Accueil

Google

Juillet 2002
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Vendredi 26 Juillet 2002 - 17 Av 5762
  • Arrestation de cinq terroristes à Kalkilya
    Jerusalem Post

    Des sources palestiniennes indiquent que Tsahal a arrêté plusieurs personnes dont Mahmoud Aza, un des chefs du Fatah dans la région. Le Fatah avait revendiqué l'attaque de cette nuit qui avait coûté la vie à un Israélien à Alei Zahav.

    Trois Palestiniens ont été interpellés à Ayin Bidan par une unité du Nahal composée de haredim. Parmi les suspects figurent deux candidats au suicide.
    Un des deux hommes est Hissam Jaber, membre du Djihad Islamique, qui avait tenté d'organiser trois attentats le mois dernier. La troisième personne est une femme originaire de Tulkarem qui devait transporter les terroristes vers le lieu de leur crime.

  • Les forces de Tsahal entrent dans Gaza pour détruire des bases de fusées Kassam

    A la suite, hier, du tir d'une fusée Kassam I sur un kibboutz en Israël sans faire de blessés, des blindés israéliens sont entrés dans Gaza tôt ce matin, s'approchant du quartier très fréquenté de Al-Zeitun, ont rapporté des témoins. Selon ces sources, deux Palestiniens ont été blessés au cours d'un échange de tirs avec des soldats israéliens sur lesquels ils venaient d'ouvrir le feu.

    Sept blindés, deux buldozers et une jeep ont pénétré dans Gaza et progressé dans la ville sur un kilomètre et demi, tout en tirant à la mitraillette, ont raconté les témoins. Un bulldozer a également détruit un petit bâtiment qui abritait les services de renseignements militaires palestiniens ainsi que des ateliers de tôlerie fabriquant des fusées Kassam et lanceurs de mortiers.

    Par le passé, Tsahal a détruit de nombreux petits ateliers à Gaza qui permettaient aux Palestiniens de fabriquer des obus, des roquettes ainsi que des mortiers.

  • Lettre aux journalistes : 15 morts, dont une majorité d'enfants, 2 bébés, des femmes, et des civils : c'est un scandale!

    Des dizaines de blessés : c'est tout aussi honteux.
    Oui, vous êtes d'accord avec moi ?

    Messieurs, ces morts et blessés dont je parle sont les civils israéliens tués durant la semaine écoulée, dans 2 attentats particulièrement sanglants qui ont encore aujourd'hui fait une victime.

    Or votre journal n'a ni "dénoncé" une "tuerie", un "crime de guerre", voire une "opération voulue par Arafat" quand
    il s'agissait de juifs civils. Arafat n'a pas regretté la mort des enfants et bébés d'Emanuel (depuis quand un bébé est-il "colon"?).

    Dans le même temps, vous mettez à la "Une" de votre journal depuis 2 jours, pour le même événement, le même nombre de morts pour les victimes palestiniennes de l'attaque israélienne sur Gaza.

    Et vous osez parler de "trêve avortée", 3 jours a peine après le double attentat suicide de Tel-aviv, et dans une des semaines les plus sanglantes depuis le début de l'Intifada ?

    A part le Hamas, qui peut oser parler avec aplomb d'une "trêve" envisagée, après 15 morts et 80 blessés?
    Ayez l'honnêteté de respecter les morts d'où qu'ils viennent, et non de privilégier systématiquement une vision unilatérale d'un conflit complexe, et où l'intégrisme islamiste prolifère.

    Marc B.
    que la rédaction remercie pour sa contribution

  • Mail envoyé à Reuters

    Après lecture de la dépêche de Reuters suivante :
    "Des Palestiniens armés ont abattu jeudi un rabbin-colon près d'une colonie juive de la région de Kalkilia, dans le nord de la Cisjordanie, en lisière d'Israël (...)" (Reuters, 25/07/02)" et choqué par l'utilisation du terme "rabbin-colon", j'ai envoyé le mail suivant à Reuters :


    Bonjour,

    Je suis outré par la formulation de la dernière dépêche en date de Reuters : "Des Palestiniens armés ont abattu jeudi un rabbin-colon près d'une colonie juive". Pourquoi utiliser une telle terminologie - à savoir rabbin-colon - lorsque vous pouvez restituer l'information de manière neutre et complète en écrivant : "un rabbin abattu près d'une colonie juive (..) "
    Y a-t-il perte d'information ? Assurément non !

    Je suis convaincu que vous accolez l'adjectif "colon" pour diaboliser la victime et contribuez à la perversion des esprits. Cet homme, qu'il soit colon, grec ou espagnol, reste victime d'un attentat, nul besoin de lui apposer le sigle COLON qui pourrait expliquer, voire justifier, son assassinat.


    Continuons le combat contre la désinformation
    Franck P.
    que la rédaction remercie pour sa contribution

  • Le raid israélien contre le chef militaire du Hamas
    Communiqué de France-Israël

    Après le raid nécessaire par lequel Israël a éliminé le chef militaire du Hamas, raid qui a malencontreusement frappé des civils, l’Association France-Israël déclare que toute personne normale compatit à la mort d’enfants, quels qu’ils soient. Seuls les barbares palestiniens fanatisés sont capables de ne pas le faire quand il s’agit d’enfants israéliens.

    Elle invite tous ceux qui s’empressent de fustiger Israël à faire la différence entre, d’une part, les Palestiniens qui, de leur propre aveu, cherchent à tuer des innocents et se réjouissent de leur mort et, d’autre part, ceux qui font tout pour éviter de tragiques et inévitables bavures, y compris, plusieurs fois s’il le faut, le rappel au dernier moment de l’avion en opération.

    France-Israël souligne que la notion de victimes et de dégâts collatéraux a été inventée pour expliquer des bavures bien plus graves et bien moins dénoncées sur d’autres théâtres d’opérations : la Yougoslavie, l’Afghanistan, la Tchétchénie, etc …

    Il suffirait que les violences palestiniennes cessent pour que toutes les violences cessent. Quand le Quai d’Orsay déclare, bien sûr avec des réserves, que " Israël a un droit légitime à se défendre contre le terrorisme ", il reconnaît qu’Israël est attaqué. Arafat et les siens qui ont déclenché la guerre portent la responsabilité entière de tout le sang versé, y compris celui des victimes innocentes palestiniennes.

  • Un rabbin, père de 8 enfants, a été tué hier matin par les tirs de Palestiniens.

    Le rabbin Elimelekh Shapira (43 ans) dirigeait un séminaire religieux de préparation militaire (“ conventionné ”) à Pedouel, implantation de Cisjordanie. Il revenait de Bnei Brak (en-deça de la Ligne verte) quand il a été mortellement blessé par des tirs sur son véhicule.

  • Ben Eliezer : “ Shehadé prévoyait de faire exploser un camion avec une tonne d’explosifs

    Le ministre de la défense : “ Lundi soir, ce terroriste était en train de préparer un attentat terroriste dont le but était la mort de centaines de personnes. ” ° Selon une source de la Défense : la cible de l’attentat était probablement un building au centre du pays.


Juillet 2002
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31