Accueil   Les Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Déclaration des habitants de Judée-Samarie le 11 mai 2001

 

Je le redirais autant que vous nierez l'histoire…La "Palestine" n'existe pas, c'est une création des Romains en 135 AP/JC à la place de la JUDEE/SAMARIE pour contrer le pouvoir politique Juif.


Les premiers "Palestiniens" étaient Juifs, les arabes sont arrivés vers l'an 700 AP/JC, ils viennent d'Arabie et avec l'Islam, ils ont commencé à envahir le monde.
INSTRUISEZ VOUS,étudiez l'Histoire avec un grand H
Les 7 peuples Cananéens n'ont rien à voir avec les Arabes;
Les philistins qui ont influencé le nom "Palestine" n'ont rien à voir avec les Arabes
il n'y a pas non plus de "colons" en Judée Samarie .

Vous êtes des négationnistes de l'Histoire, vous ne pourrez pas convaincre les Juifs.
Lisez ceci :

 

Lettre ouverte aux dirigeants français.




Nous, habitants francophones des localités juives de Judée-Samarie, protestons avec vigueur contre la campagne discriminatoire menée par l’Europe et particulièrement la France, qui légitime et encourage le terrorisme arabe contre Israël.

Nous protestons vivement contre l’emploi du terme de " colon " pour nous qualifier car en venant nous installer sur ces terres, nous n’avons violé aucun état souverain ni délogé de force aucun habitant arabe. Nous avons construit de nos mains des localités juives florissantes sur des terres en friche conquises de plein droit, et développé des zones industrielles au profit des habitants juifs et arabes de la région lesquels ont pu trouver chez nous de nombreux emplois.

L’Intifada, loin de représenter le soulèvement désespéré d’une population civile oppressée, n’est qu’une mise en scène perfide et mensongère, encouragée par les dirigeants de l’O.L.P., lesquels n’ont jamais renoncé à leurs intentions terroristes. Huit mois d’agressions armées contre civils et soldats juifs, plus de soixante dix morts et des centaines de blessés côté israélien : c’est le résultat des appels continus à la haine et à la violence lancés régulièrement par les dirigeants palestiniens. La misère et la violence subies par la population civile arabe sont sciemment provoquées et entretenues par ces mêmes dirigeant dans le but de servir leurs objectifs politiques.

Comment les Arabes auraient-ils des droits de souveraineté sur les terres conquises au cours de la guerre des Six Jours alors qu’ils ont eux-mêmes provoqué cette guerre avant-même qu’ils ne songent à revendiquer un état palestinien et avant qu’il soit question de "restitution" de quelconques territoires ? Par ailleurs, l’Histoire n’affirme-t-elle pas de façon incontestable que le peuple juif est le véritable peuple "palestinien" exilé de sa terre il y a deux mille ans, tandis que les Palestiniens d’aujourd’hui constituent une fraction de l’immense peuple Arabe qui ont pour objectif suprême la conquête du monde ?

En réalité, la nécessité d’un "Etat palestinien" indépendant n’est qu’un prétexte soulevé par nos adversaires dans le but de trouver un appui international compatissant pour soutenir la lutte arabe contre l’Etat juif. Cet état palestinien indépendant une fois mis en place devrait constituer une phase stratégique cruciale dans les desseins arabes visant à la destruction totale de l’Etat d’Israël par étapes successives. Et ce projet d’anéantissement d’Israël jouit de l’encouragement et du soutien inconditionnel des Nations, en particulier de la France, laquelle avec une hypocrisie insoutenable, perpétue sa tradition moyenâgeuse en accablant le peuple juif d’accusations injustifiées et discriminatoires.

Dans un même esprit, la France choisit d’ignorer le droit légitime d’Israël à assurer sa défense et sa survie, et qualifie d’actes criminels toute atteinte portée à ses ennemis mortels dont elle se fait comme toujours l’amie fidèle.

Nous croyons fermement que ce conflit ne sera pas réglé par une quelconque "restitution" de territoires, mais lorsque nous ferons valoir à l’échelle mondiale nos droits historiques sur notre terre ancestrale, car c’est justement ce point précis qui est "disputé" avec les Arabes, et non telle ou telle étendue de territoires. C’est la légitimité d’une quelconque souveraineté juive en Palestine qui constitue les véritables racines du conflit Israélo-arabe, et sur ce point, l’O.L.P. (Organisation pour la Libération de la Palestine) ne fera aucun compromis et ne renoncera jamais au terrorisme anti-israélien qui constitue sa véritable raison d’être.

En effet, après avoir obtenu le consentement israélien à déraciner de nombreuses localités juives de Judée-Samarie et à leur céder la Jérusalem juive antique ainsi que le Mont du Temple qui est le lieu le plus saint du peuple juif, les Palestiniens ont continué d’exiger le retour, à l’intérieur des frontières d’Israël, de centaines de milliers de "réfugiés" palestiniens, ce qui signifie en termes clairs : l’invasion et l’anéantissement de l’état d’Israël par voie "pacifique". Le refus israélien de se laisser anéantir a déclenché les affrontements que nous connaissons.

A la lumière des derniers événements en Israël, nous voyons que le contrôle militaire israélien en Judée-Samarie et dans la bande de Gaza était hautement justifié, voire crucial pour la sécurité du pays. Malheureusement, le retrait de l’armée israélienne de ses positions stratégiques a permis l’intrusion dans les zones autonomes de dangereux terroristes et d’un arsenal militaire extrêmement menaçant, a favorisé le développement de laboratoires d’explosifs de plus en plus perfectionnés et l’organisation d’attentats massifs de moins en moins contrôlables.

