Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

La coopération militaire Indo-israélienne selon DEBKA-NET-Weekly's

Traduction par desinfos à partir de http://www.debka.com/

Le 8 juin :  Selon des sources militaires DEBKA-NET-Weekly's à New Delhi, un groupe d'experts de la guerre électronique d'Israël aide l'armée indienne à construire et faire fonctionner six stations avancées d'alerte le long de la ligne de 750 km de contrôle divisant le Cachemire disputé, pour la surveillance des forces militaires, des hommes armés et des explosifs du côté pakistanais et brouillant les instruments de surveillance électroniques du Pakistan vers le territoire indien. Ces stations sont appuyées par un dépistage électronique plus petit et des centres de commandement, mobiles, 10 bases faisant fonctionner des drones non-pilotés fabriqués par Israël et armés de systèmes d'armes antichars capables de démolir des fortifications, aussi bien que de faire de la reconnaissance aérienne.

Selon les sources de DEBKA-NET-Weekly's à New Delhi, l'Inde est le seul pays auquel Israël ait vendu des drones de sa fabrication qui sont capables de tirer des missiles et qui aussi à former des opérateurs locaux dans leur utilisation. Lees avions sans pilote peuvent rester en l'air pour la reconnaissance et des missions d'interception jusqu'à 36 heures et pénétrer à 800 km dans le Pakistan. Le drone que les jets de l'armée de l'air du Pakistan ont abattu samedi était juste à l'intérieur de la frontière au dessus de la ville Punjab de Lahore.
Les échanges militaires entre l'Inde et Israël, remontent à 12 ans et ont placé plus qu'un groupe de personnel israélien à l'intérieur du Cachemire troublé.

Des sources militaires de DEBKA-Net-Weekly's dans le sous-continent annoncent qu'un autre groupe instruit des officiers indiens dans l'opération "Arrow" pour le radar "Green Pine" intercepteur de missile, le système le plus efficace dans l'arsenal de l'Inde pour détecter le lancement d'un missile à tête nucléaire pakistanais. Le ministre de la Défense Nationale indien George Fernandes s'est instamment adressé au Général Uzi Dayan officier de liaison indo-israélienne pour un troisième système "Green Pine", même en prêt d'un an, pour le déployer au sud de New Delhi, à travers le Baluchistan du Pakistan et des provinces Sindh.

Israël a un dilemme. Désirant devenir le fournisseur principal de l'Inde pour les systèmes d'armes avancés et heureux des rapports bilatéraux qui se développent, il sera difficile pour Israël de trouver un système "Green Pine" de rechange pour son arsenal antimissile de secours   - même pour des dizaines de millions de dollars - étant donné la situation périlleuse au Moyen-Orient, actuel et potentiel. Les dirigeants israéliens de la défense doivent se préparer à une offensive militaire Américaine possible contre l'Irak entraînant dans les mois à venir des représailles irakiennes contre des cibles israéliennes.

Ce système de radar a été développé comme un des composants essentiels du potentiel de défense antimissile d'Israël.

Israël répondra à la demande indienne après consultation de Washington, étant donné que "Arrow" et ses systèmes sont une "coproduction".

Sur la frontière du Cachemire, les experts de la guerre électronique chinois instruisent des officiers pakistanais. Les experts militaires indiens, interrogés par DEBKA-NET-WEEKLY ont révèlé que certains des spécialistes chinois ont reçu pour leur guerre électronique, une formation d'instructeurs israéliens en Chine.

Le taux chinois d'équipement électronique est de loin inférieur à celui de l'Inde.

En dehors du Cachemire, dans les bases aériennes en Inde occidentale et au nord, l''armée de l'air israélienne et des instructeurs du bombardement apprennnent aux pilotes indiens, particulièrement aux réservistes, comment utiliser des bombes intelligentes et des systèmes d'armes avancés précisément et efficacement. L'Inde a récemment acheté une grande quantité de missiles air-terre intelligents à Israël aussi bien qu'à d'autres pays, pour le bombardement précis et intensif de bases du terrorisme et de bases militaires pakistanaises pour une guerre de grandeur ampleur.

La présence militaire israélienne intensifiée en Inde réalimente un des pressentiments les plus profonds du Pakistan. En rappelant comment Israël a bombardé le premier réacteur nucléaire de l'Irak jusqu'à disparition, il y a exactement 21 ans cette semaine, les leaders pakistanais craingnent que l'armée de l'air israélienne divulgue à un groupe d'élite d'équipages indiens les méthodes les plus avancées pour la destruction de réacteurs atomiques et de dépôts d'armes.

L'Iran semble partager ce souci.

Des sources militaires de DEBKA-Net-Weekly's disent que, à la mi-mai, les services secrets militaires iraniens ont demandé au Pakistan de vérifier l'information reçue, qu'un escadron de bombardier israélien était arrivé au sud de l'Inde, probablement assigné à mettre hors d'état le réacteur nucléaire de l'Iran à Bushehr, maintenant dans les dernières étapes de construction par les Russes. L'Iran croit qu'Israël a déjà effectué une tentative, qui a échoué.

Des officiers navals d' Israël peuvent aussi être trouvés dans des bases navales de l'Inde sur la côte de mer d'Arabie. Conformément aux ententes ultrasecrètes de coopération navale , Israël a fourni à l'Inde des missiles mer-mer et des missiles de croisière, avec des instructeurs, qui peuvent frapper des cibles stratégiques profondément à l'intérieur du territoire pakistanais . Un autre accord de coopération militaire secret prévoit une présence navale Indo-israélienne commune dans la mer d'Arabie et aux approches de l'océan Indien et du Golfe Persique.