Accueil
  • les bulletins enregistrés de Kol Israël en différé :
    - de 17h30 en français, ( heure de Paris)
    - de 21h30 en français, ( heure de Paris)
  • Kol Israël en continu et en français,
    à 7h - 12h - 17h30 ( heure de Paris)

Google


Mai 2002
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Jeudi 30 Mai 2002 - 19 Sivan 5762
  • Haute alerte à Jérusalem, le secteur de Gush Dan sous menaces terroristes continuelles

    Les forces de sécurité étaient sous haute alerte à Jérusalem et dans le secteur de Tel-Aviv en raison des avertissements d'attaques terroristes jeudi après-midi.

    Des avertissements concrets ont été reçus comme quoi des terroristes palestiniens projettent une attaque-suicide à Jérusalem.

    Le chef de la Police Shlomo Aharonisky a dit que la capitale était toujours sois l'alerte la plus haute, particulièrement les quartiers du nord.

    Le personnel de sécurité est dehors en force, avec la congestion du trafic au nord de la ville. Le camp de Shuafat et Kfar Anata ont été placés sous couvre-feu pendant plusieurs heures, mais la police a échoué arrêter des suspects terroristes dans le secteur.

  • Un Palestinien et sa femme irsraélienne ont conduit le terroriste-suicide à Rishon Letzion
    Jerusalem Post

    L'embargo sur l'arrestation d'Ibrahim Sarhana, un résidant du camp de Dehaishe et de sa femme Marina Pinsky, une citoyenne israélienne, sur le soupçon d'avoir facilité l'arrivée d'un terroriste-suicide dans Rishon Letzion la semaine dernière, a été levé jeudi.

    Ibrahim Sarhana et Marina Pinsky auraient conduit le terroriste-suicide à Rishon Letzion, où il a effectué l'attentat qui a enlevé la vie de deux personnes et en a blessé 50.

    Sarahana a avoué, a annoncé Kol Israël . Il a mené la police à un quatrième passager, la terroriste de 20 ans Arin Ahmed, qui projetait de participer à l'attentat de Rishon Lezion, mais à renoncé à la dernière minute et a a caché la ceinture explosive qu'elle allait faire sauter.

    Arin Ahmed a été ensuite appréhendé dans Beit Sahur à l'est deBethléem par les forces de sécurité du Shin Bet.

  • Conversation nocturne entre Moubarak et Ben-Eliezer
    Alex Fischmann (Yeddiot Aharonot) traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    Le chef de la CIA George Tenet est attendu dans la région lundi prochain pour débattre des réformes militaires à mettre en œuvre au sein de l’AP. Au programme, ramener à quatre au lieu de 12 le nombre de forces armées palestiniennes.
    Durant les prochains jours, Israël va subir une véritable “ offensive ” diplomatique en accueillant différents médiateurs américains et européens. Aujourd’hui le sous secrétaire d’Etat américain William Burns est attendu dans la région pour préparer la visite de Tenet.
    Hier soir, le président égyptien Hosni Moubarak s’est entretenu par téléphone avec le ministre de la défense israélien Ben-Eliezer au sujet de l’aggravation de la situation et des moyens de sortir de la crise.
    Tenet est attendu dans la région pour tenter de “ mettre de l’ordre ” dans les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne. Le programme de Tenet a été élaboré conjointement avec les chefs des services secrets israéliens, jordaniens et égyptiens, ainsi qu’avec le “confident ” du chef de la CIA, Mohamed Rachid, qui n’est autre que le conseiller financier du Raïs.

    Selon le plan d’action américain les forces de sécurité palestiniennes seront réparties en 4 corps armés :

    • Police : responsable du respect de l’ordre et activités courantes (prévention, circulation, etc)
    • Une sorte d’armée : abritant les différents corps militaires existants, responsable de la lutte anti-terroriste.
    • Services de sécurité intérieure : l’équivalent du Shabak, dans le même registre que les services de sécurité préventive à Gaza et en Cisjordanie.
    • Service de sécurité extérieure : l’équivalent du Mossad israélien.

