Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Crif

  CE QU’EN DIT LA PRESSE


Lundi 18 mars 2002

Israël:

" Israël : Zinni s'active pour le cessez-le-feu " (Libération) ; " Zinni le médiateur empêtré " (Le Figaro) ; " Cessez-le-feu introuvable " (L'Humanité)

Alors que l'émissaire américain, Anthony Zinni, tente de négocier un cessez-le-feu, la violence continue. Deux attentats terroristes palestiniens à Jérusalem et Kvar Saba ont entraîné la mort d'une adolescente israélienne et ont blessé une quinzaine de personnes. " Israël a proposé un cessez-le-feu, retiré en toute confiance la plupart de ses forces des territoires, et voilà comment les Palestiniens nous remercient. Mon but principal est de parvenir le plus vite possible à un cessez-le-feu et à l'application du plan Tenet. Alors on commencera les négociations politiques ", a déclaré Ariel Sharon. " Les attaques terroristes de Kvar Saba et de Jérusalem ne m'empêcheront pas de travailler à un cessez-le-feu ", a assuré Anthony Zinni. L'Autorité palestinienne s'entête : " Pas de cessez-le-feu sans retrait total des troupes israéliennes des zones autonomes occupées ". Elle demande également à Zinni que l'armée israélienne ne revienne pas dans leurs zones. Des responsables des services de sécurité israéliens et palestiniens se sont rencontrés hier soir en Cisjordanie et à Gaza.

Dick Cheney, vice-président américain, est attendu aujourd'hui en Israël.

" Au cœur de l'armée secrète du Hamas ", Une du Figaro

Rencontre avec Nidal Fahat, un des responsables d'Ezzedine el-Qassam, branche armée du Hamas. " Depuis que les Israéliens ont arrêté Oussama Grega, l'un de nos messagers à l'étranger, ils savent que je suis derrière la mise au point des Qassam 1 et 2 ", indique t-il. Son frère Mohammad était un kamikaze, qui le 7 mars dernier a réussi à tué neuf Israéliens. " Je suis fière que mon fils ait fait son devoir ", déclare sa mère. La branche militaire du Hamas reçoit des financements de l'étranger, notamment en provenance de riches particuliers vivant dans les pays du Golfe persique. D'où l'importance de ces messagers qui se font prendre aux barrages israéliens, note le Figaro. L'acheminement des armes, devenu pratiquement impossible par voie maritime, se pratique dans des tunnels secrets situés entre l'extrême sud de la bande de Gaza et le territoire égyptien.

" En tant que musulman je réclame l'intégralité de la Palestine, car il est écrit dans le Coran que la Palestine est terre d'islam ", déclare Nidal Fahat.

" Les chebabs soufflent pendant la pause " (La Croix)

Les jeunes combattants palestiniens du camp Amari près de Ramallah ne croient pas au succès de la mission d'Anthony Zinni et affirment qu'Israël ne respecte jamais les accords signés. D'après Marwan Barghouti, chef du Fatah en Cisjordanie, " les Palestiniens ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour mettre fin à l'occupation ". Les chebabs (jeunes hommes) n'ont pas confiance en Anthony Zinni. " Il est Américain, les armes israéliennes sont américaines. Il n'y a pas de place pour deux peuples. C'est eux ou nous ", déclare l'un d'entre eux.

" Israël-Palestine, agir pour la paix " par P.M.O. (Marianne)

" (…) La lutte contre le terrorisme, contre tous les fascismes intégristes, constitue un impératif. Les forces de paix doivent rejeter toutes les violences, condamner le terrorisme, censurer tous les chefs - y compris Arafat - qui ont pris leur peuple en otage. "

 

" Israël-Palestine, trois millions de bombes humaines " par Guy Sitbon (Marianne)

" (…) Le terrorisme est pour les massacreurs " l'arme des faible ". (…) Le problème du terrorisme c'est qu'il ne s'attaque pas à son véritable ennemi, l'Etat, mais à des innocents. Les Palestiniens ont inventé la bombe humaine. Dès lors que la guerre de libération nationale consiste à faire don de son existence pour tuer l'ennemi, qui refuse de s'offrir en holocauste est un traître. Oui, chère Leïla Shahid, vous ne renierez pas votre patrie, il vous faudra vous enrober d'une bombe pour mourir en me tuant. Car telle est la logique de cette innommable Intifada. Tout Palestinien est un martyr, tout juif est une cible légitime, martèlent inlassablement les chefs. "

Manifestation samedi 23 mars à 15h place de la République à Paris pour la paix par la négociation politique.

Le plan saoudien :

 

" Si l'initiative saoudienne est une tactique pour faire avancer les initiatives américaines et internationales, alors c'est une bonne chose. Mais si elle est destinée à la normalisation avec Israël alors ce serait une catastrophe pour la nation arabe et islamique ", a déclaré Cheikh Ahmad Yassine, chef spirituel du Hamas. (Libération)

France/Racisme :

 

" Les jeunes redoutent la montée du communautarisme " (Le Figaro)

Selon un sondage Sofres, le racisme progresse en France aux yeux des jeunes de 15 à 25 ans. Les premières victimes de cette discrimination sont les maghrébins à 89% et les juifs sont en quatrième position avec 10%. 39% des sondés estiment que dans vingt ans les différents groupes maghrébins, européens, noirs, juifs, vivront séparés en France.

Louis-Marie Billé :

  

" Lyon dit un dernier adieu au cardinal Louis-Marie Billé " (La Croix) ; " Obsèques de Mgr Billé : le dernier hommage des Lyonnais " (Le Figaro)

Le diocèse de Lyon et l'Eglise de France ont rendu un hommage émouvant au cardinal, archevêque de Lyon samedi après-midi. En présence d'une foule de fidèles, la célébration était présidée par le cardinal Ruini assisté des cardinaux Etchegaray et Lustiger et Mgr Ricard, archevêque de Bordeaux.

Le grand Rabbin Richard Werstenschlag et le président du CRIF Rhône-Alpes, Alain Jakubowicz, sont allés se recueillir mercredi à l'archevêché.

Elections :

  

" Les Beurs, des voix à prendre oui, mais comment " (Marianne)

Les descendants français d'immigrés maghrébins représentent des centaines de milliers d'électeurs. Un potentiel électoral qui attise toutes les convoitises. Ils sont déçus par les partis traditionnels en particulier le PS. Jean-Pierre Chevènement serait le favori.

RENDEZ-VOUS MEDIAS:

Mercredi 20 mars, ARTE, 20h45

  "Histoire d'une droite extrême". Une revue complète de l'extrême droite de ses origines à nos jours présentée par Alexandre Adrler. Témoignages de Jean-Yves Camus, politologue, Pierre Milza et Ariane Chebel d'Appolinia, historiens.

  

 

AGENDA:

 

Mercredi 27 mars, 60e anniversaire du départ du premier convoi de la déportation des juifs de France

  

Les Fils et Filles de déportés juifs de France inaugureront une stèle devant la rangée des rails d'où sont partis les deux premiers convois de juifs de France.

La cérémonie aura lieu le mercredi 27 mars à 11 heures à la Gare de Compiègne.

  

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

  Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.

DANS L'ACTUALITE :

A l'occasion de son voyage en France, jeudi 14 mars, le Rabbin Michaël Melchior, vice-président israélien des Affaires étrangères,a rencontré le CRIF.

Une délégation du CRIF était présente aux obsèques du cardinal Billé.

  


Jeudi 7 mars 2002

Israël:

" Ariel Sharon fait l'unanimité contre lui" (Libération) ; " Washington critique la stratégie israélienne " (Le Figaro) ; " Israël s'installe dans la guerre " (L'Humanité) ; " Israël multiplie les raids " (Le Parisien)

Treize Palestiniens et deux soldats israéliens sont morts hier.

Colin Powell a critiqué Israël devant le Congrès : " Si vous déclarez la guerre aux Palestiniens et pensez que vous pouvez régler le problème en regardant combien de Palestiniens peuvent être tués, je ne pense pas que cela nous mène quelque part. " (Le Figaro, Libération)

Kofi Annan, secrétaire général de l'ONU, a averti les dirigeants israéliens et palestiniens que l'histoire les jugerait durement pour " le carnage " imposé à leurs peuples précisant que " la situation est devenue complètement hors de contrôle". (Le Figaro, Libération)

Ariel Sharon a estimé que l'opération lancée hier à Gaza " comprend les dispositions nécessaires pour mettre à mal les groupes terroristes et les organisations de l'Autorité palestinienne qui les soutiennent afin de créer une situation propice au processus diplomatique ". (Le Figaro, Libération)

Certains travaillistes souhaitent se désolidariser du gouvernement. Mais Benjamin Ben Eliezer et Shimon Peres pensent qu'il est préférable d'y rester. (Libération)

Le ministre israélien des Affaires étrangères a invité l'Arabie Saoudite à présenter son offre de paix à Israël. (France Soir)

 

Dans son éditorial, " noir ou blanc au Proche-Orient ", Bruno Frappat parle d'une " panoplie des horreurs et des férocités ". Il avance deux hypothèses. Un côté noir et négatif de la situation : " Cette violence est sans fin parce que la raison ne commande plus rien au Proche-Orient. " Un côté blanc et optimiste : " (…) Se souvenir que, dans un conflit, quand une perspective s'annonce (le plan saoudien), il y a souvent une période paroxystique où tout paraît perdu. Mais, l'exarcerbation des violences est, en fait, le signe que les antagonistes ont enfin compris qu'ils allaient devoir s'entendre." (la Croix)

La presse israélienne émet des critiques sévères sur la politique du gouvernement. " Un gouvernement qui a promis de mettre fin au terrorisme, mais l'a augmenté, devrait démissionner (…) Un gouvernement qui a promis de nous rapprocher de la paix, mais l'a éloignée pour plusieurs générations, devrait démissionner", lance Yedioth Ahararonot. " La mission de base d'un gouvernement est d'assurer la paix et la sécurité. S'il ne remplit pas cette obligation, il perd son droit moral à gouverner et n'a plus aucune raison d'être ", écrit Maariv. Ha'aretz parle d'un " gouvernement impuissant. Sharon ne mène pas une guerre pour l'existence d'Israël mais pour celle des colonies ". (Libération, le Figaro)

 

D'après le Figaro, Ariel Sharon qui a dit vouloir " taper sur les Palestiniens jusqu'à ce qu'ils comprennent qu'ils ont perdu " se comporte de plus en plus comme un général en campagne.

Interview de Shimon Peres dans l'Express.

Le plan de paix étudié par Shimon Peres et Abou Ala est " une démarche plus pragmatique, plus graduelle [que les accords du passé] sans prétendre tout de suite à un accord général. Je ne cherche pas la paix, je cherche une majorité pour la paix. (…) Notre plan propose l'ouverture des négociations en se fondant sur l'application des résolutions 242 et 338 des Nations Unies ". D'après lui, les Israéliens n'ont plus d'espoir auquel se raccrocher. Le plan proposé est soutenu à 60% par les Israéliens.

Interview de François Bayrou actuellement en Israël. " Dans les rues des villes, il règne une ambiance très lourde. Une angoisse permanente. Le désespoir des mères dont les enfants accomplissent leur période militaire est effrayant. Je pense que l'Europe peut et doit jouer un rôle aux côtés des Etats-Unis. " Interrogé sur l'antisémitisme en France, il répond : " Il y a un climat d'incompréhension entre les milieux israéliens et français. J'ai rencontré des étudiants juifs français qui ne mettent plus la kippa en France, ils se font traiter de sales juifs. " (France Soir)

Interview de Leïla Shahid, déléguée générale de la Palestine en France, dans le Parisien.

D'après elle, Ariel Sharon, " qui a toujours été hostile aux accords d'Oslo, se consacre à la destruction systématique de l'Autorité palestinienne. (…) Assiégé, Arafat a cependant battu Sharon sur le plan politique car il a réussi à réveiller les justes en Israël. Le bilan de Sharon est un échec total aux yeux des Israéliens ".

" Israël, contre le refus de servir " par A.B. Yehoshuah, écrivain israélien dans Libération.

Il rejette la décision d'officiers de servir dans Tsahal, avançant trois arguments :

- " La conception d'une souveraineté juive est inédite dans notre histoire. L'instauration de l'Etat d'Israël a bouleversé en son cœur l'existence même du juif ; le juif s'est libéré du joug du pouvoir non-juif afin d'instaurer sa propre souveraineté sous un régime démocratique. (…) Un refus d'accomplir ses obligations militaires représente une menace dangereuse.

- Il nous est interdit d'offrir une légitimité quelconque à un refus d'obéir d'hommes de droite, que ce soit dans les colonies ou dans le camp national-religieux, en donnant aujourd'hui une légitimé au refus d'hommes de gauche.

- Tout refus risque de mettre à bas la solidarité minimale avec ces officiers et ces soldats, qui se considèrent aussi comme des défenseurs d'Israël."

L'UEFA a suspendu toutes les rencontres de football européennes en Israël jusqu'à nouvel ordre. (Libération)

 

Le plan saoudien:

 

" Le plan de paix saoudien conquiert le monde arabe " (La Croix)

D'après le quotidien, l'offre de paix saoudienne pourrait se transformer en plan de paix arabe. La Syrie et l'Autorité palestinienne ont assuré leur soutien au plan du prince. Nabil Chaath en visite à Riad a exprimé son soutien total à la proposition. La Syrie apporte son appui à condition que la proposition inclut la question du droit au retour et le retrait israélien du Golan.

