Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

FRANCE INFOS pris sur le fait, le 6 octobre 2001, en parfait délit de désinformation, sur la façon de rabacher à propos du prétendu "refroidissement israélo-américain"

Monsieur,

Je tiens à vous faire part de mon étonnement et de ma demande d'explications à propos de l'information répétée à plusieurs reprises aujourd'hui samedi 6 octobre sur un soit-disant "refroidissement" entre Israël et les Etat Unis. Je me réfère également à la dépêche AFP publiée sur votre site.
Vos informations datent semble-t-il de 24 heures, puisque nulle mention n'est faite du souhait de la Maison Blanche de "déclarer l'incident clos". Merci de lire la dépêche en langue anglaise du site du journal israélien "HAARETZ" reproduite ci-dessous, et qui date de la mi-journée :
"Israeli sources quoted a United States official as saying Saturday that a diplomatic dispute between Israel and the United States that began Thursday is over. The row followed Prime Minister Ariel Sharon's comments that the U.S. should not "appease" the Arab nations at Israel's expense".
Deuxièmement, la façon de rapporter la conférence de presse de M. Ari FLEISHER, porte parole de la Maison Blanche, est tronquée : ci-dessous également un extrait en langue anglaise du "HAARETZ", où on peut lire le rappel par M. FLEISHER de l'amitié inébranlable entre les deux Pays (vous pouvez bien sûr vous rapporter au site de la Maison Blanche www.whitehouse.com si vous pensez que les informations en provenance d'Israël sont inexactes); encore plus fort, ni FRANCE INFO, ni l'AFP ne rapportent le passage essentiel où le gouvernement américain refuse de lier le terrorisme à l'absence de Paix au Proche Orient, leitmotiv d'une grande partie de la classe politique française et des médias qui reprennent le discours arabe faisant endosser à l'Etat juif la responsabilité des attentats de New York et Washington:
"Israel has no better friend than the United States and will have no better friend than the United States," Fleischer said. He refused to be drawn into a debate on claims that Israel's policies toward the Palestinians was one of the motives behind the September 11 attacks. "If a beautiful and lasting peace were brought to the Middle East today, terrorism would still exist," he said."
Enfin, et puisqu'il semble que des informations importantes vous échappent (pour des raisons que vous aurez l'amabilité de bien vouloir me préciser car je souhaite une réponse), je me permets de vous en communiquer une autre : le Département d'Etat américain a publié le 5 octobre la liste "à jour" des organisations terroristes : elle comprend toujours le Hezbollah libanais, le Hamas palestinien ainsi que le Djihad islamique, le FPLP et consorts ... Je vous invite à vous reporter à la publication de cette liste sur le site www.state.gov, ainsi que le renvoi à la liste de l'année 2000 des gouvernements sponsors du terrorisme comprenant des Pays amis de la France comme la Syrie. Mais le silence de FRANCE INFO sur des informations "heureuses" pour l'Etat d'Israël explique peut-être aussi la publicité appuyée donnée aux "coups de froid" avec ses vrais amis ?
Un dernier mot : j'espère une réponse rapide, ou des correctifs dans vos prochaines informations. Je ne me fais pas d'illusions. Sachez en tout cas qu'il sera donné un maximum de publicité à ce courrier, à commencer par deux sites consacré à la désinformation et publiant les perles en la matière.

Je vous prie d'accepter, Monsieur, l'expression de mes salutations distingués.

Jean CORCOS
lettre envoyée à FRANCE INFOS le 6 octobre 2001.