Accueil de Desinfos
Kol Israël en différé - bulletin de 17h30 en français, ( heure de Paris)
Kol Israël en continu et en français, à 7h - 12h - 17h30 ( heure de Paris)
Recherches par mot-clefs sur directement avec
Mai 2002
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
RECHERCHER
(par exemple)

 

téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Jeudi 23 Mai 2002 - 12 Sivan 5762
  • Même après l’attentat d’hier : pas de nouvelle opération “Rempart 2”
    Itamar Eichner (Yediot Aharonot,) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    La nouvelle vague des attentats terroristes ne devrait pas modifier le mode d’opération de Tsahal. C’est ce que confiaient hier soir les milieux gouvernementaux et militaires haut placés. Tsahal continuera à pratiquer des actions préventives renforcées dans toute la Cisjordanie, mais il n’est nullement question de lancer une opération de grande envergure “ Rempart 2 ”.
    Le Premier ministre, Ariel Sharon, a été informé de tous les développements concernant l’attentat de Rishon Letzion, alors qu’il se trouvait dans sa propriété de “ Havat Shikmim ”. Au cabinet du Premier ministre, on disait hier soir que la nouvelle vague des attentats participe de l’effort des organisations terroristes pour démontrer à l’opinion mondiale qu’elles existent et continuent d’agir.
    “ Du point de vue de ces organisations, il n’est pas très difficile de perpétrer ce genre d’attentats ”, disait-on au cabinet de Sharon. “ Il ne s’agit pas d’une planification complexe et détaillée. Certains se chargent de préparer les attentats, d’autres d’envoyer les kamikazes, ces derniers passent à l’exécution. Mais de son côté, l’Autorité palestinienne ne fait absolument rien pour empêcher les attentats ”, ajoutait-on.
    (…) De son côté, le ministre de la Défense, Binyamin Ben-Eliezer, a déclaré que Tsahal poursuivra son action renforcée contre le terrorisme : “ Nous ferons tout ce qu’il faut et partout. Rien qu’aujourd’hui, nous avons intercepté 2 kamikazes ”, a dit Ben-Eliezer alors qu’il rendait visite à la famille d’un soldat tué dans les durs combats du camp de réfugiés de Jenine. Il a souligné par ailleurs que “ d’un autre côté, une action politique pourrait susciter un changement, mais nous ne voyons pas que l’autre partie s’engage dans le processus politique ”

  • Tsahal élimine à Naplouse le terroriste responsable de l’attentat du Seafood Market
    Yoav Limor, Hannan Schlein (Maariv)

    Mahmoud Titi, l’un des plus hauts responsables du Tanzim en Cisjordanie a été éliminé hier par l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Balata à Naplouse. Titi était responsable d’une série d’attentats où 11 Israéliens avaient trouvé la mort.
  • Une bombe met le feu à un camion-citerne dans le plus grand dépot de carburant d'Israël: pas de victime

    Une bombe a explosé et mis le feu jeudi à un camion-citerne dans le plus grand dépot de carburant d'Israël, a annoncé la police. L'incendie a été rapidement éteint et personne n'a été blessé.

    "Un énorme désastre a été évité", a déclaré le chef de la police de Tel Aviv Yossi Sedbon.

    La police a précisé que la bombe avait été placée sur le camion avant que celui-ci n'entre dans le dépot de carburant de Pi-Glilot, situé au coeur de la banlieue de Tel Aviv, près de trois axes majeurs et entouré de quartiers résidentiels. Le camion-citerne venait d'entrer dans le dépot pour prendre un chargement de carburant quand la bombe a explosé et que le véhicule a pris feu, a dit Yossi Sedbon.

    Aucune revendication n'a été faite pour cette explosion mais Sedbon a déclaré que "tout indique qu'il s'agissait d'une attaque terroriste".

    Les Palestiniens ont perpétré de dizaines d'attentat-suicides dans des villes israéliennes mais l'attentat de Pil-Glilot semble marquer un changement dans les cibles visées. Cette semaine, des responsables de la sécurité israélienne avaient annoncé avoir mis au jour un complot visant à faire sauter des camions bourrés d'une tonne d'explosif sous les tours jumelles Azrieli à Tel Aviv, les deux plus hautes tours d'Israël.

    Tôt jeudi, des soldats israéliens ont arrêté 22 Palestiniens au cours de quatre opérations séparées dans la Rive Occidentale y compris dans la ville sous contrôle palestinien de Hébron. Les soldats israéliens se sont retirés peu avant l'aube.  