 

Etats-Unis/Israël :

 

" Espions israéliens : les Etats-Unis démentent " (Libération)

Les autorités américaines et israéliennes ont catégoriquement démenti les informations du magazine français Intelligence Online.

 

Belgique/Israël :

  

" La saga judiciaire de Sharon continue en Belgique " (Le Figaro)

La justice belge a reporté hier sa décision sur la recevabilité de la plainte contre Ariel Sharon. La prochaine audience est fixée au 15 mai. Toutefois, la chambre des mises en accusation souhaite entendre les parties sur trois points : l'immunité des dirigeants en exercice, la compétence des tribunaux belges et l'exigence d'un lien de rattachement avec le suspect.

Islam :

  

" L'Islam en France : le fossé des générations ". Dossier de la Croix.

L'affaire des talibans français engagés dans Al-Qaida révèle une crise d'identité chez les jeunes musulmans de France qui se veulent plus radicaux que leurs parents, dont l'islam est plus modéré.

La Croix a interrogé des candidats aux présidentielles sur l'intégration des jeunes de banlieue.

François Bayrou estime que les jeunes qui se tournent vers l'islamisme " désespèrent de notre société. Il faut leur proposer du travail, de l'éducation des valeurs. "

Jean-Pierre Chevènement ne pense pas que l'on puisse parler d'islamisation des cités. Pour lutter " contre l'intégrisme en islam, il faut permettre aux musulmans de prendre place à la table de la République ".

Jacques Chirac plaide pour la création d'un " islam de France " qui suppose une véritable représentation des musulmans de France à mettre en place.

Pour Lionel Jospin, l'islamisation des cités " n'a jamais représenté un danger ou une inquiétude ".

Pour Jean-Marie le Pen, " l'islam est incompatible avec les valeurs de la civilisation française ".

Alain Madelin observe qu' " il n'y a pas un islam des cités mais plusieurs islams. "

 

COMMUNIQUE DE PRESSE:

 

Jeudi 7 mars 2002:

  

 

LE CRIF DENONCE LE DERAPAGE DU MONDE

 

Le CRIF proteste contre la publication d'un article dans le Monde du 6 mars intitulé " un réseau d'espionnage israélien a été démantelé aux Etats-Unis ", et annoncé en première page sous le titre " des espions israéliens aux Etats-Unis".

Le CRIF souligne que les services du FBI, principaux intéressés, ont opposé un démenti à ces supposées révélations et nient cette accusation d'espionnage.

Le CRIF s'étonne que le Monde, qui se veut un modèle de rigueur et de sérieux, ait donné libre cours à une interprétation calomnieuse des faits.

Le Monde a ainsi pris le risque de relayer, même involontairement, les rumeurs délirantes, qui ont couru dans le monde arabe sur la responsabilité d'Israël dans les attentats du World Trade Center.

Le CRIF attend du Monde une mise au point claire.

FLASH INFO

Israël:

  Le mini cabinet de sécurité, qui s'est réuni hier, a décidé de poursuivre l'intensification de ses opérations militaires contre les Palestiniens.

La nuit dernière, Gaza a été la principale cible de l'armée israélienne et ce matin à l'aube deux soldats israéliens ont été tués. Des terroristes ont été arrêtés et les maisons qui leur servaient de refuge rasées.

L'aviation a également détruit des bâtiments de la police à Tulkarem et les opérations de Tsahal se sont étendues à d'autres parties des territoires autonomes.

Reprise des opérations ciblées : hier trois Palestiniens ont été tués près de Ramallah par un missile tiré d'un hélicoptère. Parmi eux, le bras droit de Marghouti, le chef des tanzims du Fatah.

La branche armée du Hamas a revendiqué des tirs de roquettes artisanales Kassam II et le Djihad islamique a pour sa part revendiqué l'attentat-suicide perpétré mardi dans un bus dans le nord d'Israël.

En Israël, on s'attend donc à d'autres actions sanglantes et l'état d'alerte est au maximum, d'autant plus que plusieurs organisations palestiniennes ont annoncé des attentats.

 

Lla tension s'accroît au sein du gouvernement israélien. " Si j'avais su que nous en arriverions à la situation actuelle, je n'aurais pas participé à ce gouvernement", a déclaré Shimon Peres, qui a dû annuler un voyage à l'étranger, tout comme Ariel Sharon en raison de la situation dans la région.

 

International:

  Le président américain Georges W. Bush se dit prêt à redoubler d'efforts en vue d'une paix au Proche-Orient en collaboration avec le président Hosni Moubarak, qu'il a reçu à la Maison Blanche.

Le chef de l'exécutif américain a salué la récente initiative de paix saoudienne pour le Proche-Orient et a rappelé que " les négociations ne pourraient reprendre que si des efforts maximums étaient faits pour stopper la violence dans toute la région, en particulier par les Palestiniens".

M. Bush a par ailleurs souligné que la situation israélo-palestinienne serait le sujet central de la tournée d'une dizaine de jours que le vice-président américain Dick Cheney va effectuer au Proche-Orient à partir du 10 mars.

 

Informations communautaires:

Paris, le 5 mars 2002

Mes chers amis,

C'est avec beaucoup d'émotion que je m'adresse à vous après ces quelques semaines de silence ; je tiens tout d'abord à vous remercier chaleureusement pour les nombreuses marques de sympathie et les prières que vous avez formulées.

J'ai tenu à m'exprimer lundi soir à l'occasion de l'hommage rendu aux victimes des récents attentats terroristes en Israël et j'ai estimé devoir vous communiquer personnellement le texte issu de ce message.

Je vous remercie de le diffuser le plus largement possible dans vos communautés et je saisis cette occasion pour vous souhaiter mes meilleurs vœux de Hag Pessah Cacher Vesameah.

En espérant avoir le plaisir de m'adresser à vous de nouveau prochainement, je vous prie de croire, Mes chers amis, en l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

 

Braha Veatslaha

 

Joseph SITRUK

Grand Rabbin de France

RENDEZ-VOUS MEDIAS:

Vendredi 8 mars:

  

Haïm Musicant, directeur général du CRIF, s'exprime à propos de l'antisémitisme en France dans The Jerusalem Post.

12h30, RCJ (94.8 FM): Max Benhamou (AUJF), David Saada (FSJU) et Haïm Musicant (CRIF) parlent de la mission de solidarité en Israël qui aura lieu à Yom Haatsmaout.

  

Mercredi 13 mars, ARTE, 20h45

  "Histoire d'une droite extrême". Une revue complète de l'extrême droite de ses origines à nos jours.

  

AGENDA:

 

Dimanche 10 mars, Assemblée générale du CRIF

   

  

Lundi 11 mars, Soirée-Débat, 20h30

  

"L'inquiétude des Juifs de France. D'où vient le nouvel antisémitisme", avec la participation du Dr Richard Prasquier, conseiller du président du CRIF, du Père Jean Dujardin, ancien secrétaire du Comité épiscopal pour les relations avec le judaïsme et de Mme Isabelle de Gaulmyn, journaliste à La Croix.

Paroisse Notre-Dame des Champs, 92 bis, bld du Montparnasse 75014 Paris

  

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

  Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.


Mercredi 6 mars 2002

Israël:

" La loi du talion et le règne du plomb " (Libération) ; " Israël s'enferme dans une logique de violence " (Le Figaro) ; " Les ripostes s'accélèrent au Proche-Orient " (La Croix) ; " Cette sale guerre qui s'enferre " (L'Humanité) ; " Mais que veut vraiment Israël ? ", s'interroge le Parisien en Une.

Succession d'attentats et d'actes de représailles. Hier, un Palestinien a ouvert le feu sur les clients d'un restaurant à Tel-Aviv tuant trois Israéliens. Dans la même journée, une Israélienne a été tuée par des tireurs palestiniens alors qu'elle circulait sur une route en Cisjordanie et un Israélien a été tué dans un attentat suicide contre un autobus à Afoula. Du côté palestinien, un groupe juif a revendiqué l'explosion d'une bombe dans une école arabe de Jérusalem-Est. D'ailleurs, France Soir ne manque pas d'y consacrer un article " au tour des terroristes juifs ". Surnommé les chemises jaunes, ce sont les tenants de l'extrême droite israélienne, héritier du Kach, mouvement fondé par le rabbin Kahana et interdit en Israël depuis 1988. La police mène une enquête pour vérifier s'il ne s'agit pas d'une provocation.

Le cabinet de sécurité a décidé de " maintenir une pression militaire constante sur l'Autorité palestinienne ". D'après le Figaro, " Ariel Sharon veut frapper le plus durement possible ".

Ariel Sharon a téléphoné hier soir à Colin Powell pour évoquer " la grave escalade " au Proche-Orient et lui a affirmé qu'Israël prendrait les mesures " nécessaires " pour défendre ses citoyens. Le département d'Etat américain a demandé à Israël de faire preuve de " retenue ". George W. Bush a déclaré que Sharon et Arafat devraient " faire davantage " pour désamorcer la violence.

Lionel Jospin estime que " la politique de Sharon est un échec. Elle ferme l'espoir et n'assure même pas la sécurité aux Israéliens ". François Bayrou est depuis dimanche en Israël : " C'est une ambiance lourde. Les rues sont vides. Les habitants ne sortent pas. Il n'y a pas de touristes. Tous les responsables israéliens que j'ai rencontrés m'ont dit avoir l'impression que l'on en revient au temps où c'est l'existence même d'Israël qui est en jeu. " (Le Parisien)

 

Dans son éditorial à Libération Jacques Amalric définie la situation comme " une véritable guerre ". " Ce déchaînement de la violence mortifère est proprement effrayant par son aspect primitif, voire suicidaire. Régi désormais par la loi du talion, ce processus sauvage ne suppose en effet, s'il n'est pas freiné, rien d'autre que l'annihilation de l'autre ", écrit-il. D'après lui, " quelles que soient les responsabilités des uns et des autres dans cette spirale infernale, l'exigence par Ariel Sharon d'un degré de violence zéro de la part des Palestiniens avant de rendre ses droits à la négociation constitue un obstacle infranchissable ".

Série d'Interviews dans le Parisien :

Ovadia Soffer, conseiller d'Ariel Sharon : " Yasser Arafat a fini par se démasquer. C'est désormais le Fatah, une organisation directement sous ses ordres, qui revendique ces attentats terroristes. "

Théo Klein, ancien président du CRIF : " La politique uniquement sécuritaire a trouvé ses limites. Mais pour aboutir à une solution, il faut être deux. Or, Arafat a laissé libre cours à la violence. Le gouvernement israélien doit décider d'une politique de retenue, donc ne plus répondre à la violence par la violence. (…) Il faut en revenir d'urgence à la sagesse. "

Colette Avital, députée travailliste : " C'est bel et bien une guerre. Sharon devrait essayer de calmer le jeu au lieu de laisser croire à l'armée qu'elle pourra vaincre les Palestiniens. Ou bien le gouvernement Sharon prouve aujourd'hui qu'il a une politique réelle, ou bien nous autres travaillistes, nous devons démissionner. "

Appel de médecins, scientifiques, artistes et professionnels de la culture, qui ont créé l'Association pour une paix juste et durable. Ils demandent le respect des principes et l'application des résolutions de l'ONU et des conventions de Genève, le démantèlement des implantations et le retrait de l'armée israélienne des territoires occupés de 1967 et l'établissement d'un Etat palestinien.

Un rassemblement à l'initiative du collectif d'organisations " Pour une paix juste et durable au Proche-Orient ", dont le PCF, aura lieu demain à 18h, place Dautry, près de la gare Montparnasse à Paris. (L'Humanité)

Daniel Barenboïm, pianiste et chef d'orchestre israélien, veut jouer en concert aujourd'hui à Ramallah. (La Croix, l'Humanité)

 

Le plan saoudien:

 

" L'initiative saoudienne avance en crabe ". (Le Figaro)

L'initiative saoudienne de paix au Proche-Orient avance de travers. Les Etats-Unis ont maintenu leurs réticences de s'engager plus avant dans leurs efforts de médiation. Bachar el-Assad s'est rendu à Djeddah pour obtenir des éclaircissements auprès du prince saoudien. Pendant ce temps les dirigeants arabes tentent d'utiliser la dynamique créée pour exiger d'Israël, la liberté de circulation d'Arafat.

Hosni Moubarak a proposé d'organiser un sommet à Charm el-Cheikh entre le président de l'Autorité palestinienne, Yasser Arafat, et le Premier ministre israélien, Ariel Sharon.

 

Etats-Unis/Israël :

 

" Le Mossad suspecté d'espionner l'ami américain " (Le Figaro) ; " D'étranges étudiants en arts plastiques " (Le Figaro)

Selon la publication française Intelligence Online, un vaste réseau de renseignements au profit d'Israël aurait été démantelé. " Entre ennemis, l'espionnage est une activité reconnue, entre alliés, c'est un coup de poignard dans le dos : vrai ou faux, le soupçon qu'Israël a voulu se servir d'étudiants pour collecter des renseignements chez le protecteur américain suscite un sérieux embarras à Washington ", écrit le Figaro.

Le Monde a consacré sa couverture et une page entière à cette affaire. Mais le FBI a affirmé hier qu'aucun Israélien n'avait été accusé d'espionnage sur le territoire américain. (Libération, France Soir, A.F.P.)

