Accueil

Google

Août 2002
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Dimanche11 Août 2002 - 3 Eloul 5762
  • Délégitimations parmi !
    Par Albert Capino© Metula News Agency

    (...)
    Parmi les médias français, on continue toutefois à s’accrocher au bastingage et à afficher avec entêtement la version officielle de la politique française. Ainsi, au sujet de l’enquête sur le massacre de la rue des Rosiers :

    Il y a 20 ans, le 9 août 1982, un commando déferlait dans ce quartier juif de Paris et lâchait grenades et rafales d’armes automatiques sur la foule.

    Six morts, 22 blessés.

    "...A ce jour les coupables de cette attaque restent toujours inconnus..."

    Pourtant, l’enquête a révélé que les commanditaires de cet attentat purement antisémite – réfugiés pendant 4 mois à l’intérieur de l’ambassade la république islamique d’Iran à Paris – ont pu regagner l’Iran sous couvert de l’immunité diplomatique et la protection de quelques centaines de gardes mobiles réquisitionnés pour l’occasion.

    Bien qu’il les ait identifiés, l’Etat français ne souhaitait pas juger et incarcérer les instigateurs de crimes embarrassants, perpétrés sur le territoire français et voulait sauver à tout prix la face de la jeune république islamique, en pleine négociation avec la France sur un contentieux portant sur quelques milliards de dollars
    (...) lire l'article en entier

  • Israël au Etats-Unis : Nous ne pratiquerons pas la retenue de la Guerre du Golfe
    Par Aluf Benn et Amos Harel, Correspondants de Ha'aretz

    Israël a notifié aux Etats-Unis qu'il ne peut pas se permettre de pratiquer la même sorte de retenue qu'il avait montré dans la Guerre de Golfe en 1991 en cas d'une autre attaque irakienne - même s'il n'y a aucune victime, a appris Ha'aretz.

    Les Américains sont d'accord avec la position israélienne, mais ont dit que s'il n'y a aucune victime, Israël doit se débrouiller avec une réponse symbolique.

    Israël et les Etats-Unis n'ont pas encore tenu de consultations systématiques dans la préparation en vue d'une attaque américaine possible sur l'Irak, qui serait conçu pour y changer le régime. Cependant, la question de l'intervention d'Israël dans la guerre a été discutée au cours de diverses réunions et le Premier Ministre Ariel Sharon a dit au Président américain George W. Bush que si Israël est attaqué, il répondra.

    Selon des sources israéliennes seniors, les Etats-Unis préféreraient que Israël reste en dehors et feront donc tout pour empêcher l'Irak d'attaquer Israël.

    En 1991, les Etats-Unis avaient mené une coalition qui incluait plusieurs pays arabes, comme l'Arabie Saoudite, l'Egypte et la Syrie. Les Américains ont cru que si Israël répondait à une attaque irakienne, la coalition tomberait en morceaux. Cette fois, depuis le début, l'Amérique n'a pas l'appui arabe et européen, mais Washington est toujours embêté car des apparences de collaboration avec Israël affecteraient ses relations avec ses alliés arabes comme l'Arabie Saoudite et le Koweït.

    L'établissement de défense d'Israël n'a toujours pas de données claires sur les plans américains. La supposition active est que les Etats-Unis n'attaqueront pas l'Irak avant la fin de l'année. Tsahal perfectionne maintenant les mécanismes qui seront employés si et quand la guerre démarrera - tout de suite après l'avertissement, le commandement du front intérieur (la distribution de masques à gaz et des vaccins) et la défense aérienne (incluant "tha Arrow" le missile balistique tactique et l'armée de l'air).

    L'Armée de l'air a déjà commencé à déployer des batteries de missile "the Arrow" près de Hadera pour un exercice de deux semaines. Des sources militaires maintiennent que le choix du moment de l'exercice actuel n'est pas directement à rapprocher de l'attaque américaine attendue en Irak. Des sources de l'Armée de l'air ont dit à Ha'aretz que ce déploiement avait été projeté il y a longtemps et était conçu pour habitué les forces aux équipements et au terrain, pour qu'en cas d'urgence, tout se passe sans à-coup.

    Des sources seniors dans l'établissement de défense ont dit hier qu'ils s'attendaient à un avertissement de 72 heures avant l'attaque américaine, bien qu'Israël ait demandé aux Etats-Unis de l'avertir une semaine à l'avance.

