Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Interview de Stéphane Juffa, rédacteur en chef de l'agence de presse Metula News Agency après avoir été mis en cause par ''Le Monde'' dans l'affaire ''AmIsraelHai.org''.

Par Ray Archeld en exclusivité pour Guysen Israël News.

22 août 2002 / 15:33

Ray Arsheld (Guysen Israel News) : Alors comme ça, Amisraelhai est le site des juifs français, religieux et de droite ?

Stéphane Juffa (Metula News Agency) : Non ! Je n’ai jamais dit cela au Monde, leur titre est une provocation, un épisode de la guerre de l’information.

 

G.I.N : Et que leurs avez-vous dit vraiment, Stéphane Juffa ?

SJ : Précisons d’abord, que les religieux et les juifs de droite n’ont rien à voir avec la tendance Amisraelhai. Il est absolument légitime et éthique d’être à la fois religieux et de droite, ce titre du Monde, sur un paragraphe qui m’est entièrement consacré, est une nouvelle diffamation du Monde contre la vérité !

G.I.N : Alors pourquoi le Monde déformerait-il vos propos ?

SJ : Ils manquent de raisons ? Il ne se passe pas un jour sans que nous ne leurs mettions le bonnet d’âne, que nous démontrions les manipulations judéophobes de ce quotidien et que nous démontions sa ligne éditoriale grossièrement militante.

G.I.N : Et Amisraelhai ?

SJ : Un site extrémiste et raciste ! Rien à voir ni avec la droite, ni avec les religieux ! Extrémiste.

G.I.N : Selon l’une de vos citations dans l’article du Monde, vous auriez dit qu’il y avait une trentaine de sites proches de la droite religieuse ?

SJ : Jamais dit cela ! Ce que j’ai dit, par contre, c’est qu’il y avait une trentaine de sites extrémistes juifs et que, même parmi ceux-ci, il n’y a que 5 ou 6 sites juifs qui sont racistes.

G.I.N : Mais encore ?

SJ : Le 70% des sites juifs communautaires francophones représentent le courant conservateur, les juifs traditionalistes et plutôt de droite. Cela représente environ 500 sites, pas 30 !

G.I.N : C’est bien ou c’est mal ?

SJ : Ca représente le courant majoritaire de la communauté des juifs francophones. Il s’agit, encore une fois, d’une expression légitime, sensée, non parano, qui est fort bien à sa place et qui n’a rien à voir avec Amisraëlhai.

G.I.N : Le site de la Ména, toujours selon le Monde qui vous cite, existe depuis juin 2000, pourquoi n’en avait-on jamais entendu parler avant ?

SJ : Parce que ma grand-mère n’a jamais été cosmonaute ! La Ména — Metula News Agency — est une agence de presse, pas un site Internet et elle a été fondée en mai 2001. Elle a bien lancé son site, mais cela ne fait qu’un mois et demi.

G.I.N : Vous avez l’intention de vous venger contre cette tentative de discréditation de la part du Monde ?

SJ : C’est la première fois, à l’occasion de cette provoc grossière, que le Monde cite la Ména. Jusqu’à aujourd’hui, tout le monde au Monde nous lisait sous le manteau mais personne ne nous avait jamais mentionné ouvertement.

Certains d’entre les responsables principaux du journal assurent qui veut bien l’entendre, que nous serions une officine de la CIA, qui aurait mis le paquet pour discréditer la France et sa presse. C’est court et c’est intellectuellement limité, comme réponse aux accusations précises et illustrées que nous avons publiées sur leurs articles.

G.I.N : C’est pas vrai ?

SJ : Ha ha ho ho hi hi !

G.I.N : Et la vengeance ?

SJ : Notre vengeance est inutile. Le problème des faussaires français de l’info, c’est que la Ména existe au jour le jour. Voyez plutôt l’article de Luc Rosenzweig de ce jeudi, à propos des inconséquences de Mouna Naïm et du Monde !

On s’est vengé de leur coup bas avant même qu’ils ne le publient. Et on va continuer aussi longtemps que leur ligne éditoriale sera judéophobe et mensongère.

Promis ! Je vous laisse, j’ai Tenet (le directeur de la CIA sur la deux) ha ha ha !

G.I.N : Merci Stéphane Juffa.