Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

  • Muhamad Deif, nouveau dirigeant de la branche armée du Hamas, succède à Shehade.

  • La femme du frère de Shehade a reçu de l’argent de l’Irak après la mort de son fils dans un attentat-suicide.

  • DOSSIER D’INFORMATION du Porte-parole de l’Armée de Défense d’Israël - 26 Juillet 2002
    Enquête sur un dirigeant du Hamas: Salah Shehade.

  • Des enfants palestiniens envoyés en Europe pour recevoir un traitement médical

  • Arrestation de proches de terroristes et démolition de leurs habitations

  • "From US with love" interview avec un volontaire-réserviste dans Tsahal

  • Un officier de Tsahal tué et 3 soldats blessés lors d’un affrontement avec des terroristes ce matin près d’Emmanuel
    17 juillet 2002

  • Le Porte-parole de Tsahal dément officiellement les accusations fantaisistes d'Alain Lipietz, député européen et ex-candidat des Verts à la présidentielle qui a déclaré "les soldats israéliens violent les enfants palestiniens".

  • Tentative d’attentat échouée au nord de Kissufim
    15.07.02
  • L’Organisation de Ben Laden menace de perpétrer prochainement des attentats-suicide contre des cibles américaines et juives aux Etats-Unis et dans le monde entier.

  • La vérité sur la propagande anti-israélienne

  • Amnesty appelle à la libération d’un responsable d’une organisation terroriste
    8 juillet 2002

  • L’Arabie saoudite et l’Irak continue a soutenir financierement le terrorisme palestinien

  • Le responsable du Departement Information et coordination de l’Unite de coordination des activites dans les territoires declare: Tsahal agit afin d’alleger les restrictions envers la population palestinienne

  • Découverte d’un lanceur de missiles anti-tank par une force de Tsahal dans la Bande de Gaza

  • Le chef d'Etat-Major: l'Autorité palestinienne transfère des fonds aux organisations terroristes.

  • Inculpation d'un des terroristes impliqués dans l'attentat-suicide de l'hôtel Park de Natanya

  • Communiqué du Porte-parole de l’Armée de Défense d’Israël - 03/07/2002

  • Des Associations proches du Hamas recueillent des fonds en Europe, aux Etats-Unis et dans le monde arabe

  • Données sur le nombre d’attaques terroristes commises en Judée-Samarie et à Gaza depuis la fin de l’Opération "Mur de Défense"

  • Mise en doute de l’authenticité et de la fiabilité des comptes-rendus de l’Agence de presse AP

  • Saisie d'armes lors d'une perquisition dans la prison de Naplouse

  • Abou Mazen: "Quarante enfants de Rafiah ont été payés 1euro pour lancer des cocktails Molotov"

  • Phénomène croissant: des mères palestiniennes prêtes a envoyer leurs fils perpétrer des attaques suicide.

  • Découverte d’un tunnel de transfert d’armes à la frontière égypto-israélienne

  • Un sondage palestinien indique: 62% des Palestiniens en faveur d’actions militaires contre les citoyens israéliens

  • SUITE...

  • Opération militaire de Tsahal à Rafiah (Bande de Gaza) - 13 Oct 2002

    Dans le cadre de la lutte contre les infrastructures terroristes, les forces israéliennes sont intervenues la nuit dernière, 12.10.02, à Rafiah, au sud de la Bande de Gaza.

    Au cours de cette opération, l’armée israélienne a découvert un système de tunnels utilisés pour le trafic d’armes.
    De plus, huit Palestiniens suspectés d’activité terroriste ont été arrêtés et soumis à un interrogatoire.
    Les tunnels ainsi que les deux bâtiments qu’ils traversaient ont été détruits sous la surveillance de Tsahal.

    Par ailleurs, deux immeubles abandonnés ainsi qu’une serre recelant plusieurs entrées destinées au transfert d’armes ont été détruits.

    Au cours de cette opération, des coups de feu ont été dirigés contre les forces israéliennes ainsi que des grenades. Les soldats israéliens ont alors ouvert le feu et atteint plusieurs Palestiniens armés.

    L’armée israélienne a quitté les lieux dès la fin de l’opération. Aucun blessé n’a été recensé au sein des troupes israéliennes.

    Tsahal continuera d’agir dans le cadre légal afin de mettre un terme au terrorisme et au trafic d’armes dans la Bande de Gaza.

    Application du décret d’”assignation à résidence" aux membres de la famille d'un activiste des Tanzim, Ali Ajouri

    Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, et particulièrement contre le phénomène des terroristes kamikazes, Tsahal a aujourd’hui assigné à résidence le frère et la soeur du membre actif des Tanzim, Ali Muhamad Ahmad Ajouri vers la Bande de Gaza, en accord avec le décrêt d’“assignation à résidence”, autorisé hier par la Cour suprême israélienne.

