Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d’opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.
Accueil

Google

Septembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Jeudi 5 Septembre 2002 - 28 Eloul 5762 - mise à jour 22:59 (heure de Paris, GMT +2)
  • Un officier de Tsahal tué dans une attaque à l'arme à feu dans le nord de la Bande de Gaza
    Par Tamara Traubman et Tsahar Rotem, Correspondants de Ha'aretz

    Le Lieutenant de vaisseau Malik Grifat, 24 ans, de la ville Bédouin de Zarzir, a été tué et un autre soldat blessé après que deux palestiniens armés aient ouvert le feu sur des troupes dans le Nord de la Bande de Gaza, entre les implantations de Dugit et Nissanit.

    Une enquête de Tsahal initiale sur l'attaque à l'arme à feu de ce matin près de Nissanit a révélé que les soldats étaient en patrouille ordinaire près de la nouvelle barrière de sécurité qui court parallèle à Nissanit en contournant la route.

    À peu près vers 8:30 ce jeudi matin, Grifat et un autre soldat ont quitté la jeep et ont été frappés presque immédiatement par le feu des terroristes. Grifat a été blessé d'une façon critique par un coup de feu à la tête et est mort peu de temps après. Son collègue a subi des blessures modérées aux membres inférieurs et a été évacué au Centre Médical Barzilai dans Ashkelon pour le traitement.

    Tsahal croit qu'un Palestinien armé attendait la patrouille sur le côté de la route. Quand il a découvert l'approche de jeep, il a ouvert le feu et a jeté des grenades dans la direction des soldats. Une autre force de Tsahal tout près, a entendu les coups de feu et a commencé à rechercher l'attaquant. Après une courte poursuite, ils l'ont localisé et l'ont tué. Il a été trouvé porteur d'un fusil Kalashnikov, de grenades, de munitions et d'un gilet pare-balles.

    Selon des sources militaires, les décharges ont été tirées d'une école palestinienne.

    Des centaines des gens ont suivi les obsèques du Lieutenant de vaisseau Malik Grifat, 24 ans, jeudi. Grifat a été enterré au cimetière Bédouin dans sa ville natale de Zarzir. Il laisse ses parents, Mohammed et Sha'ara, deux frères et six soeurs.

    "C'est dur à prendre," a dit l'oncle de Grifat aux obsèques. "Il était un soldat exceptionnel et un officier et il venait de signer pour une autre année dans l'armée permanente. Il était à la maison le dernier week-end et avait fait un barbeque pour toute sa famille et des amis. Je suis heureux que la dernière fois je l'ai vu soit dans des circonstances heureuses."

  • L'ancien ambassadeur français anti-israélien au Royaume-Uni, Daniel Bernard a été nommé en Algérie.
    Douglas Davis -Jerusalem Post

    Daniel Bernard, qui a atteint la notoriété quand il a décrit Israël comme "ce merdeux petit pays" qui menace la paix du monde, avait été rappelé de son poste au Royaume-Uni le mois dernier.

    Daniel Bernard avait causé un scandale diplomatique quand il a fait ses commentaires à un déjeuner servi à Londres en la maison de Lord Black of Crossharbor, le président d'Hollinger Inc., qui possède le Jerusalem Post et de sa femme, la chroniqueuse Barbara Amiel.

    En écrivant ensuite dans sa chronique de presse, Barbara Amiel avait déploré que l'antisémitisme soit devenu respectable dans les dîners londoniens chics et avait dit que l'ambassadeur d'un pays de l'Union européen important "avait poliment dit à une réunion dans ma maison que les ennuis actuels dans le monde étaient à cause de "ce merdeux petit pays, Israël."
  • Un lieu de villégiature, la Tunisie...
    remaniement
    technique du gouvernement

    Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a opéré mercredi soir un important remaniement au sein du gouvernement, a annoncé l'agence de presse tunisienne TAP.

