Accueil

Google

Juillet 2002
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Mercredi 24 Juillet 2002 - 15 Av 5762 - mise à jour 19:56 (heure de Paris, GMT +2)
  • Raid à Gaza: communiqué officiel du ministère des Affaires étrangères Jérusalem.

    Salah Chéhadé était l’un des terroristes les plus connus dans l’histoire du Proche-Orient. L’opération menée contre lui constitue une étape importante dans la défaite du terrorisme fondamentaliste. Ce terrorisme est le plus grand obstacle à la reprise des négociations et au retour au processus de paix.

    Salah Chéhadé était le commandant en chef de Izz Al-Din Al-Qassam, la branche militaire du Hamas ; c’était un chef terroriste aux mains enachées de sang. Il figurait en tête de la liste des membres les plus recherchés de cette organisation, la plus extrémiste et meurtrière des organisations terroristes palestiniennes.

    Chéhadé et l’organisation qu’il commandait ont été les auteurs de dizaines d’atrocités et d’assassinats de sang froid de centaines de civils innocents,

    parmi eux des Israéliens, des Américains ainsi que des ressortissants d’autres nationalités. Tout pays démocratique a pour devoir de défendre ses citoyens.

    Israël regrette s’il y a eu des pertes au sein de la population civile palestinienne au cours de cette opération, et tout particulièrement s’il y avait des enfants parmi les victimes. Contrairement aux terroristes, Israël a pour principe de s’efforcer de ne pas porter atteinte à d’innocents civils. Malheureusement, la guerre contre le terrorisme n’a pas toujours lieu dans des circonstances idéales. Israël continuera cependant à prendre toutes les précautions possibles pour éviter de porter atteinte à d’innocents civils.

    La campagne palestinienne de terrorisme meurtrier, dans laquelle Chéhadé a joué un rôle central, a placé Israël dans une position où il était obligé de réagir de façon intransigeante afin de mettre un terme aux assassinats aveugles dirigés contre ses citoyens. Les terroristes agissent délibérément en vue de tuer d’innocentes femmes et enfants et Israël continuera à agir pour prévenir ces attentats terroristes à l’avenir.

    Si l’Autorité palestinienne avait arrêté Chéhadé, nous n’aurions pas eu besoin de nous auto-défendre. Cette opération contre Chéhadé était destinée à empêcher le meurtre de nombreux Israéliens. Chéhadé préparait un attentat de grande ampleur en territoire israélien. Il constituait une véritable bombe humaine et il était urgent de l’arrêter.

    Il faut souligner que les derniers temps en Israël n’ont pas été calmes. La semaine dernière, deux attentats terroristes sanglants ont été perpétrés et chaque jour de nombreux attentats ont été déjoués. Israël ne peut rester inactif alors que ses citoyens font régulièrement la cible d’attentats. L’opération menée contre Chéhadé constitue une étape supplémentaire vers l’éradication du terrorisme. Terrorisme et négociations ne sauraient co-exister. C’est pourquoi, si les Palestiniens désirent réellement négocier et mettre en place des réformes, ils doivent renoncer au terrorisme.

  • Une liquidation mal ciblée
    Nahoum Barnéa (Yediyot Aharonot)- traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    (…) Sharon s’était levé hier matin avec le sentiment d’une grande satisfaction : Salah Shéhadé, le N° 1 de la branche militaire du Hamas, avait été éliminé. C’est alors que commencèrent à affluer les nouvelles de Gaza sur les enfants, les femmes et les civils tués dans cette affaire, et l’embarras a été grand. “ Si vous aviez su quels seraient les résultats, auriez-vous donné le feu vert ? ”, ai-je demandé au Premier ministre. “ Non ”, m’a répliqué Sharon.

    « Avant cette action, vous a-t-on prévenu que la femme de Shéhadé et sa fille risquent de se trouver là ? », ai-je continué. Sharon sait que des allusions en se sens ont circulé dans les rangs de Tsahal. Il considère que cela participe de la campagne de dénigrement contre lui depuis une génération. Selon lui, on l’avait informé que 2 des aides de Shéhadé se trouvaient avec lui, des gens du Hamas. C’est également ce qui avait été dit au ministre de la Défense, d’après ses collaborateurs. (Personne ne prétend que Sharon, Ben-Eliezer et le chef d’état-major général savaient que la bombe tuerait et blesserait des familles qui habitaient près de l’immeuble visé).