 

Belgique/Israël :

" Ariel Sharon a déjà été jugé " par Jean-Pierre Allali, membre du Comité directeur du Crif, dans Libération. Il revient sur le procès de Sharon en Belgique, accusé d'être responsable des massacres de Sabra et Chatila. C'est aujourd'hui que la chambre des mises en accusation de la cour d'appel de Bruxelles doit se réunir pour examiner la plainte. " Outre le côté outrancier de telles accusations qui occultent la réalité des faits évoqués et oublient de pointer leur doigt vengeur sur les véritables responsables, il transpire de ces plaintes en cascade un mépris scandaleux pour les institutions judiciaires d'Israël, seule démocratie du Proche-Orient. " Jean-Pierre Allali rappelle le travail de la commission Kahane condamnant Ariel Sharon responsable pour " avoir ignorer le danger d'actes de vengeance et de tueries qui pourraient être perpétrés par les phalangistes contre la population des camps de réfugiés ". " Ariel Sharon a déjà été jugé. Il a payé sa dette. Elie Hobeika, lui, a été mystérieusement assassiné. Mais il n'était pas le seul dans l'accomplissement de son forfait. Ses complices et ses hommes, véritables investigateurs de la tragédie, courent toujours. "

 

Etats-Unis/Arabie Saoudite :

Dans le rapport annuel du département d'Etat sur les droits de l'homme, publié lundi, les Etats-Unis ont sévèrement critiqué l'Arabie Saoudite dressant la liste des abus perpétrés par le régime. Le rapport blâme également Israël et l'Autorité palestinienne. (Libération)

France/Egypte:

Dans le cadre de la francophonie, l'Egypte aura une Université française en 2003. Les lycéens égyptiens pourront poursuivre à Shorouk des études supérieures en langue française. (La Croix)

Antisémitisme:

" Pourquoi un tel acharnement ? " par Anne Lifshitz-Krams, chargée de recherches au CNRS dans le Figaro.

Elle répond à " la diatribe de M. Ménard, l'intimidation des journalistes doit cesser, publiée le 4 mars ". " (…) Non, M. Ménard, ce ne sont pas des " intérêts " juifs qui sont visés par les actes de violence en France mais des lieux de vie et des personnes juives. (…) Pas un mot, dans votre diatribe, sur les cassettes saisies par l'Autorité palestinienne car elles diffusaient des images de liesse après les attentats du 11 septembre, ni sur les menaces qui ont obligés ce journaliste italien à s'excuser de la diffusion du lynchage des soldats israéliens. (…) Vous occultez l'histoire de ce journaliste qui vient d'être assassiné au Pakistan uniquement parce qu'il était juif. (…) Oui, M. Ménard, les journalistes qui comme vous, par paranoïa ou par dessein politique, distillent la haine et font un rapport partial et partiel de la réalité ont leur part de responsabilité dans les actes antisémites sui se produisent en France. "

Mercredi 6 mars, ARTE, 20h45

Dans les Mercredis de l'histoire: "Le Pape, les juifs et les nazis". Magazine historique, présenté par Alexandre Adler, sur le silence de Pie XII pendant la Seconde Guerre mondiale.

Vendredi 8 mars:

Haïm Musicant, directeur général du CRIF, s'exprime à propos de l'antisémitisme en France dans The Jerusalem Post.

12h30, RCJ (94.8 FM): Max Benhamou (AUJF), David Saada (FSJU) et Haïm Musicant (CRIF) parlent de la mission de solidarité en Israël qui aura lieu à Yom Haatsmaout.

Mercredi 6 mars, Conférence-Débat, 20h15, centre communautaire

"Israël: juifs et chrétiens face à la guerre des médias", avec Patrick Desbois, secrétaire du Comité épiscopal pour les relations avec le judaïsme; Michel Gurfinkiel, rédacteur en chef de Valeurs Actuelles, et Michel Leplay, pasteur de l'Eglise réformée de France.

Centre communautaire, 119, rue Lafayette 75009 Paris.

 

 ? 

Mercredi 6 mars, hommage aux victimes du terrorisme palestinien

Office à la Synagogue de Grenoble, organisé par le CRIF.

Lundi 11 mars, Soirée-Débat, 20h30

"L'inquiétude des Juifs de France. D'où vient le nouvel antisémitisme?", avec la participation du Dr Richard Prasquier, membre du Bureau exécutif du CRIF, du Père Jean Dujardin, ancien secrétaire du Comité épiscopal pour les relations avec le judaïsme et de Mme Isabelle de Gaulmyn, journaliste à La Croix.

Paroisse Notre-Dame des Champs, 92 bis, bld du Montparnasse 75014 Paris

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.

Mardi 5 mars, Roger Cukierman s'est exprimé sur la situation en France à TFJ.

Mercredi 6 mars, Haïm Musicant a évoqué les attentats en Israël sur les ondes de RMC Infos.


Mercredi 27 février 2002

Le plan saoudien:

" Soutien croissant au plan saoudien " (Le Figaro) ; " L'Arabie Saoudite en pèlerin de la paix " (France Soir) ; " Le plan saoudien remue le Proche-Orient " (Libération) ; " Le plan de paix saoudien ouvre une fenêtre au Proche-Orient " (La Croix) ; " Un rayon d'espoir " (L'Humanité)

D'après les quotidiens, le plan de paix saoudien a relancé la diplomatie au Proche-Orient. Américains, Européens et Arabes veulent exploiter la dynamique qui semble se créer autour des propositions saoudiennes. Pour reprendre la définition du Figaro, " c'est une planche de salut ".

Georges W. Bush a téléphoné au prince Abdallah en insistant surtout sur " la normalisation complète des relations israélo-arabes, une fois un accord de paix global conclu ".

Javier Solana, qui était à Jérusalem, doit se rendre à Djeddah pour y rencontrer le prince à qui il transmettra un message de Shimon Peres " indiquant qu'Israël est disposé à examiner tous les détails du plan saoudien ". Jacques Chirac a salué les positions " fortes et courageuses " du prince Abdallah. Enfin, Hosni Moubarak et le roi Abdallah II de Jordanie ont endossé l'initiative saoudienne et ont appelé le gouvernement israélien à y " réagir positivement ". " La balle est dans le camp de Sharon ", souligne le Figaro.

D'après France Soir et Libération, l'Arabie Saoudite à tout à gagner dans cette initiative car depuis le 11 septembre, ce pays est désigné par les Etats-Unis comme étant un financier du terrorisme. "

France/Israël:

" Peres croit toujours à la paix " (Le Parisien)

" D'un côté, la crise actuelle a atteint le point le plus dangereux que je connaisse mais de l'autre, il y a une chance extraordinaire pour arriver à un cessez-le-feu et à rénover le processus de paix ", a déclaré Shimon Peres, hier à l'Elysée. Il a présenté en détail le nouveau plan de paix discuté avec Abou Ala, le président du parlement palestinien. Ce plan prévoit la reconnaissance mutuelle d'Israël et d'un Etat palestinien. Il est " soutenu sans réserve par la France et l'Union européenne ", selon Jacques Chirac. Le président français, qui a qualifié Peres d'" ami ", a rappelé que les " principes d'un règlement juste et durable sont sur la table : la terre contre la paix ". Il a appelé Israéliens et Palestiniens à " renouer le dialogue " car " il faut absolument casser l'engrenage pernicieux de la violence. Chacun voit bien la force symbolique que pourrait avoir une rencontre directe, sans préalable, des représentants légitimes des peuples israéliens et palestiniens ".

Shimon Peres, s'est dit " sûr que la France n'était pas un pays antisémite, ni historiquement, ni actuellement ". Jacques Chirac, qu'il avait rencontré avant, a souligné qu'" il n'y a pas de poussée d'antisémitisme en France " se disant " profondément choqué " par les propos tenus par les dirigeants israéliens. (Libération)

Europe/Israël :

" Marche européenne pour la Palestine " (L'Humanité)

Aujourd'hui à Bruxelles doit avoir lieu une manifestation devant les locaux du parlement européen. Des dizaines de délégations venues de toute la France et d'Europe, des pacifistes israéliens et palestiniens se retrouvent pour exiger une protection internationale au peuple palestinien et mettre fin à l'occupation de son territoire par l'armée israélienne.

Parmi les organisations, qui appellent à la marche de Bruxelles, figurent toutes les associations de la plate-forme des ONG pour la Palestine, le PCF, le MRAP, le Mouvement des jeunes communistes.

Israël :

La direction palestinienne a confirmé hier la reprise des rencontres sécuritaires avec Israël et avec la participation des Etats-Unis, " pour montrer sa disposition à consolider le cessez-le-feu ". (Le Figaro)

Tsahal est rentrée dans deux villages de la bande de Gaza et y a imposé un couvre-feu. (France Soir)

Deux réservistes de Tsahal ont été condamnés à 28 jours de prison pour avoir refusé de servir dans les territoires occupés en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. (Libération)

Libération revient sur le procès d'Azmi Bishara, député arabe israélien. Il est jugé pour avoir justifié les opérations du Hezbollah contre Tsahal et d'avoir organisé, sans autorisation préalable, une visite en Syrie.

Reportage du Figaro auprès du " Général Oussama al-Ali, aviateur sans escadrille d'Arafat " qui donne son avis sur l'échec du processus de paix. Amer et en colère, il affirme que " Barak a torpillé sciemment l'accord en brûlant les étapes ". Pour lui, la faute en revient aux Israéliens, il stigmatise la lâcheté des Européens et Américains et reproche à Arafat d'accéder à toutes les demandes israéliennes.

" Ave Caesar ! " par David Grossman, écrivain israélien. (L'Humanité)

Il critique les choix politiques de Sharon. " Nous avons besoin de toi, pour nous conduire avec ta puissance et ton armée, l'une des armées les plus fortes du monde, vers un avenir nouveau, le " temps des représailles ". Ô César, continue à te battre jusqu'à notre dernière goutte de sang. L'important est que l'ennemi saigne. A l'unissons, nous déclarons : " Mourrons avec les Philistins ! ". Ça leur apprendra. "

Liban/Israël :

Trois personnes accusées d'espionnage au profit d'Israël ont été arrêtées, hier, au Liban. L'enquête montrerait que ces personnes fournissaient des renseignements sur les armées libanaise et syrienne. (Le Figaro)

" Amen " :

" Ce pape qui ne passe pas " dans Libération. La sortie du film de Costa-Grava relance la polémique sur le silence de Pie XII face au nazisme.

Libération dans son éditorial, " Injuste ", rejette cette affiche qui met à égalité les deux croix. " Inexact historiquement et moralement erroné ". Le quotidien parle également d'un malaise suscité par le film sur l'attitude de Pie XII dû aux décideurs du Vatican et leur refus obstiné d'ouvrir loyalement leurs archives aux chercheurs.

Editorial dans le Monde, " l'Eglise et la Shoah ". Le quotidien estime que "l'affiche à scandale aura permis au moins de raviver dans l'opinion le souvenir d'une tragédie dont on n'aura jamais fini de percer les secrets ".

" Noir et blanc ", l'éditorial de la Croix critique le film de Costa-Gravas : " Malgré la réussite artistique et émotionnelle d'Amen, il faut dire clairement que ce film n'est pas honnête, manquant de respect pour ses spectateurs. D'abord, l'absence totale de repères chronologiques élimine le contexte. Ensuite, des faits déterminants sont faussés. Enfin, réalité et fiction sont indissociables dans les personnages comme dans les " faits " présentés. "

Interview de Costa-Gravas dans le Parisien : " La passivité est un crime ".

PROCHAINE PARUTION LE 6 MARS 2002

 

Israël:

Un Palestinien, membre des Tanzim, tue un de ses collègues, ce matin, dans une entreprise située au nord de Jérusalem.

Une bombe a explosée au passage d'un bus près de Bethléem sans faire de victime ; l'attaque a été revendiquée par les Brigades des Martyrs d'El Aqsa.

Arafat aurait déclaré à un haut représentant palestinien qu'Israël l'avait humilié et qu'il réagirait à cet affront en provoquant le chaos.

Israéliens et Palestiniens ont tenu une réunion de sécurité trilatérale à Tel-Aviv dans la nuit de mardi à mercredi ; un fonctionnaire de la CIA étant aussi présent. Les deux parties ont convenu d'une réduction de la violence.

Yédiot Aharonot affirme qu'Israël a promis de venger la mort de Daniel Pearl en poursuivant ses assassins.

Un parlementaire palestinien appelle Arafat à lancer ses forces de sécurité dans la bataille contre Israël.

Irak :

" Il serait facile de renverser Saddam Hussein ", affirme le président du Congrès national irakien. Selon lui personne en Irak ne le défendrait.

France:

Hubert Védrine a dit hier que l'Union Européenne attendait beaucoup de cette initiative saoudienne.

A la suite de la déclaration de Jacques Chirac, affirmant qu'il n'y a pas de poussée d'antisémitisme en France, le centre Simon Wiesenthal des Etats-Unis a qualifié le Président français de " politiquement myope ".

Rectificatif :

 ? ?Une erreur s'est glissée dans le journal d'hier. Le conseiller général du FN dans le Languedoc ne s'appelle pas Alain Diaz mais Jean-Yves Douissard.

Dimanche 3 mars, France 5, 18h

 

Roger Cukierman sera l'invité de " Ripostes ". Sur le plateau seront présents Jacques Attali, André Comte Sponville, Adil Jazouli, Michel Zerbib.

Jeudi 28 février, ORF 2, 22h30

Haïm Musicant, directeur du Crif, parlera de l'antisémitisme en France sur la deuxième chaîne de télévision autrichienne.

