Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

NON AU BOYCOTT DES PRODUITS ISRAÉLIENS !


Bandeau oblique en haut de la photo: "Entreprise juive ! Quiconque achète ici sera photographié." - Caricature d’un Juif dans un cercle rouge, en haut et au centre de la photo : "Quiconque achète chez des Juifs est un traître à son peuple." - Inscription dans un rectangle, à gauche de la tête du soldat allemand : "Allemands! défendez-vous contre la funeste propagande juive. Achetez seulement dans des magasins allemands!" - Ecriteau sur le côté inférieur gauche de la photo : "Allemands ! prenez-garde à vous ! N’achetez pas chez les Juifs !" - Traduction : Menahem Macina.

Une monstrueuse manipulation
18 septembre 2002

Pour faire diversion à son
boycott illégal des produits israéliens le CAPJPO faisant feu de tout bois, attaque le CRIF dans "Le Monde" à propos d'un site depuis longtemps infréquentable et inacessible au public.
LA PREUVE ...
relevé dans une brève sur le site terredescale.net le lundi 5 août 2002
(L'article De X.Ternisien dans Le Monde a été publié
le 23 Août ...)
..
.
Le MRAP, le jeudi 1er août, a déposé plainte contre les auteurs du site www.amisraelhai.org
(La page n'est plus accessible actuellement, ndlr) »

----- Original Message -----
From: "olivia zemor" <olivia.zemor@wanadoo.fr>
To: <Undisclosed-Recipient:;>
Sent: Saturday, July 13, 2002 7:41 PM
Subject: infos CAPJPO 13/07/02


> A TOUS LES SIGNATAIRES DES APPELS CAPJPO
>
> Chères amies, Chers amis,
>
> Voici quelques nouvelles en cette mi-juillet :

> 1)

...

> 4) Nous vous proposons ci-joint, en doc attachés, deux versions de tracts
à diffuser devant les magasins ou sur les marchés (une longue et une plus courte) pendant l'été. La version courte (plus lisible pour une diffusion) ne comprend que notre seule signature, car elle n'a pas été validée par l'ensemble des autres associations signataires (auxquelles nous n'avons pas eu le temps de soumettre ce texte). D'autre part, nous vous signalons que des versions en anglais, en espagnol et en allemand sont désormais disponibles sur le site (rubrique vie de l'association).
>

NON A L’OCCUPATION ! NON A L’APARTHEID !

BOYCOTT DES PRODUITS ISRAELIENS !


Le Parlement européen a voté en avril dernier la suspension de l’accord d’association économique avec Israël, en raison du non respect du droit international par ce pays. Nous exigeons que les responsables politiques de notre pays assument leurs responsabilités, et traduisent dans le droit français ce vote européen.

Dans cet esprit, nous appelons d’ores et déjà le public à ne plus acheter de produits israéliens, tant que durera l’occupation, par Israël, des territoires palestiniens.

En particulier, nous demandons à chacun de cesser d’acheter les fruits, légumes et autres produits agricoles " Made in Israel ". Plus généralement, nous appelons à ne pas acheter les produits portant le code 0729, qui est en général l’identifiant d’Israël. Quand l’origine des produits n’est pas spécifiée (ce qui est illégal), nous demandons à tous les citoyens de se renseigner sur leur provenance.

Le gouvernement israélien dirigé par Ariel Sharon aggrave de jour en jour sa politique de colonisation des territoires palestiniens, de répression et d'humiliation de la population palestinienne, de destruction de toutes ses infrastructures, et de violations du droit international, des droits humains et des conventions de l'ONU.

Ces violations continuelles, qui sont la source d'une résistance désespérée de la part des
palestiniens, allant jusqu’à des attentats meurtriers contre des civils, ne peuvent qu'envenimer la situation, et rendre impossible une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.

