Accueil
  • les bulletins enregistrés de Kol Israël en différé :
    - de 17h30 en français, ( heure de Paris)
    - de 21h30 en français, ( heure de Paris)
  • Kol Israël en continu et en français,
    à 7h - 12h - 17h30 ( heure de Paris)

Google

Juin 2002
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur

Samedi 8 Juin 2002 - 28 Sivan 5762
  • L'article "La honte de l'Europe" de Oriana Fallaci paru dans Panorama enfin publié dans un grand quotidien français : Le Figaro

    Pourquoi j'écris aujourd'hui


    Je publie aujourd'hui dans Le Figaro mon article « Oriana Fallaci sur l'antisémitisme » qui était paru, le 12 avril, dans l'hebdomadaire milanais Panorama à une époque où l'Europe se déshonorait, avec enthousiasme, par sa haine indécente envers les juifs.

    C'est sous le coup de l'indignation que j'ai pris cette décision d'une publication française, après avoir appris que Le Monde avait demandé au président de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) s'il s'apprêtait à faire condamner La Rage et l'Orgueil comme livre « raciste ». Le président de la Licra aurait répondu qu'« en ce cas il aurait examiné la possibilité d'intenter un procès ».

    J'ai le plaisir de signaler qu'à la suite de cet article (aujourd'hui joint à l'édition italienne de La Rage et l'Orgueil, avec un CD que j'ai enregistré dans ma propre voix) des milliers et des milliers de juifs à travers le monde m'ont écrit pour me remercier. Certains même du Maroc, de la Bosnie, ou de l'Algérie.

    Cet article m'a aussi valu d'être saluée par le New York Post comme « la seule réplique, et la plus éloquente, à la honteuse obsession avec laquelle l'Europe pratique la propagande anti-israélienne ». Quant au Wall Street Journal, il m'a qualifiée de « conscience de l'Europe ».

    J'ai aussi le plaisir de souligner, comme la police italienne, Interpol et les services antiterroristes de l'Etat de New York le savent bien, qu'à cause de cet article ma vie est aujourd'hui doublement en danger. Les menaces, c'est-à-dire les promesses de me tuer (par exemple celles contenues dans l'ignoble pamphlet qui, sous le titre « L'islam punit Oriana Fallaci », est vendu à travers les communautés musulmanes d'Italie), se sont multipliées et intensifiées.

    Cela démontre l'indignité de cette lâche insulte de « raciste » qui a été lancée contre moi. Insulte à laquelle je me réserve, à chaque fois, le droit de répondre par voie légale et, entre-temps, je la renvoie à mes diffamateurs en les définissant comme de « sales fascistes ».

    (Lire l'article "La honte de l'Europe" cliquez ici...)

  • Résultats du sondage Maariv/Market Watch :
    Sans réelle politique, Ariel Sharon demeure malgré tout un dirigeant puissant
    Hémi Shalev
    (Maariv, supplément politique) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    Les Israéliens ont toujours fait porter aux Palestiniens la responsabilité des attentats sans néanmoins oublier de critiquer la politique du Premier ministre en exercice. Bizarrement, Ariel Sharon semble jouir d’une certaine immunité dans ce domaine. Un sondage Maariv/Market Watch montre que les Israéliens sont séduits par l’image d’un dirigeant puissant, et non pas nécessairement par sa politique.
    (pour les résultats, cliquez ici...)
  • Raid terroriste meurtrier cette nuit à Karmei-Tsur au sud de la Rive Occidentale: deux tués, quatre blessés

    Deux assassins Palestiniens ont ouvert le feu, dans la nuit, sur des mobile-homes à Karmei Tsur, près de Hébron, tuant deux habitants, un homme et sa femme enceinte, et blessant quatre autres Israéliens, dont deux grièvement. L'un des meurtriers a ensuite été touché par un garde de sécurité,
    Le terroriste se trouvait devant la porte d'une caravane en possession d'une grenade lorsqu'il a été abattu, a précisé Tsahal. L'autre assaillant, qui a pu s'enfuir, était activement recherché par des troupes au sol et des hélicoptères équipés de projecteurs

    Les mobile-homes sont dans un quartier nommé "docteur Shmuel Gillis", du nom d'un résidant de Karmei Tzur, qui a été tué dans un attaque à l'arme à feu en février l'année dernière.

