Accueil

Google

Juillet 2002
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Jeudi 18 Juillet 2002 - 9 Av 5762 - Ticha Beav
  • Pénible, mais incontournable
    Editorial du Maariv- traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    On nous parle des souffrances de la population palestinienne placée sous couvre-feu. Les habitants de villes entières sont enfermés dans leurs maisons la majeure partie du temps dans la chaleur infernale.
    (…)
    Les chars israéliens circulent dans un bruit d’enfer dans les rues et effraient la population.
    (…)
    Ces souffrances continues sont terribles ; il nous est interdit d’ignorer cette situation, nous devons y réfléchir et partager par l’esprit la détresse des ces innocents. Nous ne pouvons toutefois oublier que ce couvre-feu a été imposé parce qu’il n’y avait pas d’autre solution.
    (…)
    Le couvre-feu a fait ses preuves bien qu’il ne représente pas la solution miracle. La responsabilité des souffrances du peuple palestinien incombe exclusivement à Yasser Arafat et à la politique menée par lui depuis deux ans.
    (…)
    Le monde s’entend pour dire qu’Arafat a terminé son rôle et qu’il constitue un obstacle à un arrangement de paix ; certains, comme le Président Bush, le disent ouvertement, et d’autres, comme les dirigeants arabes, le reconnaissent en privé. Tous évoquent une mort naturelle comme la meilleure chose qui puisse se passer au Proche-Orient. Seuls Yasser Arafat et le peuple palestinien s’entêtent à se laisser entraîner dans cette danse infernale et meurtrière qui ne mène nulle part. Un grand nombre de milieux de gauche israéliens accusent le gouvernement Sharon et Tsahal de mener une politique trop musclée, mais ils devraient adresser leurs plaintes aux Palestiniens et à leurs dirigeants qui ont démontré hier soir qu’ils optaient une fois de plus pour le terrorisme abject, plutôt que de rechercher une ouverture et un espoir.

  • Déclaration du porte-parole du Quai d'Orsay

    Nous exprimons notre horreur devant le nouvel attentat terroriste qui vient d'être commis ce soir à Tel Aviv et qui a fait de nombreuses victimes. Nous présentons à leurs familles nos condoléances les plus sincères.
    Alors que la communauté internationale est mobilisée pour tenter de relancer le processus de paix, la France condamne avec la plus grande fermeté le recours à la terreur.

  • L'AFPPP en français dans le texte (pour ceux qui avait cru détecté un“changement de ton" dans les dépêches de l'Agence Française de Presse, Propagande, Palestine)

    « Le Jihad islamique a été l'un des trois groupes palestiniens qui a revendiqué l'embuscade contre un bus de colons mardi dans le nord de la Cisjordanie. L'attaque a été toutefois été attribuée au Hamas par l'armée israélienne qui a lancé une opération à la recherche des assaillants qui a fait un tué palestinien, coûté la vie à un officier israélien et blessés trois autres militaires.

    Dans un autre incident armé, un Palestinien armé a été tué et un autre blessé par des soldats israéliens en tentant de forcer un barrage israélien près de la ville de Kalkiliya (nord de la Cisjordanie), selon l'armée israélienne. Un activiste palestinien a par ailleurs été tué et quatre autres blessés et capturés par des soldats israéliens au cours d'une opération dans la localité de Silat ad-Daher, près de Jénine, selon son maire Ragheb Abou Diyak.

    Dans la camp de réfugiés palestiniens d'Al-Amari, près de Ramallah, deux Palestiniens, dont un enfant, ont été tués dans une explosion, dont l'armée israélienne a indiqué tout ignorer, mais une source militaire a ajouté qu'il pourrait s'agir d'un "accident de travail", terme pour désigner l'explosion d'une bombe que ses artificiers sont en train de préparer.

    Par ailleurs, un chasseur-bombardier israélien F-16 a détruit au missile un atelier dans un camp de réfugiés du centre de la bande de Gaza, blessant un Palestinien, selon une source sécuritaire palestinienne. L'armée a indiqué que l'un de ses avions "avait mené un raid contre un atelier de fabrication d'armes" du Hamas.
    »

