Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d’opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.
Accueil

Google

Septembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Mercredi 18 Septembre 2002 - 12 Tichri 5763
  • Un Israélien tué une attaque terroriste près de Djénine dans la Rive Occidentale, le Fatah en a revendiqué la responsabilité
    Par Amos Harel et Jonathan Lis, Correspondants de Ha'aretz

    Un israélien a été tué et un autre homme a été légèrement blessé dans une attaque terroriste cet après-midi près de l'implantation de la Rive occidentale de Mevo Dotan dans la région de Djénine.

    L'homme blessé, qui a été identifié comme un ouvrier Roumain de 40 ans, a été pris à l'Hôpital Haemek dans Afula.

    La voiture qui voyageait au nord de Djénine, près de Mevo Dotan, a été soumise aux tirs et a ensuite roulé sans contrôle et s'est écrasée, a annoncé Kol Israël . Il était peu clair si le mort a été tué suite aux blessures supportées du fait des coups de feu ou de l'accident de voiture.

    Les forces de Tsahal fouillaient le secteurà la recherche des terroristes armés, qui se sont apparemment enfuis dans la direction de Djénine.
  • Attentat-suicide à un arrêt de bus dans le nord d'Israël

    Un Palestinien s'est fait sauter à un arrêt de bus dans le village arabe israélien d'Oumm el Fahm, dans le nord dd'Israël blessant plusieurs autres personnes, rapportent des témoins.

    Il s'agit du premier attentat suicide depuis plus d'un mois.

    Selon Galei Tsahal , le terroriste-suicide a semble-t-il déclenché ses explosifs prématurément en voyant approcher des policiers.

    "Nous étions au restaurant. Il y a eu soudain une énorme explosion. Le sol s'est dérobé (...). Nous avons vu une voiture de police touchée par l'explosion, un policier blessé et une autre victime", a déclaré un témoin interrogé par la radio.  

    David Baker, un fonctionnaire du bureau du Premier Ministre Ariel Sharon, a dit que "des terroristes palestiniens sont de nouveau partis pour une saignée du public israélien."
    Une personne a été tuée et identifiée comme policier

  • Dagan en mission secrète aux Etats-Unis
    Daphna Vardi (Maariv)- traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    Le futur chef du Mossad, le général de réserve Méïr Dagan, s’est rendu à Washington pour débattre avec ses homologues de la coordination entre Israël et les Etats-Unis en cas d’attaque. C’est ce que révèle l’hebdomadaire londonien « Foreign Report » dans son édition de mercredi.

    Dagan a abordé avec ses interlocuteurs les questions suivantes au cours de sa visite : Comment intégrer et définir le mode d’action des unités spéciales israéliennes en territoire irakien ? Comment l’aviation israélienne pourrait bombarder les forces irakiennes avant le début des hostilités menées par les Etats-Unis ?

    Selon des sources militaires israéliennes, les Etats-Unis auraient fait savoir à Israël que l’armée américaine ripostera très sévèrement si Israël est attaqué à l’arme non-conventionnelle.

  • Saddam Hussein n’échappera pas à la corde pour le pendre
    Itamar Eichner- traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    ° « Saddam Hussein continue ses manœuvres pour abuser de la confiance du monde ; mais cette fois-ci, il ne réchappera pas à la corde pour le pendre » - disait-on hier dans les milieux gouvernementaux israéliens.

    A Jérusalem, on fait valoir que lorsqu’il s’est avéré que l’Europe soutient les Etats-Unis et que l’Arabie Saoudite est prête à autoriser les Américains à agir depuis son territoire – Saddam Hussein a senti que le danger devenait imminent. Il était clair qu’à ce moment-là, il s’efforcerait de gagner du temps par tous les moyens. Or ce n’est pas la première fois qu’il le fait, il a déjà utilisé la même tactique dans le passé. C’était le cas notamment lors des derniers bombardements, quand Saddam accepta le retour des contrôleurs, mais recommença ensuite à jouer au chat et à la souris.

    On insiste à Jérusalem sur le fait que Saddam Hussein a eu pendant 11 ans l’occasion d’appliquer les résolutions de l’ONU dans leur intégralité, mais il s’est toujours dérobé. Par chance, les Américains parlent très sérieusement et ne lui laisseront pas la possibilité de se défiler.

    En Israël, on estime que l’acceptation irakienne du retour des contrôleurs ne changera pas les plans d’action américains, car de toute façon, les Américains parlent d’une attaque vers la fin novembre. Ils poursuivront énergiquement leurs préparatifs et réuniront d’ici là un soutien international accru.

    Le ministre des A.E. Shimon Pérès estime que la crise avec l’Irak n’est pas encore terminée, et qu’en fin de compte les Etats-Unis passeront à l’attaque : « Les contrôleurs et le contrôle sont de bonnes choses seulement pour les gens honnêtes, pas pour une mafia nationale », a-t-il dit.

