Accueil   Les Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency
La proposition jordano-égyptienne : le squelette décharné des points d'accord de Charm el-Cheikh /(Zwi Bar'el /Haaretz - jeudi 5 avril 2001)
Les deux parrains arabes des accords de Charm el-Cheikh, signés en octobre 2000, Hosni Moubarak et le roi Abdallah de Jordanie, s'efforcent de redonner vie à un squelette qui n'avait même pas eu le temps de se couvrir de chair. Ils ont espoir que si l'on parvient à ressusciter les points d'accord sur les problèmes de sécurité, dégagés à Charm el-Cheikh, on arrivera peut-être à continuer en direction des points d'accord politiques atteints à Taba en son temps.
Selon les sources égyptiennes, Moubarak n'a certes pas réussi à convaincre le Président Bush de considérer les "points de Taba" comme un possible point de départ. D'autant que le Président Clinton et le gouvernement israélien eux-mêmes avaient annoncé qu'ils étaient nuls et non-avenus. Mais le chef de l'Etat égyptien est reparti de Washington avec l'impression que l'Administration ne les rejettera pas "si les parties acceptent de les reprendre à leur compte". D'ici là, les Palestiniens ont posé comme condition préalable le lien entre la coordination de sécurité et les efforts de paix, le tout formant un ensemble indissoluble.
Le "tout" en question, c'est la "Proposition jordano-égyptienne", née à la fin de la Conférence arabe au sommet d'Amman, à la fin du mois de mars dernier...