Retour accueil Desinfos
Août 2001
D L M M J V S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31
RECHERCHER (par exemple)
 
emails des rédactions pour réagir rapidement
la liste des infos au jour le jour
Vendredi 3 Août 2001 - 14 Av 5761

Août 2001
D L M M J V S
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31

extraits des briefings du porte-parole de Tsahal.

UN RESPONSABLE DU FATAH: «NOUS TRANSFORMERONS EN CIMETIÈRES LES IMPLANTATIONS ET LES CAMPS MILITAIRES»

«LE TERRORISME RESTE LA MÉTHODE PRIVILÉGIÉE. LA VÉRITABLE LUTTE ARMÉE, CELLE DES RÉFUGIÉS PALESTINIENS, N’A PAS ENCORE COMMENCÉ»

Kadora Mussa, secrétaire du Fatah à Djenine, a déclaré au cours d’un meeting du Hamas marquant le treizième anniversaire de la fondation de ce mouvement: «L’intifada Al-Aqsa va continuer, et exploiter tous les moyens, notamment l’escalade de la lutte armée jusqu’à l’obtention, par le peuple palestinien, de tous ses droits nationaux légitimes.»

Abdel Hakim Awad, chef de la Shabiba (le mouvement de jeunesse du Fatah), a pour sa part ajouté au cours de la même manifestation: «Il n’y a pas de place pour les colons et les forces d’occupation sur notre terre. Notre lutte armée doit être dirigée contre tous les colons qui foulent le sol de notre terre.»

Lu sur une affiche que les jeunes de la Shabiba ont placardée dans la région de Ramallah: «Nous transformerons cette terre en enfer pour les colons et en cimetières pour les habitants de vos implantations et pour vos soldats maudits.»

Ahmed Halas, secrétaire du Comité suprême du Fatah dans la bande de Gaza, a récemment déclaré: «L’option du combat et des activités violentes et révolutionnaires, reste la méthode privilégiée du Fatah pour restaurer l’équilibre et les droits spoliés de notre peuple. Le mouvement du Fatah est toujours en mesure de causer des pertes dans les rangs israéliens, à Tel-Aviv, comme à Ramallah...»

Citons également cette phrase de Diab Alsharbatti, secrétaire du Fatah à Hébron: «C’est indéniablement les tirs et l’usage des armes qui ont servi la cause de l’intifada et ont provoqué son escalade.»

Pour Hussam Hadar, activiste du Fatah à Naplouse et membre du Conseil législatif palestinien: «Nous devons provoquer l’escalade de toutes les activités de l’intifada, de façon à faire la preuve que la paix est fondée sur la reconnaissance par Israël des droits politiques du peuple palestinien et que cette paix pourra garantir la sécurité et la stabilité de la région. Je suis en droit de poser la question ‘’Où sont le Hamas et les autres mouvements de lutte armée palestinienne, pourquoi le Fatah est seul dans cette région ?’’ Le combat contre l’occupation n’a pas encore commencé. La vraie bataille n’est pas celle qui est menée pour Jérusalem et pour Al-Aqsa, c’est la bataille pour les réfugiés.»

Déclaration de Almatocal Ta, poète et haut fonctionnaire du ministère palestinien de l’Éducation et de la Culture: «Ceux qui utilisent des armes doivent être formés et spécialisés dans leur maniement... ils doivent avoir acquis la maîtrise de la guerilla et du combat en zone habitée... de sorte que les armes... soient efficaces et que chaque balle atteigne sa destination... la balle du tireur palestinien bien entraîné et assisté par la technologie moderne, vaut mieux qu’un million de balles perdues.»