Mer 18 déc 2002 11:20

Arafat privé de messe de Noël ?



Des sources chrétiennes ou moins … chrétiennes déplorent l’empêchement d’Arafat par Israël d’assister à la messe de minuit dans la Basilique de la Nativité à Bethlehem.



Rappelons qu’Abou Amar n’est pas chrétien et que sa femme Souha, - née catholique -, s’est convertie à l’Islam, condition sine qua non pour l’épouser, ce qu’aucun média n’a osé rappeler quand elle paradait les années antérieures au premier rang de la messe. C’est peut-être cette conversion aussi qui l’a conduite à adopter une attitude bien peu chrétienne en encourageant les assassinats-suicide.



Que les Chrétiens n’oublient pas non plus la violation et la profanation de la Basilique par des terroristes palestiniens l’an dernier ni le pillage des objets de culte par la même occasion !



Qu’ils n’oublient pas que les Tanzim ont délibérément installé leurs positions de tirs sur le quartier hiérosolymitain de Guilo à côté des églises de Beit Jala en espérant que, dans sa riposte, Tsahal détruirait ou endommagerait des lieux de culte. Les « bonnes consciences universelles » auraient pu alors hurler au loup !



Qu’ils se rappellent le mitraillage de la voiture du maire chrétien de Bethlehem, Elias Fredj, pour l’intimider, opération réussie puisque la majorité des Chrétiens dépendant de l’Autorité palestinienne ont préféré quitter la ville et la région comme l’ont fait les Chrétiens des autres pays arabes.



Qu’ils se souviennent du brouillage de la messe du Pape lors de sa visite à Bethlehem par les haut-parleurs tonitruants des muezzin !



Qu’ils n’oublient surtout pas le massacre, entre autres, au Liban en 1976 par les Palestiniens et les milices musulmanes des chrétiens de Damour, Jiye, Aichye a Jezzine, Maasser Beit-Eddine, Zahrani, Nabatye et Hasbayya et dans le Chouf en 1977.
Puis en 1978 à El-Qaa, Baalbek, Jdaydet-Fakiha…. Et la liste est longue..



Non vraiment, la communauté internationale, et tout particulièrement les Chrétiens, doivent remercier chaleureusement Israël d’empêcher Arafat de se rendre ce Noël à … Bethlehem.





Michel Grinberg
Fermer la fenêtre