    Ensuite, des blindés sont entrés dans la ville palestinienne de Halhoul, voisine de l'implantation visée, et Tsahal y a imposé un couvre-feu.

    Ce raid meutrier contre des civils, qui n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, est le dernier d'une série qui tend à s'intensifier ces derniers mois. Le 28 mai dernier, trois adolescents qui étudaient ou jouaient au basket avaient été tués par des Palestiniens dans l'implantion d'Itamar, près de Naplouse.

    Selon les responsables de Karmei-Tsur, où vivent une centaine de familles, les Palestiniens se sont infiltrés peu après 2h00 locales (vendredi 23h00 GMT) avant d'ouvrir le feu sur un groupe de mobile-homes installés en périphérie de l'implantation.

    On ignore si les auteurs de l'attentat sont entrés dans ces mobile-homes où vivent provisoirement les nouveaux habitants attendant de pouvoir emménager dans leur maison.

    Le porte-parole de la communauté, Esty Uriel, a demander aux journalistes de ne pas interwiewer les habitants, pour ne pas troubler la journée de shabbat. Il a simplement indiqué qu'un jeune couple avait été tué et que la femme attendait un enfant.

    « Une fois encore, nous sommes témoins d'un acte de terrorisme lancé depuis les territoires palestiniens, conséquence du refus de l'Autorité palestinienne de s'attaquer au terrorisme », a observé Tsahal dans un communiqué, alors que l'Autorité palestinienne n'avait pas encore réagi.

    D'autrepart deux terroristes Palestiniens ont péri samedi matin en tentant de faire sauter un engin le long de la barière entre la Bande de Gaza et Israël, selon Galei Tsahal.

  • Quatre Palestiniens ont été tués après avoir tenté des attentats terroristes dans la Bande de Gaza
    Amos Harel, Correspondant d'Ha'aretz

    Quatre Palestiniens ont été tués vendredi soir tard la nuit en essayant d'effectuer ddes attentats terroristes dans la Bande de Gaza. Un Palestinien essayait de s'infiltrer dans l'implantation de Dugit et les trois autres ont été tués par la bombe qu'ils essayaient de poser et qui a explosé.

    Deux Palestiniens ont essayé de s'infiltrer dans l'implantationde Dugit au nord de la Bande de Gaza vendredi soir tard la nuit, en nageant depuis une plage voisine. Les troupes de Tsahal ont tué un des infiltrés, qui portaient un fusil de Kalashnikov et des grenades. Ion ne sait pas si le deuxième Palestinien a échappé ou s'est noyé.

    Trois Palestiniens ont été tués près de la barrière délimitan la Bande de Gaza, près de Rafah, par la bombe qu'ils ont essayée de poser près de la barrière et qui a explosé prématurément. L'un d'entre eux était un officier chargé de la sécurité préventive palestinienne, a annoncé Kol Israël.

  • Les troupes de Tsahal étendent les opérations de la Rive occidentale

    Des sources palestiniennes ont dit vendredi soir que les cinq personnes ont été blessées lorsque les troupes de Tsahal déjà présentes dans la ville de la Rive occidentale de Djénine ont étendu leur opération., a annoncé Kol Israël. Trois des blessés ont été admis à l'hôpital de Djénine.

    Les sources ont dit que des blindés opéraient dans la ville et ont ajouté que l'on pouvait entendre le bruit d'hélicoptères.

    Les blindés sont aussi entrés dans la ville de Kabatya, au sud-est de Djénine et dans des villages environnants.

    Les sources avaient dit plus tôt qu'au moins 20 blindés étaient entrés à Djénine, tandis que les soldats déclaraient un couvre-feu, limitant environ 30,000 citoyens dans leurs maisons pour trouver des terroristes recherchés. Tsahal décrit l'action comme "une patrouille de routine."

    Une unité spéciale de la police opérant dans le camp de réfugiés Al-Fawar près de Hebron a aussi arrêté cinq Palestiniens soupçonnés d'activités terroristes. Un d'entre ceux appréhendés est un membre de la police palestinienne.