Tandis que l’hyperpuissance américaine soutient inconditionnellement Sharon dans son entreprise criminelle, le Parlement européen a demandé des sanctions économiques contre Israel. Mais pour que qu’elles entrent effectivement en vigueur, et amènent le peuple israélien à comprendre qu’en continuant de soutenir l’oppression, il se coupe de la conscience universelle, encore faut-il que nos dirigeants politiques (gouvernement, parlement) ratifient cette décision. Or, ils ont jusqu’à présent traîné des pieds, misant sur le découragement et la lassitude générale pour abandonner les Palestiniens à leur sort : c’est-à-dire, l’emprisonnement de tout un peuple dans son propre pays, prélude à sa déportation pure et simple.

Avec la construction de murailles bétonnées, électrifiées et armées, le gouvernement israélien renforce un système généralisé d’apartheid, comme naguère en Afrique du Sud, qui est intolérable.

Comme citoyens, nous devons exiger de nos dirigeants qu’ils mettent en œuvre les sanctions votées au niveau européen. Il ne faut pas hésiter à interpeller sur ce point chaque parlementaire, chaque élu.

Et nous pouvons leur montrer l’exemple. Nous avons la capacité, et le DEVOIR, d’agir DIRECTEMENT, comme CONSOMMATEURS.

Le recours au boycott, en mettant un accent particulier sur les produits agricoles estampillés CARMEL et JAFFA, est en effet un geste à la portée de chacun d’entre nous.

Il faut tout d’abord savoir que les produits agricoles "Made in Israel" sont cultivés, non seulement en partie sur des terres volées, mais également avec de l'eau volée, qui provient en majeure partie des territoires occupés, la gestion de l'eau étant totalement sous contrôle israélien.

Du fait de l'occupation israélienne, les Palestiniens n'ont en revanche aucune possibilité d’exploiter leur agriculture : leurs terres, quand elles n'ont pas été attribuées à des colons, sont détournées en zones militaires ou en " réserves naturelles ". De nombreuses plantations ont en outre été détruites (champs et serres dévastés, vergers arrachés), et les exportations
de produits palestiniens sont bloquées ou sérieusement entravées par Israël.

N’oublions pas non plus qu’Israël enfreint également le droit en exportant un certain nombre de produits provenant de colonies installées en Palestine, sous la mention "Made in Israel ", une pratique frauduleuse clairement dénoncée dans l’accord économique euro-israélien.

Enfin, le boycott nous est aujourd’hui réclamé par de nombreux pacifistes israéliens, qui savent qu’il s’agit là aussi d’un moyen pour préserver l’avenir d’Israël et de son peuple.

C’est bien pourquoi le boycott des produits de l’apartheid israélien ne saurait justifier ou excuser la moindre manifestation d’hostilité à l’encontre de personnes ou d’établissements juifs, ou susceptibles d’être considérés comme tels par ignorance ou malveillance.

Notre démarche s’inscrit au contraire dans le cadre d’une lutte déterminée contre le racisme, qu’il s’agisse de l’antisémitisme ou de tout autre préjugé raciste.


SIGNATAIRES : Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient (CAPJPO),
Droits Devant, Confédération Paysanne, Association Franco Palestinienne d'Echanges Culturels (AFPEC), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), Collectif Marseille pour le Respect des droits du peuple palestinien, Commission Boycott de la Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP), Droit Au Logement (DAL), Evry Palestine, Palestine 12, Palestine 33,Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), Abnah Philistine Enfants de Palestine, Coordination des Comités Solidarité Palestine Ile de France, Femmes en Noir, SOS Sexisme, Parti Communiste des Ouvriers de france (PCOF), Forum Palestine, Alternative Libertaire, Association des Jumelages france Palestine (AJFP), Association des Palestiniens en France, ASHDOM, Association des Marocains de France (AMF), Mouvement Européen pour la Paix, Femmes Solidaires, Les Alternatifs, ATTAC, les VERTS.

Mmes Olivia Zemor et Mouna Naïm se veulent donneuses de leçons.
Albert Capino

Envoyé ce soir à Olivia Zemor instigatrice du boycott anti-israëlien
Bonne réception
Cordial Shalom

----- Message d'origine -----
De : Jean-Pierre C.À : olivia.zemor@wanadoo.fr
Envoyé : mercredi 17 juillet 2002 01:02
Objet : Lâche et indigne

Lâche et indigne


Mme Zemor,

Voici le message d'un de ceux que vous qualifiez de mauvaise foi dans votre appel.