  • Bush condamne l’attentat
    Roni Shaked , Orly Azoulay-Katz (Yediot Aharonot) traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    Les Etats-Unis ont fermement condamné l’attentat de l’ancienne gare routière de Tel Aviv.
    Avant d’être informé de l’attentat , le président américain George.W.Bush avait de nouveau appelé au remplacement de Yasser Arafat. « Arafat a échoué » a-t-il dit lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche. « Je suis convaincu qu’une autre direction pourrait mieux servir les intérêts du peuple palestinien », a-t-il poursuivi. Aujourd’hui, George.W. Bush doit rencontrer les ministres des AE jordanien, égyptien et saoudien pour promouvoir son plan de paix pour le Proche-Orient. Le porte-parole de la Maison Blanche, Ari Fleischer, a indiqué hier qu’il y avait « du progrès dans les efforts de relance du processus de paix ».
    L’Autorité palestinienne a également condamné l’attentat de Tel Aviv, précisant qu’il ne servait pas les intérêts palestiniens. Par ailleurs, Arafat souhaiterait créer un poste de Premier ministre au sein de l’Autorité palestinienne. Après la nomination d’un chef de gouvernement palestinien, Yasser Arafat aurait l’intention d’occuper les fonctions de président honorifique de l’Autorité palestinienne.

  • La Police en alerte maximum dans la région de Tel-Aviv après les doubles attentats-suicide
    Par Haim Shadmi et Tamara Traubman, Correspondants de Ha'aretz

    La police était en alerte maximum ce matin dans la région de Tel-Aviv et érigeait des barrages routiers à l'entrée de la ville après les doubles attentats-suicide de mercredi soir dans le secteur de la vieille gare d'autobus centrale de la ville dans laquelle trois personnes ont été tuées.

    Uun Israélien et deux ouvriers étrangers ont tués . Le secteur où les terroristes-suicide ont frappé, se faisant exploser à quelques secondes d'intervalles et à environ 15 mètres de l'un l'autre, dans un secteur peuplé de manoeuvres étrangers.

    Trente-deux personnes étaient toujours hospitalisées jeudi, quatre d'entre eux dans un état sérieux.

    Le commandant de la Police de Tel-Aviv Yossi Sidbon a dit que les deux bombes était "relativement petites", qui ont éclaté à 22h20, elle étaient transportées dans des petits sacs à dos. Du faitl de l'endroit où les terroristes se tenaient, il y a eu relativement peu de victimes. Sidbon a dit il n'y avait eu aucune alerte d'une attaque possible dans la ville.

    À la différence du reste des lieux nocturnes de Tel-Aviv, qui ont été fermé pour Tisha B'Av, le secteur visé étaient bondé d'ouvriers étrangers qui se rassemblent régulièrement dans les bars et des kiosques extérieurs le soir. Seulement quelques minutes avant l'explosion au kiosque de nuit à l'extérieur d'un vieux cinéma, des inspecteurs de la ville se sont voulait rencontrer le propriétaire du fait de l'ouverture en ce jour de jeun.

    Le porte-parole du Premier Ministre Ariel Sharon, Raanan Gissin a immédiatement blâmé l'Autorité Palestinienne des attentats, tandis que le secrétaire du gouvernement de l'Autorité Palestinienne, Ahmed Abdel Rahman, a condamné l'attentat comme étant contraire aux intérêts nationaux palestiniens. Un interlocuteur téléphonique, qui a dit être du Jihad Islamique, a revendiqué les doubles attentats-suicide, auprès des agences de presse.

    Le quartier, qui inclut un quartier des prostituées, a déjà été le site d'un attentat le 27 janvier, ou 32 personnes avaient été blessées.

    Une prostituée, s'identifiant seulement comme Nomi, a dit qu'elle avait offert ses services à un des terroristes, qui a dit, "je ne suis pas ici pour m'amuser, je dois mourir ici , en ignorant son offre. C'est seulement quand elle a entendu l'explosion, quelques minutes plus tard, qu'elle s'est rendue compte qu'il était sérieux, a-t-elle dit.

    Le centre de l'Hôtel de ville pour l'aide à ouvriers étrangers, placés près de la scène de l'explosion, est resté ouvert hier dans la nuit pour apporter son appui aux secours. Un problème clef consiste en ce que beaucoup des ouvriers craignent les autorités, de peur qu'ils ne soient expulsés si leurs visas sont terminés.

    Selon le Maire Ron Huldai, le Ministère des Affaires Etrangères et le Ministère de l'Intérieur se sont coordonnés avec des autorités de la ville pour aider les blessés à prendre contact avec leurs familles à l'étranger. Des assistants sociaux de la ville étaient sur place et dans les hôpitaux, servant d'intermédiaire entre les ouvriers étrangers blessés et les autorités.