    Ali Ajouri était responsable de l’attentat contre la station centrale des autobus de Tel Aviv, le 17 juillet 2002, lors duquel 6 personnes ont été tuées et 40 blessées. Ajouri, expert en explosifs, était impliqué dans plusieurs attentats en Israël et responsable de la mort de nombreux civils innocents.

    Le frère et la soeur d’Ajouri ont collaboré avec leur frère dans la préparation d’attaques terroristes contre des citoyens israéliens.

    Kifah Ajouri, frère de Ali, était au courant de l’implication de son frère dans des activités terroristes et était proche des membres de la cellule terroriste d’Ali. Il a également collaboré à plusieurs activités, dont la surveillance du transfert d’explosifs à partir de la maison d’Ali Ajouri.

    Intisar Ajouri, la soeur de Ali, assistait également son frère dans ses activités terroristes. Intisar a ainsi cousu des ceintures explosives prévues pour la perpétration d’attentats suicide.

    Le décrêt d’assignation à résidence est la première étape d’une série de décisions dans la lutte contre les terroristes kamikazes et ceux qui collaborent avec eux dans des activités terroristes à l’encontre des citoyens d’Israël.

    Tsahal respecte la décision de la Haute Cour de Justice israélienne d’annuler l’assignation à résidence prévue pour le frère du terroriste Nasser Assida vers la Bande de Gaza. Tsahal va continuer de lutter contre le terrorisme dans un cadre légitime.


    Un haut responsable du Hamas tué à Naplouse

    Un haut responsable du Hamas, Natzer Haled Ibrahim Jarer, 44 ans, originaire de Wadi Burkin, a été tué cet après-midi, 14.08.02, lors d’une opération des Forces de sécurité israéliennes dans le village de Tubas, à l’est de Naplouse.

    Natzer avait récemment planifié et dirigé plusieurs attaques terroristes devant se produire en territoire israélien, notamment une spectaculaire attaque prévue contre un gratte-ciel israélien.

    En mai 2001, alors en route pour perpétrer un attentat à Kabatiya, une des bombes a explosé et Natzer a perdu ses deux jambes et une main. Malgré ses blessures, Natzer a rapidement repris ses activités terroristes et a continué à diriger des attaques terroristes à l’encontre d’Israël.

    Selon les témoignages de plusieurs activistes terroristes opérant à Jenine et arrêtes par les Forces de sécurité israéliennes, il semble que Natzer avait recruté une cellule de responsables terroristes et de kamikazes supposés perpétrer une attaque-suicide dans un lieu central d’Israël. Cette cellule prévoyait également la destruction d’un gratte-ciel israélien.

    Grâce aux aveux des responsables recrutés par Natzer, Tsahal a pu découvrir à Jénine deux laboratoires d’explosifs, des ceintures explosives et des morceaux de missiles Kasam.

    Natzer était en contact avec des responsables du Hamas à Jénine et à Naplouse, dont notamment le haut responsable Kayis Aduan, tué il y a quelques mois lors d’une opération des Forces de sécurité israéliennes.

    L’élimination de Natzer va avoir des implications sur les activités militaires du Hamas en Judée-Samarie, et va réduire la menace d’activités terroristes dans lesquelles était tout récemment impliqué Natzer.

    Arrestation d’un responsable du Hamas, Mazen Muhamad Suleman Fukha


    Un responsable du Hamas, Mazen Muhamad Suliman Fukha, 23 ans, a été arrêté dans le village de Tubas, le 5 août 2002, lors d’une opération conjointe de Tsahal et des services de sécurité israéliens.

    Fukha, célibataire et ancien étudiant de l’Université Al Najah de Naplouse, est considéré comme un des figures-clef du bras militaire du Hamas en Samarie. Il est responsable d’une longue série d’attentats au cours des deux dernières années.

    Responsable du Hamas dans le village de Tubas, Fukha était chargé d’une cellule terroriste composée de recrues locales.
    La cellule terroriste s’était procurée des armes et de grandes quantités d’explosifs dans le but de perpétrer des attaques contre des cibles israéliennes.

    La cellule avait de plus réuni des renseignements sur des cibles potentielles dans la vallée du Jourdain, incluant des soldats de Tsahal et des bases militaires.

    Le groupe recevait les directives et l’assistance logistique des branches du Hamas de Naplouse et Jénine. La branche du Hamas de la Bande de Gaza leur fournissait les fonds et assurait l’entraînement.