Je pense en effet que le déni de l'antisémitisme qui m'apparaît évident dans votre texte est inutile tant votre haine contenue paraît patente.

Chacun aura compris le curieux acharnement que vous manifestez spécifiquement à l’égard d’Israël et seulement à son égard, quand on connaît le peu d’empressement que vous manifestez à soutenir la cause d’autres minorités opprimées dans le monde (encore qu’au proche orient, on peut se poser la question de qui en tient le rôle) telles que celles des tibétains, tchétchènes etc. …Je vous imagine mal, demain lancer un appel au boycott des produits russes ou chinois, l’incongruité de la démarche aurait sans doute quelques sérieuses répercussions sur votre crédibilité. Mais quand il s’agit d’Israël, l’anathème prend tout de suite une charge symbolique qu’avaient les luttes anti-coloniales disparues et dont vous et vos amis recherchez désespérément la saveur.

Malheureusement pour vous, dans cette région du monde, les choses sont infiniment plus complexes, beaucoup plus en tout cas que ne peuvent l’appréhender la majorité de vos signataires, ignorants pour la plupart des ressorts historiques de ce conflit, allant de la comédienne pleurnicharde n’ayant que ses sanglots pour toute réponse aux arguments imparables d’Alain Filkienkraut au déjanté ex-candidat vert à l’élection présidentielle qui, au réveil d’un délire marijuanesque, s’est mis à voir des violeurs d’enfants dans les rangs de Tsahal afin d’en faire des informateurs ( il devait avoir fait un sacré mélange ce jour-là) , en passant par les habituels Rony Brauman et Gisèle Halimi qui n’auraient raté pour rien au monde l’occasion de donner encore un exemple de « la haine de soi ».


Ce que je trouve lâche et indigne de votre part, c’est que cette complexité, à vous, ne vous échappe pas et que vous préférez l’occulter afin de laisser libre cours à vos motivations obscures.


Je ne prendrai pour exemple que celui du problème de l’eau que vous citez vous même: vous savez très bien que cet aspect a été évoqué dans toutes les négociations israélo-palestiniennes avec la conscience de part et d’autre qu’aucun accord de paix ne se ferait sans un partage et une exploitation équitable des ressources et que le déséquilibre actuel est justement le fait de l’absence de cet accord ! Ne faites pas comme si vous croyez sincèrement qu’il y a une volonté d’Israël d’assoiffer les territoires uniquement par plaisir sadique de faire souffrir et d’humilier les palestiniens comme l’écrivait récemment Edgar Morin (tiens, il n’est pas dans votre liste celui-là).


Il y a également quelque chose d’assez irresponsable dans votre action : je vous laisse imaginer les incidents qui pourraient se produire entre vos militants qui se retrouveraient nez à nez avec des consommateurs sympathisants d’Israël. Moi même, je ne sais pas comment je réagirais. Verrait t-on les grandes surfaces transformées en champ de bataille sous l’œil incrédule de braves ménagères dont certaines, jusqu’alors, auraient juré que les juifs et les arabes, c’était la même chose.


Je constate par ailleurs que vous avez un train de retard concernant la décision de l’UE d’avril dernier. Je vous signale qu’il ne s’agissait que d’un projet de résolution à l’encontre de la coopération économique entre Israël et l’Europe et non d’une résolution. Depuis, ce projet reste dans un tiroir et ce qui devient plus « move » dans les coulisses européennes, c’est justement l’idée que l’Europe s’était peut-être trompée dans son approche du conflit et que décidément il y avait quelque chose de pourri dans le royaume de l’AP. Dans votre lettre vous semblez attribuer tous les malheurs des palestiniens au seul Israël sans jamais faire mention de la corruption et de l’incurie de l’actuelle direction palestinienne mais il est vrai qu’un appel au boycott ne peut pas faire dans la dentelle et dans la mesure. Pour qu’un boycott soit efficace, il faut noircir ce qui vous paraît gris foncé et blanchir ce qui vous paraît gris clair.


