Accueil de Desinfos
Kol Israël en différé - bulletin de 17h30 en français, ( heure de Paris)
Kol Israël en continu et en français, à 7h - 12h - 17h30 ( heure de Paris)
Mai 2002
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
RECHERCHER
(par exemple)

 

téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur
Dimanche 5 Mai 2002 - 23 Lyar 5762 - mise à jour 19:23 (heure de Paris, GMT +2)
  • Y-a-t-il une solution au problème Israélo-Palestinien ? Bien sûr, il y en a une

  • Le Premier ministre israélien Ariel Sharon s’est envolé pour Washington pour son cinquième rendez-vous avec le président George W. Bush, à qui il présentera un «plan de paix» qu’il a soumis hier au mini-cabinet israélien et les preuves de l'implication d'Arafat dans le terrorisme
    .

    Rien n’a filtré de la réunion de cette instance dont font partie, notamment, les chefs des partis politiques représentés au gouvernement d’union nationale de M. Sharon.

    Le «plan de paix» qu’entend soumettre Ariel Sharon à Washington «tiendra compte des récents développements survenus sur les plans militaire et politique», selon le quotidien Haaretz . Le journal faisait allusion à l'opération "Mur de Protection" menée depuis le 29 mars sur la rive Occidentale qui est sur le point de s’achever, après la levée du siège jeudi de Yasser Arafat, à Ramallah.
    Ariel Sharon arrivera à Washington muni d’un document d’une centaine de pages, rédigé à partir de papiers officiels palestiniens saisis lors de l’opération militaire, établissant sans équivoque l’implication de l’Autorité palestinienne dans le «terrorisme», a indiqué Kol Israël.

    La présidence du Conseil israélien a précisé que ces allégations étaient aussi fondées sur les témoignages, recueillis dans des conditions non précisées, de dirigeants activistes arrêtés en avril lors de la réoccupation des villes autonomes par l’armée israélienne. Mais, dans une longue déclaration, elle n’a mis en cause le président de l’Autorité palestinienne dans aucun attentat particulier et n’a publié aucun extrait de déclarations faites par des chefs activistes aux mains d’Israël. «Yasser Arafat a directement approuvé le déblocage de fonds à des activistes du Fateh en sachant qu’ils seraient utilisés pour financer des attentats terroristes contre des Israéliens», affirme la présidence du Conseil. Dans l’immédiat, ces accusations n’ont fait l’objet d’aucun commentaire de source autorisée palestinienne. Mais la direction palestinienne a toujours démenti dans le passé des allégations analogues visant à lier Arafat aux attentats commis depuis 1993.

    Le «plan de paix devrait être basé sur le principe d’un accord intérimaire à long terme» déjà évoqué dans le passé par M. Sharon, indique le Haaretz sans autre précision. Le projet de convocation d’une conférence internationale cet été sur le Proche-Orient, annoncé jeudi à Washington par le secrétaire d’État américain Colin Powell, et accueilli avec prudence à Jérusalem, donne au voyage de M. Sharon un aspect «crucial», selon le quotidien Maariv. «On ne pourra pas me faire plier la tête et m’obliger à accepter des choses sur lesquelles je ne suis prêt à faire aucun compromis», a toutefois déclaré M. Sharon, cité par le Maariv.

    «Ariel Sharon part aux États-Unis pour mettre au point la voie à suivre maintenant (après la vaste opération israélienne) avec le président George W. Bush», a déclaré Arié Mekel, un porte-parole de M. Sharon, soulignant qu’au départ, l’idée de conférence avait été proposée par le Premier ministre israélien lors de la récente visite de M. Powell dans la région. «Pour ce qui nous concerne, ces projets de convocation de conférence sont basés sur la revendication fondamentale que les Palestiniens renoncent une fois pour toutes à la stratégie du terrorisme et que les Israéliens puissent mener une vie normale dans la sécurité. Sans cela, il n’en sortira rien», a-t-il dit.

    Sur ce point, M. Sharon pourra se prévaloir des résolutions adoptées jeudi par le Congrès américain manifestant la forte solidarité des États-Unis avec Israël.

    *
  • Salut à "Israël ", une grande parade tenue à NEW YORK

    Melissa Radler

    Avec des centaines de banderoles et des milliers de drapeaux , 600.000 manifestants et plus d'un million de spectateurs ont participé à la Parade pour Israël aujourd'hui à New York.

    La parade de cette année, intitulée "Israël et l'Amérique, nous sommes debout et unis - Maintenant et Pour toujours - " célébrerait le 54ème anniversaire d'Israël et ont aussi rendus hommage aux héros des attaques du 11 septembre.

    La parade, que les organisateurs pensent être la plus grande manifestation pro-Israël réunie dans le monde, a défilé de 11h00 à 15h00 le long de la Cinquième Avenue. Elle sera suivi par un concert dans Central Park de 15h00 à 18h00.

Mai 2002
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31