord de Wye River Plantation sur Hebron négocié à ce moment-là par le Président Américain Bill Clinton avec le Premier-ministre de l'époque Benjamin Netanyahu ainsi que le Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat. Mais l'armée restera dans deux quartiers - Abu Sneina et Harat a Scheik - qui laisse entoure l'enclave juive dans la ville divisée et d'où des terroristes armés ont tiré sur des Israéliens dans le passé.

    En attendant, les Palestiniens se préparent à accepter la responsabilité de la sécurité de ces parties de la ville que Tsahal évacue. Le gouverneur de la zone de Hebron de l'AP a convoqué les chefs de la sécurité de l'AP dimanche dans Hebron pour se préparer pour le départ de Tsahal.

    Sharon avait donné son approbation à une réunion dimanche matin aauquelle assistaient Ben-Eliezer et les supérieurs de l'armée et des officiers du Shin Bet. Une nouvelle discussion a été tenue dimanche soir avec le général Moshe Kaplinski sur les détails du plan.

  • Le Centre "Simon Wiesenthal" demande le rappel de l'Ambassadeur de Grande-Bretagne en Israël

    Le Centre "Simon Wiesenthal" a envoyé une lettre au ministre des Affaires Etrangères Britannique Jack Straw exigeant qu'il rappelle l'Ambassadeur Britannique en Israël Sherard Cowper-Coles à propos de remarques controversées qu'il aurait fait la semaine dernière.

    L'ambassadeur Cowper-Coles a été cité par le quotidien Israélien Yediot Ahronot disant que "Israël a réduit la Rive occidentale et la Bande de Gaza en un énorme camp de concentration."

    Dans la lettre à Jack Straw, le Directeur des relations Internationales du centre Wiesenthal, le docteur Shimon Samuels a dit, "si cela est vérifié, nous conseillons vivement le rappel rapide de M. Cowper-Coles pour revisionisme de l'Holocauste, banalisation de la mémoire de ses victimes et l'adhésion aux voix les plus extrêmes de l'antisémitisme palestinien."

    Shimon Samuels a plus encore noté que "l'atroce calomnie peu diplomatique de l'Ambassadeur en Israël exige votre condamnation."

  • Franco(caco)phonie
    José JAMHOURI (L'Orient-le Jour)

    Un grand merci à nos chaînes de télévision locales ! Grâce à elles, du fabuleux Sommet de la francophonie, nous garderons en effet un souvenir... bien arabophone. 

    Pas une station qui n’ait eu l’idée de transmettre les discours et les propos de nos hôtes dans la seule langue de Molière, sans voix off, arabe, gutturale et assommante à souhait. On peut certes comprendre que ces médias aient eu le souci de s’assurer une large audience. Mais de là à frustrer tout un auditoire francophone qui constitue plus de 15 % de la population libanaise, sans compter nos invités ! Chapeau ! 

    Au lieu de se cantonner dans son rôle ingrat et inutile de censeur de la République, le président du Conseil national de l’audiovisuel aurait pu faire son métier, pour une fois, en suggérant aux patrons de l’audiovisuel qu’une chaîne au moins transmette l’événement exclusivement en français. Que dire alors du ministre de l’Information, trop occupé sans doute à pérorer sur la situation régionale à la lumière des menaces américaines contre l’Irak...

    Bref, nos amis francophones ont dû se contenter des quelques bribes d’informations diffusées en français au compte-gouttes par une ou deux chaînes, qui plus est, à des heures impossibles. Quelle idée ont-ils donc pu avoir de l’état de la francophonie au Liban ? À l’évidence, cacophonique. 


Octobre 2002
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Les ARCHIVES des INFOS de :
2000 Janvier 2002 Avril 2002 Juillet2002 Octobre 2002
2001 Février 2002 Mai 2002 Août 2002
Décembre 2001 Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002
emails des rédactions pour réagir rapidement
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
 

AVIS D'UTILISATION.