    Un nouvel immigrant d'Ethiopie, Ashta Pokero, a dit qu'il était dans un restaurant quand la bombe est partie. "Je venais d'arriver de Haifa en autobus et avais vraiment voulu une bière, donc je suis venu ici et j'ai trouvé une place. Après la première bombe je suis sorti en courant et c'est comme ça que j'ai été sauvé. La première bombe était moins puissante que le deuxième et beaucoup de ceux qui étaient assis près de moi au restaurant ont été blessés. Après la deuxième bombe, je suis retourné pour aider ceux qui avaient été blessés, avant que la police ne vienne et me déplace plus loin."

  • Les réactions
    à suivre...

    Israël a attribué l'attentat-suicide d'hier soir à "des organisations terroristes palestiniennes, encouragées par l'Autorité palestinienne". "C'est de façon évidente un effort concerté des organisations terroristes palestiniennes, qui sont encouragées par l'Autorité palestinienne à lancer une série d'attentats meurtriers contre les Israéliens à ce moment précis", a déclaré Avi Pazner, porte-parole du gouvernement israélien. "Nous continuerons à faire tout notre possible pour nous défendre contre cette terreur", a-t-il assuré, relevant la coïncidence de l'attaque avec la réunion du quartette sur le Proche-Orient.

    Le Ministre de la Sécurité Public Uzi Landau : Nous devons renverser l'Autorité Palestinienne; les frapper durement

    Le Ministre de la Défense Nationale Ben-Eliezer ordonne le gel sur la l'allégement des restrictions sur les palestiniens après les doubles attentats-suicide de Tel-Aviv

    Le Président américain Bush
    a dit que les récents attentats terroristes en Israël sont un coup porté aux efforts de paix de la communauté internationale

  • Les principaux attentats perpétrés contre Israël depuis mars

    -2 mars: neuf Israéliens sont tués dans un attentat-suicide dans un quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem

    -9 mars: 11 Israéliens meurent dans un attentat-suicide au Café Moment à Jérusalem situé juste en face de la résidence officielle du Premier ministre Ariel Sharon

    -20 mars: sept Israéliens sont tués dans un attentat à la bombe contre un bus à Mousmous, un village dans une région majoritairement arabe d'Israël

    -27 mars: 29 Israéliens sont tués dans un attentat-suicide au Park Hotel de Nétanya. La bombe a explosé au milieu de convives venus partager le traditionnel repas de la Pâque juive

    -29 mars: en représaille à cette vague d'attentats, Israël lance l'opération "Rempart", une offensive majeure en Cisjordanie dans les secteurs sous contrôle palestinien

    -31 mars: 15 Israéliens sont tués dans un attentat-suicide dans un restaurant arabe de la ville côtière de Haïfa dans le nord d'Israël. Au total pour le mois de mars, 259 Palestiniens et 130 Israéliens ont été tués.

    -10 avril: huit Israéliens sont tués dans un attentat à la bombe contre un bus à Haïfa

    -12 avril: quatre Israéliens et deux ouvriers chinois sont tués dans un attentat-suicide à l'entrée du marché de Mahane Yehouda à Jérusalem

    -7 mai: 15 Israéliens sont tués dans un attentat-suicide perpétré dans une salle de billard de Rishon-Letzion dans la banlieue de Tel Aviv

    -19 mai: trois israéliens sont tués dans un attentat-suicide sur un marché de Nétanya

    -20 mai: un kamikaze se fait exploser au point de passage de Taanakhim dans le nord d'Israël, à 15km de Djénine (Cisjordanie). Il est la seule victime

    -22 mai: un kamikaze se fait sauter à Rishon-Letzion, faisant 2 morts ainsi que lui-même.

    -27 mai: un kamikaze se fait sauter à Petah Tikvah, dans la banlieue de Tel-Aviv, tuant une Israélienne et sa petite-fille. Au total pour le mois de mai, 30 Israéliens et 47 Palestiniens ont été tués.

    -5 juin: un kamikaze fait exploser un bus à Megiddo, dans le nord d'Israël, tuant 17 Israéliens.

    -11 juin: un jeune Israélien trouve la mort dans un attentat-suicide à Herzliya, dans la banlieue de Tel-Aviv. Au total pour le mois de juin, 64 Palestiniens et 58 Israéliens ont été tués.

    -17 juillet: trois personnes trouvent la mort dans deux attentats-suicides à Tel Aviv. Depuis le début du mois de juillet, 23 personnes Palestiniens et 13 Israéliens ont été tués. AP


Juillet 2002
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31