Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

NON AU BOYCOTT DES PRODUITS ISRAÉLIENS !


Bandeau oblique en haut de la photo: "Entreprise juive ! Quiconque achète ici sera photographié." - Caricature d’un Juif dans un cercle rouge, en haut et au centre de la photo : "Quiconque achète chez des Juifs est un traître à son peuple." - Inscription dans un rectangle, à gauche de la tête du soldat allemand : "Allemands! défendez-vous contre la funeste propagande juive. Achetez seulement dans des magasins allemands!" - Ecriteau sur le côté inférieur gauche de la photo : "Allemands ! prenez-garde à vous ! N’achetez pas chez les Juifs !" - Traduction : Menahem Macina.


----- Original Message -----
From: "olivia zemor" <olivia.zemor@wanadoo.fr>
To: <Undisclosed-Recipient:;>
Sent: Wednesday, July 10, 2002 10:16 PM
Subject: infos CAPJPO 10/07/02

(Quelques-uns d'entre vous ont déjà reçu une partie de ces infos, que nous venons de compléter)

> A TOUS LES SIGNATAIRES DES APPELS CAPJPO
Consulter la liste des signataires

> Chères amis, chers amis,

> Après discussion, non seulement au sein de notre association, dont le conseil d'administration s'est prononcé à l'unanimité en faveur d'une telle initiative, mais surtout avec l'ensemble des organisations faisant partie du Collectif agissant pour une paix juste au Proche-orient, nous avons décidé de lancer une campagne nationale de boycott des produits israéliens, dans les termes indiqués dans le texte ci-joint (doc attaché) et pour lesraisons énoncées dans l'argumentaire que vous trouverez ci-dessous.

> Nous organisons donc jeudi 11 juillet, à Paris, une conférence de presse en commun avec une trentaine d'associations membres de ce Collectif (liste à la fin de ce mail), et en espèrant que le mouvement s'élargira progressivement à d'autres organisations, partis et syndicats, avec votre aide. Plusieurs personnalités ont accepté de participer à cette conférence de presse, au cours de laquelle sera présenté un autocollant, imprimé à 500.000 exemplaires (en forme de cercle avec les mentions "boycott", "made in Israel", "apartheid").

> Cette action de boycott doit aboutir à une campagne internationale de boycott. La date du 28 septembre et la ville de Marseille a déjà été avancée à ce propos. C'est pourquoi, nous sommes en train de traduire le texte ci-joint en plusieurs langues et comptons l'adresser à tous nos correspondants étrangers. Il est déjà à votre disposition en anglais et en arabe sur notre site, et le sera bientôt également en espagnol, en allemand et en hébreu. N'hésitez pas à le faire circuler.

> Etant donné l'urgence de la situation en Palestine où des civils sont tués tous les jours par l'armée israélienne, où la population est désormais affamée et privée de ressources, où les bouclages ont pris une dimension inégalée, dont peu de médias se font l'écho et que les dirigeants politiques font mine d'ignorer, nous comptons sur le maximum d'entre vous pour relayer cette action dès juillet et août. Nous devons montrer l'exemple à nos gouvernants, qui n'ont toujours pas entériné le vote du parlement européen, qui s'est pourtant prononcé en avril dernier, pour la suspension de l'accord d'association économique entre l'Europe et Israël, en raison de la violation du droit international par Israël.

> Que vous soyez sur votre lieu de vacances ou de travail, nous vous demandons de boycotter et de faire boycotter les produits israéliens, et notamment ceux portant les marques les plus connues de Jaffa et Carmel (nombreux fruits, légumes et jus de fruits notamment), d'imprimer et de distribuer sur les marchés et devant les grandes surface le tract que nous vous proposons (doc attaché) et qui peut être modifié ou bénéficier d'une mise en page plus attractive, si vous avez un peu de temps. Il faut aussi aller trouver les commerçants et responsables de grandes surfaces, discuter avec eux pour leur expliquer notre action et leur demander de ne pas mettre en vente de produits israéliens. (Nous rappelons que tous les produits mis en vente doivent impérativement porter mention de leur origine. Si tel n'est pas le cas, tout consommateur peut saisir le service de Répression des fraudes de son département et lui demander de constater les faits. Un certain nombre de produits israéliens ne portent en effet aucune mention de provenance, ce qui est totalement illégal.)

> Nous avons commandé 100.000 autocollants (20 euros = 1.000 autocollants) pour CAPJPO. Il sont à votre disposition dès la fin de cette semaine. Merci denous passer commande, en nous envoyant un chèque (à CAPJPO, 16 bis, rue d'Odessa. Boite 37. 75014 Paris) correspondant au nombre d'autocollants que vous voulez que nous expédierons aussitôt par la poste, ou que vous pouvez passer chercher si vous êtes sur l'Ile de France, en nous téléphonant au 06 80 88 71 54.