    Des divergences de vues se sont fait jour lors de débats au niveau le plus élevé en Israël, sur la question de savoir ce que fera Saddam Hussein en cas d’attaque américaine. Une partie des participants ont exprimé l’avis qu’il n’est pas sûr que l’Irak attaquera automatiquement Israël, même si Saddam Hussein parvient à la conclusion que les Américains sont décidés à renverser son régime. D’autres ne voient qu’une seule possibilité : une attaque américaine entraînera sur-le-champ une attaque irakienne contre Israël.

  • Le collaborateur avec les nazis, Maurice Papon sort de prison sur décision judiciaire
    Ha'aretz

    Une cour d'appel française a ordonné la sortie de prison du collaborateur en temps de guerre Maurice Papon, condamné pour l'envoi de Juifs dans les camps de la mort nazis. Cela a ranimé la mémoire douloureuse de la collaboration nazie en France.

    Serge Klarsfeld, chasseur de nazis et historien qui a aidé à produire beaucoup preuves employées au procès de Papon, a dit que la décision de le libérer "donne un sentiment d'injustice."

    "Nous nous étions battus pour qu'il reste en prison," a dit Klarsfeld. "Ce que j'espère, c'est que cet homme malade ne s'avère pas être sain."

    Avant cette décision, le Président Français Jacques Chirac avait rejeté trois demandes d'amnistie de Papon.

    Papon s'était enfui en Suisse après sa condamnation, mais a été arrêté et a commencé à subir sa sentence en octobre 1999.

    L'année dernière, il avait écrit dans une lettre au ministre de la Justice de la France qu'il ne ressentait aucun "regrets ou remords" pour ses actes.

  • Le Quartet accepte "un calendrier" pour la paix
    Melissa Radler - Jerusalem Post

    Les représentants des Etats Unis, de l'Union Européenne, de l'ONU et de la Russie, connus comme "le Quartet", ont convenu "d'un plan" en trois étapes pour la réalisation de la paix au Moyen-Orient, y compris une déclaration de l'Etat Palestinien avec des frontières temporaires avant 2003.

    Après la tenue de pourparlers à l'abri des indiscretions mardi matin, les leaders du Quartet, le Secrétaire d'Etat Américain Colin Powell, le Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan, le représentant de l'UE le Ministre des Affaires Etrangères Danois Per Stig Moeller et le Ministre des Affaires Etrangères russe Igor Ivanov ont annoncé des plans pour mettre en oeuvre un plan de paix permanent au Moyen-Orient avant 2005.

    "Nous sommes tous d'accord que le plan complet doit s'adresser aux dimensions politiques, économiques, humanitaires et institutionnelles," a dit Kofi Annan aux journalistes après la réunion.

    "Nous devons avoir bon espoir de donner aux Palestiniens la motivation de travailler avec nous et de concentrer leur énergie et leurs activités sur la construction d'institution et la préparation pour un état qui est à l'horizon," a-t-il dit.

    Après leur réunion initiale d'hier, le Quartet a aussi rencontré les ministres des Affaires Etrangères de la Syrie, du Liban, de l'Egypte, de la Jordanie et de l'Arabie Saoudite, suivie par une réunion complémentaire avec le Ministre des Affaires Etrangères Shimon Peres et le récemment démissionné Ministre de la planification de l'Autorité Palestinienne Nabil Shaath.

    Peres a dit après la réunion qu'il avait rejeté la proposition de Shaath pour un plan de cessez-le-feu en deux étapes. Le plan devait entraîné une condamnation palestinienne d'attaques sur des civils suivis par une déclaration de cessez-le-feu. Peres a dit que l'acceptation de la première étape permettrait aux Palestiniens de continuer à attaquer des Israéliens qu'ils considèrent comme des non-civils, à savoir les soldats et les habitants des implantations.

    Selon le plan du Quartet, la première phase inclut une réforme de la sécurité palestinienne sous les auspices Américains et régionaux; un retrait militaire israélien sur les positions tenues en septembre 2000; et l'appui pour "élections libres, justes et crédibles tôt l'année prochaine" dans les secteurs palestiniens. Le plan appelle aussi à une réunion du Comité de Liaison Ad hoc en novembre pour passer en revue la situation humanitaire et les perspectives pour le développement économique dans la Rive occidentale et la Bande de Gaza.

    La deuxième phase, qui est prévue de commencer au milieu de 2003, "doit se concentrer sur l'option de créer un état palestinien avec des frontières temporaires et basé sur une nouvelle constitution," a dit Kofi Annan.

