Mer 18 déc 2002 11:21

L'ambassadeur de France au Liban : le Hezbollah fait partie du paysage libanais

Monsieur Haïm Abraham est le malheureux père d’un des trois soldats israéliens, enlevé à la frontière libanaise par le Hezbollah le 7 octobre 2000 avec la complicité totale du Liban (et la couverture de la Finul). Dans un entretien avec Jacques Huntziger, ambassadeur de France en Israël le 6 novembre 2002, il lui a déclaré : « .. la France, vous avez de nouveaux amis à Beyrouth ».
Nous devons rectifier ; non, il ne s’agit pas de nouveaux amis. L’ambassadeur français au Liban, Philippe Lecourtier vient de déclarer « Pour la France, le Hezbollah fait partie du paysage libanais ». Quelle nouvelle ! Et quelle révélation que ce pays, si choyé par Jacques Chirac (et ses prédécesseurs), héberge et soutient des terroristes.

Nul doute que la déclaration de l’ambassadeur à Beyrouth fera plaisir au petit noyau d‘honnêtes gens qui se rappellent le massacre de 88 soldats français du Drakkar ou de l’assassinat de l’ancien ambassadeur de France au Liban, Delamare.



Il faut dire que la France n’a jamais osé déplaire au ‘hezbollah ni à son commettant : Téhéran. On se rappellera l’expulsion scandaleuse de France de Gordji, assassin de l’ancien Premier ministre iranien Chapour Bakhtiar.



L’art de la litote de certain diplomate traduirait leur tête de linotte si malheureusement il ne s’agissait pas, comme dans la présente affaire, de s’allier à des criminels.



Michel Grinberg
Fermer la fenêtre