  •  
    Un incendie ravage l'ambassade d'Israël à Paris, pas de victimes

    Un incendie dont l'origine reste indéterminée s'est déclaré jeudi matin à 2h00 à l'ambassade d'Israël à Paris. Le sinistre s'est déclaré au premier étage d'un immeuble de six étages inoccupé pour cause de restructuration mais soixante personnes occupant des immeubles mitoyens ont été évacuées. Selon le préfet de police de Paris Jean-Paul Proust, qui s'est rendu sur place il n'y a "aucune indication" sur l'origine de l'incendie.

    "L'incendie qui a ravagé l'ambassade d'Israël est circonscrit", a déclaré à 6h00 jeudi matin le préfet de police de Paris Jean-Paul Proust.

    Le capitaine Laurent Vibert, porte-parole de l'état-major des pompiers, a déclaré que l'immeuble qui subissait des travaux de réhabilitation, est très endommagé sur quatre niveaux. Toutefois, les murs mitoyens ont assuré la protection des immeubles voisins et les habitants évacués dans la nuit devraient pouvoir regagner leur foyer "dans la matinée", selon M. Proust.

    Parmi les soldats du feu on compte cinq blessés légers dont deux sont passés à travers le plancher entre le premier et le deuxième étages mais "leur pronostic vital n'est pas en danger". Ces deux pompiers ont été évacués sur l'hôpital militaire de Percy-Clamart (Hauts-de-Seine).

    Alertés vers 2h00 par le service de sécurité de l'ambassade, les pompiers ont pu constater que "l'immeuble était déjà la proie des flammes".

    Selon le capitaine Vibert qui a souligné qu'il n'appartenait pas aux pompiers de déterminer l'origine du sinistre, il n'y a pas eu d'explosion avant le départ du feu. Il a également rappelé que de nombreux immeubles abritant des bureaux subissent des incendies.

    Immédiatement informé, le président de la République Jacques Chirac a téléphoné à l'ambassadeur d'Israël à Paris Elie Barnavi, selon le palais de l'Elysée qui assure que tout est mis en oeuvre pour déterminer la cause de cet incendie.

    Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy, le ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin, ainsi que le préfet de police de Paris Jean-Paul Proust, le maire de Paris Bertrand Delanoë et le général Jacques Debarnot, commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris se sont rendus sur les lieux du sinistre.

    Présent sur les lieux, le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a tenu à exprimer sa "sympathie" et son "attention à l'ambassadeur et au peuple israéliens". Jean-Pierre Raffarin s'est également déclaré "particulièrement solidaire" avec le peuple israélien.

    M. Sarkozy a qualifié l'incendie "d'extrêmement brutal". "L'ambassade d'Israël est un symbole, a-t-il indiqué, je suis venu avec le Premier ministre témoigner de notre solidarité, de notre amitié à l'égard d'Israël".

    Le ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin s'est également rendu sur place pour exprimer "notre amitié et solidarité" à l'ambassadeur Elie Barnavi "dans cette épreuve".

    Le maire de Paris Bertrand Delanoë a salué l'efficacité des différents services de secours intervenus rapidement pour circonscrire le sinistre. "Tout s'est fait dans des conditions remarquables d'efficacité", a-t-il dit.

    "C'est un coup très dur", a déploré jeudi Anne Hidalgo au nom du Parti socialiste au sujet de l'incendie qui a ravagé dans la nuit l'ambassade d'Israël à Paris.
    Elle a exprimé au nom des socialistes sa "solidarité" et son "amitié à l'égard du peuple israélien, touché dans son ensemble". Car "une ambassade, c'est la représentation de tout un peuple".
    Le parti socialiste "enverra dans la journée une délégation" sur place, a précisé lors d'une conférence de presse l'adjointe au maire de Paris.
    l
  • L'incendie qui a ravagé l'ambassade d'Israël à Paris est "à première vue accidentel", selon Elie Barnavi

    L'incendie qui a ravagé dans la nuit de mercredi à jeudi l'ambassade d'Israël à Paris est "à première vue accidentel", a déclaré l'ambassadeur de l'Etat hébreu en France Elie Barnavi en citant les pompiers.

    L'ambassadeur, qui a déclaré ne pas disposer d'éléments pour le moment, a précisé cependant que les causes du sinistre seront déterminées par l'enquête.

    Selon les premiers éléments qu'il a recueillis auprès des pompiers, le feu a pris au rez-de-chaussée et Elie Barnavi a évoqué un éventuel court-circuit.

    M. Barnavi a tenu à exprimer sa "gratitude immense" aux forces de police et aux pompiers ainsi qu'aux autorités françaises. "Nous nous sentons entourés de sympathie et de compassion", a-t-il souligné en notant la venue sur place du Premier ministre, des ministres des Affaires étrangères et de l'Intérieur, du maire de Paris

    -L'ambassadeur d'Israël a affirmé que l’incendie était "un coup dur"; il a ajouté :"C'est notre mémoire qui est partie en fumée’’

    L'ambassadeur d'Israël Elie Barnavi a annoncé qu'il allait transformer sa résidence "en petite ambassade" pour pouvoir continuer à travailler
     
     Les experts du Laboratoire central de la police ainsi que les représetnants du Parquet sont également sur les lieux.