Je pense enfin que ce genre de boycott est non seulement lâche et indigne mais qu’il met en danger l’espoir de paix que vous prétendez défendre en n’allant que dans le sens d’une aggravation des problèmes économiques d’Israël auquel les territoires sont économiquement directement reliés même dans la situation actuelle : si Israël s’appauvrit, l’agriculteur palestinien déjà pas très bien loti s’en ressentira un peu plus et ne saura pas comment remercier Mme Olivia Zemor du coup de grâce porté à lui et sa famille.


Bien sûr, je ne crois pas qu’un quelconque appel à la raison fera changer d’avis quelqu’un qui est déjà lancé dans une entreprise dont les adhérents sont enfermés dans un dogmatisme imbécile affublé d’une pensée hémiplégique mais comme je ne suis pas chien, je vous suggère une idée : en plus des auto-collants, pourquoi pas des pastilles à coller sur les produits à boycotter pour qu’ils soient plus reconnaissables…et puis, tiens... pourquoi pas en forme d’étoile jaune….?

Jean-Pierre C.

Á <olivia.zemor@wanadoo.fr>

15 Juillet 2002

Madame,

A lire votre appel et votre pétition pour le boycott des produits israéliens, il est difficile de rester objectivement sans réaction. D’autant que l’appellation de votre association qui se déclare pour une « paix juste au Proche-Orient » trompe les honnêtes gens, mais par bonheur, juste le temps de prendre connaissance des comités et organisations qui vous soutiennent, dans presque chacun desquels figure le mot Palestine. Car la presque totalité de ceux là s’est toujours franchement déclarée hostile à Israël, et certains mouvement, tels la LCR, le sont depuis toujours, bien avant qu’Israël n’occupe le moindre territoire… Mais peut-être pensent-ils que la totalité de l’État juif est bâti sur des territoires occupés ?

Votre appel au boycott est inacceptable tant par les termes employés que par les objectifs visés.

Pour qui connaît la genèse des événements, vous vous comportez d’une manière inadmissible en utilisant des mots comme apartheid, déportation, écrivant que : « la source d’une résistance désespérée de la part des Palestiniens, allant jusqu’à des attentats meurtriers contre des civils.. » est une conséquence des « violations continuelles » du gouvernement israélien. Au mépris de l’ordre des choses, vous justifiez ainsi les attaques les plus atroces commises contre des civils. Et vous osez parler de conscience universelle alors que vous savez que les attentats n’ont pas commencé avec l’occupation des territoires, alors que vous savez que l’actuel gouvernement israélien est une conséquence de l’exaspération des Israéliens face aux actions terroristes qui les ont frappés sans répit très antérieurement à son élection…à moins que ne lisant que les dépêches de l’AFP, vous ne soyez vous même mal informée…

Auquel cas prenez attentivement connaissance du rapport que vient de publier Amnesty International, habituellement très dur contre l’État juif, et vous comprendrez.

Bien sûr vous n’êtes pas antisémite, il y a tant de Juifs signataires, mais le Front National lui aussi refuse d’être taxé d’antisémite, pourtant votre appel fait étrangement penser à ceux des nazis contre les Juifs d’Allemagne en 1933.

Déjà dans son principe il est absurde : dans le passé il a toujours été fait une distinction entre les gouvernements et les peuples, que ce soit à l’égard de l’Iran, de l’Irak ou de l’ex URSS etc.., les idées de boycott étaient toujours rejetées en vertu de ce qu’il de faut ni punir tout un peuple ni le désespérer pour la faute de ses dirigeants, si tant est qu’on puisse considérer que les dirigeants d’Israël sont aujourd’hui dans ce cas.

Dans ses conséquences votre appel est sans valeur et dangereux.

D’un coté vous ne contribuerez, au mieux dans votre vision des choses, et si votre appel produit quelques effets, qu’à abaisser encore plus l’économie israélienne déjà mal en point, avec des répercussions plus pénalisantes encore pour les Palestiniens eux même.

D’un autre et je le crains fort, vous risquez d’une façon irresponsable avec vos tracts et vos autocollants associant Israël, boycott et apartheid, de créer des empoignades et de troubler l’ordre public entre partisans et opposants à votre action.