Exposition du 26 février au 29 mars à Nantes

Les Indésirables de Vichy, exposition présentée à Nantes, aux Archives départementales de Loire-Atlantique, du 26 février au 29 mars.

L'exposition présente notamment des documents sur les camps d'internement dans lesquels des tziganes ou encore des communistes ont été retenus de 1939 à 1942.

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.

 

Mercredi 27 février

Le CRIF a rencontré Nicolas Sarkozy, maire de Neuilly.

Interrogé par RTL, ce mercredi, Roger Cukierman a estimé que "les pouvoirs publics minimisent les actes anti-juifs".

Dans un courrier publié par le Monde, Haïm Musicant, s'interroge sur la fiabilité de l'enquête publiée sur les sermons du vendredi par le quotidien.


Mardi 26 février 2002

Israël :

Attaque palestinienne près de Bethléem, tuant deux Israéliens et blessant deux femmes dont l'une enceinte. Cette attaque a été revendiquée par les brigades des Martyrs d'al-Aqsa qui affirment vouloir venger la mort de leur chef Atef Abayat

A Jérusalem-Est, deux Palestiniens ont ouvert le feu sur un groupe d'Israéliens à une station d'autobus faisant six blessés. (Le Figaro, France Soir, le Parisien)

" Israël invite le prince Abdallah à Jérusalem " (Le Figaro)

D'après le Figaro, Israël semble intéressé par l'initiative saoudienne. " Pour la première fois l'Arabie Saoudite envisage de reconnaître l'existence de l'Etat d'Israël ", souligne Shimon Peres. Moshe Katsav a même invité le prince Abdallah à Jérusalem afin qu'il puisse y présenter son initiative de paix. Ariel Sharon s'est dit prêt à discuter du plan saoudien avec les Etats-Unis et à rencontrer en public ou en secret le prince Abdallah.

Toutefois, le secrétaire du gouvernement, Gideon Saar, affirme qu' " aucun gouvernement israélien n'a accepté et n'acceptera de revenir aux frontières de 1967 car cela mettrait en danger la sécurité du pays ".

Les Israéliens restent méfiants et vérifient si la proposition est sérieuse ou bien s'il ne s'agit pas d'une " campagne de relations publiques " pour redorer l'image des pays arabes.

(Le Figaro, France Soir, Libération)

" La vie à l'abri d'un mur, un rêve israélien " (Libération)

Bat Hefer est une petite implantation en Cisjordanie où a été construit un mur de séparation avec la ville palestinienne de Tulkarem. " Il y a un mur, et le mur c'est la sécurité. Le mur de Bat Hefer a valeur d'exemple, parfois même de fantasme ", écrit le quotidien. Témoignages de certains habitants du village.

L'Affiche " Amen " :

Polémique autour de l'affiche d'Amen, le nouveau film de Costa-Gravas. Plusieurs intellectuels s'expriment sur le sujet dans le Monde et le Figaro.

Dans le Monde, Anne Lacroix-Riz, professeur à Paris-VII, estime que Pie XII a été le " pape d'Hitler ", et qu'il a organisé le sauvetage des criminels de guerre en 1945 ;

" Quand l'histoire contredit la fiction " par Jean-Yves Riou, Directeur d'Histoire du christianisme magazine.

" Dans la vallée des Justes " par Alain Barluet.

" Le Crachat " par Guy Coq, philosophe.

" Pie XII redoutait Hitler plus que Staline " par Yves -Marie Hilaire, professeur émérite d'histoire contemporaine à l'Université Charles de Gaulle, Lille III.

" Deni creator " par Stéphane Denis.

 

Dieudonné :

Interview de l'humoriste dans France Soir. A la question " Dans votre spectacle, vous parlez des bergers palestiniens bombardés… ", il répond : " Oui, et je pleure. Je suis pour les Israéliens progressistes qui oeuvrent pour le dialogue, et contre cette tolérance zéro prônée par Sharon. "

Israël:

Des Palestiniens ont tiré sur un adolescent en voiture près de Hébron. Le garçon est grièvement blessé.

Bouclage de Hébron et Bethléem à la suite de l'attentat près de Bethléem..

D'après Shaoul Mofaz, la création de zones tampons ne constituera pas une frontière. Elles seront situées entre la frontière de 1967 et les zones A (sous contrôle israélien).

Les Etats-Unis restent prudents vis-à-vis du plan saoudien. D'après eux, le plan le plus adapté pour sortir de l'impasse reste le plan Mitchell.

Si Sharon obtient véritablement un accord général de paix, il est prêt à prendre des décisions douloureuses.

Javier Solana, haut représentant de l'Union euroépenne pour la politique étrangère, a demandé à ce qu'Arafat retrouve sa totale liberté de mouvement. Un appel relayé à Washington par le misnitre espagnol des Affaires étrangères.

Europe/Etats-Unis:

De nombreux dirigeants européens ont multiplié cette semaine des critiques à l'égard de la politique américaine dans le conflit israélo-palestinien, jugée de plus en plus alignée sur la ligne sécuritaire d'Ariel Sharon.

Egypte/Etats-Unis:

Le président égyptien, Hosni Moubarak, devrait se rendre le 5 mars prochain à Washington.

France:

La commission d'enquête sur les biens spoliés aux juifs de France durant la Shoah présente ses conclusions en Israël.

Alain Diaz, conseiller régional FN de Lorraine, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et 5 ans d'inéligibilité par le tribunal de Saint-Dié pour provocation à la haine raciale. Il avait participé en décembre 1999 à une réunion néo-nazie où avait été crié "Mort aux juifs".

Hongrie:

Plus de 3000 personnes ont participé à Budapest à l'inauguration du Musée de la Terreur à la mémoire des victimes du nazisme et du régime communiste.

République Tchèque:

L'éditeur tchèque de la traduction de Mein Kampf a été condamné à 3 ans de prison dont 5 ans avec sursis et à 62000 Euros d'amende.

Allemagne:

Le président du Comité central des juifs d'Allemagne, P. Spiegel, va décerner le prix Léo Baeck à la comédienne allemande I. Berbem pour son engagement en faveur du dialogue judéo-chrétien et germano-israélien.

Mardi 26 février, Arte, 20h45

Soirée " De quoi j'me mêle ! : les faces cachées de l'extrême droite en Europe "

Jeudi 28 février, ORF 2, 22h30

Haïm Musicant, directeur du Crif, parlera de l'antisémitisme en France sur la deuxième chaîne de télévision autrichienne.

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.

Actualité du jour :

En visite à Paris le 26 février, le ministre israélien des Affaires étrangères Shimon Peres a rencontré le CRIF, Jacques Chirac, Lionel Jospin et Hubert Védrine.

Le président du CRIF, Roger Cukierman, a rencontré Claude Bartolone, le ministre chargé des problèmes de la ville.


Mercredi 20 février 2002

Israël :

" Eruption de violence dans les territoires " (Libération), " Flambée de violence dans les territoires palestiniens " (Le Figaro).

Hier, les Brigades du retour, liées au Fatah, et la branche armée du Hamas ont perpétré un attentat tuant 6 soldats israéliens à Aïn Arik en Cisjordanie. Hier soir, aussi, un attentat suicide a été évité à Mehola dans la vallée du Jourdain. Le chauffeur d'un bus a mis dehors le kamikaze. Sa charge a explosé sans faire d'autre victime que lui. La cour suprême d'Israël a sommé l'armée de suspendre la démolition de maisons dans le sud de la bande de Gaza à Karnei Shomron où furent tués trois Israéliens. (Libération, France Soir, le Figaro, le Parisien, l'Humanité)

Ariel Sharon a convoqué hier soir une réunion pour étudier les réponses à l'attentat d'Aïn Arik annonçant qu'il n'avait pas l'intention de " changer fondamentalement de politique en matière de sécurité, même si les représailles risquent de devenir plus dures dans les prochains jours ". (Libération, l'Humanité) Un vrai " dilemme " pour Sharon, juge le Figaro, qui souligne que " les méthodes utilisées pour les représailles se sont soldées par de lourds bilans en vies humaines du côté palestinien sans pour autant mettre fin à la violence ". Ariel Sharon, qui se refuse à la réoccupation des territoires autonomes, à l'expulsion ou l'assassinat d'Arafat, ainsi qu'au démantèlement de l'Autorité palestinienne, est prêt à rencontrer des responsables palestiniens. (Le Figaro)

L'Europe se trouve face à une désunion concernant la politique proche-orientale. Lundi, lors de la réunion du Conseil européen à Bruxelles, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et les Pays-Bas se sont désolidarisés du texte préparé par la présidence espagnole.

Dimanche Javier Solana débutera une tournée dans la région. Il sera suivi à la mi-mars par Dick Cheney, vice-président américain. (Le Figaro)

Le secrétaire d'Etat du Saint Siège, le cardinal Angelo Sodano, a plaidé lundi pour " le droit d'exister de l'Etat d'Israël et de l'Etat palestinien ". (La Croix)

" L'invité de la semaine " dans l'Humanité est Sadek Aïssat, écrivain, journaliste. Anti-mondialiste, certes, mais surtout anti-américain et, bien sûr, anti-israélien : " Le soutien inconditionnel [des Etats-Unis] apporté à Sharon érode chaque jour le fil ténu de la paix au Proche-Orient et retarde le SMIC de la justice à rendre aux Palestiniens. (…) God Bless America, et le dollar et la route du pétrole. Et la flamme olympique en pays mormon. "

Arabie Saoudite :

Le New York Times a publié le discours du prince Abdallah d'Arabie Saoudite dans lequel il proposerait " le retrait total de tous les territoires occupés, en accord avec les résolutions de l'ONU, y compris Jérusalem, contre une plaine normalisation de nos relations ". Shimon Peres les juge "intéressantes et positives " et Arafat s'est félicité de l'initiative " importante " du prince. Le Figaro souligne : " C'est la première fois qu'un pays comme l'Arabie Saoudite propose une reconnaissance collective d'Israël par l'ensemble de la région. " Le monde arabe commence à se mobiliser. Le chef de la diplomatie jordanienne, Marwan Moasher, s'est rendu hier à Ramallah pour s'entretenir avec Arafat. (Le Figaro, la Croix)

Syrie :

La Syrie contrôle ses religieux pour une lutte anti-terroriste. Les autorités encouragent l'enseignement d'un islam modéré et tolérant. (Le Figaro)

Egypte :

L'Egypte a demandé le report de la visite au Caire du Premier ministre tchèque, Milos Zeman, après ses propos comparant Arafat à Hitler. Ce dernier aurait démenti dans un communiqué. La Commission européenne a condamné ces propos indignes " d'un dirigeant d'un futur Etat membre de l'Union européenne ". (La Croix)

L'Affiche " Amen " :

L'association de l'Alliance générale contre le racisme et pour le respect de l'identité française et chrétienne (AGRIF) - association proche des traditionalistes chrétiens et de l'extrême droite ; son président étant Bernard Anthony, élu FN du Conseil régional Midi-Pyrénées -, a porté plainte contre l'affiche du film de Costa-Gravas, Amen. Le tribunal de grande instance de Paris annoncera le verdict demain à 14h.

Pour Me Georges Kiejman, défenseur du réalisateur, l'affiche cerne précisément la question centrale du film : le silence de Pie XII face au nazisme. Par contre, Me Wallerand de Saint Just, avocat de l'association, plaide contre le caractère " brutal et menteur " de l'affiche " assimilant la croix du Christ, sacrée pour les chrétiens, à l'insigne du régime nazi ". " L'exposition de cette affiche constitue un trouble manifestement illicite à l'égard des chrétiens. " Il évoque les déclarations " indignées " des évêques de France et même de différentes personnalités juives.

Le procureur de la République, Pascal Lefur, n'a pas estimé que le fusion des deux croix était manifeste et ne s'est " pas déclaré pour l'interdiction ". (Libération, France Soir, le Figaro, la Croix)

Le MRAP a protesté contre l'affiche. Même s'il estime que ce film " pose de vrais problèmes ", il rappelle que " cela ne peut justifier une image publicitaire qui manie dangereusement - et mensongèrement - l'amalgame ". " C'est une injure profonde à la conscience des chrétiens, et spécialement à ceux qui ont lutté contre l'hitlérisme, jusqu'au camp de concentration et à la mort. " (La Croix)

Lyon/Négationnisme :

La Croix revient sur la commission d'historiens, mise en place par Jack Lang, ministre de l'Education nationale, pour enquêter sur les dérives négationnistes de l'Université de Lyon III.

Dieudonné :

Suite aux propos antisémites de Dieudonné (" Ben Laden inspire le respect. Les juifs, c'est une secte, une escroquerie "), Noël Mamère a annulé son rendez-vous avec lui : " Je ne veux pas le voir au moins pendant quinze jours." (Le Parisien)

FLASH INFO

Israël :

Marwan Barghouti pour sa part s'est félicité à la télévision palestinienne de la réussite de l'attentat contre six soldats israéliens.

Les forces armées navales israéliennes ont effectué plusieurs raids contre différentes cibles palestiniennes et notamment contre les bureaux d'Arafat à Gaza.

Shimon Pérès a annoncé qu'il ne partirait pas pour l'Espagne en raison de la gravité de la situation.

Le cabinet de sécurité s'est terminé avec l'annonce d'un nouveau plan pour traiter du conflit avec les Palestiniens. Selon un communiqué, Sharon a autorisé un changement de direction dans la guerre au terrorisme.

