Retour à l'accueil de Desinfos Ecouter Kol Israël en français sur Internet
Novembre 2001
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
les infos de 2000
RECHERCHER (par exemple)
 
téléphones des rédactions pour réagir rapidement
emails des rédactions pour réagir rapidement
 la liste des infos au jour le jour
Jeudi 8 novembre 2001 - 22 Heshvan 5762

Le 29 octobre 2001, 16h, à la 1ère Chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, procès de HEVEL contre le journal LIBERATION.- RÉSULTAS DE L'AUDIENCE -Jugement mis en délibèré au 3 décembre

  1. Tsahal s'est retiré hier de la ville de Ramallah comme étape supplémentaire du retrait des villes palestiniennes dans lesquelles il était entré dernièrement dans le cadre de la lutte contre la terreur.

  2. Le retrait a été effectué en transmettant la responsabilité sécuritaire aux généraux palestiniens et en exigeant que l'Autorité palestinienne maintienne le calme sur le terrain et combatte la terreur de façon concrète par l'arrestation des terroristes et la prévention des attentats.

  3. Le retrait de Ramallah constitue une étape supplémentaire dans le retrait des villes palestiniennes, comme il l'a été fait récemment à Hébron, Bethléem, Kalkilya et Jéricho.

  4. Il faut souligner que le retrait de Ramallah a eu lieu, en dépit des tirs terroristes dans la région de Naplouse, incident au cours duquel a été assassiné le capitaine de réserve Eyal Sela, et en dépit de l'arrestation d'un terroriste qui était sur le point de commettre un attentat meurtrier à Jérusalem. Ceci constitue une preuve supplémentaire du pragmatisme d'Israël et de sa réelle volonté de maintenir l'ordre et la tranquillité qui pourraient permettre un retour aux négociations.

  5. Israël réitère que son but n'est pas de récupérer des territoires ni de s'installer dans les territoires de l'Autorité palestinienne. La seule raison de sa présence temporaire dans ces territoires était de mettre en ouvre des opérations anti-terroristes dans le cadre d'actions de légitime défense, et ceci en raison du fait que l'Autorité palestinienne ne remplit pas ses obligations de base dans ses territoires.

  6. Il faut rappeler que la présence israélienne en zone A a empêché des attentats à la bombe et a permis l'arrestation de dizaines de terroristes, kamikazes y compris. Les Palestiniens ont vigoureusement protesté contre la présence israélienne en zone A, mais en réalité ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. Si l'Autorité palestinienne avait correctement rempli son rôle, conformément aux accords signés par M. Arafat et au rapport Mitchell et au document Tenet, il n'aurait pas été nécessaire d'entrer en territoire palestinien.

  7. L'Autorité palestinienne et ses dirigeants, et particulièrement le président Arafat, doivent comprendre que c'est à cause de leur manque d'initiative sur le plan de l'incitation à la violence, de la prévention de la terreur et de l'arrestation des terroristes, que le terrorisme est possible. De cette façon-là, ils obligent Israël à prendre des mesures unilatérales, comme cela s'est fait récemment. Il est naturel qu'Israël fasse tout son possible pour empêcher le terrorisme et protéger ses citoyens. Israël ne mettra en aucun cas sa sécurité en danger. Israël appelle la communauté internationale à faire pression sur Arafat pour qu'il respecte ses engagements concernant l'anéantissement du terrorisme et de la violence.

  8. Israël ne pourra reprendre les négociations que quand les Palestiniens auront mis fin à la violence. Toute déclaration palestinienne concernant leur volonté de reprendre les négociations dès maintenant, alors que les terroristes continuent à perpétrer des attentats, ne constitue qu'une propagande dénuée de sens. Dès que la violence aura cessé, Israël sera prêt à réamorcer le processus de paix conformément aux dispositions du rapport Mitchell.


    Service Information - Ambassade d'Israël, Paris

Novembre 2001
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30