Mais plus encore, malgré vos dénégations anticipées et vos commentaires psychanalytiques visant à différencier « les produits de l’apartheid israélien » de « personnes ou d’établissements juifs », votre action mêlera inévitablement dans les esprits Israël et Juifs et incitera à des propos et des actes antisémites, à l’instar de ceux auxquels nous avons assisté lors des manifestations pro-palestiniennes des derniers mois, ou dans les banlieues.

Pour qui serait malgré tout hésitant sur vos intentions, la liste des signataires est là, pour les aider à voir clair, car en dehors de certains qui, de toute évidence, ont été abusés par le nom équivoque de votre collectif et ont donné leur signature sans aller plus loin, quelles sont les personnes qui vous soutiennent ?

Je ne retiendrais que quelques noms : Simone Bitton dont une émission il y a quelques années sur une chaîne publique a montré ses talents pour réinventer l’histoire d’Israël à son désavantage, Eyal Sivan dont les propos haineux tenus récemment à l’égard d’Israël prouvent son sens de l’objectivité, Uri Avneri dont l’obsession de l’Etat binational semble ne pas l’avoir quitté, Jean Lacouture dont le soutien au régime des Khmers Rouge de Pol Pot témoigne de la clairvoyance, Jean Daniel qui a su laisser passer dans son hebdomadaire des propos faux et infamants à l’égard de l’armée israélienne, Noël Mamère qui s’affirme depuis toujours antisioniste, Rony Brauman dont on peut s’interroger sur le sentiment de haine de soi qui semble l’habiter, Léon Schwartzenberg qui sans vérification a cru bon il y a quelques années de dénoncer avec une violence inouïe des soi-disant expériences médicales pratiquées par des médecins israéliens sur des Palestiniens qui n’ont jamais existé, enfin Gisèle Halimi qui a déclaré après que la malheureuse Shalevet Paz, bébé de 10 mois, ait été assassinée de deux balles au milieu du front par un terroriste palestinien : « Elle n’avait qu’à ne pas se trouver là ! ».

Voyez vous cela fait du beau monde. Si vous réussissez à obtenir la signature de José Bové, comme j’ai cru que vous sembliez le souhaiter, alors vous aurez en plus celui qui a déclaré que les attentats antijuifs perpétrés en France depuis deux ans sont le fait Mossad, et la boucle sera bouclée.

Je finirai en disant, que je vous aurais peut-être trouvé un tout petit peu sincère si vous aviez montré une égale diligence à initier de semblables mesures à l’égard des pays qui violent de façon permanente les droits de l’homme ou qui occupent d’autres pays, bien qu’il s’agisse de faits infiniment plus terribles que ce qui se passe en Israël.Vous n’existiez peut-être alors pas pour envisager un boycott à l’encontre de l’ex- URSS pour ses violations constantes des droits de l’homme, ni de l’Ethiopie sous le régime de Mengistu ? Mais aujourd’hui ?

Quand donc vous êtes vous réuni au sein de votre association pour vous interroger sur les mesures de boycott qu’il convenait de prendre il n’y a pas si longtemps contre le Guatemala et ses escadrons de la mort, ou contre l’Afghanistan des Talibans, de celles qu’il conviendrait encore de prendre à l’encontre le la Russie pour ce qu’elle fait en Tchétchénie, de la Chine pour son occupation génocidaire du Tibet, de la Syrie qui occupe le Liban, de l’Irak qui massacre les Kurdes ?



Je tremble à l’idée de ce qu’aurait pu faire votre association si elle avait existé dans les années quarante, un peu avant le génocide…



Fabien G.

Voici la liste des “personnalités” qui soutiennent l'association CAPJPO

ATTENTION : Produits juifs !
14/07/2002-

C’est l’effet que me font les autocollants fabriqués à l’initiative de ceux qui ont décidé de boycotter les produits en provenance d’Israël...

Il n’y a que le premier pas qui coûte. Cela s’est malheureusement vérifié par le passé : l’initiative du boycott anti-israélien rappelle immanquablement l’ignominie des lois raciales sous Vichy et ses affiches « magasin juif » .