> Voici l'ARGUMENTAIRE que nous avons adressé à l'ensemble des organisations faisant partie du Collectif agissant pour une paix juste au proche-Orient
:

> "Il nous semble important et urgent de lancer, sans plus attendre le boycott, tel qu'il est exprimé dans le tract ci-joint (doc attaché), pour plusieurs raisons :

> - la situation s'est considérablement détériorée récemment au proche-Orient, sans que personne ne bouge. Or, cette période d'été se prête peu aux manifestations et autres rassemblements. Alors qu'une action de boycott peut être menée y compris sur des lieux de vacannces en France (sur les marchés ou devant les grandes surfaces).

> - En Belgique, comme à Marseille, plusieurs associations viennent d'entamer une telle action.

> - Le boycott nous est réclamé y compris par un certain nombre de pacifistes israéliens tels que Tanya Reinhart (cf son message du 25 octobre 2001, réitéré le 15 juin dernier, dans lequel elle exprime la "nécessité de boycotter tous les produits "Made in Israel", et d'adopter "toutes les formes de boycott allant de ceux des consommateurs dans les différents pays, du tourisme et des investissements") ou encore Jeff Halper.

> - Il nous semble opportun de lancer un boycott sur des bases justes et saines, en insistant sur l'occupation et l'apartheid comme bases de ce boycott, afin d'éviter les risques de dérapages (boycott juif au lieu de boycott israélien, listes farfelues de produits à boycotter) qui ne manqueraient pas de se produire si nous ne bougions pas.
[NDLR- En psychanalyse, cela s'appelle une dénégation c'est à dire, un moyen de défense par lequel un sujet nie l'existence chez lui de sentiments et de désirs qui sont réfoulés et ainsi mis au jour et avoués, tout en étant apparamment déniés]

Nous avons en outre des arguments juridiques très forts, puisqu' Israel enfreint la loi en exportant des produits des colonies en les faisant bénéficier de tarifs préférentiels qu'ils n'ont pas le droit de leur appliquer, sans toutefois donner la possibilité au consommateur de distinguer ces produits parmi les autres.

> Nous savons, bien sûr, que cela n'empêchera pas les gens de mauvaise foi de nous traiter d'antisémites, mais si ce chantage récurrent en toutes circonstances (manifestations, affiches, slogans..) doit nous paralyser, autant dire que nous décidons de ne plus rien faire.

> - Le boycott ciblé nous semble être un prolongement juste et approprié du "bout de chemin" parcouru au niveau des institutions européennes : à savoir, le vote, par le Parlement européen, de la suspension de l'accord d'association économique avec Israël, mais qui a été suivi d'un refus de l'excécutif européen (Commission, Conseil) de mettre la mesure en oeuvre.

> Même si la portée économique immédiate d'un tel boycott est limitée, elle peut amener un certain nombre d'importateurs, d'investisseurs et de financiers, à réflechir, et peut-être à exercer une pression sur Israel. Cela permet aussi aux politiques de toucher du doigt la mobilisation de la société civile, sans que cela soit obéré par le jeu des manifestations/contre-manifestations qui peuvent laisser croire qu'il y a autant de partisans de la politique israélienne que d'opposants.

> MOYENS D'ACTION

> 1) Nous proposons de mener cette campagne avec toutes les associations, organisations et partis qui le souhaitent

> 2) Nous proposons que tous nos militants et sympathisants distribuent ce tract en juillet et août dans tout le pays, et qu'ils rencontrent les commerçants ou bien écrivent aux directeurs des grandes surfaces pour leur demander de ne pas mettre en vente les produits israéliens ( ne serait-ce qu'en raison des problèmes juridiques que cela pose, Israel ne permettant pas de distinguer les produits des colonies.)

> ORGANISATIONS PARTIE PRENANTE DE CE BOYCOTT ET DU TEXTE (doc attaché) : Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient (CAPJPO), Droits Devant, Confédération Paysanne, Association Franco Palestinienne d'Echanges Culturels (AFPEC), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), Collectif Marseille pour
le Respect des droits du peuple palestinien, Commission Boycott de la
Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP), Evry Palestine, Palestine 12, Palestine 33,Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Abnah Philistine Enfants de Palestine, Coordination des Comités Solidarité Palestine Ile de France, Femmes en
Noir, Forum Palestine, Alternative Libertaire, Association des Jumelages france Palestine (AJFP), Association des Palestiniens en France, ASHDOM, Association des Marocains de France (AMF), Mouvement Européen pour la Paix,Femmes Solidaires, Les Alternatifs, La Commission Internationale des VERTS. Nous attendons incessamment la réponse d'ATTAC et celle du MRAP.


NON A L’OCCUPATION ! NON A L’APARTHEID ! BOYCOTT DES PRODUITS ISRAELIENS !
Publié le 12 juillet sur le site Pour une Paix juste au Proche-Orient
- Le Parlement européen a voté en avril dernier la suspension de l’accord d’association économique avec Israël, en raison du non respect du droit international par ce pays. Nous exigeons que les responsables politiques de notre pays assument leurs responsabilités, et traduisent dans le droit français ce vote européen.

 
Dans cet esprit, nous appelons d’ores et déjà le public à ne plus acheter de produits israéliens, tant que durera l’occupation, par Israël, des territoires palestiniens.