    Fukha planifiait une autre attaque-suicide qui a pu être évitée par son arrestation. Fukha est apparement responsable de l’attaque du carrefour Merron le 4 août 2002. Selon des officiels, Fukha était directement impliqué dans la direction et la préparation de nombreuses autres attaques. Fukha est actuellement interrogé par les services de sécurité israéliens.


    Muhamad Deif,nouveau dirigeant de la branche armée du Hamas, succède à Shehade.

    Abu Hasam, l’un des piliers des Brigades d’Al-Aqusa, la branche militaire du Fatah, a annoncé que Muhamad Deif serait le successeur de Salah Shehade dans la fonction de commandant de la branche armée du Hamas (Az-Aladin Al-Kassam) dans la Bande de Gaza. Le journal kuweïtien “Alban” a publié cette déclaration le 29 juillet 2002 au cours d’une interview exclusive.

    Abu Hasam n’ a pas rejeté la possibilité de violer la ligne verte pour perpétrer des attaques terroristes dans les quartiers résidentiels israéliens. Il revendique par ailleurs l’attaque de Hébron (le 26 juillet2002), au cours de laquelle quatre israéliens ont été tués. Ce dernier souhaite vivement qu’une autre attaque se produise et conduise ainsi à une faille dans le mouvement sioniste.

    Abu Hasam a déclaré qu’un centre de liaison entre le Hamas et le Fatah a été établi dans le but d’orchestrer des attaques à l’encontre des soldats et des civils israéliens dans la Bande de Gaza et en Judée-Samarie.

    Il a aussi avoué que le Hamas et le Fatah étaient très liés et espère que Muhamad Deif fera preuve de responsabilité et de bon sens en maintenant le contact entre ces deux organisations.

    Muhamad Deif s’est montré très efficace dans la Bande de Gaza et en Judée-Samarie. En effet, ce dernier est reputé pour avoir été pendant des années la cible numéro 1 recherchée par Israël.


    DOSSIER D’INFORMATION du Porte-parole de l’Armée de Défense d’Israël
    26 Juillet 2002

    Enquête sur un dirigeant du Hamas: Salah Shehade.

    Dans la nuit du 23 Juillet 2002, l’armée israélienne a effectué un raid aérien dans la bande de Gaza. Cette attaque visait Salah Shehade, un dirigeant du Hamas. Ce dernier a trouvé la mort au cours de cette opération.

     

    Salah Shehade était l’un des piliers du Hamas mais également le commandant de sa branche armée. Il est directement impliqué dans une centaine d’attaques dirigées contre les citoyens et les services de sécurité israéliens au cours des deux années précédentes. Il est responsible de la mort de plusieurs innocents. Shehade a été identifié comme le personnage clé de l’organisation du Hamas. Ce dernier planifiait par ailleurs de perpétrer des actes terroristes meurtriers.

    Les services de sécurité israéliens ont confirmé que Shehade était impliqué dans la plupart des activités terroristes de la zone de Gaza. Voici deux exemples de ses actes criminels :

    1. Le meurtre de 4 soldats israéliens (le 9 janvier 2002) dans une base militaire surnommée "Afrique".
    2. Le massacre de 5 lycéens à Atzmona (le 7 mars 2002).

    La participation de Shehade dans le Hamas était marquée par:

    1. Sa fonction de dirigeant, qui lui permettait de contrôler la plupart des terroristes du Hamas recherchés par Israël.
    2. L’élaboration d’une stratégie à des fins terroristes dirigée contre Israël.
    3. L’amélioration des capacités militaires du Hamas (dans l’armement, la mise au point de tactiques militaires…).

    En effet, Shehade a mobilisé d’une part certains dirigeants du Hamas en Judée Samarie. Celui-ci était d’autre part un médiateur indispensable du Hamas avec l’étranger. Il a ainsi supervisé personnellement une production massive d’obus afin de les envoyer sur Israël. Il a également veillé à l’acquisition de nouvelles munitions.

    Au cours des deux dernières années, Israël a formulé plusieurs demandes auprès de l’Autorité palestinienne afin que celle-ci mette un terme aux activités de Shehade. Malheureusement, celle-ci n’y a pas prêté attention et a ainsi consenti à ce qu’il continue ses activités librement.

    Ci-dessous figure une biographie de Shehade plus approfondie ainsi qu’un récapitulatif de ses actes terroristes:

     

    Né en 1953 à Jaffa, Salah Shehade commence ses activités islamistes dans les années 80 à l’Université islamiste de Gaza, où il suit ses etudes. Il est alors en relation constante avec "les Frères musulmans" qui opèrent dans la bande de Gaza.