L'Autorité palestinienne va demander au Conseil de Sécurité des Nations-Unies de " mettre un terme à l'offensive israélienne " et de débattre de " l'escalade de la nouvelle phase de guerre menée par Israël contre le peuple palestinien ".

Turquie :

Les forces de sécurité turques annoncent l'arrestation de 3 hommes liés au réseau Al Qaïda qui préparaient apparemment un attentat-suicide en Israël. Ces terroristes venaient d'Iran et s'apprêtaient à prendre l'avion à Istanbul via Tel-Aviv.

Allemagne :

Le parti néo-nazi allemand doit sa survie à des agents de la police infiltrés dans son organisation. A la suite d'une enquête les magistrats ont découvert que l'un des principaux responsables du NPD connu pour ses écrits radicaux était un informateur de la police.

avec la participation du Consistoire central

 

LE CRIF DANS LA PRESSE ETRANGERE

Jüdische Welt, Berlin, 31 janvier

"Ein Klima der Gleichgültigkeit". Interview de Roger Cukierman.

hles, Zurich, 15 février

"Antisemitismus: was geht in Franckreich wirklich vorsich ?" Analyse de Haïm Musicant

AGENDA

Mercredi 20 février

 

Richard Prasquier parlera sur le même thème dans "Exclusif" à 18h20 sur TF1.

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.


Mardi 19 février 2002

Israël :

Un kamikaze palestinien s'est fait exploser dans une voiture dans le sud-est de Jérusalem tuant un policier israélien. Par ailleurs, trois Israéliens, une femme et deux soldats, ont été tués hier soir lors d'une attaque palestinienne près de la colonie juive de Gadid, dans la bande de Gaza. (Libération, France Soir, le Figaro, le Parisien, la Croix)

Ariel Sharon et les officiers de l'état-major se sont réunis hier soir pour prendre des décisions suite à ces attentats. (Libération, France Soir, le Figaro, le Parisien)

Gideon Ezra, porte-parole du ministère des Affaires étrangères a accusé le chef de l'Autorité palestinienne. " Nous sommes confrontés à une campagne terroriste permanente de la part des Palestiniens menés par Yasser Arafat. " (France Soir)

Shimon Peres, dans un entretien à la Reppublica, appelle l'Europe à s'entendre avec les Etats-Unis dans la lutte contre le terrorisme et éviter toute position partisane dans le conflit israélo-palestinien. " En règle générale, toute division, entre les Etats-Unis et l'Union européenne est dangereuse et contre productive pour la paix. A mes amis Européens, je demande de n'être ni pro-israéliens, ni pro-palestiniens, mais simplement partisans de la paix. "

Il défend un plan de paix qui prévoit la reconnaissance d'un Etat palestinien sur les zones contrôlées par Arafat (42% de la Cisjordanie, 80% de la bande de Gaza). " Il me faut un peu de temps pour construire et élargir un consensus sur mon initiative. Un sondage indique que 49% des Israéliens sont favorables au plan et 43% opposés. Il n'y a pas encore une large majorité, mais j'ai le sentiment que l'opinion du pays est en train de changer. " (Le Figaro)

Ariel Sharon se trouve partagé entre les membres de son parti qui critiquent sa politique jugée trop souple face aux attentats et les travaillistes qui continuent à préconiser la reprise d'un dialogue avec les Palestiniens. Alors que Danny Naveh, ministre du Likoud, propose la réoccupation partielle des territoires autonomes palestiniens, Shimon Peres, de son côté, a rencontré, dimanche, Ahmed Qorei, président du Conseil législatif palestinien, pour discuter d'un projet d'accord portant sur la création d'un Etat palestinien indépendant dans les territoires autonomes comme point de départ. (Le Figaro, l'Humanité)

Moshe Katzav, président de l'Etat d'Israël, a appelé le gouvernement à trouver une solution pour lutter contre le terrorisme. Il recommande une "séparation militaire " entre Israël et les Territoires. (Le Figaro)

" Sharon menace Arafat. Le Premier ministre israélien précise ses intentions de liquidation physique du chef de l'Autorité palestinienne. ", titre l'Humanité.

" En fait, Ariel Sharon est en train de se rendre compte qu'en dépit des moyens répressifs utilisés, du bouclage des territoires occupés, des exécutions extrajudiciaires de militants palestiniens, des tirs de balles réelles sur de jeunes manifestants qui ont fait beaucoup de victimes parmi des enfants palestiniens…il n'a pas mis fin à l'Intifada ", écrit le quotidien.

Terrorisme/Etats-Unis/France :

" Les gens qui aiment la liberté comprennent que nous ne pouvons pas permettre que des nations au comportement opaque, à l'histoire dramatique et qui sont dictatoriales au point d'affamer leur propre population puissent s'allier avec des organisations terroristes ", a déclaré Georges W. Bush en réponse aux attaques de Hubert Védrine. (La Croix)

" Le soutien aux Français talibans s'organise ", titre la Croix. A Vénissieux, les proches de deux jeunes Français talibans, prisonniers des Américains, se battent pour qu'ils soient rapatriés et jugés en France.

Antisémitisme/France :

Dossier spécial dans le Monde du 19 février : " Enquête : l'antisémitisme en France ".

L'enquête du quotidien menée à Sarcelle et dans le 19e arrondissement parisien décrit un malaise ressenti dans la communauté juive, notamment dans les milieux religieux, qui prend peur devant les actes antisémites. Des responsables communautaires, des élus et des militants antiracistes constatent une " libération " de la parole anti-juive. D'autres insistent sur les répercussions du conflit au Proche-Orient. Une pétition de scientifiques s'inquiètent des retombées de ces évènements sur les rapports entre juifs et arabes de France.

L'Affiche " Amen " :

Plusieurs personnalités de la communauté juive ont signé une pétition dans l'hebdomadaire la Vie, dénonçant l'affiche du film Amen. " Nous comprenons la très forte émotion ressentie dans le monde catholique à l'égard de l'affiche du film de Costa-Gravas. Nous affirmons notre attachement à la liberté d'expression, mais nous considérons comme malsain cet amalgame de l'emblème nazi avec un symbole religieux ", indique le texte signé, entre autres, par Henri Hajdenberg, ancien président du Crif, René-Samuel Sirat, ancien grand rabbin de France, Emmanuel Weintraub, président de la section française du Congrès juif mondial, Madeleine Cohen, vice-présidente de l'Amitié judéo-chrétienne. (Libération)

FLASH INFO

Israël :

Le cabinet de sécurité se réunira, de nouveau, demain pour étudier la validité politique des mesures sécuritaires.

Ariel Sharon a dit, hier, à la Knesset qu'il n'avait nullement l'intention d'en finir avec l'Autorité palestinienne mais que la pression sur Arafat devait être maintenue de façon à l'engager à mettre fin au terrorisme.

Néanmoins, une nouvelle proposition a été faite par des politiques pour renforcer l'isolement d'Arafat : l'empêcher cette fois de recevoir des visites qui sont autant d'occasion, dit-on, pour le chef de l'OLP " d'enflammer les foules et d'appeler au Djihad et aux attentats comme il l'a fait une fois de plus, hier, à la télévision ".

Dans un entretien publié hier par le Haaretz, le Premier ministre tchèque, arrivé samedi en Israël pour une visite de deux jours, a comparé Arafat à Hitler estimant qu'on ne devait pas négocier avec lui.

Plusieurs cérémonies marquent en ce moment en Israël le 10eme anniversaire de la disparition de Menahem Begin.

Le chômage continue de progresser : augmentation de 1,8% en janvier. Le pays comptait déjà fin 2001 10,2% de chômeurs.

 

Europe :

 ? ?Les ministres européens des Affaires Etrangères demandent à poursuivre leur réflexion de façon à trouver un accord sur une éventuelle initiative européenne au Proche-Orient. Ils ont néanmoins décidé de dépêcher à nouveau sur place Javier Solana.

Discorde américano-européenne : les Allemands ne sont pas prêts à suivre les Etats-Unis dans ce qui pourrait être disent-ils " une aventure en Irak ".

Autriche :

Jorg Haïder se retire du Conseil de la coalition (une instance de coordination de la politique gouvernementale) où siègent les responsables du FPÖ, son parti et de l'OVP, la formation du conservateur W.Schüssel. Le leader de l'extrême-droite autrichienne a été vivement critiqué notamment par le chef du gouvernement et par Washington et pour avoir récemment rencontré Saddam Hussein en Irak. Il continuera néanmoins à participer aux décisions de la coalition en offrant ses conseils à la patronne officielle de son parti, qui est aussi vice-chancelière du gouvernement. 

France :

Début à Paris, cet après-midi, de la plaidoirie de l'association catholique AGRIF en vue de l'interdiction de l'affiche du film " Amen " de Costa Gavras.

AGENDA

Mercredi 20 février

Le Télé-journal de 8h00 sur TV5 diffusera une interview de Richard Prasquier, membre du Bureau Exécutif du Crif et président du Comité français pour la mémoire de la Shoah, sur l'affiche du film Amen de Costa-Gravas. Cette interview est réalisée par la télévision canadienne.

Richard Prasquier parlera sur le même thème dans "Exclusif" à 18h20 sur TF1.

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

 ? ?Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.

Infos communautaires :

Près de 500 personnes ont participé au dîner du CRIF de Marseille, lundi 18 février.

Roger Cukierman, Haïm Musicant et Richard Prasquier ont dialogué avec la conférence des présidents des organisations juives américaines à Londres du vendredi 15 au mardi 19 février.


Lundi 18 février 2002

Israël :

Ariel Sharon a promis de gagner " la guerre ". " A présent, Israël devra augmenter la puissance de ses opérations militaires face au terrorisme. " (Le Figaro, l'Humanité)

Le porte-parole de Sharon a accusé Arafat d'être " responsable du carnage "et a affirmé qu'il cherchait " à provoquer une explosion qui amènerait la communauté internationale à réagir ". (L'Humanité)

Regain d'Intifada. Hier, trois policiers ont été blessés par deux Palestiniens près d'une base militaire autour de Hadera. Les deux kamikazes sont morts.

Samedi soir, un terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) - considéré comme " un parti laïc de gauche " par Libération - s'est fait exploser au centre commercial de Karnei Shomron, une implantation en Cisjordanie, tuant deux adolescents et blessant 27 autres personnes. Le FPLP demande la libération de son chef, Ahmed Saadat.

Cette semaine sept soldats israéliens ont été tués dans des attaques palestiniennes.

Bombardements israéliens en représailles aux attentats à Naplouse. " Ces bombardements, qui n'ont fait que des dégâts matériels, illustrent l'impuissance de Sharon à répondre de manière adéquate à des attentats de plus en plus élaborés et politiquement calibrés ", note Libération.

Le Hamas a tiré une roquette Qassam 2 en direction d'un kibboutz au Néguev sans faire de victimes.

Samedi soir à Gaza, trois Palestiniens sont morts lors de l'incursion de Tsahal à Al-Bureij et un Policier palestinien lors d'un bombardement à Jabaliya.

(Libération, le Figaro, la Croix, l'Humanité, France Soir)

Certains membres du gouvernement israélien veulent durcir la politique et souhaitent la réoccupation des territoires palestiniens de Cisjordanie afin de procéder à des perquisitions systématiques et tenter de confisquer des armes illégales détenus par les Palestiniens. Sharon hésite. (Le Figaro)

Près de 15 à 20000 personnes ont manifesté samedi soir à Tel-Aviv à l'appel de La Paix maintenant et ont observé une minute de silence en hommage aux morts israéliens et palestiniens de ce week-end. " Cette manifestation se voulait être un signal politique fort et porteur d'espoir dans un paysage politique à première vue désespéré ", note l'Humanité. Sari Nusseibeh, responsable palestinien du dossier sur Jérusalem, a été chaleureusement applaudi lors de son intervention. " Sharon nous dit que nous n'avons pas d'interlocuteur palestinien. C'est faux : ce soir nous avons ici, Sari Nusseibeh et il y a beaucoup de Palestiniens derrière lui comme nous avons beaucoup d'Israéliens derrière nous. Il y a bien deux camps de la paix et ils travaillent ensemble. Il est grand temps de mettre fin à l'occupation, car elle fait naître de nouveaux terroristes et entraîne une montée constante de la violence. Il ne faut pas laisser le terrain libre à Sharon et à Netanyahou. ", a déclaré Yossi Sarid, chef du Meretz, (Le Figaro, Libération, l'Humanité)

Interview d'Avraham Burg, président de la Knesset dans Libération.

Déterminé à se présenter au Parlement palestinien malgré l'opposition de la Knesset, Burg persiste : " Nous, les travaillistes, ne sommes pas là pour servir de jouet au Likoud. Nous sommes là pour essayer d'influencer la politique du Likoud et l'extrême droite dans le sens de la modération. "

Il préconise le dialogue politique. Le futur accord doit prendre en compte " la question de la capitale dans chaque Etat, le démantèlement massif des colonies dans les territoires occupés ". " Si je vais m'adresser au Conseil législatif palestinien, je reconnais de facto l'Autorité palestinienne en tant qu'embryon d'un futur Etat. La droite ne veut pas de partenaire pour discuter, comme ça elle est sûre qu'il n'y aura pas d'accord de paix. "

Quant aux propositions françaises, il demande que les Européens et les Américains parlent d'une seule voix, car Sharon continuera de s'adresser aux Etats-Unis.

