Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Nous devons être vigilants; même si le terrorisme change de direction, il cherche toujours à nuire aux habitants d'Israël.

 

Dans une interview sur la 1ère chaîne de télévision israélienne (le 26-08-02), le Brigadier-Général, Ruth Yaron, Porte-parole de Tsahal, s’est expliquée sur la collaboration entre les diverses forces de sécurité opérant face au terrorisme ainsi que sur l’aide humanitaire apportée aux Palestiniens.

 

 

 

 

 

Coopération entre les différentes forces de sécurité

"Malheureusement, depuis deux ans, nous faisons face à un terrorisme qui ne connaît aucune limite. Le seul moyen de traiter avec ce terrorisme, qui ne fait aucune distinction entre les cibles, est d’unifier les différentes branches des forces de sécurité, et d’assurer ainsi leur coopération. Ces branches, comprenant la Police, l’Agence Israélienne de Sécurité (AIS) et Tsahal combinent leurs efforts dans cette guerre contre le terrorisme."

"Ce genre de coopération, en pratique depuis les derniers mois, a permis l’affaiblissement des infrastructures terroristes et la fréquente mise en échec d’attentats suicide."

 

 

Phénomène du terrorisme

"Le terrorisme est un phénomene vicieux, cherchant sans cesse de nouvelles et diverses formes d’expression, par le biais de différents complices. Heureusement, les différentes forces de sécurité se tiennent toujours en état d’alerte et combinent leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme. Nous devons être vigilants, car même si le terrorisme change de direction, il cherche toujours à nuire aux habitants d'Israël".

"C’est un phénomène gradissant qui ne connait aucune limite. C’est un terrorisme qui ne fait auncune distinction entre les cibles, que ce soit une fillette de 5 ans tuée en plein sommeil, un couple de parents en route avec leurs enfants, des personnes innocentes voyageant dans un bus ou mangeant dans un restaurant".

"Le gouvernement décide de la politique. Tsahal exécute simplement les ordres du gouvernement. Depuis que le terrorisme trouve sans cesse de nouvelles et différentes formes d’expression, nous sommes obligés d’évaluer constamment la situtation."

"Devant une assemblée de rabbins, le 25 août 2002, le Chef d’Etat Major a purement et simplement exprimé ses déterminations, renforcées par ses propres évaluations professionnelles. Il ne decide pas la politique. Il en exécute simplement les ordres."

 

Aide aux Palestiniens

"Le couvre-feu imposé aux villes palestiniennes telles Kalkilya et Hébron a été levé depuis plusieurs jours. Dans d’autres villes, comme Ramallah, où le couvre-feu a été imposé, il est levé plusieures heures par jour afin de permettre aux habitants de retrouver un train de vie normal, de commercer et de se subvenir en provisions. Dans des villes telles Naplouse, où l’activité terroriste perdure et où les infrastructures terroristes sont toujours en activité, le couvre-feu continu."

"Malgré le terrorisme, l’aide humanitaire est permise et encouragée dans toutes les villes palestiniennes, par le biais d’organisations internationales. Des véhicules israéliens et étrangers délivrent des vivres, et de l’équipement médical dans les villes palestiniennes. Les voyages entre villes palestiniennes sont interdits depuis que ces routes sont utilisées pour le transfert d’armes et le transport de terroristes, qui par la suite attaquent et détruisent nos demeures."

"Dans les villes et zones rurales où le couvre-feu n’a pas été imposé, ainsi que dans les villes où il est levé durant la journée, la circulation urbaine est facilitée. Il est cependant exact que des routes sont encore bloquées."

©Copyright IDF