    En 1984, il est arrêté par les services de sécurité israéliens en raison de ses activités hostiles à Israël. Il est libéré de prison en 1986 et s’associe à Sheikh Ahmed Yassin. Ensemble, ils décident de créer un commando militaire secret: "Les guerriers palestiniens du Jihad"(Almuj’yhadin Al-Palestinin). Ceci constitue les fondations du Hamas et de sa branche armée Iz Adin al-Kassam crées en décembre 1987.

    En 1988, Shehade est de nouveau arrêté par les autorités israéliennes. Il est accusé d’avoir créer un réseau de terroristes, de leur avoir enseigné le maniement des armes et de les avoir incité à perpétrer des attentats. Après sa libération en 2000, Shehade est réhabilité dans sa fonction de commandant de la branche armée du Hamas. Dès lors, il participe à un millier d’attaques terroristes (dont une douzaine d’attentats-suicide) contre Israël.

    Compte-rendu des activités terroristes de Salah Shehade:

    Salah Shehade était considéré comme un chef charismatique, qui a dirigé la branche armée du Hamas avec une poignée de fer. Il a également établi des lois et donné des intructions sur la propagation de la terreur.

    Au cours des deux années précédentes, Shehade a organisé, développé et entretenu une infrastructure terroriste pour la branche armée du Hamas, Iz Adin al-Kassam. Il a permis au Hamas d’acquérir un armement de pointe dont des missiles anti-tanks produits illégalement dans les territoires palestiniens. Il a de plus effectué une collecte auprès des organisations islamistes dans le monde entier afin de financer les activités terroristes du Hamas.

    Shehade percevait "l’ancienne Palestine " comme un lieu saint islamique, devant absolument être libéré de l’occupation juive. Il s’est d’ailleurs opposé à toutes les négociations avec Israël, même à celles concernant la création d’un Etat palestinien au sein de "l’ancienne Palestine ".

    Shehade a longtemps soutenu la cause des extrémistes islamistes, faisant l’apologie du Jihad (guerre islamique menée contre les non-croyants) qu’il estime être le meilleur moyen d’aboutir à ses desseins politiques. Le Jihad constitue l’élément clé de sa stratégie visant à reconquérir la Palestine. Pour Shehade, les attaques-suicide représentent les actes les plus signicatifs et les plus héroïques du Jihad. Il considère d’ailleurs que les Israéliens (civils y compris), en sont les cibles légitimes.

    Au cours des derniers mois, Shehade a opéré dans la Bande de Gaza contre les implantations israéliennes. Ses idées extrémistes l’ont conduit à éduquer la jeunesse palestinienne selon les règles du Jihad, car c’est un acte honorifique pour les jeunes Palestiniens que de se porter volontaires pour les attentats-suicide. Il soutient donc entièrement ces jeunes à suivre la voie du Jihad et a même crée une branche au sein du Hamas spécialement conçue pour eux. Cette branche les prépare aux missions- suicide en dispensant une éducation militaire. Shehade a aussi donné son accord aux femmes et aux jeunes filles de se sacrifier au nom du Jihad.

    Au cours d’une interview exclusive publiée sur le site web du Hamas, Shehade explique que, pour effectuer un attentat suicide, le kamicaze doit remplir ces quatres conditions fondamentales :

    1. "avoir la foi en Allah: ceux qui sont envoyés dans les missions suicides doivent être de fervents Musulmans et prier à la mosquée."
    2. "recevoir l’accord parental: Le Hamas s’assure que les parents sont fiers de leur enfant, que ce dernier entretient de bonnes relations avec eux, et que son suicide n’affectera pas outre mesure sa famille. En d’autres termes, nous(Hamas) investirons sur un enfant s’il a des frères pour soutenir sa famille. En aucun cas nous n’accepterons qu’un fils unique effectue une mission suicide."
    3. "être en mesure de réussir la mission."
    4. "inciter d’autres jeunes à commettre des attentats suicides: en effet, chaque attaque suicide doit encourager les jeunes palestiniens à effectuer ces missions afin de revendiquer le Jihad."

    La collaboration du Hamas et des brigades d’al-Aqsa (la branche armée du Fatah) dans les activités terroristes s’est realisée grâce à Shehade. En effet, son accord a permis á ces deux organisations terroristes de s’allier dans plusieurs attaques.

     

    L’armée israélienne a présenté ses condoléances aux familles des victimes et a déploré que des innocents payent parfois le prix de leur vie lorsqu’un terroriste utilise les civils comme bouclier et leurs maisons comme refuge. 