Plus de 4000 personnes ont signé la pétition des officiers israéliens refusant de servir dans les territoires. (L'Humanité) " Ce genre d'initiative est interprétée par Arafat comme un signe de faiblesse, ce qui ne peut que l'encourager ", a déclaré Benjamin Ben Eliezer, ministre de la Défense. (Le Figaro)

" Sharon, rapteur de juifs, Talamoni, rapteur de Corses ! " par Guy Hennebelle, Directeur de la revue Panoramiques, dans Marianne.

" M. Sharon pour le malheur de ses concitoyens et plus encore des Palestiniens voudrait attirer en Israël 1,5 millions de juifs pour faire contrepoids à la menace démographique des Palestiniens. Je suis d'accord avec vous pour reconnaître que si votre appel était entendu vous y gagneriez certainement de grands esprits, mais ça serait à notre détriment national, pour ne rien dire du détriment des Palestiniens. Donc, je vous supplie de nous laisser nos Français juifs. "

Terrorisme :

Bush étend sa guerre contre le terrorisme. Ayant déclaré auparavant " un axe du mal " limité à l'Irak, l'Iran, la Corée du Nord et aux mouvements terroristes libanais et palestiniens, il s'agrandit à l'Algérie, au Yémen, aux Philippines et à l'Indonésie. (Le Figaro)

Etats-Unis/France :

Suite aux déclarations de Hubert Védrine, les Etats-Unis ont convoqué l'ambassadeur de France, François Bujon de l'Estang, à Washington pour réclamer des explications. Il s'est entretenu avec Elizabeth Jones, secrétaire d'Etat adjointe aux affaires européennes. " Mme Jones ne m'a pas convoqué pour protester contre les propos du ministre ", a t-il affirmé.

Hubert Védrine " a des vapeurs ", a déclaré Colin Powell au Financial Times. (Le Figaro, France Soir)

Elections :

" Ben Laden est le personnage le plus important de l'histoire contemporaine. Il a réussi à changer les rapports de force et la façon de se battre. Il est seul contre la grande puissance du monde. Donc, forcément cela inspire du respect. Je comprends sa révolution. ", déclare Dieudonné, l'humoriste, candidat aux élections présidentielles dans une interview à l'Echo des Savanes. Il assimile Georges W. Bush au " mal absolu ". " Il serait capable de faire sauter ses propres tours pour gagner du pétrole. " (Le Figaro)

Antisémitisme/France :

Série de courriers sur l'antisémitisme en France et l'intervention des associations contre le racisme et l'antisémitisme dans Marianne.

Musulmans/France :

Plusieurs associations de musulmans de Seine St-Denis ont affirmé samedi, au cours d'une conférence-débat à la Bourse du Travail de Bobigny, leur volonté de participer aux décisions politiques. Quelques 300 représentants d'associations réunies au sein d'une fédération, l'UAM 93 (Union des associations musulmanes de Seine St-Denis), ont évoqué la question de la représentativité des musulmans de France, en présence du ministre délégué à la Ville Claude Bartolone, de représentants des candidats à l'élection présidentielle et d'élus locaux. (France Soir, le Figaro, l'Humanité)

FLASH INFO

Israël :

Hier, 5 tentatives d'attentats en Israël ont été déjouées.

Le gouvernement israélien lance un avertissement très dur aux Palestiniens et à Arafat :

" Israël est en guerre… nous combattrons le terrorisme et nous finirons par gagner… " déclare Uzi Landau, le ministre de la Sécurité intérieure.

" Israël n'a jamais perdu la guerre et gagnera aussi celle que lui ont déclaré les Palestiniens ". " Il devra augmenter ses opérations militaires face au terrorisme " a affirmé Ariel Sharon après l'attentat de Karnei Shomron.

" Cet attentat procède de la campagne de terrorisme lancée par Yasser Arafat " a déclaré pour sa part Avi Pazner.

" L'Autorité palestinienne doit comprendre qu'à partir de maintenant il n'y a plus d'impunité pour ceux qui sont impliqués dans les activités terroristes et si Arafat est directement impliqué dans ceux-ci, Jérusalem reconsidérera sa position à son égard ". C'est ce qu'affirme le porte-parole du gouvernement israélien, R.Gissim, tout en répétant qu'Israël n'avait pas l'intention de s'en prendre physiquement à Arafat.

Un conseiller du leader palestinien estime pour sa part que ces propos sont une grave menace.

Un haut responsable israélien confirme qu'Israël va apporter une réponse militaire progressive, qui ira en s'intensifiant, au terrorisme.

Rencontre secrète hier entre Shimon Pérès et Ahmed Qoréi au sujet du plan de paix qu'ils tentent tous deux de mettre au point. Le ministre israélien des Affaires Etrangères doit aussi rencontrer aujourd'hui le chef du parti Shinouï (parti laïc), pour essayer de le convaincre de soutenir ce plan.

Le chef de la diplomatie égyptienne accuse le gouvernement israélien de tenter d'anéantir le peuple palestinien et affirme que son pays tente de convaincre les Etats-Unis de changer leur position jugée trop pro-israélienne.

Arabie saoudite :

La délégation des pèlerins iraniens de La Mecque a organisé, hier soir, une conférence de soutien à l'Intifada en présence du numéro 2 du Hezbollah libanais qui a dit : " Si des pays musulmans œuvrent ensemble pour anéantir Israël, ils y parviendront facilement ". Un appel au meurtre des juifs a aussi été lancé lors de cette conférence.

Ces propos ont été retransmis et traduits sur France 2 ce matin.

AGENDA

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.

Vendredi 15 février 2002

Israël :

Trois Israéliens ont été tués et deux autres blessés, hier soir, dans une explosion près d'un char israélien, dans la bande de Gaza, sur un axe routier menant à Netzarim. D'après la radio israélienne, l'attaque aurait été revendiquée par le Hamas et un groupe armé lié au Fatah. (France Soir, le Figaro, Libération)

Ha'aretz a publié les notes de synthèse de Miguel Moratinos, l'envoyé spécial européen au Proche-Orient, à l'issue des négociations de Taba. Ce document montre l'avancée dans les discussions. En effet, Israël avait accepté le démantèlement des implantations de la bande de Gaza. Les deux parties étaient tombées d'accord sur un principe d'échanges de territoires. Concernant la vallée du Jourdain, Israël avait accepté de démanteler ses implantations contre des stations d'alerte.

Sur Jérusalem, ils étaient parvenus à un accord de principe d'une ville ouverte, dont la partie orientale Al-Qods, serait la capitale de la Palestine.

Israël avait accepté de se baser sur la résolution 194 de l'ONU prévoyant un droit au retour des réfugiés ou à des compensations. 25 à 40 000 retours avaient été envisagés. (Libération)

Plusieurs sources palestiniennes confirment qu'une altercation a eu lieu entre Arafat et Djibril Rajoub, responsable de la sécurité en Cisjordanie. Arafat aurait perdu son sang froid à propos des interrogations sur un éventuel changement d'autorité. (Le Figaro)

Israël/Union européenne :

La visite de Jack Straw, ministre anglais des Affaires étrangères, en Israël, a mis en avant les divisions européennes sur le conflit. Alors que Hubert Védrine qualifiait cette visite " d'approche commune européenne " pour " une solution politique " du conflit, le chef de la diplomatie anglaise a demandé à Arafat de " mettre fin au terrorisme ". Joschka Fischer, qui suivait de peu son homologue britannique, penche pour un référendum chez les Palestiniens. (Libération)

Les Européens ont décidé de se retrouver le 18 février pour tenter de dégager une idée d'action commune sur un règlement politique du conflit : la création d'un Etat palestinien comme préalable, quitte à définir ses frontières ensuite. Cette idée rejoint celle du plan Peres-Abou Ala. La France veut créer un " choc psychologique " en ajoutant des élections palestiniennes. (Le Figaro)

Terrorisme :

D'après le New York Times, qui rapporte des informations de hauts responsables du Département d'Etat, Abou Zobeida, fils d'une riche famille palestinienne en Arabie Saoudite, aurait succédé à Mohammed Atef, à la tête de l'organisation terroriste de Ben Laden, Al-Qaïda. Présenté comme l'un des lieutenants de Ben Laden et un des planificateurs des attentats du 11 septembre, il avait projeté des actions contre les ambassades américaines de Paris et de Sarajevo. (France Soir)

Etats-Unis/Irak :

 ? ?Selon le Guardian, le Pentagone et la CIA ont commencé à préparer une offensive contre l'Irak destinée à renverser Saddam Hussein. (Libération)

Antisémitisme/France :

" Enfin, on en parle " par Patrick Gaubert, président de la Licra, dans le Figaro

" 116 en 2000, 29 en 2001, voilà les chiffres officiels de l'antisémitisme en France annoncés par la Commission nationale consultative des droits de l'homme. " (…) " L'inacceptable est dépassé, la ligne rouge franchie, 57 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale et le déshonneur de Vichy complice du crime le plus effroyable que l'humanité ait connue. " " Le climat est malsain ; le malaise est profond, il va grandissant et pose question à notre société républicaine qui voit ses valeurs foulées aux pieds. " " En parler c'est déjà tenter d'y répondre. (…) Enfin on en parle ! Souhaitons que politiques et média ne surferont pas sur l'écume de l'antisémitisme, mais aborderont les questions de fond pour l'éradiquer. "

L'affiche " Amen ":

Polémique autour de l'affiche, choquante pour l'épiscopat, du film de Costa-Gavras, " Amen ", qui présente côte à côte la croix chrétienne et la croix gammée. Le film dénonce la passivité de l'Eglise pendant la Seconde Guerre mondiale lors du génocide juif et tsigane par les nazis.

Richard Prasquier, membre du Bureau exécutif du Crif et président du Comité français pour la mémoire de la Shoah, comprend la réaction de l'épiscopat catholique : " Il ne faut pas jouer avec les symboles religieux. " Cette image " blesse profondément les fidèles chrétiens. De plus, elle ouvre la route à un amalgame dangereux qui identifie nazisme et christianisme ". Il défend toutefois le film : " Le film pose de vraies questions. En particulier, le problème douloureux et difficile de la position du pape Pie XII pendant la guerre. Il fait par exemple allusion à l'aide qu'aurait apportée l'Eglise à certains criminels de guerre, un pan de l'histoire qui mériterait d'être approfondi. " (Le Figaro)

Hier, une association des traditionalistes, présidée par un élu du Front national, a entamé une procédure judiciaire pour réclamer son interdiction. (Le Parisien)

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002

Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.

Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.


Jeudi 14 février 2002

CE QU'EN DIT LA PRESSE

Israël :
 
Les incursions israéliennes se multiplient. Hier, Tsahal a occupé Beit Lahya et Beit Hannoun dans la bande de Gaza, faisant cinq morts. D'après la radio israélienne, l'incursion à Beit Hannoun avait pour but le démantèlement des ateliers de fabrication et des sites de lancement des fusées Qassam 2 utilisés par le Hamas. Les soldats ont fouillé les maisons arrêtant 18 personnes. Yasser Arafat dénonce la manipulation israélienne visant à " instrumentaliser le mouvement Hamas pour justifier ses agressions. N'oublions pas que le Hamas est une créature d'Israël. Israël me demande d'arrêter les terroristes et bombarde les prisons. Comment puis-je maintenir l'ordre dans ces conditions ? ". (Libération, la Croix, l'Humanité)

Jack Straw, le ministre britannique des Affaires étrangères, a demandé à Yasser Arafat de faire davantage d'efforts pour mettre fin à la violence : "Les premiers pas qui doivent être faits sont ceux qui rendront la vie des Israéliens plus sûre. Cela signifie mettre fin au terrorisme en provenance des territoires occupés. Seize mois d'attentats sont inimaginables " Jack Straw n'a pas condamné l'incursion de Beit Hannoun et n'a pas évoqué le plan de paix de l'Union européenne. Londres considère qu'il s'éloigne trop des positions américaines. (Libération)

Le député arabe Azmi Bishara, qui s'est vu privé de son immunité parlementaire le 7 décembre dernier, est en visite en France à l'invitation du comité de soutien, constitué en novembre et recueillant plus d'un millier de signatures.
Hier, au cours d'une conférence de presse où étaient présents le MRAP, la Ligue des droits de l'homme et France-Palestine Solidarité, il indique qu'Israël veut exclure les Arabes de la vie politique. " C'est déjà une démocratie pour les juifs, ils veulent en faire une démocratie sioniste. "
Il participera ce soir à un meeting à la Bourse du travail de Saint-Denis à 19h. (L'Humanité)

Une délégation conduite par le nonce apostolique en Israël, Mgr Pietro Sambi, a rendu visite, lundi, à la commission ministérielle israélienne chargée du dossier sur la construction de la mosquée de Nazareth pour leur demander que le permis de construire soit annulé " définitivement et rapidement ". (La Croix)

" Jérusalem-Est judaïsé par les promoteurs ", titre le Figaro. La municipalité de Jérusalem autorise et favorise les constructions et habitations dans Har-Homa, considérée par la communauté internationale comme une colonie. D'après le quotidien, ces constructions sont aussi destinées à judaïser cette partie de Jérusalem, où les résidents palestiniens, au nombre de 200 000, sont majoritaires.