    Le capitaine Vibert a souligné que le feu a été "très violent" provoquant le craquement de la pierre par endroits sous l'effet de la chaleur. Sur place, 154 hommes venant d'une vingtaine de casernes et une trentaine d'engins ont été mobilisés et une douzaine de lances sont en place pour éteindre des foyers résiduels.

    Une centaine de policiers ont été déployés pour à la fois procéder à l'évacuation des habitants et établir un périmètre de sécurité d'une cinquantaine de mètres autour de l'ambassade.

    Dans la matinée un expert-architecte de la ville de Paris devrait détrerminer si les habitants des immeubles adjacents pourront regagner leur foyer. Mais progressivement dès 6h00 du matin, quelques habitants commençaient à regagner leur appartement.

  • Tsahal a pénétré tôt ce matin dans la ville d'Hébron

    Les forces de Tsahal ont pénétré jeudi peu avant l'aube dans la ville d'Hébron, ont rapporté des habitants.

    Selon les habitants, des blindés et cinq Jeeps sont entrés à Hébron par l'ouest de la ville dans ce qui semble être une opération militaire visant à procéder à des arrestations.

  • Le Fatah prend la responsabilité de l'attentat-suicide de Rishon Letzion
    Par Amit Ben, Correspondant d'Ha'aretz

    Les services d'urgence sur l'emplacement
    de l'attentat-suicide dans Rishon Letzion.
    ( Photo :   Pavel Wohlberg)

    La brigade des Martyr d'Al-Aqsa, affiliée au Fatah la faction du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat, a pris la responsabilité mercredi soir de l'attentat-suicide de Rishon Letzion qui a fait deux morts Israéliens et 37 blessés.

    Dans un tract envoyé à l'Associated Press, le groupe précise que cet attentat a été perpétré en représaille à lla mort dans une attaque ciblée de Mahmoud Titi, un chef des Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa pour Naplouse . Lors de cet assassinat qui s'est produit dans le cimetière du camp de Balata près de Naplouse,

    Quatre personnes ont été sérieusement blessées dans la détonation.

    L'attaque a eu lieu dans une rue de piéton placée le long de la Rue Rothschild dans le centre de Rishon Letzion à peu près 21h10.(heure d'Israël)

    Les blessés ont été évacués au Centre Médical Sheba de Tel Hashomer, au Centre Médical Wolfson de Holon et à l'Hôpital Assaf Harofeh de Rishon Letzion.

    Le commandant de Police Haim Cohen a dit que le terroriste avait une allure européenne, avec des cheveux teints en blond.

    "Ses cheveux ont été teints en blond, courts, l'allure de punk," a dit Cohen. "Je suis sûr qu'il s'est déguisé afin de ne pas éveiller de soupçon sur place."

    Le porte-parole de la Police Gil Kleiman a dit "il n'y avait aucune alerte générale" d'attentat avant que le bombardement n'ait eu lieu. La Police a aussi demandé aux gens de tenir loin de la scène de l'attentat.

    Assaf, un témoin oculaire, a dit à la Radio de l'armée que l'explosion est arrivée près d'un café en extérieur "où il y avait des tables et beaucoup d'ouvriers étrangers y étaient assis et jouaient aux cartes. Soudainement il y avait un boom et chacun s'est couché par terre."

    "C'était un autre acte lâche de terreur commis par les terroristes palestiniens qui ont de nouveau recouru à leurs actes meurtriers," a dit David Baker, un porte-parole du Premier Ministre Ariel Sharon. "Israël ne cedera pas face au terrorisme et nous emploierons toutes les mesures nécessaire pour les détruire."

    On ne sait pas si le Premier ministre lancera une réplique militaire à la suite de l'attentat. Sharon s'est abstenue d'exercer des représailles après que trois Israéliens aient été tués par un terroriste-suicide qui s'est fait sauter dimanche le marché de Netanya.

    Depuis la fin de l'Opération "rempart", cependant, Tsahal a effectué des opérations presque quotidiennes dans des secteurs contrôlés par les Palestiniens pour détruire les cibles terroristes. Mercredi dernier, l'armée a tué un chef des Brigades des Martyrs d'Al Aqsa, la branche militaire du Fatah du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat , dans la ville de Rive occidentale de Naplouse.

    Rishon Letzion placé à 10 kilomètres au sud de Tel-Aviv, a déjà été l'emplacement d'un attentat-suicide le 7 mai, où 15 personnes ont été tuées dans un hall d'association.


Mai 2002
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31