    Des enfants palestiniens envoyés en Europe pour recevoir un traitement médical

    Le mardi 23 juillet 2002, trois enfants palestiniens atteints de Thalassemie (forme d’anémie hériditaire) vont s’envoler de l’aéroport Ben Gourion pour l’Italie afin de recevoir une traitement médical. Les enfants, accompagnés de membres de leurs familles ainsi que de médecins de l’hôpital Rambam de Haïfa doivent subir une transplantation de la moëlle épinière.
    Ces enfants, âgés de 8, 13 et 15 ans sont originaires de Bethléem et Hébron. Ceux-ci souffrent d’une anémie dûe à un problème de synthèse des globules rouges. Ce type de maladie nécessite des transfusions fréquentes, et peut être traîté par une transplantation de la moëlle épinière.
    Le coordinateur pour le gouvernement israélien des opérations dans les Territoires gère quotidiennement des douzaines de cas similaires, essayant d’organiser le transport et le traitement des patients atteints. Dans le cas de ces trois enfants en partance pour l’Italie, un avion spécialement affrêté les transportera jusqu’à l’hôpital San Salvador de Pedro.

    Mme Dalya Basa, le coordinateur sanitaire de la région Judée-Samarie a déclaré : “c’est un acte humanitaire considérable que de permettre à des enfants malades et à leurs familles de recevoir un traitement médical à l’étranger”. Elle a ajouté “nous travaillons constamment afin d’aider les malades. Nous les suivons et les assistons depuis le moment où ils reçoivent l’autorisation jusqu’à ce qu’ils bénéficient du traitement requis.”


    Arrestation de proches de terroristes et démolition de leurs habitations

    Durant la nuit du 19.07.02, l’armée israélienne a arrêté plusieurs proches des deux terroristes directement impliqués dans les attentats d’Emmanuel (le 12\12\01 et le 16\07\02) et de Tel Aviv (17\07\02). Lors de ces attentats, 22 civils ont été tués et des dizaines ont été blessés.
    Les maisons des deux terroristes ont été détruites lors de l’opération.

    “Nasser A-Din Mustafa Assida”: membre du Hamas de Naplouse. Responsable de nombreuses attaques, dont celles des deux autobus près d’Emmanuel (12\12\01 et 16\07\02) lors desquelles 19 Israéliens ont été tués et 46 blessés.

    “Ali Muhamad Ahmad Ajouri”: membre du Fatah de Naplouse, expert en explosif. Co-auteur du double attentat-suicide de Tel Aviv (17\17\02) lors duquel 3 personnes ont péri.

    La démolition des maisons des terroristes ainsi que de celles de leurs proches vise à prouver aux terroristes potentiels que leurs actes ont un prix.

    La société israélienne fait face à une vague sans précédent de terrorisme palestinien depuis septembre 2000: en deux ans, 576 Israéliens ont été tués dont 250 lors d’attentats-suicide, 13 000 attaques terroristes ont été recensées.

    Les attentats-suicide, définis par Amnesty Internationale comme des “Crimes contre l’Humanité”, sont pour les Palestiniens l’expression la plus “éloquente” du Jihad (ndrl la Guerre Sainte) contre Israël.

    Ces actes terroristes sont le résultat des incitations prônées dans le cadre de l’éducation palestinienne.


    "From US with love" interview avec un volontaire-réserviste dans Tsahal

    Dans une interview exclusive, Alan Leventen, juif américain, professeur et vice-président d’une multinationale, explique pourquoi il s’est porté volontaire comme réserviste dans Tsahal.

    Comment décririez-vous votre relation à Israël?

    Chaque Juif a sa propre relation à l’Etat d’Israël. Il est très difficile de décrire celle-ci de façon objective. C’est si personnel que ça en devient indescriptible.

    Ma relation est celle de tout patriote.

    Vous décririez-vous comme sioniste?

    Je me décris toujours comme un sioniste. Je suis né sioniste et mourrai sioniste. Je voyage beaucoup en Israël. C’est comme ma deuxième maison ici. Je me suis toujours senti partie intégrante de ce pays.

    Que pouvez vous dire de votre service (ndrl, service régulier de 3 ans)?

    C’était le plus grand challenge de ma vie. Dans toute ma vie, je n’ai pas eu de challenge de cette intensité. J’y ai concentré toutes mes capacités, toute mon énergie. Ils ont fait d’un jeune homme "libre" et hyperactif un soldat discipliné. Quand j’ai quitté l’armée, mes camarades et moi-même étions devenus des hommes, des adultes responsables.