" Proche-Orient, une histoire de livre " par Daniel Sibony, psychanalyste, dans Libération
Israël se fonde sur les textes sacrés et existe comme Etat sur leur base symbolique. " Mais le combat est inégal [entre les deux parties] sur le plan symbolique. Israël a un texte, la Bible, qui le fonde et l'authentifie, les Palestiniens eux n'ont pas un texte de cet ordre. Certes, ils ont d'autres ressorts symboliques, comme la lutte des mouvements nationaux, la lutte contre les répressions." (...) "Israël a pris son territoire sur un Etat qui justement n'existait pas, et cette prise trouve ses racines, selon nous, dans ce rapport entre deux Livres [la Bible et la Coran]. "


Etats-Unis/Irak :
 
Georges W. Bush a déclaré, hier, qu'il emploierait tous les moyens "nécessaires" pour empêcher l'Irak d'acquérir des armes de destruction massive susceptibles de menacer les Etats-Unis ou leurs alliés. " En ce qui concerne l'Irak, le point de vue américain est qu'un changement de régime servirait au mieux les intérêts de la région et ceux du peuple irakien. Nous réfléchissons au moyen d'y aboutir ", a déclaré Colin Powell. (Le Figaro)

" L'Amérique, hélas ! " par Jean Daniel dans le Nouvel Observateur
" Il n'y a désormais qu'une seule cause, c'est celle de la paix. Notre devoir est de ne rien faire qui puisse nuire à cette cause. Or la présentation de nos médias de la répression israélienne n'est pas très différente de celle qu'en font les journaux du pays arabe dont j'ai parlé. C'est-à-dire qu'il n'est plus jamais question des attentats palestiniens qui sont en principe à l'origine de ces représailles.
Si l'on s'en tient aux titres, on est incité à conclure que la police et l'armée israéliennes tuent des Palestiniens sans l'ombre d'une raison ou même d'un prétexte - par habitude ou sinon par plaisir - Nous sommes bien placés ici pour savoir que l'on peut, dans notre métier, se tromper. Mais l'erreur que font presque tous nos confrères et qui se répète tous les jours à la radio, à la télévision, dans la presse écrite, ne peut qu'aviver la blessure des pro-Israéliens et nourrir la révolte des pro-Palestiniens. La situation est déjà assez insupportable pour que l'on se garde d'en rajouter. "


Europe/Etats-Unis/Pays arabes :
 
Inquiétude des Européens à propos des prises de position américaines sur l'Irak. Les autorités françaises s'interrogent sur les intentions américaines même si Paris partage le souci de Washington que l'Irak ne redevienne pas une menace pour la sécurité et la stabilité régionales, que les résolutions de l'ONU stipulant l'élimination des armes irakiennes de destruction massive soient appliquées et surtout que les inspecteurs onusiens en désarmement puissent revenir en Irak. Les Français insistent aussi sur l'amélioration de l'aide humanitaire.
Les Européens souhaitent plus de concertation avec les Américains. Ils craignent également pour la stabilité dans la région. Joschka Fischer demande aux Américains de privilégier " les options non militaires ". Mais les Européens ne semblent pas très unis sur la question ; les Anglais se rapprochant plus des Etats-Unis. Seul le conflit israélo-palestinien, permet aux Européens " un début de consensus ". (Le Figaro)


AGENDA

Jeudi 14 février, Histoire, 20h
 
La chaîne Histoire propose aujourd'hui un débat sur " le crime contre l'humanité hier et aujourd'hui ", en clôture de la diffusion du procès Touvier. Différents intervenants seront réunis autour d'Anne Sinclair : Mario Batteti, professeur de droit engagé dans la défense des droits de l'homme;Tsevan Todorov, historien et philosophe ; Laurent Greislamer, journaliste au Monde.



Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002
    Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.
Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.


Mercredi 13 février 2002

Les propositions de paix françaises ne font pas l'unanimité au sein de l'Union européenne et surtout ne semblent pas convaincre les parties concernées. L'Autorité palestinienne pense que ces propositions sont dirigées contre son leader ; Israël n'a pas encore réagi officiellement ; les Etats-Unis sont sceptiques. Jack Straw, le chef de la diplomatie anglaise, doit arriver en Israël aujourd'hui. Il sera suivi par Joschka Fischer, le ministre allemand des Affaires étrangères. D'après Hubert Védrine, ces deux visites s'inscrivent " dans cette approche commune européenne d'une solution politique ". (La Croix)

Colin Powell, secrétaire d'Etat américain, a confirmé avoir reçu une lettre d'Arafat, concernant le Karine A, qu'il qualifie de " plutôt positive ". (Libération)

Les ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union européenne et de l'Organisation de la conférence islamique se sont réunis à Istanbul pour un rapprochement entre l'Europe et le monde musulman. Ils ont dénoncé tout amalgame entre islam et terrorisme.
A propos du dossier israélo-palestinien, les propositions françaises, présentées par Hubert Védrine, ont été bien accueillies, malgré l'absence de propositions arabes et leur indifférence sur le sort d'Arafat. Seul Javier Solana, haut représentant européen pour la politique étrangère, a déploré l'absence du leader palestinien. (Le Figaro)

Jorg Haider, représentant de l'extrême droite autrichienne, se rend en Irak pour répondre à l'invitation d'une ONG irakienne. Haider tente de se rapprocher des pays musulmans. En novembre, il s'est rendu en Iran et en Syrie et s'est montré à plusieurs reprises aux côtés de Mouammar Khadafi, le fils du leader libyen. Depuis l'entrée du FPÖ au gouvernement, il n'y a plus d'ambassadeur israélien à Vienne. " Difficile d'imaginer dans ces conditions que Jorg Haider puisse jouer les monsieur bons offices ", note le Figaro.

Le FBI vient de mettre en garde contre une possible attaque terroriste qui pourrait être menée ces jours-ci par un Yéménite contre des cibles américaines. (Libération, France Soir, le Figaro, le Parisien, la Croix)

D'après les confidences d'un membre du Hezbollah afghan, Téhéran aurait ouvert secrètement ses frontières aux forces du mollah Omar et de Ben Laden. Même si les relations entre l'Iran et les Talibans sont officiellement hostiles, la branche conservatrice iranienne aurait joué sur les deux tableaux. (Libération)

Jacques Chirac devait dîner avec le maire RPR d'Avignon et une dizaine de jeunes gens triés sur le volet, censés représenter toutes les communautés. Pour combler un vide, il demanda au rabbin de " trouver dans le plus grand secret une jeune juive ayant fait des études supérieures ". La jeune fille sélectionnée a déclaré faire partie des jeunesses socialistes. (Le Canard Enchaîné)

Jeudi 14 février, Histoire
 
La chaîne Histoire proposera demain, jeudi 14 février 2002, un débat sur " le crime contre l'humanité hier et aujourd'hui ", en clôture de la diffusion du procès Touvier. Différents intervenants seront réunis autour d'Anne Sinclair : Mario Batteti, professeur de droit engagé dans la défense des droits de l'homme;Tsevan Todorov, historien et philosophe ; Laurent Greislamer, journaliste au Monde.

Mission de solidarité du 14 avril au 18 avril 2002
    Dimanche 14 - Jeudi 18 avril 2002. Grande mission de solidarité en Israël à l'occasion de Yom Haatsmaout organisée par l'AUJF, le CRIF et le FSJU.
Informations et inscriptions au 01 42 17 11 40.


Mardi 12 février 2002

Les bombardements israéliens à Gaza - représailles à l'attentat de Beersheva - ont entraîné la colère du coordinateur spécial de l'ONU, Terje Roed-Larsen et une condamnation des Etats-Unis qui les jugent " contre-productifs pour les efforts visant à réduire la violence ". " Je suis scandalisé qu'Israël utilise des bombes de gros calibres à proximité de zones d'habitation et des bureaux des Nations Unies ", a déclaré Terje Roed-Larsen. (Libération)
La tension dans la région est due aux tirs de roquettes Qassam 2, qu'Israël craint. Si elles étaient lancées de Cisjordanie, elles pourraient atteindre des colonies importantes. Le Figaro <http://www.lefigaro.fr> indique que l'ordre de tirs serait venu de Téhéran via le Hezbollah à Damas.

Près de 300 manifestants palestiniens ont pris d'assaut, hier soir, la prison d'Hébron et ont libéré 17 détenus islamistes. Parmi eux figure le chef local du Djihad islamique, Mohammad Ayoub Sidr. La foule a cassé les vitres et défoncé les portes de la prison. (Libération , Le Parisien )

Yossi Beilin, député travailliste, et Yasser Abed Rabbo, ministre palestinien de l'Information, tous deux à l'Assemblée nationale à Paris samedi matin, ont proposé un plan de paix fondé sur les propositions de Taba. (L'Humanité )

Les brigades des martyrs d'al-Aqsa, un groupe armé proche du Fatah, ont annoncé hier envisager leur dissolution après une décision prise secrètement par la direction du Fatah. (La Croix)

Habib Ben Yahia, ministre tunisien des Affaires étrangères, est à Paris où il a rencontré son homologue français. Interrogé par le Parisien , il indique clairement que la Tunisie tient Israël pour responsable du dérapage du processus de paix. " L'offensive de Sharon cherche à démanteler l'Autorité palestinienne. Nous condamnons le terrorisme, mais nous soutenons le peuple palestinien car la résistance à l'occupation est un droit inaliénable. La Tunisie se tiendra toujours aux côtés d'Arafat, car le soutien de la cause palestinienne est pour nous sacré. "

Près de 300 000 personnes se sont réunies pour célébrer le 23e anniversaire de la révolution islamique et pour infliger " une gifle aux ennemis de l'Iran ". Lors de cette manifestation, le président iranien Mohammed Khatami a dénoncé la politique erronée des Américains. (Libération , la Croix, le Parisien , France Soir, l'Humanité , le Figaro )

Lyon III/Révisionnisme :

Les diverses associations étudiantes ont accueilli avec satisfaction la fondation d'une commission de six chercheurs, chargés d'enquêter sur les dérives négationnistes à l'université Lyon III, présentée par Jack Lang. Leur mission est de " reprendre le problème à la racine, retracer son histoire dans une démarche scientifique et une enquête de terrain ", a expliqué Henri Rousso, président de cette commission. " Tâche salutaire et ambitieuse ", juge France Soir.

Après des actes antijuifs commis contre les synagogues de Lille et Dunkerque, l'évêque de Lille, Mgr Gérard Defois, et son auxiliaire, Mgr Jean-Luc Brunin, ont exprimé leur solidarité au rabbin, également victime de violence, et à toute la communauté juive. Ils dénoncent le glissement de problèmes politiques internationaux vers le religieux. (La Croix)

Documentaire "Israël-Palestine, paroles d'enfants"
Ce documentaire, réalisé à Jérusalem entre 1997 et 2000, donne la parole à quatre enfants israéliens et palestiniens, entre 9 et 13 ans, qui s'expriment sur la situation dans la région.


Lundi 11 février 2002

Une attaque palestinienne à Beersheva a coûté la vie à deux militaires israéliennes. Les deux assaillants ont été abattus. (Le Figaro) Deux employés de l’ONU ont été blessés dans un raid israélien, suite à l’attentat. (France Soir, le Figaro)

François Loncle, président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, et Jean-Bernard Raymond, vice-président, ont rendu visite à Yasser Arafat pour leur apporter leur " soutien ", au nom du président de l’Assemblée nationale, Raymond Forni. Les deux parlementaires ont invité Arafat à se rendre à l’Assemblée : " C’est une invitation qui vient du cœur et qui est en même temps un geste politique. " Arafat dit avoir " apprécié " les propositions françaises pour sortir de l’impasse. Les parlementaires devraient rencontrer aujourd’hui, Shimon Peres, ministre israélien des Affaires étrangères. (Le Figaro)

Samedi soir, une manifestation a eu lieu à Tel-Aviv réunissant 4000 personnes autour du slogan : " L’occupation nous tue tous ". Les partis d’extrême gauche refonds surface. D’un autre côté, une partie de l’opinion publique israélienne montre son mécontentement et sa lassitude face à la politique de son gouvernement. " Cet automne, je me suis réveillée. Je me suis dit : " Ca se passe chez moi, tous ces morts, ces crimes, ces atrocités. Ca ne peut plus durer ", déclare Ana, une militante Israélienne. (Libération)

210 réservistes israéliens refusent de servir dans les territoires palestiniens. Ils ont mis en ligne une pétition de Seruv (" le Refus "). Shaoul Mofaz, chef d’Etat major de Tsahal, semble bloqué dans la manière de réagir à ce mouvement soudain. Ce mouvement trouble aussi toute la classe politique y compris Meretz. (Libération)

Taayoush (" Vivre ensemble ") est une organisation, créée à la suite des évènements de Nazareth en octobre 2000, à la faveur de l’Intifada d’al-Aqsa réunissant juifs et arabes, tous Israéliens. " Nous sommes un mouvement judéo-arabe qui se bat pour une coexistence pacifique à l’intérieur d’Israël et à la paix à l’extérieure ", déclare Karen Akoka, membre du mouvement. Ils sont pour la création d’Etat palestinien dans les frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale et plus aucune colonie. Le 2 février, Taayoush a réunie 300 personnes pour rendre visite à Arafat à Ramallah. (Libération)

" Terrorisme, mode d’emploi " par Marwan Bishara dans le Figaro

L’écrivain palestinien tente d’expliquer le phénomène terroriste au sein de la population palestinienne. La cause du problème est l’humiliation subie chaque jour par les Palestiniens à cause de " l’occupation de la Palestine par Israël qui est le moteur de la haine ". De plus, " la destitution d’Arafat ne ferait que renforcer les mouvements religieux intégristes ".