    "Nous n'avons pas de réponse automatique pour chaque scénario donné, mais la déclaration même qu'Israël répondra cette fois est importante pour la force de dissuasion," ont dit les sources. Si l'Amérique permet à Israël de répondre, une coordination raprochée sera exigée. En 1991, les Américains avaient refusé de donner à Israël les codes qui auraient permis à l'armée de l'air israélienne de voler et de fonctionner vers l'Irak sans entrer en collision avec un avion américain.

    Le général Yitzhak Eytan, le chef sortant du Commandement centre de Tsahal a dit à Channel One TV, ce week-end, qu'une attaque américaine sur l'Irak affaiblirait la motivation palestinienne de se heurter à Israël. Les Palestiniens dépendent en grande partie de l'appui irakien et n'importe quel préjudice en Irak couperait donc dans les ressources palestiniennes aussi.

    Mais Amos Malka, l'ancien chef de services secrets militaires, a dit à Kol Israël dimanche matin qu'il ne croyait pas qu'une attaque sur l'Irak aurait un effet décisif sur le conflit Israélo-palestinien.

    Malka a dit que si que les Américains ont pris la décision stratégique d'attaquer l'Irak, le choix du moment exact était toujours incertain. "Le choix du moment est en relation avec l'Europe, les états arabes et les Nations unies, aussi bien qu'avec les questions stratégiques et le désir d'avoir quelques éléments de surprise," a dit Malka.

    En attendant, le Ministre de la Défense Nationale Benjamin Ben-Eliezer a essayé pendant le week—end de rassurer le public et qu'il n'y avait aucun besoin de paniquer en ce qui concerne une attaque américaine possible sur l'Irak et que Israël n'avait jamais été mieux préparé pour une attaque possible de Saddam Hussein. Il y a des masques à gaz en quantité suffisante dans le pays pour tout le public et "the Arrow" la fusée antimissile et les batteries de Patriot ont toutes été déployées, a-t-il dit.

  • Le Fatah revendique l'attaque du Moshav Mechora dans laquelle une Israélienne a été tuée hier soir
    Amos Harel, Correspondant Militaire de Ha'aretz

    Un Israélien a été légèrement blessé dans un attaque à l'arme à feu ce matin près de l'implantation du nord de la Bande de Gaza de Dugit. Les forces de Tsahal ratissent le secteur pour traquer les terroristes armés.

    L'aile militaire du Fatah du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat a revendiqué une autre attaque, dans la nuit de samedi à dimanche, au Moshav Mechora dans le nord de la Vallée du Jourdain dans lequelle une israélienne a été tuée et son mari et un autre résidant ont été sérieusement blessée après qu'un terroriste se soit infiltré dans l'implantation. Le terroriste a été tué par Tsahal.

    L'attaque terroriste s'est produite autour de 22h00, avec l'ouverture de la barrière du moshav par le terroriste et le tir sur les résidents. La femme, qui était dans une voiture, a été mortellement blessée par le tir; elle a été déclarée morte peu de temps après l'infiltration. Son mari a subi des blessures sérieuses, tandis qu'une troisième victime, qui était apparemment près de la scène, a été aussi sérieusement blessée.

    Les deux résidents blessés ont été traités sur place et transportés ensuite par hélicoptère à l'Hôpital Universitaire Hadassah, Ein Karem, à Jérusalem.

    Peu de temps après l'attaque à l'arme à feu, des soldats du bataillon Nahal Haredi qui étaient placés dans l'implantation sont arrivés sur lplace et ont engagé un échange de coups de feu avec le terroriste; il a été tué, il était en possession de deux armes à feu.

    Des grandes forces d'armée ont accouru et ont commencé à ratisser Mechora et la région au alentour, cherchant un deuxième terroriste possible. Les routes locales, y compris la route) de Vallée du Jourdain, ont été fermées.

    Les sources de Tsahal ont dit samedi soir tard la nuit qu'il n'y avait aucune certitude qu'un deuxième terroriste se soit infiltré à Mechora. Peut-être, ont-ils dit, qu'un complice avait accompagné le terroriste jusqu'à la barrière de Mechora et s'était ensuite enfui d'où il était venu.

    Mechora est protégé par une barrière électronique. Rapidement les rapports ont indiqué que la barrière avait détecté l'infiltration et que les troupes de Tsahal avaient réagi rapidement à l'alerte. Des barrières électroniques ont été installées dans toutes les implantations de la Vallée du Jourdain après une attaque meurtrière en février dernier sur la communauté Hamra, dans laquelle trois personnes avaient été tuées.


Août 2002
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31