En particulier, nous demandons à chacun de cesser d’acheter les fruits, légumes et autres produits agricoles « Made in Israel ». Plus généralement, nous appelons à ne pas acheter les produits portant le code 0729, qui est en général l’identifiant d’Israël. Quand l’origine des produits n’est pas spécifiée (ce qui est illégal), nous demandons à tous les citoyens de se renseigner sur leur provenance.

Le gouvernement israélien dirigé par Ariel Sharon aggrave de jour en jour sa politique de colonisation des territoires palestiniens, de répression et d'humiliation de la population palestinienne, de destruction de toutes ses infrastructures, et de violations du droit international, des droits humains et des conventions de l'ONU.

Ces violations continuelles, qui sont la source d'une résistance désespérée de la part des
palestiniens, allant jusqu’à des attentats meurtriers contre des civils, ne peuvent qu'envenimer la situation, et rendre impossible une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.

Tandis que l’hyperpuissance américaine soutient inconditionnellement Sharon dans son entreprise criminelle, le Parlement européen a demandé des sanctions économiques contre Israel. Mais pour que qu’elles entrent effectivement en vigueur, et amènent le peuple israélien à comprendre qu’en continuant de soutenir l’oppression, il se coupe de la conscience universelle, encore faut-il que nos dirigeants politiques (gouvernement, parlement) ratifient cette décision. Or, ils ont jusqu’à présent traîné des pieds, misant sur le découragement et la lassitude générale pour abandonner les Palestiniens à leur sort : c’est-à-dire, l’emprisonnement de tout un peuple dans son propre pays, prélude à sa déportation pure et simple.

Avec la construction de murailles bétonnées, électrifiées et armées, le gouvernement israélien renforce un système généralisé d’apartheid, comme naguère en Afrique du Sud, qui est intolérable.

Comme citoyens, nous devons exiger de nos dirigeants qu’ils mettent en œuvre les sanctions votées au niveau européen. Il ne faut pas hésiter à interpeller sur ce point chaque parlementaire, chaque élu.

Et nous pouvons leur montrer l’exemple. Nous avons la capacité, et le DEVOIR, d’agir DIRECTEMENT, comme CONSOMMATEURS.

Le recours au boycott, en mettant un accent particulier sur les produits agricoles estampillés CARMEL et JAFFA, est en effet un geste à la portée de chacun d’entre nous.

Il faut tout d’abord savoir que les produits agricoles "Made in Israel" sont cultivés, non seulement en partie sur des terres volées, mais également avec de l'eau volée, qui provient en majeure partie des territoires occupés, la gestion de l'eau étant totalement sous contrôle israélien.

Du fait de l'occupation israélienne, les Palestiniens n'ont en revanche aucune possibilité d’exploiter leur agriculture : leurs terres, quand elles n'ont pas été attribuées à des colons, sont détournées en zones militaires ou en " réserves naturelles ". De nombreuses plantations ont en outre été détruites (champs et serres dévastés, vergers arrachés), et les exportations
de produits palestiniens sont bloquées ou sérieusement entravées par Israël.

N’oublions pas non plus qu’Israël enfreint également le droit en exportant un certain nombre de produits provenant de colonies installées en Palestine, sous la mention "Made in Israel ", une pratique frauduleuse clairement dénoncée dans l’accord économique euro-israélien.

Enfin, le boycott nous est aujourd’hui réclamé par de nombreux pacifistes israéliens, qui savent qu’il s’agit là aussi d’un moyen pour préserver l’avenir d’Israël et de son peuple.

C’est bien pourquoi le boycott des produits de l’apartheid israélien ne saurait justifier ou excuser la moindre manifestation d’hostilité à l’encontre de personnes ou d’établissements juifs, ou susceptibles d’être considérés comme tels par ignorance ou malveillance.
[NDLR- En psychanalyse, cela s'appelle une dénégation c'est à dire, un moyen de défense par lequel un sujet nie l'existence chez lui de sentiments et de désirs qui sont réfoulés et ainsi mis au jour et avoués, tout en étant apparamment déniés]

Notre démarche s’inscrit au contraire dans le cadre d’une lutte déterminée contre le racisme, qu’il s’agisse de l’antisémitisme ou de tout autre préjugé raciste.

Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient (CAPJPO),
Droits Devant, Confédération Paysanne, Association Franco Palestinienne
d'Echanges Culturels (AFPEC), Association France Palestine Solidarité
(AFPS), Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), Collectif Marseille pour le
Respect des droits du peuple palestinien, Commission Boycott de la Campagne
Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP),
Evry Palestine, Palestine 12, Palestine 33,Association des Travailleurs
Maghrébins de France (ATMF), Abnah Philistine Enfants de Palestine,
Coordination des Comités Solidarité Palestine Ile de France, Femmes en Noir,
Forum Palestine, Alternative Libertaire, Association des Jumelages france
Palestine (AJFP), Association des Palestiniens en France, ASHDOM,
PCOF (Parti Communiste des Ouvriers de France)
Association des Marocains de France (AMF), Coordination des Groupes Femmes Egalité,
Femmes Solidaires, Les Alternatifs, la Commission Internationale des VERTS.