  • Les efforts d’Arafat contre les attaques sont « lamentables », estime l’ambassadeur US en Israël

    Les tentatives du président palestinien Yasser Arafat d’empêcher les attaques anti-israéliennes ont eu des résultats « lamentables », a estimé l’ambassadeur des États-Unis en Israël, cité hier par The Jerusalem Post. « Décevant est un mot trop faible », a déclaré Dan Kurtzer au quotidien de langue anglaise, en s’exprimant sur les efforts de M. Arafat. « L’utilisation des ressources à sa disposition, la police, les forces de sécurité et les services de renseignements, pour arrêter ce genre d’activité a été lamentable », a estimé M. Kurtzer. Il a affirmé que la capacité du président palestinien à contrôler les militants avait été affaiblie par 20 mois d’intifada, mais indiqué que M. Arafat pouvait déployer plus d’efforts pour ordonner aux services de sécurité d’empêcher les attaques.

  • Le FDLP critique les attentats contre les civils israéliens

    Le chef du Front démocratique de libération de la Palestine (FDLP, gauche), Nayef Hawatmeh, a critiqué les attentats contre les civils israéliens et appelé à une « résistance responsable », lors d’une conférence de presse hier à Rabat. « Nous continuons à militer pour que la résistance palestinienne vise les soldats et officiers de l’armée occupante et les colons armés et abandonne les opérations militaires contre des civils israéliens », a notamment déclaré M. Hawatmeh, en visite au Maroc à l’invitation de partis politiques de gauche. « Les dernières déclarations de cheikh Yassine, le chef spirituel du Hamas, montrent que notre appel commence à être entendu », a assuré M. Hawatmeh. Le fondateur du mouvement radical islamiste palestinien Hamas, Ahmad Yassine, a récemment annoncé que son mouvement était prêt à arrêter ses attentats contre des civils israéliens si Israël cessait « d’attaquer les civils palestiniens ».

  • Le ministre allemand des Affaires étrangères Joschka Fischer a été nommé hier docteur honoris causa de l’université de Haïfa, au premier des trois jours de sa visite en Israël .

    L’université de Haïfa, en honorant M. Fischer, veut « rendre hommage à son action dans le domaine de la paix, de l’égalité, de la justice sociale et de la sauvegarde de l’environnement », selon le président de l’université, Yéhouda Hayouth. « Nous ne devrions jamais oublier que l’on ne fait pas la paix avec ses amis, mais avec ses ennemis. Comme la guerre, la paix commence dans les têtes. La paix commence par la reconnaissance de l’ennemi et le respect de sa dignité » a, de son côté, déclaré M. Fischer. Lors de cette cérémonie, M. Fischer a déclaré qu’il était « crucial » de reprendre les négociations et de parvenir à des « compromis », même s’ils seront « très difficiles ». Aujourd’hui, M. Fischer ira se recueillir au mémorial de l’Holocauste de Yad Vashem, à Jérusalem, puis rencontrera le président israélien Moshé Katsav. M. Fischer se rendra ensuite à Ramallah (Cisjordanie), pour une rencontre avec le président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat.

  • Les gardes Britanniques et américains saisissent le téléphone portable de l'assasin FPLP de Rehavam Ze'evi

    Les gardes Britanniques et américains ont confisqué le téléphone portable d'Ahmed Saadat, le chef du Front Populaire pour la Libération de la Palestine, afin de l'arrêter de l'employer pour faire des déclarations aux médias, a dit une source du FPLP mercredi.

    Saadat, qui est emprisonné à Jericho avec quatre autres membres du FPLP impliqués dans l'assassinat de l'année dernière du ministre Rehavam Ze'evi, a été privé de son téléphone portable après des plaintes d'Israël, a dit la source .

    La source a dit que Saadat ne pourrait plus communiquer avec les membres du FPLP, sa famille ou les médias, mais les gardes ont promis de lui rendre son téléphone portable s'il promettait d'arrêter de faire des déclarations aux journalistes.

    Ils veulent que Saadat limite ses appels téléphoniques aux membres de sa famille, seulement, pour les informer de son état, a dit la source .

    Saadat a fait plusieurs déclarations aux mass-media employant son téléphone portable depuis la prison, dans laquelle il a envoyé de violentes critiques au chef de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat et a critiqué la politique du Premier Ministre Ariel Sharon dans les territoires palestiniens.

    Une cour militaire palestinienne a condamné le mois dernier, Saadat et quatre autres membres du FPLP à la prison après qu'ils aient été reconnus coupables dans l'assassinat de Zeevi.

  • La détention préventive du chef des Tanzim, Marwan Barghouti prolongé de 22 jours
    Gideon Alon, Correspondant d'Ha'aretz

    Une cour militaire mercredi a prolongé de 22 autres jours la détention préventive de Marwan Barghouti,le chef des Tanzim, présumé être le cerveau des attaques terroristes sur les Israéliens, que le Shin Bet continue à interroger.