    A caractère essentiellement technique, cette restructuration de l'équipe gouvernementale n'a pas toutefois touché les grands portefeuilles, tel le poste de Premier ministre qui reste aux mains de Mohamed Ghannouchi, ainsi que les ministères de souveraineté. Ainsi, Habib Ben Yahia demeure à la tête des Affaires étrangères, Hédi Mhenni à l'Intérieur et Dali Jazi à la Défense.

    Le ministère des Droits de l'Homme, de la Communication et des Relations avec la Chambre des députés a été quant à lui supprimé, la charge du dossier des droits de l'Homme étant confiée au ministère de la Justice [...] dont le titulaire demeure Béchir Tekkari.

  • Une bombe explose sous un blindé israélien; un mort

    Une bombe a explosé sous un blindé israélien dans la bande de Gaza jeudi, tuant un soldat et en blessant trois autres, tandis qu'un autre militaire israélien en patrouille tombait sous les balles d'un tireur dans un autre secteur du territoire. Un second militaire a été blessé lors de cette embuscade.

    La déflagration visant le blindé a fait sauter la tourelle du blindé, ce qui a compliqué les efforts des secours qui ont duré plusieurs heures, les victimes étant restées coincées. Le char d'assaut a aussi pris feu.

    Un groupe fédérant plusieurs factions palestiniennes a revendiqué cette attaque. "Cette opération prouve que les combattants palestiniens sont capables d'être partout et d'exercer des représailles (...) aux crimes israéliens", a déclaré par téléphone un homme à l'Associated Press et qui lisait un communiqué. Ce même groupe "fédérateur" est dominé par le Fatah de Yasser Arafat.

    La première attaque, qui a eu lieu dans le centre de la bande de Gaza, près du point de contrôle frontalier de Kissufim, a eu lieu en deux étapes, a rapporté l'armée. Des obus antichars ont d'abord été tirés contre un poste militaire pendant la nuit. Puis, un char et des militaires sont sortis pour rechercher les tireurs. C'est alors qu'une bombe de forte puissance a été déclenchée sous le blindé.

  • Sharon rejette le plan de l l'Union Européenne; Arafat l'accepte "en principe"
    Ha'aretz

    Le Premier Ministre Ariel Sharon a rejeté mercredi le nouveau plan de l'Union Européenne pour faire avancer le processus de paix, décrivant sa durée "peu réaliste" selon Galeh Tsahal. Le leader palestinien Yasser Arafat lui aurait accepté le plan "en principe."

    Sharon a dit au Ministre des Affaires Etrangères Danois Per Stig Moeller que« Les progrès doivent se faire selon la situation sur le terrain plutôt que de suivre un plan prédéterminé. », a dit.la radio

    A la conférence de presse commune dans Ramallah après une réunion de deux heures avec le Ministre des Affaires Etrangères Danois Per Stig Moeller, Arafat a dit à son visiteur que "en principe, nous acceptons les idées que vous avez apportées. Nous les étudierons de près et donnerons notre réponse bientôt."

    L'initiative de l'Union Européene présentée par le gouvernement Danois, président actuel de l'Union, parle de la création d'un état palestinien, au commencement sans frontières reconnues, devant être suivie par un vrai Etat dans trois ans.

    Moeller a dit qu'il a été "encouragé" par "l'acceptation positive par Arafat des idées," qu'il a dit, visent à "la remise du processus de paix sur le chemin."

    "Si nous réussissons, ce sera votre succès," a dit Moeller à Arafat, qui a remercié le ministre Danois et l'Union européenne pour leur intérêt dans la relance de la paix dans le Moyen-Orient.

    Le négociateur palestinien En chef Saeb Erekat a dit après la réunion de Moeller et Arafat-que "nous n'avons rien pour craindre de l'initiative européenne.

    "Nous l'étudierons et ensuite nous donnerons notre réponse. Mais ce qui est important c'est qu'il doit avoir un mécanisme pour la mise en oeuvre d'un calendrier. Nous commencerons des discussions immédiates avec les Européens sur cette question," a-t-il dit.

    Arafat a dit à Moeller que malgré l'action quotidienne de Tsahal dans les territoires, les Palestiniens sont "capables d'entièrement contrôler la situation de sécurité" dans les secteurs palestiniens.