Le fait même que ses instigateurs veuillent s’en défendre, en prétendant que leur démarche « s’inscrit dans le cadre d’une lutte déterminée contre le racisme, qu’il s’agisse de l’antisémitisme ou de tout autre préjugé raciste » ne fait qu’aggraver le caractère de dénégation pour tenter de justifier cette campagne aussi malheureuse qu’illégale.

Les « produits juifs » ainsi labellisés se trouveraient mis en quarantaine, au ban des têtes de gondole, un véritable apartheid comme celui dont ils accusent à tort les Israéliens.

En effet, ce ne sont pas eux qui sont responsables de la misère, de la faim, des conditions de vie précaires du peuple palestinien : Israël assurait 86% des emplois à la population palestinienne avant l’Intifada Al-Aqsa.

Les coupables sont ceux qui, depuis 54 ans - et les 35 dernières années en particulier - les maintiennent volontairement dans les conditions qui servent leurs objectifs politiques, ou qui favorisent leur enrichissement personnel.

La solution n’est pas la destruction d’Israël, que ce soit par des moyens économiques, politiques ou militaires, mais la disparition de la clique ubuesque au pouvoir de l’Autorité palestinienne, célébrée par nombre des signataires du CCIPPP venus présenter leurs respects à Arafat lors du siège de la Mukata’a, ou du CAPJPO.

Qu’ils soient alors logiques avec eux-mêmes et en ce cas qu’ils veuillent bien créditer directement ses comptes en Suisse au Luxembourg, en Autriche, au Koweït en Arabie Saoudite et en Egypte. Qu’ils lui fournissent les explosifs utilisés dans les attentats meurtriers contre la population civile israélienne et qu’ils poursuivent Amnesty International pour avoir produit un rapport assimilant les attentats suicide à des crimes contre l’humanité.

Ceux qui se rendraient complices du boycott prôné par ces associations : magasins, chaînes etc. Placeraient leurs clients devant un dilemme. Ils inciteraient les consommateurs à accomplir un acte politique, soit en bravant le dénigrement affiché sur les produits, soit au contraire en s’en détournant. En tous les cas, c’est un procédé inacceptable autant qu’illégal pour une vente dans le cadre de la loi. Et s’il doit y avoir saisine de la DCCRF, c’est bien dans ce cas.

Ce qui pourrait passer pour du militantisme imbécile chez certains écervelés, est beaucoup plus sournois et a une portée autrement plus nocive de la part de certains signataires de la pétition appelant au boycott.

Tout comme sur les listes de Le Pen, on trouve là aussi les « bons juifs » de service, qui servent de caution à cette sinistre farce, à cette ratonnade en règle.

Que Mes. Leclerc et Halimi, Constantin COSTA GAVRAS comme tant d’autres, participent à cet acte de dénigrement en vue de clouer au pilori un Etat et se joindre à ceux qui n’ont comme but que sa disparition m’est tout à fait insupportable. J’avais pour eux du respect. Gâcher ainsi leur talent est inexcusable.

J’appelle à des sanctions exemplaires dans un cadre strictement légal à l’encontre de ceux qui se rendraient coupables de délits en apposant des auto-collants calomnieux, de ceux qui les fabriquent, les diffusent* ou de ceux qui recommandent leur apposition.**
Cela constitue en effet des actes de discrimination, et relèvent également d’un appel à la haine raciale.

J’appelle par ailleurs tous les distributeurs, commerçants, à ne pas céder aux tentatives d’intimidation pour la mise en place d’un boycott contre ces « produits juifs », et aux consommateurs de systématiquement demander à leurs interlocuteurs – que ce soit sur leur lieu de vacances ou chez leur fournisseur habituel – des produits labellisés « Jaffa », « Carmel » ou plus généralement d’exiger, à chaque fois que c’est possible, des produits en provenance d’Israël.

