Mar 18 fév 2003 13:08

FRANCE-ISRAËL
Alliance Général Kœnig


Paris, le 17 février 2003


COMMUNIQUÉ DE PRESSE



OBJET :
« MAIS MOI AUSSI, JE SUIS CONTRE LA GUERRE ! »

« Mais moi aussi, je suis contre la guerre ! ». C’est le titre de l’article de Sophie Chauveau que vient de publier la revue de France-Israël. « Si vous n’êtes pas violemment pacifiste, écrit-elle avec humour, … vous voilà aussitôt pro-Bush, pro-Sharon, fasciste, anti-pauvres, … ».

Effectivement, les manifestations orchestrées samedi par de soi-disant humanistes ont été marquées du sceau de l’anti-américanisme et de la haine d’Israël : des drapeaux palestiniens étaient brandis et des panneaux dénonçaient l’axe du mal que formeraient les couples États-Unis/Israël et Bush/Sharon. Il doit bien rire Saddam Hussein, l’un des pires tyrans de notre temps. Et avec lui, nombre de diplomates européens doivent se réjouir.

Ces pacifistes ont oublié que leur liberté est fille de la violence des armes qu’ont utilisées les Américains pour abattre l’Allemagne hitlérienne. Ils ont pris en otage le mot de paix, mais en trahissent l’essence. Ils se croient démocrates en détestant la guerre, mais ignorent ce qu’en disait Benda : « La démocratie ne condamne pas le fait de guerre, mais l’amour de la guerre ».

Nos élus doivent se souvenir, comme le Président Bush, que les opinions publiques sont versatiles. En 1938, opposant à la honteuse paix de Munich avec Hitler, Churchill avait été hué à la Chambre des Communes au point de ne pouvoir s’exprimer.
Fermer la fenêtre