    Selon des rapports de presse, la phase initiale du plan aurait lieu avant des élections palestiniennes prévues pour janvier. Il inclurait un accord de sécurité entre Israël et l'Autorité Palestinienne pour arrêter la violence, créerait un service de sécurité palestinien et discutera du rôle d'Arafat.

    La deuxième phase couvre une période de post-élection pendant laquelle des frontières provisoires, une nouvelle administration et une nouvelle constitution doivent être décrits.

    La dernière phase, courant du milieu de 2003 à 2005, inclut les trois plus grands obstacles : Jérusalem, le retour des réfugiés palestiniens et les frontières définitives.


  • Un ancien ministre palestinien envoie une lettre critique à Arafat

    Dans un rare acte de critique public, un ancien membre du cabinet de l'Autorité palestinienne a adressé une lettre à Yasser Arafat dans laquelle il souligne que les Palestiniens ont raté une occasion historique exceptionnelle il y a deux ans, en rejetant l'accord de paix proposé par le président américain Bill Clinton.

    Ministre des Affaires parlementaires démissionnaire, Nabil Amr a également appelé à mettre fin à la corruption au sein de l'Autorité palestinienne, aux attentats-suicides et à ouvrir le débat dans la société palestinienne.

    «N'avons-nous pas envoyé de la boue au visage de Bill Clinton, qui avait osé proposer un Etat avec quelques ajustements?», s'interroge cet ancien responsable dans une lettre publiée par le journal «Al-Hayat al-Jadidah», qui reflète généralement le point de vue de l'Autorité palestinienne.

    «Sommes-nous honnêtes avec ce que nous avons fait? Avons-nous eu raison? Non. Après deux années de violence, nous demandons maintenant ce que nous avions refusé», déplore-t-il.

    La critique publique de Yasser Arafat reste rare chez les Palestiniens et ce texte d'Amr apparaît alors que l'Autorité palestinienne est soumise à de nombreuses pressions pour qu'elle se réforme.

    «Qu'avons-nous fait avec le Conseil législatif palestinien? Qu'avons-nous fait avec le système judiciaire? Qu'avons-nous fait avec l'argent? Qu'avons-nous fait avec l'administration», demande-t-il.

    «Nous avons besoin d'une nouvelle politique. Il nous faut un dialogue sérieux et vrai au sein de la société palestinienne. Et nous avons surtout besoin de réformes réelles», a déclaré Nabil Amr à l'agence Associated Press.

    Expliquant sa lettre de critique, le député palestinien a précisé avoir «lancé un message» à Arafat «en tant que leader». «Je ne lui ai pas demandé de partir mais de changer sa politique, son programme, tout».

  • Deux Israéliens ont été blessés dans une attaque à l'arme à feu dans la Bande de Gaza
    Tamara Traubman, Correspondant de Ha'aretz

    Deux Israélien ont été blessés, un sérieusement, après que deux terroristes armés aient ouvert le feu sur des troupes dans le Nord de la Bande de Gaza entre les implantations de Dugit et Nissanit.
    Le deuxième soldat a supporté des blessures "légères à modérées". Les deux blessés ont été évacués au Centre Médical Barzilai de Ashkelon.

    Un des terroristes armés a été abattu par les troupes en essayant de s'enfuir après le tir.

  • Les forces de sécurité interceptent une voiture remplie de 600 kg d'explosifs
    David Ratner, Correspondant de Ha'aretz

    Les forces de sécurité ont empêché, ce qu'un policier a décrit comme une des plus grandes tentatives terroristes d'attentat, depuis le début de l'intifada, ils ont intercepté une voiture dans les premières heures de ce matin rempli de 600 kilogrammes d'explosifs près de Pardes Hana, pas loin de Hadera.

    Deux voitures - un fourgon Isuzu et une Golf - ont été capturés à peu près 2h00 après
    cela avait réveillé le soupçon de volontaires civils servant dans la police, parce qu'ils roulaient très vite à environ deux heures du matin, sur un chemin de terre battue sinueux menant de la Rive occidentale vers Israël.