    (…) Des erreurs de ce genre sont faites par les Américains dans leurs bombardements en Afghanistan, où au moins 800 civils innocents ont été tués jusqu’à ce jour. La différence, c’est que les Etats-Unis sont une super-puissance qui se moque du qu’en-dira-t-on… Une autre question est de savoir s’il était bon d’éliminer Shéhadé au moment précis où des efforts considérables sont déployés par l’Arabie Saoudite et d’autres pays, pour persuader le Hamas de cesser les attentats meurtriers. Ce raid risque de paver la voie à une nouvelle vague d’attentats, comme cela s’est produit après la liquidation de Raed Carmi, un des chefs du Tanzim (au début de cette année)…

  • Après l'opération de Gaza
    Jerusalem Post

    A la suite des pertes parmi la population civile au cours de l'opération de Gaza qui a permis la liquidation du chef terroriste Salah Shehadeh, un débat s'est installé parmi les hommes politiques. Le Premier ministre a déclaré que de nombreuses opérations similaires avaient été annulées auparavant dans le souci de ne pas tuer des innocents. Il semble qu'hier, Tsahal n'avait pas une estimation exacte de la situation. L'armée ignorait que tant de civils se trouvaient dans le voisinage. Cette information aurait pu modifier les actions de Tsahal mais il n'en demeure pas moins qu'il était capital de supprimer ce chef militaire du Hamas, responsable de tant de carnages en Israël.
    .
    Au cours de la nuit, un véhicule circulant à proximité d'une localité juive dans la région de Binyamin près de Naplouse a été la cible de tirs. Les occupants n'ont été que légèrement atteints. Ce matin Tsahal a imposé le couvre-feu sur le village voisin de Louban el Sharkia, d'où seraient venus les tireurs.

    Dans le Goush Katif, il y a eu des tirs de mortiers mais heureusement pas de victimes.

    Deux soldats ont été blessés près de la ville de Djenine au cours de ratissage pour arrêter des suspects.

  • Israël déplore la mort des14 civils à Gaza dans le raid contre le chef militaire du Hamas

    En éliminant avec un missile le terroriste le plus recherché par Israël, chef de l'aile militaire du Hamas, Tsahal a également provoqué la mort de 14 autres personnes, dont neuf enfants et déclenché une vague de condamnations internationales, ainsi que des promesses de vengeance du Hamas.

    La cible du missile tiré par les F-16 israéliens était Salah Chehadeh, 49 ans, commandant des Brigades Ezzedine el-Kassem, considéré comme le chef d'orchestre des plus sanglants attentats de la nouvelle Intifada, notamment ceux de Netanya, en mars dernier (29 morts), et de la discothèque de Tel Aviv en juin 2001 (21 morts).

    "Non seulement le Hamas vengera les martyrs mais tous les Palestiniens s'uniront pour venger le sang des martyrs", a menacé le porte-parole du Hamas. "La réaction palestinienne sera proportionnelle à notre perte", renchérissait Abdel Aziz Rantissi, haut responsable politique du Mouvement de la résistance islamique (Hamas).

    Côté israélien, si on se félicite d'avoir atteint un terroriste qualifié de "plus sanguinaire et plus talentueux de tous ceux opérant depuis Gaza" ont déplore la mort de civils.

    Ariel Sharon a affirmé: "Cette opération est à mon avis l'un de nos plus gros succès". Il a toutefois souligné qu'Israël n'avait "pas d'intérêt à faire du mal à des civils".

    Mardi soir, Kol Israël a rapporté des propos du Premier ministre Sharon, expliquant qu'il ignorait que des civils se trouvaient avec Chehadeh au moment de l'attaque, sans quoi Tsahal aurait choisi une autre méthode pour l'atteindre.

    Des regrets sont plutôt venus du ministère de la Défense, qui a déploré la mort d'innocents: "Les informations dont nous disposions étaient qu'il n'y avait pas de civils" près de la cible, a précisé le ministre Benyamin Ben-Eliezer.

  • Powell et Rice reçoivent deux conseillers de Sharon

    Le secrétaire d’État Colin Powell et la conseillère pour la Sécurité nationale Condoleezza Rice ont reçu hier à Washington deux proches du Premier ministre israélien Ariel Sharon, a annoncé le département d’État en se félicitant de la reprise du dialogue entre Israël et les Palestiniens. Powell et Rice se sont entretenus avec le directeur de cabinet du Premier ministre, Dov Weinglass, et son ancien aide de camp, Moshe Kaplinsky, pour examiner les propositions américaines visant à renforcer l’appareil sécuritaire des Palestiniens, a déclaré le porte-parle du département d’État Richard Boucher.

    Ils ont également discuté des réformes palestiniennes et de l’aide humanitaire qui ont fait l’objet de discussions de haut niveau la semaine dernière aux États-Unis, a-t-on précisé de même source.
    Le « quartette » sur le Proche-Orient (États-Unis, Russie, Nations unies et Union européenne) s’était réuni à New York et avait été suivi par une rencontre à la Maison-Blanche entre le président George W. Bush et les ministres des Affaires étrangères jordanien, égyptien et saoudien. Jeudi dernier, M. Powell avait indiqué que le plan américain sur les mesures de sécurité serait prêt prochainement et présenté aux Israéliens et aux Palestiniens.

    M. Boucher a indiqué que l’entrevue d’hier avec les conseillers israéliens avait porté sur cette question et que des discussions similaires auraient prochainement lieu avec les Palestiniens, sans préciser de date ou de lieu. Le porte-parole du département d’État s’est félicité des discussions le week-end dernier à Jérusalem entre le ministre israélien des Affaires étrangères Shimon Peres et une délégation palestinienne conduite par Saëb Erakat, principal négociateur palestinien et ministre des Collectivités locales.


Juillet 2002
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31