    La phase finale, qui doit être mis en oeuvre de 2004 au milieu de 2005, inclut des pourparlers de statut permanent et un accord final de paix entre les deux côtés.

    Powell a dit qu'il avait discuté du projet de pompage de l'eau par le Liban sur la Rivière Wazzani, qui détourne de l'eau d'Israël, à sa réunion avec Peres. Il a dit que les Etats Unis avaient envoyé des experts au sud du Liban pour examiner la situation.
    "Nous ne voulons pas voir une nouvelle crise se développer sur le détournement de l'eau d'une rivière," a dit Powell.

    Notant qu'Israël a exprimé son opposition à des élections palestiniennes prochaines et que l'administration de Bush voit la direction du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat comme "une direction qui a échoué," Powell a dit que les Etats Unis appuient néanmoins des élections prochaines indépendamment de l'avenir qu'il peut y avoir. Il a ajouté qu'il espère que les électeurs reconnaîtront qu'Arafat "n'a pas réussi à les amener près de leur but."

    "Nous croyons que les Palestiniens maintenant cherchent aussi de nouvelles sortes de direction. Vous pouvez voir beaucoup de "bidonnage" (churning) dans la communauté palestinienne. Vous avez vu ce qui est arrivé avec le cabinet la semaine dernière," a dit Powell se référant à la démission du cabinet palestinien en entier la semaine dernière.

    "Nous ne dicterons pas aux Palestiniens ce qui ils peuvent vouloir avoir dans leur législature ou ailleurs dans leur conseil d'administration, mais nous devons aussi conserver l'option de décideur avec laquelle nous traiterions et qui nous pensons est un leader efficace pour avancer vers un chemin qui nous aménerait vers la paix," a-t-il dit.

    Le ministre des Affaires Etrangères égyptien Ahmed Maher, cependant, a été critique envers la position des Etats-Unis. "Vous ne pouvez pas avoir des élections démocratiques dont vous voulez déterminer a l'avance, les résultats. Vous ne pouvez pas avoir un appel à dse réformes démocratiques si vous commencez par l'exclusion de X, Y et Z," a-t-il dit aux journalistes après que les leaders arabes aient rencontré le Quartet.

    Tandis que le représentants dess Etats Unis, de l'Union Européenne, de l'ONU et de la Russie se sont rencontré à New York hier pour discuter des réformes palestiniennes, les Palestiniens ont exprimé leur doute que les élections pourraient être tenues le 20 janvier prochain, la date fixée par Arafat après la démission de son gouvernement comme résultat de la pression des députés du Fatah qui avaient menacé de voter la défiance contre le cabinet.

    La communauté internationale, particulièrement les Américains, est plus intéressée par l'observation des quelques réformes réelles de l'Autorité Palestinienne, de ses institutions etde ses services de sécurité avant la tenue d'élections. Ils ne veulent pas faire pression sur Israël pour permettre aux Jerusalemites de l'est d'y participer comme ils l'ont fait en 1996, a dit une source de l'AP . "Sans Jérusalem il n'y aura aucune élection," a souligné un fonctionnaire palestinien.

    Les membres du Quartet savent qu'Israël ne se retirera pas de secteurs de l'AP avant que les services de sécurité n'aient été reformés, mais l'AP essayera d'employer la date d'élection pour presser les membres du Quartet pour faire pression sur Israël de se retirer avant que les élections, a dit une source de l'AP.

    Le ministre de la Planification de l'AP et la Coopération Internationale Nabil Shaath, qui représente l'AP à la réunion du Quartet, a dit que les membres du Quartet n'avaient aucun calendrier ou plan et les Américains sont préoccupés par l'Irak.

    Il a dit qu'il avait espéré que le Quartet mettrait au point un plan pour obtenir que Tsahal quitte les secteurs de l'AP, que se tiendrait des élections palestiniennes au début de 2003 et que reprendront des négociations politiques dans les deux prochaines semaines. Il a dit que le quartet n'a pas touché aux élections sauf pour dire qu'elles doivent être tenues au début de 2003.

    Selon Riad Al-Malki, un analyste politique palestinien, Arafat sait que les élections sont peu probables en janvier, mais emploient la date pour échapper la pression des députés du Fatah et du Comité Central du Fatah pour nommer un Premier ministre et d'effectuer d'autres réformes. Cela lui donnera aussi le temps et le champ d'action pour former un nouveau gouvernement sans céder à toutes les demandes de son parti, le Fatah, a dit Malki.

    Le Fatah exigent de participer au processus décisionnel et le Comité Central du Fatah a décidé que Mahmoud Abbas doit être nommé Premier ministre après que les élections, a dit Malki.

    Les leaders du Fatah ont dit à Arafat qu'ils élèvent une objection au maintien de la plupart des vieux ministres dans son cabinet et exigent qu'il forme un gouvernement composé en grande partie de technocrates, a-t-il ajouté.

