Accueil   Les Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency
IDF (Israel Defense Force): Les Palestiniens offre $2.000 pour des "martyrs"

par Margot Dudkevitch
The Jerusalem Post - Friday, October 6 2000 - 02:09 - 7 Tishri 5761

traduction de : http://www.jpost.com/Editions/2000/10/06/News/News.13361.html

HEBRON (6 octobre) - le commandant Col. Noam Tivon, IDF de la région d'Hebron a indiqué hier que l'autorité palestinienne encourage les enfants à participer aux affrontements avec l'IDF (Israel Defense Force) en offrant à leurs familles $300 par blessé et $2.000 pour n'importe qui de tué. Le but principal du Tanzim (milice activiste du Fatah), est de continuer les perpétuelles attaques, afin de tuer des soldats et des colons, a-t-il dit. Il a noté l'utilisation cynique par Palestiniens de leurs enfants, qui sont poussés au premier rang des affrontements.

Les commandants en chef de l'IDF ont rencontré des fonctionnaires de sécurité des Palestiniens mercredi dans la nuit et afin d'essayer d'apaiser hier matin la violence.

Tivon également a rencontré ses vis à vis palestiniens hier matin. Il a dit de que " la réunion avait eu lieu après une nuit de graves et intenses combats, avec le Tanzim armé, rejoint plus tard par les policiers palestiniens armés qui ont perpétué un record d'attaques, tirant sur les bâtiments de la communauté juive et les soldats de l'IDF. Il est temps que le public comprenne que le Tanzim est directement guidé par le Président Yasser Arafat - il est le seul qui peut contrôler la situation. " Tivon a indiqué qu'il appartenait à Arafat d'émettre des ordres définis à ses forces de sécurité et activistes armés du Fatah.

Des nombreuses réunions avec les fonctionnaires palestiniens de sécurité préventive ont été conduite la semaine passée, il est certain qu'ils n'ont aucun contrôle sur la situation et sur le Tanzim, a dit Tivon.

" C'est un jeu à une main qui actionne le Tanzim, les mauvais gars, et l'autre main les services de sécurité. Mais les deux mains sont aidées par le même corps et la même tête. Les fonctionnaires palestiniens de sécurité se rendent bien compte qu'ils n'ont aucune autorité et font face à une situation difficile, mais sans aucun doute, tout est orchestré par Arafat. "

Il a dit que les soldats ont agi avec la plus grande retenu et n'ont pas lancé n'importe quelles tirs ou violences.