Le Commandant des Forces anti-aériennes: l'espace aérien d'Israël est mieux protégé que jamais

Le Commandant des Forces anti-aériennes, le Général de Brigade Yair Dori, s'est exprimé devant des journalistes dans la base de l'Armée de l'Air Palmachim, et a passé en revue les capacités opérationnelles du missile israélien Hetz ('flêche') et la riposte des forces anti-aériennes en cas d'une attaque de missiles contre Israël.

Voici des extraits de l'interview:

"Le Missile Patriot a été perfectionné depuis la Guerre du Golfe"

Le missile Patriot était à l'origine un missile anti-aérien, pouvant intercepter une seule cible. Les missiles irakiens lancés en 1991 se désintégraient en vol et il était très difficile d'atteindre leur tête. Depuis la Guerre du Golfe, nous avons développé le missile Patriot et sommes satisfaits des résultats. Nous possédons deux batteries de Patriot dans le sud et le nord, protégeant l'espace aérien d'Israël. Aujourd'hui, nous sommes mieux que jamais préparés à assurer la défense de l'Etat d'Israël.

"Le missile Hetz combiné au missile Patriot assure une défense maximale à Israël."

La différence entre le Patriot et le Hetz est que le Hetz identifie le missile dans les couches supérieures de l’atmosphère, alors que le Patriot le fait dans les couches inférieures. Les deux systèmes de protection utilisés simultanément apportent une défense maximale.

Le système radar du missile Hetz est capable d’identifier la cible et de "communiquer" avec le missile.

"La menace irakienne "

Le système irakien de missiles sol-sol a été détérioré ces dernières années par les restrictions imposées et les résultats de la Guerre du Golfe. On sait que les Irakiens possèdent encore des missiles sol-sol et des lanceurs, mais en nombre limité. Dans le cas d’un lancer de missile, notre riposte sera appropriée.

Dans le cas d’un avion-suicide qui tenterait de pénétrer notre espace aérien, nous avons un dispositif de protection couvrant tout le pays. C’est une menace nouvelle, mais nous savons comment la contrôler.