Accueil
  • les bulletins enregistrés de Kol Israël en différé :
    - de 17h30 en français, ( heure de Paris)
    - de 21h30 en français, ( heure de Paris)
  • Kol Israël en continu et en français,
    à 7h - 12h - 17h30 ( heure de Paris)

Google

Juin 2002
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Samedi 22 Juin 2002 - 12 Tammouz 5762
  • Un rappel de réservistes doit commencer dimanche; Tsahal préparant une réponse "écrasante"
    Par Aluf Benn, Amos Harel et Amira Hass, Correspondants d'Ha'aretz

    Tsahal commencera à rappeler des troupes de réservistes pour dimanche matin, a annoncé Kol Israël . Un certain nombre de réservistes ont reçu des avis de rappel pendant le week-end, tandis que d'autres unités ont été prévenus qu'elles seront appelées dans un proche avenir.

    Plus qu'une brigade seront appelé au service, la radio a dit.

    Les soldats seront employés pour aider des troupes opérant déjà dans les secteurs palestiniens.

    Le Ministère de la Défense Nationale : TSAHAL prépare une résonse 'écrasante' aux attentats
    Le Directeur général du Ministère de la Défense Nationale Amos Yaron a dit dans une émission d'interview samedi sur Kol Israël que la longue Opération "Rempart" de six semaines de Tsahal n'est pas allée assez loin et que les militaires se préparaient une "écrasante et décisive" réponse aux attentats-suicide.

    "Nous devons prendre des mesures beaucoup plus massive que nous avons que ce que nous avons fait jusqu'à maintenant. Si cela entraîne l'entrée dans les territoires et d'y séjourner pendant une longue période de temps, nous devrons l'envisager," a-t-il dit.

  • Détermination
    Maariv, éditorial du 21 juin 2002 - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël

    La semaine sanglante où des dizaines d’Israéliens ont été tués n’est pas encore achevée. Les derniers jours ont été un cauchemar, chaque jour apportant sa moisson de victimes…
    L’estimation entendue il y a quelques semaines, après l’opération Rempart, disant que Tsahal avait retrouvé sa capacité de dissuasion face au terrorisme, a rapidement été démentie. Dans les abîmes de haine et de folie d’une partie du peuple palestinienne, le concept de “ dissuasion ” ne signifie plus rien…

    Dans ces conditions, il n’y a rien d’étonnant à ce que l’opinion israélienne se sente impuissante, frustrée et désemparée, sans compter sa déception face à l’impuissance prolongée du gouvernement.

    Quand le Premier ministre réunira ce matin l’énième consultation des responsables de la sécurité, pour étudier la situation – il faut qu’il sache que toutes les lignes rouges (dans les divers sens du terme) ont déjà été franchies. Au-delà, c’est le devoir impérieux du gouvernement d’agir concrètement. Ce message vaut également pour les ministres du cabinet de sécurité.

    Depuis les dernières élections, le Premier ministre et ses partenaires sont fiers de l’existence du gouvernement d’union nationale. Effectivement, l’union nationale est un bien très précieux – mais c’est un moyen, non une fin en soi. Au nom de cette union, le pays a dévalé la pente vers une crise sans précédent au plan de la sécurité, tout comme au plan économique… Jusqu’à ce jour, le bilan du gouvernement Sharon se résume en un seul mot : échec. Et le prix est payé par nous tous.

    Hier soir, Tsahal avait commencé à rappeler des réservistes – une démarche qui nous unit tous… Le Président Bush a donné de facto à Israël le “ feu vert ”, pour faire tout ce qui est nécessaire…
    Hier, on apprenait que Tsahal a donné à l’opération prévue le nom de “ Voie de la détermination ”. Il faut espérer qu’en ces jours terribles, le peuple israélien saura en effet faire preuve de détermination.

  • Die Welt, le quotidien allemand : l'Egypte essaye d'obtenir des armes nucléaires
    Ha'aretz

    Des centrales de sécurité occidentales sont arrivés à la conclusion que l'Egypte prend des mesures pour obtenir des armes nucléaires, selon ce que Die Welt le quotidien allemand à publié samedi. Selon ce rapport, l'Egypte a l'intention d'extraire de l'uranium naturel dans la Péninsule du Sinaï et de l'enrichir pour fabriquer des armes nucléaires avec l'aide de la technologie chinoise. Le matériel serait alors employé sur des missiles à longue portée.

    Le journal a aussi dit que l'Egypte avait dans les quelques années passées obtenu de l'uranium enrichi de plusieurs pays Africains.