    La vice-ministre de la Défense Nationale Dalia Rabin-Pelesof, répondant à une question du député arabe Mashem Mahmid (Ra'am) à la Knesset mercredi, a dit que l'enquête sur Barghouti continue, il voit habituellement son avocat et le ministère public d'état est concerné. Mahmid a prétendu que Barghouti était soumis à une pression physique et psychologique.

    Barghouti, a été capturé le mois dernier par des troupes de Tsahal dans la Rive occidentale, il a été déplacé dans une nouvelle prison, mais continuerait à subir de la privation de sommeil et d'autres épreuves, a dit un de ses avocats mercredi.

    L'avocat Khader Shrikat, le directeur du groupe de droits de l'homme palestinien LAW, a dit dans une déclaration qu'il avait rendu visite à Barghouti mercredi dans une maison d'arrêt de Petah Tikva, près de Tel-Aviv, où il a été transféré dimanche depuis une cellule en ville à Jérusalem.

    Shrikat a répété les accusations faites par d'autres avocats, que Barghouti est soumis une privation de sommeil et est attaché à une chaise dans une position douloureuse pendant de longues heures. Dans sa déclaration, Shrikat a dit que Barghouti, le fonctionnaire palestinien de plus haut rang sous garde israélienne, est maintenu au régime cellulaire dans une cellule minuscule.

    Le porte-parole du Gouvernement Danny Seaman a nié ces charges, disant que les services de sécurité suivent les directives strictes sous la surveillance du Ministère de la Justice, se référant à l'accusation de privation de sommeil, Danny Seaman a dit, "si Marwan Barghouti ne dort pas bien, cela a un rapport avec sa conscience et pas avec ce que les Israéliens lui font."

    Barghouti appelait souvent à des attaques contre les Israéliens, mais il a insisté aussi pour être considérer comme une figure politique élue au Parlement palestinien.

    Israël dit que Barghouti est un des chefs de la milice liée au Fatah, la Brigade des Martyrs d'Al Aqsa, qui a revendiqué des dizaines d'attaques contre les Israéliens, y compris des attentats-suicide.
  • Tsahal entre à Hebron dans une action visant à arrêter 2 activistes
    Par Amira Hass, Correspondant d'Ha'aretz

    Les troupes de Tsahal et des blindés sont entrés dans la ville de la Rive occidentale de Hebron depuis trois directions avant l'aube ce matin, selon les rapports de témoins oculaires.

    Entre 30 et 40 véhicules blindés sont entré à Hebron à peu près vers 2h00 et les troupes ont conduit des recherches dans les maisons, ont dit les témoins.

    L'armée n'a fait aucun commentaire, mais des sources militaires ont décrit l'action comme "une action ciblée" pendant laquelle quatre hommes recherchés ont été capturés.

    Des sources militaires israéliennes ont dit que l'opération a été limitée aux arrestations. Les sources, parlant sous condition d'anonymat, a dit que l'on s'est attendait à ce que les soldats se retirent de Hebron plus tard dans la matinée.

    Un cameraman de Reuters a dit qu'il avait vu les arrestations du chef local du Jihad Islamique Mohammed Sider et de son homologue du Hamas dans des emplacements séparés dans la ville.

    Des sources de sécurité palestiniennes ont dit que l'armée israélienne avait déjà deux fois essayé de tuer Sider.

    Mercredi, des troupes israéliennes avaient fait un raid sur des villages de Rive occidentale près de Bethléem et étaient rentrées dans la ville de Qalqilyah.

    L'armée a dit qu'elle avait retenu 15 personnes dans le secteur de Bethléem. Les témoins palestiniens ont dit que les troupes avaient quitté Qalqilyah mercredi soir.

  • Tsahal a employé du gaz lacrymogène, des balles en caoutchouc à Qalandiyah

    Les forces de Tsahal ont employé des balles en caoutchouc et du gaz lacrymogène contre des centaines de Palestiniens, la plupart d'entre eux des résidents de Jérusalem, qui attendaient pour traverser le point de contrôle de Qalandiyah, au sud de Ramallahpour entrer dans les secteurs sous contrôle palestinien.

    Le point de contrôle devait s'ouvrir à 6h00, mais à cause de l'état d'alerte renforçée pour des attaques présumées de terrorisme, il est resté fermé. Les soldats empêchant des centaines de camions, avec des plaques d'immatriculation israéliennes et des centaines des gens avec des cartes d'identité israéliennes, de traverser le point de contrôle.
Mai 2002
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31