Accueil

Google

Août 2002
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Jeudi 1 Août 2002 - 23 Av 5762 - mise à jour 20:01 (heure de Paris, GMT +2)
  • Israël redoute de nouveaux attentats promis par les islamistes du Hamas

    JERUSALEM (AFP) -12h33
    Israël redoutait jeudi de nouveaux attentats comme celui qui a fait sept morts la veille à Jérusalem tout en préparant des représailles contre les islamistes du Hamas, qui ont menacé de tuer "100 israéliens" pour chacun de leurs dirigeants qui serait assassiné.


    Sur le terrain, le corps d'un Israélien tué par balles a été retrouvé jeudi près de la ville de Tulkarem dans le nord de la Cisjordanie, a-t-on annoncé de sources militaires.
    Il n'a pas été précisé si cet Israélien était un colon. (lire à ce propos le courrier adressé à ce propos par Chriqui Y. à l'AFP cliquez ici)

    Le général Gershom Yitzhak, commandant des forces de Cisjordanie, a dénoncé à la radio publique ce "lynchage au cours duquel des terroristes ont ligoté un Israélien avant de l'abattre à bout portant"(...)

  • Le massacre du campus du Mont Scopus de l’Université hébraïque de Jérusalem
    Communiqué du Conseiller à l’information de l’Ambassade d’Israël à Paris- 31 juillet 2002

    Le massacre d’aujourd’hui à l’Université était délibérément dirigé contre les étudiants et contre l’Université hébraïque, institution universitaire de grande renommée.

    Israël est victime d’attentats terroristes incessants depuis plus de deux ans. Certains de ces attentats, tel que celui du Dolphinarium, ont été perpétrés alors même qu’Israël venait de décréter un cessez-le-feu unilatéral.

    Cela fait longtemps que le Hamas tue des civils israéliens et ceci, bien avant la récente opération anti-terroriste à Gaza, contre Salah Chahadé, chef militaire du Hamas. Il n’y a donc, contrairement à ce qu’affirme le porte-parole du Hamas, aucun lien entre l’attaque anti-terrorisme contre Chahade et le massacre perpétré contre des étudiants à l’Université hébraïque de Jérusalem. Selon un modèle déjà connu, ce massacre a été commis au moment même où d’importantes mesures sont prises par Israël pour améliorer les conditions de vie de la population palestinienne. Celle-ci se trouve dans une situation économique difficile étant donné la vague terroriste qui perdure. De surcroît, Israël vient juste de transférer des fonds à l’Autorité Palestinienne, malgré le fait que celle-ci soit impliquée, plus ou moins directement, dans des activités terroristes.

    Le terrorisme ne fera pas avancer les Palestiniens dans la réalisation de leurs aspirations politiques. De tels objectifs ne pourront jamais être atteints par le meurtre d’innocents.

    Il est temps que le peuple palestinien comprenne que leurs dirigeants ont nourri en eux une fausse illusion selon laquelle, par le terrorisme, ils obtiendraient finalement des avantages politiques. Le terrorisme n’apporte que misère et détresse. Les seules victoires politiques des Palestiniens n’ont été obtenues que par des négociations dans le cadre du processus de paix. Et ces mêmes victoires ont perdu de leur valeur lorsque les dirigeants palestiniens ont choisi la violence, après avoir rejeté les concessions considérables proposées par Israël au sommet de Camp David en juillet 2000.

    Il ne faut pas oublier qu’il n’y a aucune justification au terrorisme.

    Israël a fait, il y a longtemps, un choix stratégique qui est celui de la paix. Cependant, il semble que le choix stratégique des Palestiniens soit le terrorisme et ce n’est pas la première fois que le terrorisme palestinien prend pour cible des institutions éducatives israéliennes ou l’Université hébraïque.

    Cinq étudiants étrangers et deux étudiants Israéliens victimes dumassacre du campus de l’Université hébraïque.

    Seuls, six noms ont été publiés :
    - Marla BENNETT, 24 ans (US)
    - Benjamin BLUSTEIN, 25 ans (US)
    - Janis Ruth COULTER, 36 ans (US)
    - David GRITZ (US-France)
    - David Diego LADOWSKI, 29 ans, (Israël)
    - Levina SHAPIRA, 53 ans, (Israël)

  • Déposition d’Avi Dichte, le chef du Shin Beth devant la commission parlementaire des AE et de la Défense (traduction par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël).