    Après que la police à un barrage routier leur a ordonné de s'arrêter, les voitures ont continué à rouler sur une distance courte et les occupants ont alors sauté des véhicules et se sont enfuis. La Police a alors découvert les explosifs dans le fourgon, avec un téléphone cellulaire et deux grands conteneurs remplis de fragments de carburant et de métal.

    Le téléphone cellulaire allait probable être employé pour faire exploser la bombe et le deuxième véhicule aurait été employé comme voiture de fuite.

    Les deux voitures se dirigaient dans la direction générale de la ville de
    Hadera, où plusieurs attentats-suicide palestinien et attaques à l'arme à feu ont eu lieu depuis passés ans.

    Les soldats du génie qui ont été appelés sur place, ils ont fait sauter la voiture remplie d'explosifs dans une explosion contrôlée.

    Les forces de sécurité ratissaient toujours le secteur ce matin pour rechercher les hommes qui s'étaient enfuis des véhicules. Le chef de police du Nord Ya'akov Borovsky a dit qu'il pensait que ceux qui projetaient l'attaque étaient toujours à l'intérieur d' Israël.

    "C'était un des plus grand succès dans la prévention d'une attaque que nous ayons connu," a dit Borovsky. "Nous n'avons pas eu d'avertissements spécifiques, mais notre supposition active est que la veille d'un jour férié Juif est le moment où les attentats terroristes sont probables."

    David Baker, un fonctionnaire de la Présidence, a dit que la voiture piégée était le cadeau des Palestiniens aux Israéliens pendant le Nouvel An Juif. "Une tragédie de Nouvel An a été prévenue et beaucoup de vies israéliennes ont été sauvées," a-t-il dit.

  • L'armée arrête 3 Palestiniens supposés préparant un attentat-suicide de plus pour le Nouvel An

    Les troupes de Tsahal ont arrêté trois Palestiniens dans le secteur de Naplouse la nuit dernière qui projetaient d'effectuer un attentat-suicide en Israël le jour de fête du Nouvel An Juif, a annoncé Kol Israël.

    Sur les trois - deux devaient servir comme terroristes-suicide, ils ont été arrêtés dans le camp de Balata.

    Deux obus de mortier ont été tirées la nuit dernière sur le bloc d'implantation du Gush Katif dans la Bande de Gaza et une fusée Kassam a été tirée dans la partie du nord de la Bande, a annoncé la radio . Il n'y a eu aucun blessé dans ces attaques.

  • Le ministère des Affaires Etrangères croit que le procès Barghouti peut être employé ' pour raconter l'histoire d'Israël '
    Daniel Sobelman et Zvi Harel, Correspondants d'Ha'aretz

    Le Ministère des Affaires Etrangères a préparé depuis des semaines le procès du chef des Tanzim Marwan Barghouti, qui commence aujourd'hui devant la Cour générale de Tel-Aviv, "considérons cela comme une occasion de raconter l'histoire d'Israël" a dit le sous-directeur pour l'information Gideon Meir

    "Les Palestiniens essayent de transformer ce procès en un procès politique," a dit Meir, qui travaille avec le Service de presse du Gouvernement, la Présidence et le Bureau du Procureur Général. "Nous devons dire l'histoire de la population israélienne et ce que ont été ces deux dernières années."

    Meir a promis aux porte-parole du procès - Daniel Taub et Gil Artzielli - de s'occuper des questions de la presse étrangère, aussi bien que des traductions "des passages selectionnés" des débats de la salle du tribunal.

    Qualifiant le procès "d'événement médiatique des plus significatifs," Meir a dit que beaucoup de représentants des familles qui avaient été victimes du terrorisme devaient suivre le procès ou être à l'extérieur de la salle de tribunal pendant les débats.

    L'Etat a prévu d'inculper Barghouti de meurtre, sollicitation au meurtre et adhésion active à une organisation terroriste. Le procès-verbal dit que Barghouti était le dirigeant des organisations terroristes du Fatah-Tanzim et des Brigades Al-Aqsa, dans la Rive occidentale, sous la direction de Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat.

