Accueil

Google

Juillet 2002
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Samedi 13 Juillet 2002 - 4 Av 5762
  • Une voiture piégée interceptée dans la rive Occidentale près de Kalkiliya

    Tsahal a intercepté ce matin une voiture piégée sur une route menant de la Cisjordanie en Israël, près de la ville autonome de Kalkiliya, a-t-on appris de source militaire israélienne.

    Des bonbonnes de gaz reliées à des explosifs ont été découvertes dans la voiture, destinée apparemment à un attentat en Israël. La veille, l'armée avait levé le couvre-feu "jusqu'à nouvel ordre" sur les villes de Kalkiliya et Tulkarem dans le nord-ouest de la Rive Occidentale.

  • Israël a reporté la rencontre ministérielle israélo-palestinienne sur l'allègement des restrictions imposées dans les territoires.

    De source politique israélienne, on rapporte que les pourparlers, qui auraient dû réunir des délégations israélienne et palestinienne, ont été annulés pour des raisons "techniques" et parce qu'Israël voulait s'assurer que les Palestiniens avaient entrepris des réformes.

    Devaient y participer côté palestinien, outre M. Erekat, le ministre des Finances Salam Fayed et son collègue de l'Intérieur Abdel Razak Yihiyeh. Côté israélien, on attendait le chef de la diplomatie Shimon Pérès et le ministre sans portefeuille Dan Naveh."

    Il doit y avoir plus de consultations et de préparation. Nous devons être assurés que l'Autorité palestinienne fait les réformes et que nous ne donnons pas à Yasser Arafat un motif supplémentaire de ne pas agir", a déclaré la source.

  • Ben Eliezer rencontrera Moubarak lundi à Alexandrie

    Le ministre de la Défense israélien, Binyamin Ben Eliezer, doit rencontrer lundi 15 juillet le président égyptien Hosni Moubarak à Alexandrie (Égypte), a-t-on appris hier de source officielle israélienne. « M. Ben Eliezer a accepté une invitation du président Moubarak à se rendre à Alexandrie pour discuter de la situation au Proche-Orient », a déclaré le porte-parole du ministre, Yarden Vatikaï. Selon la télévision publique israélienne, cette invitation a été transmise à Israël par l’intermédiaire du ministre des Transports israélien, Ephraïm Sneh, qui a effectué jeudi un brève visite en Égypte, au cours de laquelle il a rencontré le principal conseiller du président Moubarak, Oussama el-B
  • Réunion des ministres des AE de la Ligue arabe avant une rencontre avec le quartette occidental. Ils veulent remettre leur initiative de paix sur la table

    Les ministres des Affaires étrangères de neuf pays arabes ont convenu hier, lors d’une réunion à la Ligue arabe au Caire, qu’ils réaffirmeraient la semaine prochaine avec le quartette sur le Proche-Orient que l’initiative de paix arabe est « la base » de tout règlement dans la région. « Nous allons à la prochaine réunion avec (uniquement) à notre ordre du jour l’initiative arabe. Il n’y a ni nouveau papier ni nouveau document », a déclaré à la presse le chef de la diplomatie égyptienne Ahmed Maher.
    Le président George W. Bush avait totalement ignoré, dans son discours du 24 juin sur le Proche-Orient, cette initiative adoptée lors du sommet arabe de Beyrouth fin mars et qui offre à Israël des relations normales avec les 22 membres de la Ligue arabe en échange d’un retrait des territoires arabes occupés en 1967.

    Le ministre égyptien s’exprimait devant la presse à l’issue d’une réunion tripartite avec ses homologues jordanien Marwan Moasher et saoudien Saoud al-Fayçal, en marge de la réunion du comité de suivi de l’initiative arabe. Les ministres jordanien et égyptien doivent avoir un dîner mardi prochain à New York avec les membres du quartette (États-Unis, Russie, Onu, Union européenne). Ils doivent rencontrer ensuite, avec le chef de la diplomatie saoudienne Saoud al-Fayçal, le secrétaire d’État américain Colin Powell le 18 juillet à Washington, selon un responsable américain.

    Le ministre palestinien de la Coopération internationale Nabil Chaath a été plus explicite. Les trois ministres arabes vont souligner devant les membres du quartette que « l’initiative arabe est la référence de base à partir de laquelle nous jugeons et évaluons l’initiative (du président américain George W.) Bush ou toute autre initiative », a-t-il dit au terme de la réunion du comité. Dans son discours du 24 juin consacré au Proche-Orient, le président américain a appelé à un remplacement du président palestinien Yasser Arafat, sans le nommer. Il a fait de ce changement une condition préalable à la création dans un délai de trois ans d’un État palestinien dans des frontières provisoires.

    « Nous allons exposer l’initiative de paix arabe et tout autre initiative doit être proche de la nôtre », a déclaré pour sa part le ministre syrien des Affaires étrangères Farouk el-Chareh. 

    Le chef de la diplomatie saoudienne, dont le pays est à l’origine de cette initiative, a estimé que la situation dans les territoires palestiniens « est lamentable ». Il a exprimé l’espoir que « la prochaine réunion du quartette avec les représentants des pays arabes aboutirait à une position internationale de nature à amener Israël à cesser » ses pratiques contre le peuple palestinien. « Nous avons convenu que l’initiative arabe constitue notre référence de base face aux idées évoquées sur le plan international » pour régler le conflit israélo-arabe, a déclaré pour sa part le ministre libanais des Affaires étrangères Mahmoud Hammoud.

    Les ministres des Affaires étrangères d’Égypte, de Syrie, du Liban, de Jordanie, d’Arabie saoudite, du Yémen, de Bahreïn, ainsi que M. Kaddoumi, un délégué marocain et le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa participent à la réunion du comité de l’initiative arabe, selon une source autorisée à la Ligue. Le comité de suivi des décisions du sommet arabe, qui comprend les mêmes membres ainsi que les chefs de la diplomatie d’Algérie et du sultanat d’Oman, devait se réunir hier en fin de journée au Caire pour discuter notamment de l’aide financière aux Palestiniens.
    Le sommet arabe avait décidé fin mars d’une aide financière mensuelle de 55 millions de dollars à l’Autorité palestinienne, à compter de début avril. Or, sur les 165 M USD qui devaient être versés ces trois derniers mois, l’Autorité palestinienne a reçu environ 90 M USD seulement, selon un rapport de la Ligue arabe.


Juillet 2002
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31