    Pendant mon temps libre, j’ai appris à être aide-soignant. Ceci m’a aidé et m’aide au quotidien, si jamais se produit un accident de voiture ou que quelqu’un a un malaise; j’essaie d’aider les gens de mon mieux.

    Comment vous est venue l’idée de vous porter volontaire?

    Il y a plusieurs raisons. Je pense notamment que c’est une bonne réponse au mouvement des refuseniks, parce je trouve grotesque que ces gens-là, soldats et citoyens d’Israël refusent d’accomplir leur devoir quand l’existence de leur pays est en jeu. Je veux aussi faire mon possible pour lutter contre le terrorisme. Et puis je rêve de pouvoir peut-être empêcher un attentat. Une autre raison est que les volontaires permettent de "soulager" l’emploi du temps des soldats réguliers.

    Où servez-vous?

    A Jénine.

    Est-ce les attentats du 11 septembre ont influencé votre souhait de vous porter volontaire?

    Oui. Mais même si ces attaques n’avaient pas eu lieu je serais venu. Quand j’ai entendu parler du programme de volontariat, je me suis senti obligé d’y participer. Ce qui s’est passé le 11 septembre a seulement apporté la preuve que la guerre ne se passe pas uniquement en Israël, mais est bien un conflit entre deux mondes. Alors, en venant me battre en Israël, je me bas aussi pour ma femme et mes collègues là-bas aux Etats-Unis. Ce n’est pas important où tu combats, si c’est en Afghanistan, à Kalkilya ou à Jénine. La guerre contre le terrorisme a lieu partout. La seule différence est qu’en tant que Juif, c’était très important pour moi de venir ici.

    Vous avez mentionné vos collègues, comment réagissent-ils à votre engagement?

    Tous me soutiennent. Tous savent que c’est une guerre globale contre le terrorisme. Je pense qu’en combattant ici, je suis aux côtés des pompiers et policiers de New York. Nous sommes tous sur le même bateau et il nous faut le protéger pour pouvoir continuer à naviguer.

    Qu’en est-il de votre femme, de votre famille? Comment réagissent-ils face à la situation?

    Ma femme souffre, comme des milliers de gens, d’un traumatisme relatif aux attentats du 11 septembre. Elle a failli mourir ce jour-là. Ce que je fais est aussi une sorte de thérapie pour elle.

    Vous avez 49 ans. Ce n’est pas une limite pour vous?

    J’ai toujours été un bon soldat. Oui, c’est vrai, je cours moins vite, mais c’est important de donner l’exemple aux soldats réguliers.

    Comment passe-t-on du professeur et vice-président d’une multinationale au soldat?

    Quand je servais dans les Parachutistes, j’ai appris à être professionnel jusqu’au bout des doigts, et ceci est valable dans tous les domaines. Quand j’enseigne, j’essaie d’être le meilleur professeur possible. Quand je travaille à Wall Street, je m’efforce de faire de mon mieux. En tant que soldat, j’agis de la façon la plus professionnelle qui soit. Le professionnalisme est le même, que l’on parle d’enseigner, de faire des affaires ou de combattre.

    Quel message souhaiteriez-vous transmettre au peuple israélien aujourd’hui?

    Pour la première fois dans l’histoire, nous avons un Président des Etats-Unis et un Premier-ministre israélien qui comprennent la menace du monde actuel. Je suis donc optimiste, parce que ces dirigeants nous mènent sur la bonne voie.

    Quel fut votre contact avec la population locale de Jénine?

    Les gens ne nous aiment pas, c’est évident. Je pense qu’ils se sentent très frustrés par leur gouvernement et leurs leaders. Ils vont commencer à comprendre qu’Israël n’est pas la source de leur problème. Jusqu’à ce que ce que se mette en place un gouvernement vraiment représentatif de leurs intérêts…


    Un officier de Tsahal tué et 3 soldats blessés lors d’un affrontement avec des terroristes ce matin près d’Emmanuel
    17 juillet 2002

    Lors d’un affrontement qui eu lieu ce matin près de Nahal Kane, à l’est d’Emmanuel, un officier de Tsahal a été tué et trois soldats blessés; le premier est dans un état grave, le second dans un état moyen et le troisième dans un état intermédiaire.
    Le nom de l’officier est Elad Grandir, lieutenant, 21 ans, originaire de Haifa.
    Les blessés ont été transférés dans différents hôpitaux du pays.