    Le cas de Barghouti sera jugé devant le Président de la Cour générale Sara Serota, les Juges Avraham Tal et Amiram Binyamini.

    Barghouti, qui répondra aux charges aujourd'hui, a dit qu'il contestera le droit de la cour de le faire passer en jugement. Lui et ses avocats prétendent qu'Israël a violé les termes de traités internationaux.

    Selon les poursuites, depuis le début de l'intifada Al-Aqsa, Barghouti a initié et dirigé des actions terroristes intensives contre des cibles israéliennes, y compris des attentata-suicide et des échanges de coups de feu dans lesquels des centaines de civils israéliens et des soldats ont perdu la vie et des centaines d'entre d'autres ont été blessées.

    Le procès-verbal dit qu'avant que les exécutants ne partent en missions, ils recevaient des ordres directement de Barghouti et sont cités des incidents divers. Après l'élimination d'un activiste senior du Fatah, Raed Karmi de Tulkarem, en janvier, Barghouti aurait ordonné à son parent, Ahmed Barghouti, d'effectuer une attaque terroriste de représailles.
    Le jour suivant, ce dernier a apporté des armes à Mohammed Matzlah et à plusieurs de ses adjoints qui cette nuit-là ont tué une israélienne, Yoela Hen, au poste d'essence de Givat Ze'ev et en ont blessé un autre. Matzlah en a alors rendu compte directement à Barghouti, disent les charges.

    Les poursuites disent que le procès-verbal est basé sur la preuve directe que des activistes terroristes seniors ont fonctionné sous le commandement de Barghouti et sur des documents qui ont été confisqués dans le bureau de Barghouti pendant l'Opération "Mur de Défense".

    Les poursuites demandent que l'accusé soit tenu en détention jusqu'à l'achèvement du procès. Une décision séparée sur cela sera tenue par le Juge Zvi Gurfinkel début octobre.
  • Le site FactsOfIsrael.com est maintenant en Francais!

    Les pages principales de cartes, histoire, statistiques, Palestine et Démocratie sont maintenant traduites dans la langue de Voltaire. Voici le lien pour accéder à la version Française de http://www.factsofisrael.com/index-fr.html
    Desinfos salue et se réjouit de l'arrivée sur le web juif francophone de cette version en français d'un site de très grande qualité, très connu et apprécié des anglophones

  • Un recensement officiel en Jordanie affirme que 43 % de la population est d’origine palestinienne

    Un récent recensement « secret » a montré que 43 % de la population jordanienne était d’origine palestinienne, a indiqué le Premier ministre jordanien Ali Abou Ragheb dans une déclaration publiée hier.

    « Il s’agit d’un chiffre correct basé sur un recensement secret et qui n’a pas encore été divulgué », a ajouté M. Abou Ragheb qui n’a pas précisé les raisons pour lesquelles ce recensement avait été effectué en secret.

    Il a toutefois admis qu’il s’agissait d’« une question sensible » mais a estimé nécessaire de la clarifier car « des médias arabes et internationaux affirment régulièrement que la proportion des Jordaniens d’origine palestinienne se situe entre 60 et 70 % ».

    « Il y a des Jordaniens qui appartiennent à d’autres souches (circassienne, tchétchène), mais en fin de compte nous sommes tous membres d’une même famille », a ajouté le Premier ministre.

    La plupart des Jordaniens d’origine palestinienne sont des "réfugiés" de la guerre israélo-arabe de 1948 ou des "déplacés" de la guerre de 1967 qui détiennent la nationalité jordanienne.


Septembre 2002
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          


FAIR USE NOTICE
This site contains some copyrighted materials the use of which has not always been specifically authorized by the copyright owner. We are making such material available in our efforts to advance understanding of environmental, political, human rights, economic, democracy, scientific, and social justice issues, etc. We believe this constitutes a 'fair use' of any such copyrighted material as provided for in section 107 of the US Copyright Law. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, the material on this site is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes. For more information go to: http://www.law.cornell.edu/uscode/17/107.shtml. If you wish to use copyrighted material from this site for purposes of your own that go beyond 'fair use', you must obtain permission from the copyright owner.