Accueil
  • les bulletins enregistrés de Kol Israël en différé :
    - de 17h30 en français, ( heure de Paris)
    - de 21h30 en français, ( heure de Paris)
  • Kol Israël en continu et en français,
    à 7h - 12h - 17h30 ( heure de Paris)

Google

Juin 2002
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Vendredi 21 Juin 2002 - 11 Tammouz 5762
  • Arafat à Ha'aretz : je n'exclus pas d'idée d'un état provisoire
    Par Akiva Eldar, Correspondant d'Ha'aretz

    Le président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat dit qu'il n'exclut pas l'idée d'un état palestinien provisoire et qu'il croit qu'il est possible d'atteindre la paix avec le Premier Ministre Ariel Sharon.

    Dans un interview dans Ha'aretz conduite jeudi dans son quartier généralde Ramallah, Arafat dit que Sharon a été prêt à démonter des implantations Juives dans le Sinaï comme ministre des Affaires Etrangères, il a donné sa bénédiction à l'accord Wye que l'ancien Président Bill Clinton avait mis au point pendant le mandat de Benjamin Netanyahu comme Premier ministre.

    ( Cliquer ici pour le texte détaillé en anglais.)

    Arafat prétend qu'il doit encore recevoir une telle information des Etats-Unis, d'une offre pour un état provisoire, mais qu'il n'exclut pas cela.

    Il ajoute qu'il n'avait pas exclu le plan Peres-Abu Ala, qui inclut la déclaration d'un état palestinien suivi par des négociations sur les frontières, Jérusalem et les réfugiés. Arafat dit que c'était Sharon qui avait dit que le Ministre des Affaires Etrangères Shimon Peres n'a pas le mandat pour proposer le plan..."

    Pendant l'interview, Arafat publie un appel à "plus jamais de guerre," déclarant qu'il accepte la proposition d'abord faite par l'ancien président américain Bill Clinton comme structure pour un accord de paix entre Israël et les Palestiniens.

    Il employe la même expression que le Président américain George W. Bush a récemment employé - " Assez c'est assez" - et dit qu'il soutient l'initiative de Sari Nusseibeh, Hanan Ashrawi et d'autres intellectuels palestiniens qui ont publié une pétition contre les attentats-suicide.

    Arafat dit que si la permission lui est donnée, il suivra les actes du Roi Hussein de Jordanie, qui a fait ses condoléances personnelles en rendant visite aux familles des victimes d'une attaque à l'arme à feu à Naharayim en 1996.

    Il dit que des forces "étrangères" exploitent les jeunes Palestiniens désespérés, les encourageant à commettre des attaques en échange d'argent, ajoutant que deux familles de terroristes-suicide de Djénine ont reçu 30,000 $ chacun de ces étrangers.

    Il dit aussi qu'il a imposé une assignation à résidence au leader du Hamas Scheik Ahmed Yassin à Gaza. Ses conseillers ont exprimé leur stupéfaction qu'Israël n'ait pas pris de mesures contre le Hamas et le Jihad Islamique, préférant concentrer sa campagne militaire contre l'Autorité Palestinienne et le Fatah.

  • De Villepin à partir de dimanche au Proche Orient pour faire « avancer la paix »

    Le ministre français des Affaires étrangères Dominique de Villepin a indiqué hier sur la radio RTL qu’il se rendait au Proche-Orient dans l’espoir de faire « avancer la paix ».

    « Il est important que la communauté internationale apporte son énergie et ses garanties à la paix », a-t-il affirmé soulignant que l’on savait « à peu près quels sont les grands éléments qui pourraient être ceux d’un règlement de paix ». « Notre sentiment aujourd’hui, c’est celui d’une très grande inquiétude devant la douleur du peuple palestinien qui a le sentiment de l’humiliation, de ne pas avoir d’espoir. Inquiétude aussi devant la situation d’Israël qui souffre d’une très forte préoccupation concernant sa propre sécurité », a-t-il ajouté.

    « Mais, a-t-il poursuivi, notre sentiment c’est qu’il n’y a pas de fatalité. On peut aujourd’hui avancer vers la paix pour peu qu’il y ait un espoir ». « Entre la sécurité et la paix, évidemment la paix est la seule susceptible de régler cette insécurité dans la région », a-t-il estimé. Le ministre français est attendu dimanche au Caire, première étape d’une tournée qui doit ensuite le conduire en Israël, dans les territoires palestiniens et en Arabie saoudite.

  • 07:36 Kol Israël : les Brigades des Martyrs d'Al Aqsa, liées avec le Fatah d'Arafat, revendiquent aussi l'attaque de l'implantation Itamar

    07:15 Rachel Shabo, trois de ses enfants - Neria, Svika et Avishai - et Yosef Tuwito ont été tués dans le carnage d'Itimar

    06:58 Environ 50 blindés de Tsahal entrent dans la ville de la Rive occidentale de Naplouse

    01:56 Les Etats-Unis ont dit que la déclaration écrite d'Arafat jeudi exigeant la fin des attentats contre les Israéliens n'est pas suffisante

  • M. Turner, vice-président du groupe
    AOL Time Warner qui possède CNN, accuse Israël de terrorisme d'état

    Des responsables israéliens s’en sont violemment pris hier au fondateur de CNN Ted Turner et ont menacé de représailles la chaîne américaine, après des propos accusant Israël de terrorisme d’État.