Albert Capino

Vous pouvez leur adresser vos protestations :
* Librairie Paidos 54 cours Julien 13006 MARSEILLE, téléphone :  04 91 48 31 00, télécopie : 04 91 42 54 33

**CAPJPO, 16 bis, rue d'Odessa. Boite 37. 75014 Paris tel : 06 80 88 71 54.

 
Suite à l'appel au boycott des produits israéliens lancé par toute une série d'associations, je souhaite lancer un appel à celles et ceux qui veulent réagir: lorsque vous faites vos courses , demandez des pamplemousses etc. israéliens.

A réponse négative, dites que vous allez voir chez le voisin. Ceux qui militent en faveur du boycott sont déjà vigilants et débusquent les pamplemousses israéliens cachés (voir le site du capjpo).Il est donc important que l'épicier chinois, français ou quel qu'il soit, qui lui-même n'est pas militant d'une cause ou d'un boycott ne se retrouve pas face à une dizaine de clients par jour qui refuseraient d'acheter ses produits pour cause d'origine.

Comme il n'en a rien à faire, il aura une démarche commerciale compréhensible et changera l'origine de ses produits. Si par contre, une partie de sa clientèle réclame justement ces produits israéliens, il pourrait rester indifférent. La campagne de boycott ne fait que commencer. A ceux qui souhaitent la contrer de réagir.
Dina
  
Erreur sur les signataires du boycott
14 juillet
C'est une grosssière manipulation avec les signataires d'une autre pétition pas beaucoup plus glorieuse dont vous trouverez le détail ci dessous:

Voici l'adresse du site de la page ci dessous: http://www.paixjusteauproche-orient.com/appels.php?appel=2&
le mail était un copier coller avec un "autre texte " appellant au boycott.
L. K.

Re: Erreur sur les signataires du boycott (réponse de desinfos .com)
Bonjour,

Nous vous remercions d’avoir noté, vous aussi, la légèreté avec laquelle Olivia Zemor a adressé le 10 Juillet, un email à tous les signataires, qui de bonne foi sont pour une paix juste au Proche-Orient ( qui ne l’est pas ?), en les englobant dans une démarche de boycott anti-israélien qui rappelle immanquablement l’ignominie des lois raciales sous Vichy et ses affiches « magasin juif ».

Le fait même que ses instigateurs veuillent s’en défendre, en prétendant que leur démarche « s’inscrit dans le cadre d’une lutte déterminée contre le racisme, qu’il s’agisse de l’antisémitisme ou de tout autre préjugé raciste » ne fait qu’aggraver le caractère de dénégation pour tenter de justifier cette campagne aussi malheureuse qu’
illégale.

S’il y a manipulation de la part du CAPJPO, ce qui est possible,
nous sommes près à publier les démentis de tous les signataires de ”Pour une Paix juste au Proche-Orient” qui nous en ferons la demande, s’opposant à l’utilisation de leurs noms dans “un appel au boycott des produits israéliens”, appel qui pour le moins ne s’inscrit pas dans une démarche de paix véritable.

(ci-dessous l’entête de ce mail)

----- Original Message -----
From: "olivia zemor" <olivia.zemor@wanadoo.fr>
To: <Undisclosed-Recipient:;>
Sent: Wednesday, July 10, 2002 10:16 PM
Subject: infos CAPJPO 10/07/02

(Quelques-uns d'entre vous ont déjà reçu une partie de ces infos, que nous venons de compléter)
...
  
boycott des produits israeliens
Tel-Aviv, le 13/7/2002

Madame Zemor,

C' est avec un rire grincant que j' ai pris connaissance de votre appel au boycott d' Israel et des produits israeliens, initiative prise au nom d' une soi-disant "paix juste au Proche-Orient"...une paix tellement juste que vous n' incriminez et ne condamnez qu' une des deux parties impliquees dans le conflit.

Voyez-vous, Madame, j' ai 23 ans et vis en Israel depuis bientot 6 ans.

Le 17 mai 1999, j' ai vote comme une majorite de la jeunesse israelienne pour Ehud Barak: je croyais a la paix mais a une paix juste et equitable pour nos deux peuples.