    Lors de recherches effectuées dans la région d’Emmanuel à la suite de l’attentat meutrier d’hier soir, des soldats de Tsahal se sont retrouvés face à un groupe de terroristes près de Nahal Kane. Lors des échanges de tirs entre les soldats et les terroristes, l’officier de Tsahal a été mortellement touché et trois soldats ont été blessés. Un des terroristes a été tué.
    Les forces de sécurité continuent de rechercher un ou plusieurs terroriste(s) qui se sont échappés du lieu de l’altercation.
    Les funérailles du Lieutenant Elad Grandir se tiendront aujourd’hui, à 18h, au cimetière militaire de Haifa.


    Tentative d’attentat échouée au nord de Kissufim

    15.07.02

    Cette nuit, des soldats de Tsahal ont déjoué une attaque au nord de Kissufim (Bande de Gaza).

    Les soldats de Tsahal ont identifié une silouhette armée se dirigeant vers la barrière de protection. Les soldats ont tiré mais le suspect a réussi à s’échapper.

    Lors des recherches menées aujourd’hui dans la région, deux lanceurs de missiles anti-tank ont été découverts, dont un chargé. Le missile a été neutralisé.

    Inculpation d'un des terroristes impliqués dans l'attentat-suicide de l'hôtel Park de Natanya

    Le matin 3 juillet 2002, la cour militaire de Samarie a inculpé un résident de Tul Karem, Ahmed Yatima. L'accusé est notamment impliqué dans le transport du terroriste kamikaze Abel Al Basat Uda, responsable de l'attentat-suicide à l'hôtel Park de Natanya, la veille de Pessah 2002, dans lequel 30 Israéliens ont trouvé la mort.

    L'accusé a pris part au transfert de la ceinture piégée, envoyé par des responsables du Hamas à Naplouse, à partir de Tul Karem, vers une cachette. La nuit précédent l'attentat, l'accusé, à l'aide d'un complice, a fait passer la ceinture piégée de la cachette vers l'appartement de Abed Al Basat Uda. Celui-ci l'a enfilée, s'est déguisé en femme et est parti en direction d'Israël.
    Une fois le terroriste en route vers Netanya, l'accusé de son côté s'est arrangé pour faire développer le film dans lequel Abed Al Basat Uda apparaissait et le faire passer à un autre complice. Le Hamas a transmis la cassette à la presse une fois l'attentat commis.

    Dans les jours à venir, des lettres d'accusation vont être soumises aux autres membres impliqués dans l'attentat.

    Ces lettres d'accusation révèlent certaines des techniques employées par le Hamas dans les attentats-suicide:
    - utilisation des mosquées comme lieu de coordination des activités et opérations terroristes
    - utilisation des déguisements de femmes en vue du transfert d'explosifs ou afin de perpétrer des attentats
    - utilisation de cartes d'identité et de véhicules israéliens
    - la communication entre les membres de la cellule terroriste et leur quartier-général s'est faite par le biais de messages SMS.

    Communiqué du Porte-parole de l’Armée de Défense d’Israël
    Date : 03/07/2002


    Activités de Tsahal cette nuit dans le sud de la Bande de Gaza

    Lors d’une opération cette nuit à la frontière israélo-égyptienne, des soldats de Tsahal ont découvert et détruit un tunnel servant au transfert d’armes depuis l’Egypte vers l’Autorité palestinienne.
    Le Porte-Parole de Tsahal souligne que l’armée a récemment découvert plusieurs tunnels servant de voie de transfert d’armes, armes utilisées par les terroristes dans des attaques contre des civils et des soldats israéliens.



    Des activistes membres d’organisations terroristes arrêtés hier à Hébron et Kalkilya

    Les forces de Tsahal ont opéré cette nuit dans la ville de Hébron suite à des informations des services de renseignement. Durant l’opération, un Palestinien recherché par les forces de sécurité a été arrêté dans l’ ”Ecole Polytechnique”. Ce suspect est l’un de ceux qui s’étaient barricadés dans un bâtiment administratif de la ville quelques jours plus tôt. Trois membres des Tanzim ont été également été arrêtés.

    Une unité spéciale de la Police des frontières a également procédé à l’arrestation de deux Palestiniens recherchés par les Forces de sécurité.

    Cette opération dans la ville de Hébron fait suite à l’arrestation hier par Tsahal d’un terroriste qui projetait de perpétrer un attentat-suicide dans le village de Yeta. Tous les détenus ont été transféres pour interrogatoire.

    Depuis le début de la semaine, plus de 10 Palestiniens recherchés ont été arrêtés à Hébron, dans le cadre de l’opération “Route déterminée”.

    A Kalkilya, deux autres activistes qui planifiaient un attentat-suicide ont été arrêtés hier par une unité spéciale de la Police des frontières et une unité de réservistes de l’armée. Un autre Palestinien a été arrêté pour “implication suspecte” dans des activités terroristes.