    Les autorités Israéliennes n’ont pas tardé à réagir aux propos de M. Turner en annonçant que la compagnie satellitaire Yes qui dessert une grande partie des foyers israéliens céderait un créneau à la chaîne de télévision américaine Fox d’informations en continu, grande rivale de CNN. Israël déploie des efforts à travers le monde pour tenter de contenir ce qu’elle considère comme une couverture partiale par certains médias occidentaux du conflit israélo-palestinien
    .
    M. Turner, vice-président du groupe AOL Time Warner qui possède CNN, a rendu furieux les Israéliens en affirmant dans une interview publiée mardi par le quotidien britannique The Guardian qu’ils commettaient, comme les Palestiniens, des actes de « terrorisme ».

    « Les Palestiniens se battent avec des kamikazes, c’est tout ce qu’ils ont. Les Israéliens (...) ont une des plus puissantes machines militaires au monde. Les Palestiniens n’ont rien. Alors qui sont les terroristes ? Je dirais que chaque partie est impliquée dans le terrorisme », a-t-il dit.

    « Si M. Turner s’était exprimé en Israël, j’aurais agi pour qu’il soit considéré comme persona non grata chez nous », a déclaré le ministre israélien des Télécommunications Reuven Rivlin.

    Le député du Likoud, Avraham Hirschson, s’est prononcé pour la suppression pure et simple des émissions de CNN en Israël en accusant la chaîne d’adopter « une attitude systématiquement hostile et sympathisante des organisations terroristes ou extrémistes ». « Même aujourd’hui, alors que nous enterrons 26 de nos civils (victimes de deux attentats-suicide mardi et mercredi à Jérusalem),

    Turner compare notre politique d’autodéfense au terrorisme des porteurs de bombes palestiniens », a-t-il ajouté. Selon la presse israélienne, les habitants des implantations et de la bande de Gaza ont été notifiés de ne plus traiter avec les journalistes de CNN en raison de sa couverture « partiale ».

    Après la levée de boucliers provoquée par ses propos, M. Turner a ensuite déclaré « regretter que l’on ait pu imaginer » qu’il mettait dos à dos « le terrorisme et les actions menées par Israël afin de se protéger ». « Mes commentaires s’inscrivaient dans un entretien de deux heures que j’ai accordé il y a deux mois et où je condamnais le nombre de morts », a-t-il dit.

    CNN avait publié de son côté un communiqué se désolidarisant des propos de son patron.

    Le représentant en Israël de CNN s’est refusé à tout commentaire.

  • NO COMMENT
    22,5 millions de dollars débloqués pour une campagne d’information contre Israël

    Les ministres arabes de l’Information ont décidé hier d’affecter 22,5 millions de dollars à une campagne d’information contre les pratiques israéliennes qualifiées de « racistes », mais n’ont pas interdit aux télévisions arabes de donner la parole aux dirigeants israéliens.

    Ces fonds serviront notamment à créer « un observatoire arabe d’information » chargé de faire pièce aux déclarations antiarabes qui se manifestent depuis les attentats du 11 septembre et de produire des programmes de télévision en hébreu et en anglais s’adressant à l’opinion israélienne et internationale, selon un communiqué diffusé hier après deux jours de réunion. Cet observatoire sera basé dans une capitale européenne ou dans une ville américaine, a indiqué le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa.

    Le ministre saoudien de l’Information Fouad al-Farsi a déclaré que son pays contribuera à hauteur de 4,5 millions de dollars (20 %) à la mise en application du projet.
    Au terme de leur réunion, les ministres arabes ont décidé de lancer notamment « une campagne médiatique arabe contre les mesures de séparation racistes prises par Israël (contre le peuple palestinien), à savoir la clôture défensive, le blocus (des territoires), et les sanctions collectives ».
    Les ministres de l’Information ont décidé également « de lancer une campagne médiatique arabe unifiée s’adressant à l’opinion publique mondiale pour la sensibiliser aux mesures visant à séparer la ville de Jérusalem de son environnement palestinien et arabe », selon le communiqué distribué au terme des travaux.

    La veille, les ministres avaient examiné une proposition d’interdire aux télévisions arabes d’interviewer des responsables israéliens. Proposition qui semblait être dirigée contre la chaîne satellitaire qatariote al-Jazira qui donne parfois la parole aux responsables israéliens. Mais cette idée n’est finalement pas mentionnée dans le communiqué final.

    Interrogé sur ce point, le ministre syrien de l’Information Adnane Omrane, président de la réunion, a déclaré que chaque chaîne satellitaire arabe a la liberté de choix. « Nous nous sommes contentés d’exprimer notre point de vue », a-t-il déclaré à la presse.

    Selon le communiqué final, les ministres ont appelé les médias arabes gouvernementaux et privés à mettre l’accent « sur le terrorisme d’État exercé par Israël ». Ces médias sont aussi invités à « rejeter les tentatives d’Israël et des États-Unis visant à assimiler la résistance palestinienne au terrorisme ».

Juin 2002
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30