la liste des infos au jour le jour
Vendredi 20 octobre 2000 - 21 Tishri 5761 - Hoshana Raba


  • Un des deux Israéliens bléssés dans l'attaque d'hier sur le mont Ebal est transféré à l'hôpital de Sheba à Tel Hashomer. (Photo- Amir Meiri) . Le Rabbin Binyamin Herling a succombé à ses blessures.

    Un groupe de 30 personnes, qui se promenaitent hier sur le Har Eval, près de la ville de Cheh’em, a été attaqué par des Arabes dont des policiers palestiniens en début d’après-midi. Quatre personnes ont été blessées, dont deux grièvement. L’une d’entre elles le Rabbin Binyamin Herling a succombé à ses blessures. L’armée a riposté sans arrêt mais les coups de feu du côté palestinien ne cessaient pas, rendant impossible l’évacuation des blessés et mettant ainsi leur vie en danger. Dans ce groupe se trouvaient de jeunes enfants et des bébés. Ces incidents ont duré environ sept heures, Tsahal ne parvenant que vers 20h30 (18h30 GMT) à évacuer la trentaine de civils juifs bloqués sur la colline
  • l'article du Jerusalem Post en anglais
    l'article de Haaretz en anglais

  • 5h30 -Le compte-à-rebours a commencé au Proche-Orient. Mais à quelques heures de l'expiration, vendredi à midi, du délai de 48 heures accepté par les deux parties pour faire cesser la violence, Israël a dénoncé jeudi soir une "violation" de l'accord par l'Autorité palestinienne après des affrontements près de Naplouse, qui ont fait deux morts, un Palestinien et un colon juif.

    Le Premier ministre israélien Ehoud Barak a estimé dans un communiqué diffusé après la fin des affrontements près de Naplouse en Cisjordanie et l'évacuation des colons bloqués sur le Mont Ebal, qu'il s'agissait d'"un très grave incident et une importante violation -de l'accord- par l'Autorité palestinienne"
  • Malgré l'accord obtenu en Egypte, des incidents se sont produits(cf hier) entre Israéliens et Palestiniens. Israël a accusé l'Autorité palestinienne de ne pas avoir mis en place les dispositions conclues à Charm el-Cheikh.
    "J'envoie une lettre à tous les ministres des Affaires étrangères aujourd'hui à propos de l'application douteuse de l'accord de Charm el-Cheikh par l'Autorité palestinienne, soit de façon délibérée soit pour avoir fermé les yeux", a déclaré à la radio israélienne Shlomo Ben-Ami, ministre des Affaires étrangères israélien par intérim.
    "Comme nous pouvons le voir, l'existence des milice armées Tanzeem (Faction du Fatah de Yasser Arafat) ne constituent pas seulement une violation des dispositions de Charm el-Cheikh, mais aussi une violation des accords signés avec l'Autorité palestinienne depuis 1993", a-t-il ajouté.