    Die Welt a souligné que l'Egypte a nié l'existence de tout projet nucléaire militaire et que l'Agence internationale de l'énergie atomique, situé à Vienne, a confirmé qu'il n'a aucune information sur des événements nucléaires en Egypte. Le journal prétend que malgré le démenti, il y a eu des rumeurs accrues que Le Caire intensifiait ses tentatives d'obtenir et d'enrichir de l'uranium, afin d'être capable de produire des armes nucléaires dans l'avenir.

    Le 23 janvier, le Président égyptien Hosni Mubarak était parti pour un voyage officiel en Chine. Pendant la visite, les deux pays ont signé un accord de coopération. La plupart des détails de l'accord sont restés confidentiels, bien que les sources de sécurité croient que l'accord entre les deux pays considère la coopération sur les questions de recherche, le développement, l'utilisation de sources d'uranium et particulièrement "l'aide chinoise pour l'extraction de l'uranium naturel dans la Péninsule du Sinaï."

  • Les infiltrations dans les implantations depuis le début de la seconde Intifada
    Amos Harel (Haaretz) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.


    2.10.2001: Elei Sinaï, Goush Katif : 2 morts et 15 blessés

    6.2.2002: Moshav H’amra, vallée du Jourdain : 3 morts et 2 blessés

    16.2.2002:Attentat suicide devant le centre commercial de l'implantation de Karneï Shomron : 3 morts et 2 blessés

    7.3.2002: Ecole de préparation militaire d’Atzmona, à Goush Katif : 5 morts et 15 blessés

    Attentat suicide dans le lobby de l’hôtel Eshel, Ariel : 14 blessés 10.03.2002

    Attaque à l’arme automatique aux abords de l'implantation de Netzarim. Un soldat tué et un autre blessé

    28.03.2002: Elon Moré : 4 morts et 3 blessés
    Netzarim (bande de Gaza) :2 morts

    31.03.2002: Attentat suicide près du centre commercial de l'implantation d’Efrat : 7 blessés

    6.04.2002: Rafiah-Yam : un soldat tué et 5 autres blessés

    27.04.2002: Adora, à l’Ouest de Hébron : 4 morts et 7 blessés

    18.05.2002: Beit El : 1 blessé

    28.05.2002: Itamar, au sud de Naplouse : 3 morts et 2 blessés

    8.06.02 :Carmé Tzour : 3 morts et 5 blessés
    Ytzar : 4 blessés

  • Bush : les attentats contre Israël sont "atroces"
    De John King et Kelly Wallace - Bureau CNN de Washington

    Condamnant les attaques récentes contre des civils israéliens, le Président Bush a vendredi invité à toutes les parties au Moyen-Orient "à faire tout ce qu'elles peuvent pour rejeter ce terrorisme."

    "C'est atroce et ... on doit obtenir de l'arrêter," a dit Bush aux journalistes en visitant un centre de gériatrie à Orlando, en Floride pour vanter les mérites de son nouveau programme de forme physique.

    Bush, dans ses premiers commentaires publics depuis la décision de reporter le dévoilement de son nouveau plan de paix du Moyen-Orient, a dit il y a des gens dans la région qui "veulent employer la violence pour détruire tout espoir de paix."

    "Le monde doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher que peu de choses crée de la misère pour beaucoup," a-t-il dit.

    Bush a dit qu'il ferait son discours décrivant son nouveau plan quand il sera "prêt" à le faire. Les hauts fonctionnaires ont dit que Bush espérait offrir son plan pour un progrès Israélo-palestinien la semaine prochaine, mais il n'y a pas de date ferme.

    Bush a aussi défendu la riposte d'Israël aux attaques terroristes récentes.

    "Je reconnais entièrement qu'Israël a le droit de se défendre," a dit Bush.

    La Maison Blanche vendredi a rejeté la déclaration du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat disant qu'il est maintenant prêt à accepter le plan de paix qu'il a rejeté dans les derniers jours de l'administration Clinton.

    Arafat a dit au Quotidien Ha'aretz qu'il acceptait le plan de paix qui a été développé à Camp David et perfectionné ensuite lors des négociations suivantes à Taba en Egypte - une proposition qu'Arafat avait rejeté à l'époque irritant l'administration de Clinton et ensuite - le Premier ministre israélien Ehud Barak.

    Quand il est entré en fonction, le Premier ministre israélien actuel, Ariel Sharon, a dit que les propositions de Barak n'étaient plus sur la table.

    Les commentaires d'Arafat sont venus juste après que un de ses conseillers personnels, Nabil Shaath, ait dit aux hauts fonctionnaires américains que les fonctionnaires palestiniens sont prêts à faire un certain nombre de compromis pour la paix, y compris un mouvement en arrière sur la demande de longue date que les réfugiés palestiniens aient le droit de retourner en Israël.