    Selon Malki, Arafat ne peut pas céder à toutes ces demandes et composera un gouvernement qui inclura des ministres plus jeunes et professionnels, mais inclura aussi plusieurs des vieux ministres et des loyalistes d'Arafat.

    Puisque le cabinet a démissionné, Arafat a 45 jours pour en former un nouveau. On s'attend à ce qu'Arafat présente son nouveau cabinet au Conseil Législatif palestinien le 3 octobre, mais Malki a dit qu'il pourrait le retarder le plus possible.

    Le Quartet se concentre donc sur les réformes qui doivent être réalisées avant des élections, ou doivent être mises en oeuvre indépendamment des élections, selon la source de l'AP.

    L'AP veut lever la question d'un retrait de TSAHAL, d'observateurs internationaux et d'un état palestinien à la réunion du Quartet, a dit un fonctionnaire palestinien. Ils veulent que la communauté internationale fournisse de l'aide financière et technique aux Palestiniens pour les élections.
    Shaath a semblé déçu de l'engagement du Quartet hier. "Nous avons besoin que quelque chose se passe bientôt sur le terrain," a-t-il dit.

    "La moindre chose que nous attendons du Quartet est de prendre des mesures pour faire pression sur Israël pour se retirer," a dit Bassam Abu Sharif, un conseiller d'Arafat. "Nous voulons que la communauté internationale prenne la responsabilité de ranimer le processus politique et arrêtent l'occupation," a-t-il ajouté.

    Le ministre de l'Intérieur démissionné Abdel Razak al-Yahya a dit que les Palestiniens pressent la communauté internationale et en particulier les Etats-Unis d'envoyer des observateurs dans les secteurs palestiniens pour s'occuper de la sécurité pendant les élections, donc Israël doitt retirer et permettre aux Palestiniens de déplacer et voter librement. Il a dit qu'Israël l'avait fait avant les élections 1996.

    Les Palestiniens veulent que la communauté internationale accepte une formule combinant l'initiative Danoise de paix avec celle initiale des Saoudiens et la vision du Président Américain George W. Bush, a dit une source de l'AP. Le plan Danois, qui a été accepté par l'Union Européenne, servirait comme une carte routière pour mettre en oeuvre la vision de Bush de deux états dans des frontières reconnues et paisibles dans une période de trois ans. L'initiative Saoudienne appelle à un retrait israélien aux frontières 1967 pour la pleine normalisation avec les états arabes.

    L'initiative Danoise appelle à un processus en trois étapes dans lequel les Palestiniens arrêteraient les attaques sur les Israéliens et Israël lèverait son blocus de villes palestiniennes et des villages dans l'élan d'élections palestiniennes prévues pour janvier.

    Lamia Lahoud a contribué à ce rapport.

  • Le corps carbonisé d'un Israélien découvert, un meurtre terroriste est soupçonné

    Amos Harel, Correspondant d'Ha'aretz

    Le corps carbonisé d'un citoyen israélien a été trouvé mercredi dans les faubourgs du village d'Al Azaria à l'est de Jérusalem et les investigateurs de police croient que l'homme a du être la victime d'un meurtre terroriste.

    Kol Israël a dit que le corps a été retrouvé dans une décharge, avec une blessure à la tête. Le village est proche de Ma'aleh Adumim.

    Des examens initiaux effectués par la police et le personnel de Tsahal, les enquêteurs ont déterminer que la victime était résident du secteur, il avait été porté disparu par sa famille mardi soir.
    La victime s'appellait David Buhbut, 67 ans, de Ma'aleh Adumim,

    Ce matin, une force de réservistes de Tsahal a abattu un palestinien dans le village de Tamoun à l'est de Djénine, ils avaient ouvert le feu sur une voiture après qu'une tentative apparente de les heurter, ont dit les soldats.

    Ils ont dit que l'incident avait commencé quand ils ont découvert un véhicule suspect, dans lequel les deux passagers étaient armés. Après l'injonction au conducteur de faire halte, l'automobiliste a essayé de les heurter, ont dit les soldats . Les troupes ont alors ouvert le feu sur la voiture, tuant un de ses occupants et blessant le deuxième a été évacué pour traitement dans un hôpital en Israël.

    Un fusil d'assaut d'AK-47 a été trouvé dans la voiture.


Septembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          


FAIR USE NOTICE
This site contains some copyrighted materials the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. We are making such material available in our efforts to advance understanding of environmental, political, human rights, economic, democracy, scientific, and social justice issues, etc. We believe this constitutes a 'fair use' of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, the material on this site is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. For more information go to: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.shtml. If you wish to use copyrighted material from this site for purposes of your own that go beyond 'fair use', you must obtain permission from the copyright owner.