Accueil

Google

Août 2002
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Vendredi 16 Août 2002 - 8 Eloul 5762
  • Israël n’écarte pas l’idée d’ajouter Bethléem au plan “ Gaza d’abord ”

    Elie Kamir, Hanan Shleïn (Maariv) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    Le ministre des Affaires étrangères Shimon Pérès est prêt à envisager la demande des Palestiniens d’ajouter Bethléem au plan “ Gaza d’abord ”. C’est ce qu’il a dit hier lors d’une conversation téléphonique avec le ministre de l’Intérieur de l’Autorité palestinienne, Abdel Razek Yehiyeh.

    Dans les jours qui viennent, le ministre de la Défense Binyamin Ben-Eliezer aura des contacts avec les représentants de l’Autorité, Mohammed Dahlan et Abdel Razek Yehiyeh, et la question de Bethléem sera elle aussi soulevée.

    Dimanche, Israël devra transférer à l’Autorité palestinienne un nouveau versement de 70 millions de shekels, sur le compte des taxes et des redevances qui lui reviennent. Le Premier ministre, Ariel Sharon, a donné récemment son consentement au transfert de 210 millions de shekels. Par ailleurs, le ministre palestinien des Finances, Salem Fayid, a annoncé la création d’une société de holding unique, qui supervisera tous les fonds, les capitaux et les biens immeubles de l’Autorité palestinienne.

  • Sondage d’opinion Maariv-Market Watch
    Mitzna et Netanyahou en tête – respectivement à gauche et à droite
    Arafat mis à l'écart

    Maariv - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    Qui voudriez-vous voir à la tête du Likoud, et son candidat aux prochaines élections ?
    Binyamin Netanyahou – 33 %(la dernière fois : 31 %)
    Ariel Sharon -- 31 % (la dernière fois : 32 %)
    Tous les deux/aucun/ne sait pas -- 36 %
    Chez les électeurs de droite : Netanyahou – 45 % ; Sharon – 36 %
    Chez les électeurs du Likoud : Netanyahou – 44 % ; Sharon – 44 %

    Qui voudriez-vous voir à la tête du Parti travailliste, et son candidat aux prochaines élections ?
    Amram Mitzna -- 31 %
    Binyamin Ben-Eliezer -- 22 %
    Haïm Ramon -- 14 %
    L’un d’entre eux/aucun/nsp -- 33 %
    Chez les électeurs travaillistes :Mitzna – 57 % ; Ramon – 22 % ; Ben-Eliezer – 10 %
    Electeurs de gauche :Mitzna – 54 % : Ramon – 25 % ; Ben-Eliezer – 7 %
    Electeurs du centre :Mitzna – 43 % ; Ben-Eliezer – 23 % ; Ramon – 10 %
    Electeurs de droite :Ben-Eliezer – 33 % ; Mitzna – 19 % ; Ramon – 10 %
    Electeurs arabes :Mitzna – 39 % ; Ramon – 30 % ; Ben-Eliezer – 6 %

    Et si les candidats à la direction travailliste sont uniquement Ben-Eliezer et Mitzna ?
    Mitzna – 39 %
    Ben-Eliezer – 27 %
    Ne savent pas - 34 %
    Chez les électeurs travaillistes :Mitzna – 73 % ; Ben-Eliezer – 13 %

    Supposons qu’aux prochaines élections, Sharon mène le Likoud et Ben-Eliezer les Travaillistes – pour qui voterez-vous ?
    Sharon --53 %
    Ben-Eliezer -- 22 %
    Nsp -- 25 %

    Supposons qu’aux prochaines élections, les champions en lice sont Sharon et Mitzna – pour qui voterez-vous ?
    Sharon --50 %
    Mitzna --33 %
    Nsp -- 17 %

    Si les élections se tenaient maintenant, pour quel parti voteriez-vous ?
    Pour le Likoud : 36 %
    Le Parti travailliste : 16 %
    Un autre parti : 18 %
    Nsp/hésite… : 30 %

    Vis-à-vis des Palestiniens :

    Qu’estimez-vous préférable aujourd’hui vis-à-vis des Palestiniens ?
    D’accélérer les négociations avec eux ? 46 %
    De décréter une guerre totale contre eux ? 32 %
    Le maintien de la situation actuelle ? 9 %
    Nsp : 13 %

    Compte tenu du fait que Yasser Arafat est toujours à la tête de l’Autorité palestinienne, que doit faire Israël aujourd’hui ?
    Négocier avec Arafat : 30 %
    Attendre qu’il soit mis à l’écart : 58 %
    Nsp : 12 %

  • Le lever de soleil de Mitzna
    Hémi Shalev – sondage et commentaires (Maariv) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    (…) L’élan premier d’Amram Mitzna – encore quasi inconnu du public il y a quelques semaines – est stupéfiant pas son ampleur. Il bat largement à ce stade tous les “ météores ” de la politique apparus avant lui en Israël : Amnon Lipkin-Shahak, Itzik Mordekhay, Ehoud Barak, Binyamin Netanyahou…

    Mitzna pousse Haïm Ramon sur le bas-côté – mais pour ce qui est de Binyamin Ben-Eliezer, il l’écrase littéralement ! Parmi son électorat naturel, à gauche, c’est une véritable victoire par knock-out dès la première reprise. Ben-Eliezer, ministre de la Défense et président du PTI régulièrement élu il y a 8 mois à peine, n’atteint même pas 10 % de soutien. Si la candidature de Mitzna fait en fin de compte un flop, il n’est pas du tout certain que Ben-Eliezer se remettra du coup asséné maintenant…

    En face-à-face avec Ariel Sharon, Mitzna souffre certainement d’un gros retard ; mais pour la première fois depuis longtemps, il est le premier champion de la gauche à livrer bataille honorablement…

    Ceux qui au Likoud estiment que Sharon a eu tort de “ proférer la menace ” des élections anticipées ces jours-ci, alors que sa côte est en baisse, ont peut-être raison. Il a “ libéré un diable de sa boite ” et risque de découvrir que l’opinion veut précisément des “ élections maintenant ”…
    Les experts sont unanimes : le déclenchement rapide d’une campagne électorale entraînera une catastrophe pour l’économie. Mais un grand nombre de commentateurs s’accordent pour dire que les élections ne seront pas avancées, et que Sharon et ceux qui le soutiennent n’y ont pas intérêt. Des événements extérieurs hors du contrôle d’Israël, comme une relance du terrorisme ou une guerre avec l’Irak, peuvent casser le jeu…

    Cependant, les variations brusques et de grande amplitude des sondages prouvent que l’opinion israélienne est avide de changement, peut-être même de “ chambardement ”. Au point de vue rationnel, nous avons sans doute assez d’ennuis comme ça ; mais dans le contexte du désespoir actuel, une campagne électorale serait comme un rappel des “ temps normaux ” tant regrettés, un dérivatif des soucis quotidiens…


Août 2002
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31