    Le top des conseillers de l'administration Bush ont minimisé la signification des déclarations palestiniennes, suggérant que les déclarations quant à la paix seraient vu comme plus crédibles si Arafat avait pris des actions fermes pour sévir contre l'activité terroriste basée dans les territoires palestiniens.

    Interrogé sur les derniers commentaires d'Arafat, un fonctionnaire impliqué dans la préparation de la Maison Blanche pour le nouveau plan de Bush a dit que celui-ci serait basé sur les vues présidentielles et "sur des mois d'écoute de ses conseillers et de nos amis dans la région."

    Bush n'ajamais rencontré Arafat et n'a fait aucun effort pour lui parler depuis qu'il envisage une nouvelle approche américaine. Les conseillers proches de Bush ont dit que la nouveau plan est centrée autour de la politique et les réformes de sécurité dans l'Autorité Palestinienne qui est conçue pour réduire le rôle quotidien d'Arafat dans les affaires palestiniennes et le processus décisionnel.

  • Sondage d’opinion - Israël veut un mur de protection, et en finir avec le terrorisme
    Hemi Shalev (Maariv) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    • Les travaux de construction d’un mur de protection le long de la Ligne verte ont débuté cette semaine.

      Etes-vous pour ou contre ce mur de protection ?
      Pour : 69 %
      Contre 25 %
      Sans opinion : 6 %

    • Il existe actuellement deux projets de séparation unilatérale des Palestiniens. Le premier préconise la construction d’un mur de protection, l’évacuation de toutes les implantations de la bande de Gaza, ainsi que celle de 40 à 50 implantations de Judée-Samarie, alors que 80 % des colons seront regroupés dans des blocs d’implantations placés sous contrôle israélien.
      Le deuxième projet propose la construction d’une barrière de sécurité et le maintien de toutes les localités de la bande de Gaza et de Judée-Samarie qui bénéficieront de la protection de Tsahal.
      Lequel des deux plans approuvez-vous ?


      Séparation et évacuation d’implantations : 52 %
      Séparation sans évacuation : 33 %
      Sans opinion : 15 %

    • Etes-vous satisfait du fonctionnement du Premier ministre ?

      Oui : 51 %
      (59 % lors du précédent sondage)
      Non : 42 %
      Sans opinion : 7 %

    • Etes-vous satisfait du fonctionnement du Premier ministre dans le domaine économique ?

      Oui : 23 % (inchangé)
      Non : 71 % (contre 70 % lors du dernier sondage)
      Sans opinion : 6 %

    • Le Premier ministre a-t-il une solution pour sortir de la crise économique ?

      Oui : 35 %
      Non : 53 %
      Sans opinion : 12 %

    • Qui voudriez-vous voir à la tête du Likoud lors des prochaines élections ?

      Sharon : 38 % (contre 41 % lors du précédent sondage)
      Netanyahu : 31 % (contre 28 % lors du précédent sondage)
      Pas d’opinion : 31 %
      Parmi l’électorat de droite : Sharon : 44 % / Netanyahu : 38 %
      Parmi l’électorat du centre : Sharon :42 % / Netanyahu : 22 %

    • Qui voudriez-vous voir à la tête du Parti Travailliste Israélien lors des prochaines élections ?

      Ben-Eliezer : 33 %
      Ramon : 28 %
      Pas d’opinion : 39 %

    • Voudriez-vous qu’un autre Premier ministre dirige actuellement le gouvernement israélien ?

      Oui : 48 %
      Non : 44 %
      Pas d’opinion : 8 %

    • Quel est votre plus grand sujet de préoccupation ?

      L’insécurité : 49 %
      La situation économique : 14 %
      Les deux : 36 %
      Pas d’opinion : 1%

    • A votre avis, le Premier ministre a-t-il une solution au terrorisme ?

      Pas de solution : 54 %
      A une solution : 38 %
      Pas d’opinion : 8 %

    • En quelle mesure la construction d’un mur de protection réduira ou augmentera le nombre des attentats ?

      L’augmentera considérablement : 14 %
      Ne changera rien : 25 %
      Réduira considérablement le nombre des attentats : 55 %
      Pas d’opinion : 6 %

    • Approuvez-vous la création d’un Etat palestinien ?

      Oui : 49 %
      (contre 48 % lors du précédent sondage)
      Non : 43 % (contre 40 % lors du précédent sondage)
      Pas d’opinion : 8 %

    • Israël doit-il dès à présent accélérer les contacts diplomatiques avec l’Autorité palestinienne, décréter contre elle la guerre totale, ou laisser la situation inchangée ?

    • Engager des contacts diplomatiques : 47 %
      Décréter la guerre : 34 %
      Laisser la situation telle qu’elle est : 10 %
      Pas d’opinion : 9 %

Juin 2002
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30