    Tsahal va poursuivre les opérations contre les infrastructures terroristes afin de protéger les citoyens d’Israël.


    Saisie d’armes à Beit Umar

    Une unité de Tsahal opérant à Beit Umar, près de Hébron, a découvert une cache d’armes dans une maison et dans un trou du jardin attenant. La cache contenait douze tuyaux piégés, une bombe artisanale et des munitions.

    Données sur le nombre d’attaques terroristes commises en Judée-Samarie et à Gaza depuis la fin de l’Opération "Mur de Défense"

    (25 avril 2002-22 juin 2002)

    Depuis la fin de l’Opération "Mur de Défense", terminée il y a deux mois; ont été recensées:

    1. 55 alertes précises d’attaques contre des cibles israéliennes
    2. 54 attaques terroristes ont échoué ou ont été évitées
    3. 65 attaques majeures ont eu lieu durant cette période. Le Hamas et le Fatah ont revendiqué la plupart d’entre elles.
    4. 84 israéliens ont été tués et plus de 276 ont été blessés.

    Attaques qui ont eu lieu
    Alertes d’attaques
    Attaques évitées
    Hamas 15
     

     

    55

     

     

    54

    Fatah 11
    Jihad Islamique 4
    Autres groupes islamiques 4
    inconnu 30
    total 65


    Communiqué des Forces de Défense d’Israël - 27.06.02


    Sujet: saisie d'armes lors d'une perquisition dans la prison de Naplouse

    Lors d'une perquisition dans la prison Gind de Naplouse, les troupes de Tsahal ont découvert une cache d'armes recelant 150 fusils kalachnikov, des centaines de munitions, des gilets pare-balles, une bombe artisanale ainsi que des dizaines de fusils et de grenades. Vingt Palestiniens ont été arrêtés et interrogés.


    Abou Mazen: "Quarante enfants de Rafiah ont été payés 1euro pour lancer des cocktails Molotov"

    Dans le journal kowetien ”Elsam” Mahmmed Abass ("Abou Mazen") proche d'Arafat et membre de l’Autorité palestinienne, a exprimé son désaccord face à l’exploitation des enfants dans la bande de Gaza, exploitation commanditée par des terroristes responsables d’attentats contre Israël. Cette déclaration a été faite suite à un article paru dans le journal jordanien “ELRAI” au sujet de l'utilisation des enfants dans le combat.


    VOICI LA CITATION D’ABOU MAZEN :

    “Je suis contre le fait que des enfants aillent au combat. C’est une chose atroce. Au moins quarante enfants de Rafiah auraient perdu leur main après avoir envoyé des cocktails Molotov (fabriqués à base de tuyaux), pour la somme de cinq shekels (1 euro).Qui accepterait qu’une telle chose arrive à son enfant ou à un membre de sa famille ? Comment une telle chose a été commise ?”


    Communiqué des Forces de Défense d’Israël - 26 juin 2002

    sujet: découverte d’un tunnel de transfert d’armes à la frontière égypto-israélienne

    Lors d’une opération militaire à la frontière égypto-israélienne l’armée a découvert et détruit un tunnel sous-terrain de 5 mètres de profondeur, aux paroies recouvertes de bois, censé être utilisé pour le transfert d’armes à partir de l’Egypte vers l’autorité palestinienne.
    Le Porte-parole de l’armée israélienne ajoute que récemment l’Armée israélienne a découvert plusieurs tunnels de cegenre, donnant ainsi la possibilité aux terroristes d’attaquer les civils et les soldats israéliens.


    Un sondage palestinien indique: 62% des Palestiniens en faveur d’actions militaires contre les citoyens israéliens

    Dans le journal palestinien “Al Hayat al Jadida” publié le 23.06.02, un sondage d’opinion réalisé par le Centre d’Information palestinienne (dépendant de l’Autorité palestinienne) annonce les faits suivants:

    -62% des sondés soutiennent les actions militaires contre les citoyens israéliens, dans les villes israéliennes. Le sondage a été effectué auprès de 1137 personnes âgées de plus de 18 ans dont 456 originaires de la Bande de Gaza et 681 de Judée Samarie. Le pourçentage d’erreur est estimé à 3%.

    -86% soutiennent les actions armées contre Tsahal et les habitants des implantations de la Bande de Gaza et de Judée Samarie.
    8.8% y sont opposés.

    -81% s’opposent à ce que l’Autorité palestinienne définisse les attentats suicides comme des actes de terrorisme.

    Lien vers l’original publié dans le journal “Al Hayat al Jadida”.
    http://www.alhayat-j.com/today/local/local5.htm


    SUITE