Accueil de Desinfos Kol Israël en différé - bulletin de 17h30 en français, ( heure de Paris)
Kol Israël en continu et en français, à 7h - 12h - 17h30 ( heure de Paris)

Janvier 2002
D L M M J V S
    2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
les infos de 2000 - les infos de 2001
RECHERCHER (par exemple)
 
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
D'autres "adresses" pour le contre-désinformateur

Mardi 22 janvier 2002 - 9 Shevat 5762
  1. Liberté de la presse dans les Territoires Autonomes
    Déclaration du porte-parole adjoint du Quai d'Orsay

    La France est vivement préoccupée par une série d'évolutions récentes
    attentatoires à la liberté de la presse dans les Territoires autonomes. En effet, à deux reprises, le 13 décembre dernier puis le 19 janvier, l'armée israélienne a bombardé les bureaux de la "Voix de la Palestine". En outre, depuis le 31 décembre les autorités israéliennes ont décidé de ne plus renouveler les accréditations de presse dont sont détenteurs les journalistes palestiniens. Ceci relève d'une politique active de discrimination (NDLR : voir des extraits de la "liberté" avec laquelle la radio palestienne appelle aux meurtres des juifs"Béni soit celui qui met une balle de côté pour la rentrer dans la tête d'un Juif." 7 août 2001 - MEMRI ).

    Ces deux mesures sont d'autant moins acceptables qu'elles émanent d'un Etat qui a toujours adhéré aux principes fondamentaux de la démocratie et de la liberté d'expression. Nous appellons Israël à revenir sans délai sur son refus d'accréditer les journalistes palestiniens et
    à dédommager les responsables de la "Voix de la Palestine", privés depuis le 19 janvier d'une partie essentielle de leur outil de travail (de propagande, financé par le Quai d'Orsay et Védrine)

  2. L'Union Européenne reproche à Israël 12.8 millions de $ dans les dégâts causés aux projets de l'Autorité Palestinien

    L'Union européenne a dit mardi qu'Israël avait provoqué des dégâts valant 14.5 millions d'euros (12.8 millions de $) aux projets palestiniens financés par les contribuables de l'Union européens l'année dernière.

    Ce chiffre n'inclut pas la destruction de la station de radio de la Voix de la Palestine dans Ramallah par des hélicoptères israéliens le dernier week-end, a dit Gunnar Wiegand, le porte-parole de la Commission européenne de l'UE.

    Wiegand a dit à un briefing que l'Union des 15 nations déciderait dans quelques jours d'une réponse diplomatique. L'Union européenne est le donateur étranger principal d'aide à l'Autorité Palestinienne.

    "Il y a eu des dégâts substantiels aux bâtiments et à d'autre infrastructure qui ont été financé par le contribuable européen. Il y a des fonds de la Commission et des Etats membres qui ont été dépensés sur ces projets," a-t-il dit.

    Les fonctionnaires de l'UE ont dit que la décision de faire une publication publique des dégâts causés aux projets financés de l'UE était un message politique, mais ne présage pas nécessairement d'une action plus forte contre Israël.

    Tandis que le gouvernement du Premier Ministre Ariel Sharon a justifié la visée de bâtiments de l'Autorité Palestinienne et des équipements comme une réponse au meurtre d'Israéliens par des terroristes palestiniens, le Chef de la politique étrangère de l'UE Javier Solana a dit qu'il était dur de voir comment la destruction d'infrastructure civile financée par des donateurs étrangers pourrait être reliée avec le combat contre terrorisme.

    Environ 9.3 millions d'euros des dégâts totaux sont liés à l'Aéroport International de la Bande de Gaza, qui a été visé trois fois par des tirs de gros calibre par des hélicoptères et des intrusions de bulldozers et de blindés.

    L'aéroport a été fermé sur ordre israélien, peu de temps après le début du soulèvement palestinien contre Israël en septembre 2000.

    Des bulldozers israéliens ont faits un raid sur l'aéroport de nouveau le 10 janvier, défoncant la piste de décollage et d'atterrissage - financé par l'Egypte - pour se venger d'une attaque sur un poste d'armée près de la frontière Israélienne-palestinienne, dans laquelle quatre soldats israéliens avaient été tués. D'autres bâtiments financées par l'UE ont été totalement détruit dont trois camps de police civile palestinienne dans la Bande de Gaza, valant deux millions d'euros, frappés par les bombardements israélien et le bombardement d'hélicoptères, des bateaux et des blindés.

    Un tableau titré "les dommages infligés par Tsahal attaquent les projets de développement financés par l'UE", a été présenté aux ambassadeurs de l'UE mardi, ainsi que les dégâts fait à un projet de sylviculture, un laboratoire médico-légal de contre-terrorisme (!!!...???), le bureau central palestinien de statistique, deux écoles, des vidanges, de l'irrigation, les réparations de routes et des projets immobiliers.

    Un fonctionnaire israélien a dit qu'Israël regrette les dégâts, mais a insisté pour que l'UE soit plus équilibrée et tienne compte des dégâts que les Palestiniens ont infligés aux Israéliens et à leur propre cause ainsi que de l'argent qu'ils ont dépensé pour des armes au lieu du développement.

    "C'est une situation redoutable dans les territoires (palestiniens) où Israël doit faire des choses qu'il n'aime pas. Mais c'est le prix que nous devons payer," a-t-il dit.

Janvier 2002
D L M M J V S
    2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31