Accueil de Desinfos
Kol Israël en différé - bulletin de 17h30 en français, ( heure de Paris)
Kol Israël en continu et en français, à 7h - 12h - 17h30 ( heure de Paris)
Mai 2002
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
RECHERCHER
(par exemple)

 

téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Vendredi 17 Mai 2002 - 6 Sivan 5762 - Chavouot
  • Les Egyptiens discutent à Moscou de l'organisation de la conférence Israélo-arabe
    Par DPA

    Le Ministre des Affaires Etrangères égyptien Ahmed Maher devait rencontrer son homologue russe Igor Ivanov à Moscou vendredi pour discuter des perspectives d'une conférence internationale au Moyen-Orient.

    Le ministre a dit à son arrivée jeudi que la participation de Yasser Arafat était une condition principale pour organiser l'événement.

    Aucun plan ferme n'a été avancé, mais les quatre parrains associés du processus de paix au Moyen-Orient, la Russie, les Etats-Unis, l'Union européenne et les Nations Unies - espèrent organiser une conférence des leaders des états arabes et d'Israël cet été, a-t-il dit.

    Maher a dit qu'il pensait qu'avant la conférence Israël doit se retirer des territoires qu'il a occupé après le 28 septembre 2001 et en mars 2002.

    Le ministre égyptien partirade Moscou pour Beyrouth pour assister à une réunion des ministres des Affaires Etrangères arabes a prévu pour le 18 mai.
  • Tsahal est resorti du camp de Djénine après une recherche ponctuelle d'activistes
    Haaretz

    L'infanterie de Tsahal et une quinzaine de blindés sont entrés dans le camp de Djénine avant l'aube ce matin pour rechercher les activistes qui avaient échappé à la capture pendant l'opération du mois dernier, a dit l'armée .

    Les échanges de tir ont éclaté peu de temps après que les forces israéliennes aient atteint le camp autour de 3h30, ont dit les témoins. Mais l'armée a dit que ses forces ne sont pas engagées dans des tirs lourds et ont l'intention de se retirer aussitôt qu'il auront arrêté les suspects reccherchés.

    Il n'y a eu aucun de blessés pendant l'opérationsion, que les témoins palestiniens ont dite avoir aussi inclue la ville de Djénine.

    "C'est une opération ponctuelle dans le camp. Des arrestations ont été faites. Quand nous aurons terminé, nous sortirons," a dit un porte-parole militaire.

    Les Palestiniens ont dit que deux activistes ont été arrêtés, y compris Jamal abu-Alwafa, un membre des Brigades des Martyrs d'Al Aqsa.

    Les témoins ont dit que dans le camp, les combats avaient été plus durs pendant la récente offensive d'Israël dans la Rive occidentale

    Les forces israéliennes ont entouré la maison d'un activiste du Hamas Jamal Abu Al-Haija et lui ont ordonné de sortir à l'extérieur.

    Hier Tsahal avait arrêté à Ramallah deux membres du Jihad islamique soupçonnés de vouloir commettre un double attentat-suicide à Jérusalem durant Shavouot, dont la célébration a débuté hier soir. Ces deux Palestiniens, une fois arrêtés, ont amené les agents du Shin Beth, les services de sécurité intérieure israéliens, dans un appartement où était cachée une ceinture d’explosifs qu’ils devaient se partager, ont précisé les sources militaires israéliennes.

    En outre, un membre de la sécurité palestinienne a été tué dans une intervention de blindés à Ramallah, la première dans cette ville autonome depuis la levée du siège d'Arafat le 1er mai. Trois membres de la Force 17, la garde personnelle de M. Arafat, ont été fait prisonniers durant l’opération.

    L’armée a également mené une opération dans un village de la région de Naplouse, où elle a capturé au moins 20 personnes.

  • L’ONU pourrait se substituer à l’Autorité palestinienne, affirme Roed-Larsen


    Le coordinateur de l’ONU au Proche-Orient, Terjé Roed-Larsen, a évoqué hier à Oslo la possibilité que les Nations unies se substituent à l’Autorité palestinienne si cette dernière ne parvenait pas à rétablir la sécurité dans la région.

    « Si la fonction de police (de l’Autorité palestinienne) continue d’être érodée (...), ce vide devra être comblé et c’est probablement l’ONU qui est la mieux placée pour le combler », a déclaré M. Roed-Larsen, lors d’une intervention donnée à l’Institut Nobel.

    « Si cela continue à se détériorer, il faut faire quelque chose », a-t-il dit, en soulignant la nécessité pour l’Autorité palestinienne de se réformer.

    M. Roed-Larsen a fait état d’un « large consensus » sur ce point, les États-Unis, l’Union européenne, les Nations unies et la Russie étant, selon lui, tous d’accord sur la nécessité de cette réforme.
    « C’est un fait que l’Autorité palestinienne a échoué à contrôler le terrorisme et nous n’avons eu de cesse de critiquer cela », a expliqué M. Roed-Larsen.

    Le haut responsable de l’ONU a toutefois souligné qu’il n’était pas question de placer les territoires palestiniens sous mandat, ni de déchoir M. Arafat, « dirigeant palestinien démocratiquement élu ». Il a également indiqué que l’ONU jouait déjà un rôle prépondérant dans la gestion des territoires palestiniens, via son Agence pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) qui assure le fonctionnement de la moitié des écoles et des établissements de santé locaux.

    M. Roed-Larsen s’exprimait dans la salle même où avait été annoncée en 1994 l’attribution du prix Nobel de la paix à Arafat, au Premier ministre israélien d’alors Yitzhak Rabin et au chef de la diplomatie d'Israël, Shimon Peres.



Mai 2002
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31