Par conséquent, il sera facile de conclure que les accords d’Oslo, signés au détriment d’Israël sous la pression morale des Nations, n’ont engendré qu’une recrudescence de violence sans faire avancer la paix.

Au lieu d’accords pacifiques et de reconnaissance réciproque, l’Autorité palestinienne non seulement continue d’initier et de multiplier ses actes de violence contre les cibles israéliennes, mais elle s’applique également à éliminer toute trace rappelant notre lien historique avec la terre d’Israël, cela afin de mieux nier la légitimité de nos revendications sur cette terre.

Ainsi, l’Autorité palestinienne a brûlé et détruit la Synagogue antique de Jéricho, le Tombeau de Joseph, et vise à présent à l’islamisation de la Tombe de Rachel à Bethlehem, d’où les violentes attaques armées focalisées dans cette région.

Dans un but similaire, elle s’applique à enterrer sous des constructions illégales le site archéologique du Mont du Temple, que les négateurs de l’Histoire aux intentions scélérates nomment injustement "l’Esplanade des Mosquées".

Dans le passé, les Musulmans ne songeaient pas à nier l’authenticité des lieux saints juifs, qu’ils sauvegardaient et considéraient souvent eux-mêmes avec une crainte respectueuse

A présent, les Arabes comprennent que leur victoire sur le sionisme doit obligatoirement passer par une lutte totalitaire contre les racines historiques du Judaïsme.


Quant au prétendu "génocide" qu’Israël ferait subir à la population arabe, il est étonnant de constater qu’en attendant, cela n’empêche pas les "victimes" de ce dit "génocide" de circuler librement et sans la moindre crainte dans tout le pays, dans les universités juives, les institutions bureaucratiques juives, les moyens de transports juifs, les hôpitaux juifs, où ils reçoivent des soins même lorsqu’ils ont été blessés en perpétrant un attentat terroriste !

En fait, le seul véritable danger encouru par les Arabes en Israël consiste à exploser par erreur sous l’effet d’une charge "fraternelle" destinée à des citoyens juifs ! Sans doute, afin de protéger les Arabes d’une méprise si regrettable, devrions-nous leur interdire tout accès aux services publics israéliens !


Impressionnée par la complaisance palestinienne dans leur rôle de victimes de l’oppression juive, la Morale Internationale "oublie" de prendre en compte la réalité sur le terrain.

En effet, une observation objective et impartiale des événements lui montrerait pourtant clairement:

- Qui bombarde les enfants et leurs institutrices sur le chemin de l’école.

- Qui ouvre le feu sur les civils innocents.

- Qui agresse sauvagement à coup de couteau ou de hache les femmes et les vieillards.

- Qui pratique des lynchages d’une cruauté inhumaine sur les soldats désarmés

- Qui lance des pierres (et non des "petits cailloux" !) et des bouteilles incendiaires sur les automobilistes juifs, causant parfois des fractures du crâne ou des accidents mortels.

Une observation impartiale montrerait clairement quelle population civile juive ou arabe vit cloîtrée ou circule en convois protégés, quels civils en route pour leur travail sont fauchés d’une balle dans la tête au volant de leur voiture par un tireur d’élite arabe lequel n’a aucun scrupule à tirer également sur des femmes, des enfants et des bébés, sous le regard "compréhensif" des dirigeants internationaux !

Tout observateur honnête, épris de justice et de vérité, constatera que les rapports sur le terrain diffusés par les Palestiniens sont falsifiés et truffés de mensonges, que la violence arabe ne se laisse attendrir par aucun scrupule moral ni aucune considération humanitaire, et ne distingue nullement les cibles militaires des cibles civiles, tandis que nos soldats risquent doublement leur vie en tentant d’épargner la population civile arabe même impliquée directement dans les émeutes sanglantes, et portent ainsi mortellement atteinte à la force de dissuasion d’Israël.


En observant attentivement tous ces faits, la "Morale Internationale" si prompt à accuser injustement Israël de cruauté et de meurtre d’enfants arabes, d’expansionnisme et d’occupation illégale de terres étrangères, pourra facilement conclure quel est le véritable crédit à accorder au "partenaire palestinien", Yasser Arafat, dirigeant terroriste n° 1 du Proche Orient !

Malheureusement, nous ne pouvons compter sur l’impartialité de la "Morale Internationale" ni respecter ses sentences, car son véritable souci n’est ni la protection des oppressés, ni l’application des Droits de l’Homme, mais bien la préservation de ses Intérêts personnels.

En effet, il est crucial pour la "Morale Internationale" de satisfaire le monde Arabe en perpétuelle expansion, qui menace de faire exploser toute la planète dans des attentats terroristes ou d’imposer à cette dernière une pénurie de pétrole !

L’intérêt de la Morale Internationale est donc d’apporter ouvertement son soutien aux Arabes, en sacrifiant comme toujours sur un autel d’hypocrisie et de lâcheté, le minuscule état juif continuellement agressé et menacé d’extermination, qui tente tant bien que mal de protéger ses frontières et d’assurer sa survie au milieu de l’océan de haine et de cruauté que représente l’immense Moyen-Orient arabe.


Mais nous n’avons pas dit notre dernier mot. Quel que soit le prix que nous devrons payer, quel que soit le temps que cela prendra, nous continuerons de nous battre jusqu’à la victoire finale, jusqu’à la reconnaissance universelle de nos droits historiques et spirituels sur la terre d’Israël.

Nous sommes bien déterminés à vaincre, et nous vaincrons.


Maguy-Myriam
Localité de Bet-el en territoire juif libéré