    Avi Dichter : “ 60 attentats sont en préparation ” / Ariéh Bender

    Le chef du Shin Beth (services de sécurité intérieure israéliens), Avi Dichter, a présenté un rapport semestriel à la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense. Dichter a indiqué que selon les renseignements dont disposent ses services, quelque 60 attentats sont en cours de préparation.
    “ 16 attentats ont été perpétré la semaine dernière et ont coûté la vie à 5 citoyens israéliens. Nous avons réussi à en déjouer 12 ”, a-t-il affirmé.
    Les membres de la commission parlementaire ont pu constater que les mises en garde de Dichter n’étaient pas vaines lorsque ce dernier leur a annoncé durant la réunion que deux attentats venaient d’être perpétrés à Jamayin et à Jérusalem.
    Le chef du Shin Beth a en outre évoqué l’implication grandissante des Arabes israéliens dans le terrorisme palestinien. Durant l’année 2001, le Shin Beth a découvert plus de 25 cellules ayant prêté main forte à des organisations terroristes palestiniennes.
    En précisant que la quasi totalité des auteurs d’attentats étaient issus de la Cisjordanie et non de la bande de Gaza, Avi Dichter a vigoureusement loué les bienfaits d’une clôture de séparation qui devrait être érigé le long de la Cisjordanie.

  • Dichter : “ Shéhadé était notre Ben-Laden “ / Ariéh Bender (Maariv)

    Les dégâts que nous a causés Shéhadé sont semblables à ceux causés aux Etats-Unis par Ben-Laden ” a indiqué hier le chef du Shin Beth, Avi Dichter, devant la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense.
    Au sujet de l’élimination de Salah Shéhadé, Dichter a affirmé que son élimination était amplement justifiée mais que “ l’opération a été un échec ”. Interrogé par la député Meretz Zeava Galon sur l’éventuel bannissement de Yasser Arafat, le chef des services de sécurité intérieure israéliens a indiqué que “ sa présence dans les territoires est problématique, mais son bannissement le serait davantage ”.
    Dichter a également précisé que l’information selon laquelle un cessez-le-feu était en passe d’être proclamé unilatéralement par les Palestiniens à la veille de l’élimination de Shéhadé était “ en parfaite contradiction avec les renseignements dont dispose le Shin Beth ”. “ Aucun accord sérieux n’a été préparé sur le terrain ” a-t-il poursuivi .

  • Dichter met en garde contre 60 risques d’attentats / Gidon Alon (Haaretz)

    Le responsable du Shabak, Avi Dichter, annonce l’imminence d’une nouvelle vague d’attentats perpétrés par des kamikazes. Dans le cadre d’une présentation semestrielle à la Commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense, Dichter a insisté sur la multiplication des mises en garde contre des risques d’attentat, qui risquaient fort de devenir réalité.
    Dichter a communiqué les données suivantes :
    Entre janvier et juin 2002, 92 attentats suicides ont été perpétrés, ainsi que 48 autres opérations “ suicidaires ” à l’issue desquelles, les terroristes ont fort peu de chances de survivre (il s’agit d’attaques à l’arme à feu). Ces attentats ont en majorité été perpétrés par le Hamas (51 opérations suicide), par le Jihad islamique (31) et par le Fatah (22).
    Dichter observe une forte hausse du nombre d’attentats suicide. Depuis 1993 (date à laquelle le premier attentat suicide a été perpétré), jusqu’au début septembre 2000 (avant que n’éclate la deuxième Intifada), on dénombrait 43 opérations suicide. Depuis septembre 2000 à ce jour, on en compte 161.
    Avi Dichter a également révélé qu’à ce jour, 2 259 Palestiniens étaient interrogés par le Shabak selon la répartition suivante :
    ? 84 hauts gradés d’organisations terroristes (d’un grade équivalent ou supérieur à celui de lieutenant-colonel à Tsahal)
    ? 172 occupant des fonctions de commandement (d’un grade équivalent ou supérieur à celui de commandant).
    ? 565 exécutants subalternes.
    ? 1 486 militants.
    ? 138 candidats au suicide (qui, pour certains d’entre eux, étaient en route pour commettre un attentat-suicide).

    Le responsable du Shabak a fait remarquer que la motivation des organisations terroristes à commettre des attentats, ne faisait que croître, essentiellement parmi les membres du Hamas et du Jihad, dont l’attachement à l’Iran l’emporte sur leur engagement à la cause palestinienne.
    Dichter dément les informations selon lesquelles une trêve était sur le point d’être signée avec l’Autorité palestinienne à la veille de l’élimination de Shéhadé. Selon lui, les responsables palestiniens savent pertinemment qu’aucun débat sérieux n’avait été engagé ; Dichter affirme que ces informations sont en totale contradiction avec les données largement fondées détenues par le Shabak.
    Quant à l’implication des Arabes israéliens aux opérations terroristes, Dichter indique une forte hausse du volume de l’aide accordée par eux à la réalisation d’attentats. Ainsi, 40 Arabes israéliens étaient dernièrement impliqués dans 22 opérations, contre 56 Arabes israéliens impliqués pour l'ensemble de l'année 2001 dans 25 tentatives d’attentats.
    (…)
    Dichter estime que le mal causé par Shéhadé à Israël est similaire à celui causé par Ben-Laden aux Etats-Unis. A l’instar de Ben-Laden, Shéhadé a laissé derrière lui un héritage terroriste, contre lequel Israël devra lutter âprement.


Août 2002
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31