Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d’opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.
Accueil

Google

Septembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Vendredi 6 Septembre 2002 - 29 Eloul 5762 - Erev Roch Hachana- mise à jour 16:51 (heure de Paris, GMT +2)
  • Interview avec Binyamin Netanyahou
    Elie Kamir (Maariv)- traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    • A propos des Palestiniens :
      Netanyahou annonce que, dès son accession au pouvoir, il travaillera à l’élimination complète du pouvoir corrompu d’Arafat, à la fois afin d’avoir un effet dissuasif sur toute direction palestinienne future et pour laisser grandir une autre direction, justement. En outre, il faut achever la barrière qui empêchera le passage des terroristes.

    • Vous aussi, vous êtes un partisan de cette barrière ?
      « Certainement. Cela fait déjà un an et demi que j’appelle à le faire. Je l’aurais seulement faite construire bien plus à l’est.

    • Est-ce que cela va résoudre le problème du terrorisme ?
      Il faut procéder à trois choses : éliminer ce régime, nettoyer le terrain, et procéder à la séparation. Une partie de ces choses se fait, une partie se fait lentement, une partie ne se fait pas du tout. Mais on ne peut pas dire que rien n’est fait au plan de la sécurité, et ce sont là les choses les plus importantes ».

  • Des hélicoptères frappent une fabrique d'armes dans la Bande de Gaza après la mort de 2 soldats
    Par Tamara Traubman et Tsahar Rotem Correspondants de Ha'aretz

    Deux soldats ont été tués et quatre autres ont été blessés dans deux attaques séparées jeudi matin dans la Bande de Gaza. Quelques heures plus tard, des fonctionnaires de sécurité palestiniens et des témoins ont dit que des hélicoptères avaient tiré cinq missiles sur un atelier de métallurgie près du quartier général palestinien de police dans la ville de la Bande de Gaza de Khan Yunis.

    Les ambulances ont accouru sur place, mais il n'y a eu aucun rapport d'accidents, ont dit les témoins. Ils ont dit que quatre hélicoptères et un avion F-16 était en l'air, mais seulement deux des hélicoptères ont tiré des missiles.

    Des fonctionnaires palestiniens, parlant sous condition d'anonymat, a dit que la cible principale était l'atelier de métallurgie à environ 50 mètres du bâtiment du quartier général de la police. Israël a déjà attaqué de telles usines dans le passé, accusant les Palestiniens d'y fabriquer des armes, y compris des mortiers et des fusées.

    Un porte-parole de Tsahal a dit que la fonderie avait été visée "parce qu'elle était employée par une organisation terroriste pour y faire des munitions."

    Le propriétaire, Abu Khalil, a nié l'allégation israélienne, disant que ses ouvriers fabriquait des pièces de rechange pour des générateurs électriques.

    "Pourquoi ont-ils frappé ma fonderie ? Je n'ai fait rien mal," a-t-il dit à Reuters par téléphone.

  • Ben-Eliezer met "Gaza d'abord" sur la touche si les attaques ne sont pas retenues

    Après les attaques d'hier, le Ministre de la Défense Nationale Benjamin Ben-Eliezer a dit qu'Israël s'est réservé le droit d'exercer des représailles. Il a aussi dit qu'à cause des attaques, Israël ne mettra pas en oeuvre la partie de la Bande de Gaza de l'accord passé le mois dernier et qui visait à soulager des rapports tendus.

    Conformément à l'accord, Israël a remis le contrôle de la ville de la Rive occidentale de Bethléem à la sécurité palestinienne, retirant ses forces qui avaient occupé la ville pendant presque deux mois.

    On avait supposé qu'Israël allait retiré ses forces de position avancées dans la Bande de Gaza et allait rendre le contrôle aux Palestiniens, qui devaient arrêter les attaques et maîtriser les activistes, comme un test pour le reste de la Rive occidentale.

    Le porte-parole de Ben-Eliezer, a fait un rapport sur les remarques du ministre de la Défense Nationale à une réunion des Travaillistes, il a dit qu'Israël ne mettrait pas en oeuvre la partie de la Bande de Gaza du plan parce que les Palestiniens ne prenaient aucune mesure pour arrêter le terrorisme.

  • La Libye en passe de posséder l’arme nucléaire.
    Elie Kamir et Yoav Limor (Maariv)

    Dans une interview accordée au Maariv, dont la version intégrale paraîtra dans le supplément Rosh Hashana du vendredi 6/09, le Premier ministre israélien met en garde contre la menace libyenne. « La Libye œuvre énergiquement pour développer des armes nucléaires.

    Il s’agit visiblement du pays arabe le plus avancé dans ce domaine», a affirmé le chef du gouvernement israélien.

    « Cela fait longtemps que nous les (les Libyens) soupçonnons de travailler sur ce dossier, et cela nous a été confirmés de manière définitive il y a quelques mois » a-t-il poursuivi. « Nous étudions ce dossier de très près » a indiqué Sharon, « Nous savons clairement que des experts iraqiens travaillent en Libye, mais ce que nous ne savons pas, c’est si ces mêmes experts s’y trouvent pour développer l’arme nucléaire irakienne – fuyant ainsi le contrôle des inspecteurs des Nations unies - ou bien s’ils travaillent pour le compte de la Libye.

    Nous pensons aussi que le Pakistan et la Corée du nord prennent part au projet libyen, qui pourrait être financé par l’Arabie saoudite, bien que nous n’ayons pas de preuves accablantes à ce sujet ».

  • La réunion du Conseil Législatif Palestinien

    La dernière plaisanterie dans les cafés de Ramallah dit qu'Yasser Arafat et Ariel Sharon ont fait une accord - Arafat rédigera la liste noire de tous les membres du Conseil Législatif Palestinien qui ne peuvent pas suivre la session du 9 septembre, parce qu'ils sont un risque pour sa sécurité.

    Cela se tiendra à Ramallah, tous les membres du CLP prennent le terme "réformes" sérieusement et exigent sérieusement qu'un Premier ministre avec une autorité réelle soit nommé à la tête de l'Autorité Palestinienne.

    Certains parmi eux ne sont pas d'accord avec cela et exigeront qu'un vice-président soit nommé avec une équipe surveillant avec vigilance Arafat et sa clique et augmenter ainsi l'autorité du Ministre de l'Intérieur Abdal Razak Yehiyeh et du Ministre des Finances Salam Fayad. D'autres insistent pour que tout l'argent qui a été investi à l'étranger soit rendu immédiatement à la gestion locale...


Septembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          


FAIR USE NOTICE
This site contains some copyrighted materials the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. We are making such material available in our efforts to advance understanding of environmental, political, human rights, economic, democracy, scientific, and social justice issues, etc. We believe this constitutes a 'fair use' of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, the material on this site is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. For more information go to: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.shtml. If you wish to use copyrighted material from this site for purposes of your own that go beyond 'fair use', you must obtain permission from the copyright owner.