    Vendredi, Tsahal avait arrêté une palestinienne soupçonnée de projeter une attentat-suicide à l'intérieur d'Israël, au cours d'une opération dans la ville de la Rive occidentale de Tulkarem. Deux autres hommes ont été aussi retenus.

Revue de presse :
Pour Reuters, un banal fait divers, parmi d'autres... Pour l'AFP, un banal fait divers, parmi d'autres...
     
Attaque d'une colonie en Cisjordanie, deux Israéliens tués
[2002-06-08 07:43]
JERUSALEM (Reuters) - Des
tireurs palestiniens ont tué deux Israéliens et en ont blessé quatre autres aux premières heures de la journée dans la colonie de peuplement juive de Karmei Tzur, proche de Hébron, en Cisjordanie, rapporte l'armée israélienne.

Des
colons armés ont abattu l'un des assaillants et des soldats israéliens recherchent un second homme, qui a réussi à s'échapper.

Les deux Palestiniens s'étaient infiltrés à l'intérieur de la colonie où
ils ont ouvert le feu. "Les Israéliens ont été abattus de sang-froid", a déclaré un porte-parole de l'armée. Deux colons ont été grièvement blessés et deux autres l'ont été légèrement.

Personne n'a revendiqué pour l'heure cette
attaque.

Les colonies de peuplement,
considérées comme illégales par une bonne partie de la communauté internationale parce qu'elles sont érigées sur des territoires occupés par Israël depuis 1967, ont été fréquemment la cible d'activistes palestiniens depuis le début de la seconde intifada.

Ce nouvel
incident survient à quelques heures du départ pour Washington du Premier ministre israélien Ariel Sharon. Celui-ci avait retardé son départ pour organiser la riposte à l'attentat suicide commis mercredi à Megiddo dans le nord d'Israël, dans lequel 13 soldats et quatre civils ont été tués.
  Attaque d'une implantation en Cisjordanie: 3 morts

JERUSALEM (AFP) - Un
couple de colons israéliens et un assaillant palestinien ont été tués samedi avant l'aube lors d'une attaque contre l'implantation de Karnei Tzur, au sud de Bethléem, a annoncé un porte-parole militaire israélien.

Deux Palestiniens ont
tiré à l'arme automatique sur des caravanes installées dans la colonie de peuplement, faisant deux tués parmi les colons et quatre blessés.

Les deux israéliens tués sont une jeune femme enceinte et son mari. Deux des blessés sont dans un état grave et les deux autres ont été légèrement atteints.

Les balles ont traversé les minces parois des caravanes installées dans un
nouveau point de colonisation sur le territoire attribué à l'implantation.

La garde de la colonie, constituée surtout de résidents, a riposté tuant l'un des deux attaquants palestiniens alors que le second parvenait à prendre la fuite en direction de localités palestiniennes proches.

L'armée israélienne a bouclé le secteur à la recherche de
cet homme qui s'est enfui en direction de la ville autonome proche de Halhoul, selon la même source.

Le porte-parole militaire, a rejeté sur l'Autorité palestinienne la responsabilité de l'attaque, l'accusant dans un communiqué de "ne rien faire pour empêcher de telles actions terroristes".

Un Palestinien avait été tué le 31 mai dans
une opération semblable, alors qu'il attaquait la colonie de Shavei Shomron au nord de la ville de Naplouse, en Cisjordanie.

L'homme, armé d'un fusil automatique et de grenades,
avait été abattu par un colon après avoir pénétré dans la colonie.

Ces opérations contre les colonies
de peuplement ne sont pas en règle générale dénoncées par l'Autorité palestinienne, qui les juge légitimes, contrairement aux attentats en territoire israélien.
Le fil des flashes de l'AFP...

8:55 Trois Palestiniens tués dans deux attaques avortées dans la bande de Gaza

8:23 Trois Palestiniens tués dans deux endroits de la bande de Gaza

4:43 Attaque d'une implantation en Cisjordanie: deux colons et l'assaillant tués

2:59 Un Palestinien attaque une colonie de Cisjordanie: trois tués


Juin 2002
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30