En lieu et place de cela, Monsieur Arafat a fait echouer le sommet de Camp David, l' Intifada a ete declenchee par celui-ci sous pretexte grossier d' une "provocation" d' Ariel Sharon, le mythe du martyr chez les jeunes palestiniens n' a jamais ete aussi florissant et les manuels scolaires payes par l' Europe dans les ecoles palestiniennes n' ont jamais ete aussi antisemites que maintenant !

Une des autres consequences de ce choix a aussi ete de voir fleurir dans le monde entier des associations comme la votre crachant leur venin anti Israelien en toute impunite.
C' est ainsi que nous avons pu voir des manifestations soi-disant "pacifistes" pro-palestiniennes ou des jeunes deguises en kamikases hurlaient aux vus et sus de tous "mort aux Juifs", c' est ainsi que nous avons assiste impuissants aux violations de lieu de culte Juifs, aux agressions de personnes juives, tout cela bien entendu "en reaction a la politique d' Ariel Sharon".

La ou votre raisonnement fort simpliste coince, c' est que toutes ces manifestations de haines antisemites, anti israeliennes et anti sionistes ont commence bien avant l' arrivee au pouvoir d' Ariel Sharon.

En effet, les jets de pierres a l' egard des Juifs priant au Mur des Lamentations (a Jerusalem) ont debute quelques jours avant le debut de l' Intifada.
Celle-ci a commence exactement le 28 septembre 2000.
Ariel Sharon n' a ete elu Premier ministre que le 6 fevrier 2001, soit plus de 4 mois apres l' agression subie par Israel par de jeunes gens manipules et eduques a la haine du Juif.

Loin de moi l' idee de nier la souffrance du peuple palestinien, bien au contraire.
Mais peut-etre faudrait-il vous poser la question pourquoi vivent-ils dans de telles souffrances ?

Des sommes considerables ont ete alouees a l' Autorite palestinienne, qu' en a-t-elle fait ?
Elle l' a donne en partie aux terroristes (vous savez, ces gens que vous qualifiez a l' AFP de "combattants" ou tout au plus de "kamikases") et une grande partie a aussi ete detournee (rapports de l' U.E. a l' appui).
Et les armes qu' Israel avait alors donne a l' Autorite palestinienne (dans le cadre des accords d' Oslo) se sont retournees contre elle.

Vous parlez de la souffrance palestinienne, pas un mot parcontre sur celle des Israeliens...vous estimez sans soute que ceux-ci doivent accepter les agressions sans protester, sans recourir a la legitime defense.
Mais vous serez obligee de me donner raison sur le fait que si Israel (avec une des armees les plus puissantes au monde) avait voulu se debarrasser des terriroires, ca ferait longtemps qu' il n' en resterait plus rien !

Il est apparemment tres facile pour vous de rejeter la totalite des fautes sur Israel, le seul nom de "Sharon" vous permettant de deverser votre haine sans aucun complexe et d' etre suivie dans vos actions pour le moins scandaleuses par les soi-disant bien pensants !
Et puis, il est facile aussi de se servir du journal "Haaretz" pour faire croire que vous n' etes pas contre les Israeliens (mais a qui voulez-vous faire gober ces salades) ?
Il est facile aussi de faire passer les Israeliens (et donc aussi les Juifs) pour des bourreaux, d' utiliser des termes de racisme, pire de nazisme, d' apartheid a tous bouts de champs en en enlevant la signification et en deshonnorant les personnes qui en ont vraiment ete victimes.
Il est egalement facile de qualifier les extremistes de gauche de pacifistes, encore faudrait-il qu' ils le soient...


Votre action ne sert qu' a inciter a la haine, a creer des tensions entre communautes, qu' a aggraver les injustices deja nombreuses a l' egard d' Israel.


Moi, je suis de ceux qui croient en une VRAIE paix, une paix juste mais juste pour Israel aussi.

Je n' appelle au boycott de personne et comme beaucoup d' Israeliens, je souffre quand je vois les funerailles aussi bien des victimes palestiniennes qu' israeliennes (quand je parle "victimes", je n' inclus evidemment pas les terroristes).

Mais tout hurle en moi devant les actions haineuses et partisanes comme la votre !

Sally S. (Tel-Aviv)