Interview de Marwan Barghouti, leader du Fatah, dans la Croix. D’après lui, Yasser Arafat symbole de " la résistance pour l’indépendance " est le seul avec qui les Israéliens peuvent conclure à un accord de paix. Il explique que le Fatah a un véritable dialogue avec le Hamas qui partage un même but : la fin de l’occupation israélienne. Enfin, il accueille positivement le plan de paix français et critique ouvertement la politique des Américains affirmant qu’ils " font de grosses erreurs d’appréciation ".

Réunis samedi en Espagne pour un Conseil informel, les ministres des Affaires étrangères des Quinze ont esquissé les grandes lignes d’un nouveau plan de paix au Proche-Orient. Il s’agit d’apporter " une réponse politique à une entreprise insidieuse et constante " du gouvernement israélien qui cherche à " saper les bases de l’Autorité palestinienne ", explique Hubert Védrine. Ce document de travail reprend les propositions françaises d’organiser des élections pour " renforcer la légitimité démocratique " de l’Autorité palestinienne et d’instaurer une étape intermédiaire consacrée à " la création rapide d’un Etat palestinien ". " Il faut remettre la politique au centre du processus ", a plaidé Javier Solana, chef de la diplomatie européenne. Le document mentionne la nécessité de travailler avec les Américains tout en faisant valoir le point de vue européen. " Il faut arrêter de croire que seule la politique possible est celle qui n’est pas censurée par les Etats-Unis ", déclare Christ Patten, commissaire européen aux Relations extérieures ; déclaration qui semble faire l’unanimité au sein des Quinze. " L’Europe n’entend pas attendre Washington pour préparer l’avenir ", conclue le Figaro. (Le Figaro, la Croix)

Les confessions de Yacine Akhnouche, Franco-Algérien, ont permis de reconstituer le réseau terroriste de Ben Laden en Europe. " La France a laissé se développer, en son sein, un islam marginalisé, totalitaire et terroriste. Au nom d’une déférence tiers-mondiste, l’Etat s’est refusé à maîtriser les dérives d’imams intégristes et à contrôler les financements étrangers de certaines mosquées. Les aveux d’un Franco-algérien, qui voulait faire sauter la cathédrale de Strasbourg en décembre 2000, décrivent l’envergure de ce fascisme islamique. ", écrit Ivan Rioufol dans son édito au Figaro. Ces " révélations confirment une évidence : la nouvelle internationale terroriste est islamique et possède de solides réseaux en France. Cette réalité a été minimisée. "

Jack Lang, ministre de l’Education nationale, doit installer une commission de six chercheurs chargés de faire " la lumière sur le racisme et le négationnisme " au sein de l’université LyonIII. L’équipe sera dirigée par Henri Rousso, directeur de l’Institut d’histoire du temps présent, et composée par Pierre-André Taguieff, Annette Becker (historienne), Daniel Filatre (sociologue), Philippe Burin (historien) et Florent Brayard (historien). Ils s’intéresseront à " l’histoire du problème ", avant de proposer une interprétation permettant d’éviter à l’avenir le " double écueil " de " l’occultation " du problème par l’université, entre autres, et de la " polarisation " de l’attention. (Libération)

 

 

Au risque de déplaire, par Roger Cukierman

Il plaît aux dirigeants de ce pays de minimiser les actes antijuifs.

Il plaît aux autorités de n'y voir que la violence banale. On nous berce de statistiques pour lesquelles une attaque contre une synagogue est un acte de violence et non un acte antisémite.

Il plaît à certains juifs qui ont perdu le contact avec la réalité juive d'affirmer leur existence personnelle en étant sourds et aveugles face aux dangers, au risque de plaire au consensus de l'opinion publique.

Il plaît aux médias de donner le plus large écho aux voix qui critiquent Israël et les juifs, surtout si ces voix sont juives. Le média ne peut alors être taxé d'antisémitisme ou d'antisionisme.

Il plaît à la justice de ne pas punir de manière exemplaire cette violence antijuive même lorsque ses auteurs sont pris en flagrant délit : trois mois de prison avec sursis, c'est-à-dire rien, pour un attentat contre un lieu de culte juif, mais un an de prison ferme pour une paillote.

Pourquoi ce laxisme ?

Parce que cette violence unilatérale est directement liée au conflit du Proche-Orient.

Parce qu'on fait trop souvent l'amalgame entre juif et Israélien.

Parce que cette violence ne vient pas de l'extrême droite.

Parce qu'elle vient des banlieues maghrébines.

Parce que la France républicaine hésite à reconnaître son échec dans l'intégration scolaire et sociale des jeunes beurs.

Parce qu'on pardonne tout à ceux envers lesquels on se sent coupable.

Parce que la population musulmane est importante à tous égards.

Il me déplaît à moi de me taire, de faire celui qui ne voit pas les graffitis, qui n'entend pas les insultes antijuives, qui n'a pas peur pour les enfants qui vont très simplement à l'école ou pour tous ceux qui fréquentent les synagogues.

Il me déplaît d'avoir à redouter chaque jour un incident grave.

Il me déplaît d'oublier les leçons du passé.

Et peu m'importe si le danger le plus immédiat ne vient pas de l'extrême droite traditionnelle, mais désormais de quelques fanatiques islamistes, ou de quelques individus isolés qu'on appelle délicatement des jeunes voyous des banlieues.

Une fois de plus nous sommes la cible, le bouc émissaire. Et ce rôle ne nous convient plus.

Et combien il me plairait d'entendre l'annonce de la mise en œuvre d'une politique de fermeté, d'une justice sans concession, envers tous les agresseurs ! Et, parallèlement, l'ouverture d'un vrai dialogue avec l'immense majorité des musulmans modérés. Avec ces musulmans qui se battent pour l'intégration de tous, hommes et femmes à égalité, dans la société française, qui refusent l'intégrisme, qui rejettent toutes les formes de violence et qui, comme nous, veulent à tout prix éviter le risque de rupture de la paix civile !

Il me plaît de penser que ces souhaits correspondent à l'image de la France, synonyme de tolérance et de liberté. Car l'enjeu de ce débat, c'est le respect et la pérennité des valeurs de la République.

Roger Cukierman est président du conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

 


Jeudi 7 février 2002

Un Palestinien a attaqué la colonie de Hamra en Cisjordanie à l’arme automatique tuant un soldat israélien, une femme et son bébé et faisant trois autres blessés. L’auteur de l’attentat, revendiqué par le Hamas, a été abattu. (France Soir, Libération, le Figaro)

Tsahal a intercepté des roquettes artisanales, Qassam 2, d’une portée de 8 à 10 km au Nord de Naplouse transportées dans une camionnette. (Le Parisien, l’Humanité, France Soir, le Figaro)

Arafat a déclaré hier : " Les Palestiniens veulent vivre en voisins égaux avec Israël. Nous sommes décidés à mettre fin au conflit. " Il a appelé " tous les pays amis à travailler rapidement et efficacement pour mettre fin au conflit car notre paix assurera la paix dans le monde entier ". (L’Humanité)

Interview de Nabil Chaath, ministre palestinien de la Coopération internationale, dans Libération. Il rapporte que la rencontre entre Sharon et les trois responsables palestiniens n’a abouti à rien. Concernant les propositions de la France, " elles sont très positives et importantes sur trois points : elles établissent clairement que ce n’est pas la sécurité qui détermine la politique ; ces idées ramènent ce conflit à une crise internationale, en réaffirmant le rôle des Européens et de la Russie et en proposant l’envoi d’observateurs internationaux ; Paris fait le lien entre démocratie et paix que ce soit à travers des élections ou un référendum ". Enfin, il souhaite une implication plus poussée de l’Union européenne. " L’important est d’obtenir une position commune européenne qui pourrait peser sur la décision américaine. "

Les responsables arabes s’interrogent sur l’après-Arafat ou sur la manière de le relancer. Mais Arafat n’a, apparemment, pas trouvé l’appui qu’il souhaitait auprès des autres dirigeants arabes. Elias Sambar, directeur de la Revue d’études palestiniennes, juge leur comportement sévèrement : " Ils pensent qu’en se taisant, ils se mettent à l’abri des accès de colère des Etats-Unis ou d’Israël. "

" Qu’on l’aime ou pas, Arafat possède les clefs de la situation. Lui parti, on ne découvrira pas un vide mais un trop-plein de petits chefs qui feront de la surenchère ", plaide un ambassadeur arabe. " Il est le seul capable de signer un accord de paix et de l’appliquer ", confirme Marwan Bishara, écrivain palestinien. (Le Figaro)

Colin Powell a estimé hier que les Etats-Unis n’étaient pas en mesure de prouver qu’Arafat est personnellement impliqué dans l’affaire du Karine A. (Le Figaro)

Le bilan d’Ariel Sharon, un an après son élection, n’est pas reluisant. Sur le plan interne, il fait face à une crise économique et une crise sécuritaire dues à la progression de la deuxième Intifada. D’après la Croix, les Israéliens ne croient plus en lui. Sa côte de popularité aurait baissé de 57% à 48%. Son seul point fort est l’appui que lui porte George Bush. " Les intérêts des deux hommes convergeant, Sharon a obtenu le feu vert de Washington pour poursuivre sa politique de destruction de l’Autorité palestinienne ", écrit la Croix.

D’après l’Humanité, Ariel Sharon est parti pour Washington avec comme objectif de convaincre George Bush de " boycotter " Arafat. Pour Ariel Sharon, il faut choisir " d’autres interlocuteurs chez les Palestiniens " ; point de vue partagé par Benjamin Ben Eliezer, ministre israélien de la Défense.

Hubert Védrine reproche aux Américains leur " simplisme ", critique " l’unilatélarisme " et s’inquiète des conséquences de leur politique au Proche-Orient : " Les Européens, aujourd’hui unanimes, ne sont pas d’accord avec la politique de la Maison Blanche au Proche-Orient et considèrent que c’est une erreur de soutenir la politique de pure répression d’Ariel Sharon. Nous sommes menacés aujourd’hui d’un nouveau simplisme qui est de ramener tous les problèmes du monde à la seule lutte contre le terrorisme et ce n’est pas sérieux. " Pour lui, l’isolement d’Arafat est " une erreur de plus ". Les Etats-Unis ont tendance à approcher les affaires mondiales de " façon unilatérale, sans consulter les autres, à partir de leur interprétation, de leurs intérêts en refusant de s’engager dans tout accord international, toute négociation multilatérale qui pourrait empiéter sur leurs décisions, sur leur souveraineté et sur leur liberté d’action ". (France Soir, l’Humanité)

Colin Powell répond aux accusations d’unilatéralisme : " Cette suggestion que l’on entend parfois dans les cercles intellectuels que les Etats-Unis agissent de façon unilatérale sans consulter leurs partenaires européens ne peut pas être plus éloignée de la vérité. " (France Soir)

Le MRAP déplore " la stratégie de la pression qui consiste à taxer d’antisémitisme toute organisation défendant le processus de paix au Proche-Orient. Une telle instrumentalisation de l’antisémitisme et de la Shoah à des fins politiques et religieuses conduit inévitablement à la banalisation du concept d’antisémitisme ". Le MRAP prône à la fois " le droit à l’existence de l’Etat israélien et à la sécurité de son peuple " et " le droit du peuple palestinien à une terre, à un Etat ". (France Soir, Libération)

De slogans antisémites ont été inscrits sur une boucherie cacher à Bayonne dans la nuit de mardi à mercredi. Les propriétaires de " Chez Bébert " ont porté plainte. (France Soir, Libération)

Un site négationniste interdit au Canada en janvier a trouvé refuge aux Etats-Unis. (Libération)

 

 

 

 

Bulletin d’information

Infos du 7-2-02 :

Israël :

Bombardement d’un quartier général du gouverneur palestinien près de Naplouse par l’armée israélienne : 11 blessés.

Arrestation de deux Palestiniens au nord de Tel Aviv ; une charge explosive a été trouvée dans leur véhicule.

Un individu suspect a été démasqué à temps hier dans un bus ; il était porteur d’une ceinture d’explosifs.

Arrestation ce matin de 4 militants du Hamas liés au double attentat-suicide du 2 décembre dernier à Jérusalem.

Libération de 7 intégristes de la prison de Djenine, (6 hommes du Hamas et 1 du Djihad), par quinze extrémistes palestiniens ; Autre libération, cette nuit, par l’Autorité palestinienne de tous les prisonniers de la prison de Shehem (Naplouse). Plusieurs d’entre eux étaient impliqués dans des attentats-suicides anti-israéliens.

Succession d’Arafat : elle a été évoquée hier pour la première fois par le leader palestinien sans toutefois dire le nom d’un éventuel successeur. Selon la loi A.Ala, le président du Conseil législatif, prendrait la tête de l’Autorité palestinienne durant 60 jours jusqu’aux prochaines élections et A.Mazen le remplacerait à son poste de secrétaire général du comité central de l’OLP.

Hier, rencontre entre la police palestinienne et israélienne dans le cadre d’une coopération au niveau des affaires criminelles.

France :

7 millions d’Euros vont être versés aux territoires palestiniens par la France ; c’est ce qu’a annoncé N.Chaath le ministre de la Coopération internationale qui était en visite hier à Paris.

Allemagne :

G.Grass se prononce contre l’interdiction du parti néo-nazi et pour la remise en vente libre de Mein Kampf.

Presse :

Article du " Monde " daté du 7 p.17 : "  La grande explication entre juifs et catholiques "