Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Les colonies juives sont un "crime de guerre", selon un responsable de la Croix-Rouge

JERUSALEM (AP) -- Un haut responsable de la Croix-Rouge a estimé jeudi que l'existence des colonies juives en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza constitue "un crime de guerre", des propos qui ont déclenché la colère d'Israël.

René Kosirnik, chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour Israël et les Territoires palestiniens, a ajouté que les colonies juives représentent une violation des droits de l'homme selon les termes de la Convention de Genève, traité destiné à protéger les civils en zone de conflit.

"L'installation d'une population par la puissance occupante dans un territoire occupé est considérée comme une action illégale. C'est une grave violation" du droit, a déclaré M. Kosirnik. "En principe, c'est un crime de guerre."

Le gouvernement israélien, par la voix de la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Yaffa Ben-Ari, s'est dit "consterné" par les déclarations de ce responsable régional du CICR. "En prenant position publiquement sur ces questions, le CICR compromet sa capacité à travailler efficacement avec les parties pour servir sa mission humanitaire", a souligné la porte-parole.
Le Ministère des Affaires Etrangères a dit que puisqu'Israël respecte le rôle essentiel et humanitaire de la Croix-Rouge, ses représentants doivent effectuer leurs devoirs dans un esprit de neutralité et pas prendre partie. Le ministère a ajouté que les remarques de Kosirnik gêneront la capacité de la Croix-Rouge pour travailler efficacement avec les deux côtés. Kosirnik est à la tête de la délégation de la Croix-Rouge en Israël et dans les territoires palestiniennes.

Habituellement, la Croix-Rouge s'en tient à une politique de neutralité et ne s'exprime pas sur les sujets politiques sensibles

Abraham Foxman à la tête de la Ligue d'Anti-diffamation, 'survivant de la Shoa, a dit : " Il est ironique que 60 ans après le plus grand crime humanitaire de guerre de l'histoire, la Croix-Rouge Internationale dénigre aujourd'hui Israël pour la politique d'implantation. La Croix-Rouge, qui est restée silencieuse et sans réponses face au programme d'extermination massive d'Hitler et qui a maintenant la capacité de parler librement, mais se tait contre les nations qui sont coupables d'abus humanitaires réels. Au lieu de cela, la Croix-Rouge veut épingler Israël pour des violations des droits de l'homme, complètement sans fondement et sans aucune base réelle,".